Forcement on se dit que ce n’est pas une ville qui vaut le détour et il est vrai qu’elle n’est pas souvent citée comme une très belle ville. Et pourtant la ville regorge de petites pépites très peu connu  qui rendront votre séjour là bas inoubliable.

Itinéraire : Calcutta

Date et Durée : vendredi 10 août 2018, 5 jours

Budget : 50 euros (transport, food, visites, logement, activités)

Nombre de Voyageurs : Solo

Le marché des fleurs

Bon ça c’est assez connu, mais pas assez à mon goût, le marché s’appelle « Mullick Ghat Flower Market ».

Celui-ci se tient à coté du pont Howrath, c’est un marché où les locaux viennent acheter des fleurs par centaines à des fins religieuse et ça tout les jours, on peut en voir beaucoup les transportant autour du cou à travers le marché, c’est très beau et très coloré.

Le marché n’est pas très grand mais 100% atypique et authentique, ne vous attendez pas à croiser une boutique souvenir ou même une autre tête blanche. Personnellement j’étais le seul, d’ailleurs vous pouvez vous aussi le faire seul, les locaux sont très gentils et avenants, ils ne tentent même pas de vous harceler avec leurs produits.

Petite astuce : Si vous vous mettez sur le pont, vous aurez de belles photos du marché en dessous.

Mais c’est aussi une grande source de déchet, tout les déchets du marché sont jetés juste à coté à même pas 5 m, c’est comme ça, l’écologie n’est pas encore rentrée dans les mœurs

Le Pont Howrath

Le pont juste à coté est aussi très intéressant, autant au dessus, qu’en dessous, mais commençons par  le dessous : 

Le dessous est une sorte de hangar constamment utilisé par les locaux pour traverser la rue ou pour travailler, c’est ici que sont chargés des sacs entiers de 20-30kg de farine par exemple sur de très vieux et très colorés camions. Les locaux qui transportent la farine utilise une serpe pour la tenir sur leur tête et sont couvert de celle-ci de haut en bas.

 

C’est aussi l’occasion de faire des rencontres

Ou d’acheter des épices locales, des petits bouis-bouis aux extrémités du marché vendent un peu de tout

Tandis que le dessus est une passerelle très utilisée par les locaux qui transportent les marchandises, que ce soit à pied, à vélo ou en camion tout ça au milieu des dizaines de taxis jaunes. Il est dont très intéressant à visiter, d’autant plus qu’il offre une jolie vue sur la rivière et la vie qui y règne.

Et puis j’aime beaucoup les toilettes publiques en plein air qu’il y a de l’autre côté du pont, un plaisir pour les narines.

Le Silver Market et petites ruelles

Alors là c’est un inconnu complet, impossible de le retrouver sur internet, ni même de savoir où il est, mais c’est peut être quelque chose qui vous motivera à prendre les petites ruelles de Calcutta.

En fait je l’ai trouvé totalement au hasard en me baladant dans les petites ruelles près du pont Howrath, d’ailleurs ce n’est pas une activité risquée comme on pourrait le penser, il y a toujours du monde et les locaux sont incroyables.

Bref me voilà face à cette ruelle qui vend plein d’articles en fers dans des sacs à patates IMMENSES, les sacs prennent toute la largeur de la rue, c’est compliqué  d’avancer et la rue est couverte de bâche laissant une fine brèche de lumière au milieux de l’allée, c’était incroyable.

Les locaux me regardent bizarrement et les seuls qui parlent anglais (souvent le patron), m’abordent et me posent plein de question, c’était vraiment une expérience magique, l’ambiance est irréelle et les locaux sont si gentils, probablement très heureux de voir un touriste dans leur petite rue.

C’est pourquoi il est intéressant de se perdre dans la ville, c’est une occasion de partir à la découverte, de ne pas savoir où l’on va atterrir et de tomber sur ce genre d’endroit. Et puis dans tout les cas vous verrez de belles choses que vous n’auriez pas vu sans vous lancer dans l’inconnu. J’ai d’ailleurs fais plusieurs petites rues avant de tomber sur celle-ci qui m’a vraiment marquée, mais les autres étaient déjà très intéressantes et atypiques.

 

Retournons au centre ville

En ville vous trouverez de nombreuses boissons en street food, et heureusement avec la chaleur qu’il fait !

Il y en a deux que l’on trouve à tout les coins de rues :

D’abord le Chai qu’on ne présente plus, la particularité ici c’est que les Chai sont servi dans des petites poteries et jetés dans la rue après consommation, les rues de Calcutta sont donc parsemées de bouts de poterie.

Puis le bien moins connu, Shikanji, qui est une boisson faite d’eau, de sucre et de citron. Je n’aime absolument pas cette boisson, j’en ai goûté qu’une seule fois et j’ai eu l’impression de boire de l’eau croupie mais peut être que c’était le street food qui n’était pas bon. En tout cas vous devriez y goûter, c’est la boisson typique de Calcutta !

Vous pourrez aussi voir en ville des policiers avec des bâtons qui frappent les bus quand ils stationnent trop longtemps. Il faut bien fluidifier ce trafic de fou !

Aparté : Un petit conseil, faites gaffe en traversant la rue, si vous traversez en vous disant que le taxi est loin, vous pouvez me croire qu’à aucun moment il ne ralentira comme on le ferai en France, du coup vos distances de sécurités sont faussées. J’ai plusieurs fois failli y perdre ma cheville, et réellement ! J’ai quand même habité à Marseille, je sais ce que c’est de traverser au rouge ou entre les voitures, mais ce n’est absolument pas comparable à Calcutta.

Les street food sont aussi très intéressants et sont des immanquables, on y trouve un peu de tout, mais la plupart du temps il faut manger debout ! C’est comme ça quand la population est aussi dense.

Mais on peut voir aussi beaucoup de chose atypique, comme le vieux tram, des têtes de chèvres dans la rue, des vendeurs de livres, des moutons en plein milieu de la route ou des centaines de pastèques à vendre…

Ce qui m’a le plus marqué, et qui me fait encore rire aujourd’hui, ce sont ces 3 hommes faisant un jeu au milieu de la rue, je pensais que c’était un jeu d’argent, un poker ou des paris, mais pas du tout ! Les 3 Indiens jouaient aux petits chevaux, je ne m’attendais absolument pas à ça.

Résumé

Pour résumé, Calcutta souffre de réputation car c’est une ville très speed, le trafic est extrêmement dense, parfois les locaux peuvent être dérangeants dans les endroits touristiques.

Mais c’est justement l’occasion d’essayer un tourisme différent, un tourisme de découverte et d’aventure, prendre une petite ruelle, la traverser et en prendre plein les yeux. On y découvre un univers très authentique, atypique et inoubliable.

Je ne suis resté que 3 jours là bas, qui sait ce que vous découvrirez en une semaine.