1ère expérience en Asie : Voyage à Bangkok

par Freedoz
452 vues

Voyage à BangkokThaïlande

Voyage à Bangkok, Thaïlande  :

1er jour, ça y est c’est le grand départ.

12h heure française: Mon frère me dépose à l’aéroport, et c’est là que je réalise que je vais continuer ce bout de chemin toute seule. Pas évident tout d’un coup, j’en ai les jambes qui tremblent .. je me questionne pourquoi voyager seule quand on peux partager tout ça avec quelqu’un. Je regarde autour de moi, j’ai l’impression que tout le monde a un partenaire de voyage sauf moi. Je me rappelle alors pourquoi j’ai choisi de faire ce voyage et je décide de positiver au maximum pour en profiter.
Le 1er vol s’est très bien passé, j’avais 3 sièges rien que pour moi donc j’ai pu m’étaler et somnoler durant tout le vol. Je me rend compte que j’ai de plus en plus confiance et j’ai moins d’appréhension en vol. Avant je restais attachée tout le long du vol, maintenant je me fais des petites folies à me détacher.
Le deuxième vol a été plus long en ressenti car j’étais plus fatiguée. J’en ai profité pour regarder Bohemian Rapsody, quel chef d’œuvre ce film ! J’ai presque rien mangé dans l’avion car les pâtes au poulet étaient very spicy à mon goût, ça promet…

13h, heure locale : Arrivée à Bangkok

Je passe l’immigration et là je perds une heure à attendre mon bagage, tout est mal indiqué et j’attends mon sac au mauvais tourniquet. J’en fais plusieurs, commence à stresser, avec la fatigue les larmes commencent à me monter, je demande à plusieurs personnes de l’aide mais chacun m’indique quelque chose de différent. Puis au bout d’une heure je trouve enfin mon sac ! Ouf, soulagée !
J’ai réservé un taxi pour m’amener à mon auberge de jeunesse, et heureusement car j’avais vraiment pas envie de chercher où prendre le métro ou comment faire pour y aller, au moins là je me laisse porter et je regarde par la fenêtre ces nouveaux paysages. Il y’a des jolies plantes, fleurs qui ornent les routes et des motos/tuktuks de partout. Tout le monde roule à droite, ça fait bizarre. Ce qui m’impressionnent ce sont les câbles d’électricité qu’il y a partout et en quantité monstre. Des petits stands de nourritures sont de chaque côté de la route, j’ai le ventre qui crie famine et je me demande ce que je vais pouvoir manger en arrivant.
16h : j’arrive à l’auberge de jeunesse, on me montre ma chambre. Rien d’exceptionnel en même temps à 5€ la nuit je vais pas me plaindre. On est 12 dans le dortoir, c’est mixte. Quel chaleur étouffante dans cette chambre… la clim ne fonctionne que de 08h à 11h.
Je sors de l’auberge et je vais faire un petit tour de quartier. C’est dépaysant, cela fait bizarre de se retrouver en Asie, je cherche des points de repères et j’en ai aucun, au Mexique je n’avais pas ressenti ça. Peut être que c’est parce que c’est la culture hispanique et que je m’y retrouve. Là tout est différent, la conduite, la langue, la culture, la nourriture .. je retourne à l’auberge voir si Anaïs est réveillé ( Anaïs est une fille avec qui j’ai échangé via Facebook et on s’est retrouvées dans la même auberge et on va passer 2 jours ensemble sur Bangkok). Elle me rejoint et le feeling est de suite là, c’est une fille douce, nature et gentille. Je suis contente d’avoir une acolyte pour mon arrivée à Bangkok. J’en avais un peu marre d’être seule, déjà ! Ahah
On papote et on fait connaissances puis on décide d’aller acheter de l’eau et de faire un tour à Koh San road (rue touristique). On passe devant un temple magnifique. Dans la ruelle, les odeurs se mélangent, un brouhaha se fait entendre, c’est le mini Las Vegas de la Thaïlande. Des mac dos, burger kings et plein des bouibouis de nourriture et d’habits le long de cette rue. On croise des personnes qui veulent nous vendre des scorpions, mygales, sauterelles grillées … beaucoup de racoleurs, on a du mal à se décider de où manger, au final on se décide pour un bouiboui qui nous semble le plus potable à nos yeux. On prend un padthai avec œuf. La femme prend les légumes à mains nues, on espère qu’elle les a lavé avant …
On mange notre repas et c’est très bon, maintenant à voir si notre estomac le supporte … Retour à l’auberge de jeunesse, on fait les plans pour demain et une bonne douche et hop au dodo.
Super première journée, assez fière de moi et de toutes ces barrières que j’ai réussi à surmonter 🙂

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter