Pourquoi Ryanair pourrait bien ruiner vos vacances d’été et celles de milliers de français ?

Pourquoi Ryanair pourrait bien ruiner vos vacances d'été et celles de milliers de français ?
Les syndicats des personnels navigants commerciaux de la compagnie aérienne Ryanair menacent de lancer des actions de grève dès cet été en Europe.

Menace de grève dans 5 pays européens cet été

Informations sur le voyage

L’annonce est tombée jeudi dernier : les syndicats de Ryanair menacent de faire grève pendant les vacances d’été, dès le mois de juin, dans plusieurs pays d’Europe. Ainsi, des milliers de français pourraient bien se retrouver bloqués lors de leur départ en vacances …

Si la grève concerne directement les français, ils ne seront pas les seules victimes. En effet, le syndicat des PNC (hôtesses et stewards) a menacé la compagnie aérienne de mettre en place des actions coup de poing en Europe. 5 pays sont concernés par ces mesures : la France, la Belgique, l’Espagne, l’Italie et le Portugal.

Cette nouvelle est dure à encaisser pour les ménages car avec ses prix de billets attractifs, plusieurs millions de français avaient pour habitude de choisir la compagnie low cost Ryanair pour partir en vacances …

Cette annonce et ce doute qui plane sur les vacances d’été des Français n’impacte heureusement pas tous les moyens de transport. Le moment est peut-être bien choisir pour envisager de voyager en train. Les destinations de rêve accessibles depuis la France ne manquent pas.

Un remake de 2018 ?

En 2018, la compagnie aérienne avait déjà du annuler des centaines de vols en Europe à cause d’une grève qui avait duré plusieurs jours. Cet épisode avait contraint Ryanair à prendre en compte les demandes des syndicats des PNC dans les différents pays dans lesquels la compagnie opère. Malgré cela, rien n’a vraiment changé en 4 ans. Les syndicats se remettent à gronder et veulent désormais des actions concrètes pour éviter tout épisode de grève en Europe.

Des grèves en plus d’une augmentation considérable des prix ?

Ce communiqué intervient quelques jours après l’annonce d’une hausse des prix par le patron de Ryanair, Michael O’Leary. Il a annoncé en début de semaine une hausse des prix significative, entre 10% et 15%.


Une décision qui pourrait être causée par l’explosion du prix du pétrole ou encore de la situation sanitaire des dernières années avec la Covid-19, mais pas pour le patron de la compagnie aérienne. Selon lui, ce sont les conséquences du conflit en Ukraine avec la Russie qui oblige la compagnie Low Cost numéro 1 en Europe à prendre des mesures radicales.

La plupart des compagnies aériennes communiquent sur leur volonté de ne plus travailler avec la Russie et se mettent donc à la recherche de solutions pour trouver des énergies fossiles à meilleurs prix et ainsi éviter une hausse trop conséquente. Mais cela aura forcément un coût et ce sont au final les consommateurs qui vont payer …

Une menace de grève et une hausse des prix pourraient clairement faire réfléchir des millions de français sur le choix de leur destination de voyage. Affaire à suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.