Road trip aux Philippines

par routarde_a_lancienne
routarde_a_lancienne
183 vues

Road Trip Philippines : 3 semaines à l’aventure entre mer et jungle au cœur des Visayas Détail du Road Trip aux Philippines Itinéraire : Îles Visayas aux Philippines Date et Durée :…

1

Negros 1/3

2

Negros 2/3

3

Siquijor

4

Le road trip aux Philippines continue avec Negros 3/3 Apo Island

5

Road trip Philippines : Cebu

6

Road trip aux Philippines : Bohol

7

La Gastronomie aux Philippines

8

Les bonnes adresses

9

Les Hôtels/ Resort aux Philippines

10

Les Transports pour un road trip aux Philippines

11

Et si c'était à refaire ...

Road Trip Philippines : 3 semaines à l’aventure entre mer et jungle au cœur des Visayas

Détail du Road Trip aux Philippines

  • Itinéraire : Îles Visayas aux Philippines
  • Date et Durée : vendredi 15 février 2019, 3 semaines
  • Budget : 2 000 euros (transport, food, visites, logements, activités)
  • Nombre de voyageurs : en Couple

Pour commencer

Voilà, les deux amoureux ont enfin quitté l’Europe pour leur voyage de noces d’aventuriers et se sont lancés à travers un beau voyage, le premier, et pas le dernier !

Pour une première et organisé en solo, je trouve qu’il n’y a pas eu trop de loupés, et que les Philippines sont vraiment très sures pour se permettre de partir à l’aventure, les gens paraissent honnêtes, ils sont chaleureux, et malgré la pauvreté, aident leur prochain.

Il n’existe pas de guide du Routard Philippines, et j’ai découvert le Lonely Planet mais en ai été un peu déçue… il faut adapter les dires aux moyens locaux.

couple scooter philippines road trip philippinespalmier philippines road trip philippinescoconut philippines road trip philippinesBuko – palmiers et moto, le trio des Philippines  

À lire aussi :

Siargao Philippines, entre mangrove et cocotiers

Negros 1/3

Bacolod

Nous sommes enfin arrivés, après trois avions et une journée de voyage… Il fait nuit quand nous débarquons en ville en taxi, fatigués et plutôt stressés par l’ambiance nocturne, c’est aussi la première fois que nous voyageons si loin et seuls !

Nous avions loué un joli studio pour la nuit sur AirBnB avec Olivier, très propre et confortable.

Le lendemain matin aux aurores, nous traversons la ville pour prendre le bus direction Sipalay (5h), malheureusement nous n’avons pas plus de temps pour visiter la ville, qui a l’air assez calme avec un joli petit parc central.

Sipalay

Nous passons d’abord une journée au Punta Bulata resort, qui se révèle être un havre de calme et de paix. Au planning repos, apéro, massage et baignade (en piscine uniquement car il n’y a pas de profondeur dans la mer, comme beaucoup de plages aux Philippines).

Punta Bulata resort – Danjugan island

Punta Bulata resort - Danjugan island road trip philippinesPunta Bulata resort - Danjugan island road trip philippinesPunta Bulata resort - Danjugan island road trip philippines

Danjugan Island

Je vous conseille cette visite d’une journée, surtout si vous avez envie de vous prendre pour Robinson Crusoé explorant une île déserte où la nature a encore le dessus.

L’arrivée se fait par bateau, depuis une plage proche de l’hôtel, nous ne sommes que deux à visiter l’île, avec un guide rien que pour nous.

Le programme de la journée est bien organisé et sensibilise aussi au respect de l’environnement et aux catastrophes naturelles auxquelles les Philippines sont confrontées, sur place, un centre pour sorties scolaires pour sensibiliser les enfants.

Au programme, visite de l’île à pied et en kayak, observation de la flore et de la faune (très) locale, cuisine philippine, et snorkeling au milieu des coraux.

sugarbeach philippines road trip philippines

Sugar beach 5am

Sugar Beach

Après avoir passé une journée bien remplie, nous repassons en banka récupérer nos sacs à dos pour partir à notre prochain hôtel situé sur une plage accessible seulement par l’eau.

Nous assistons au coucher de soleil en parti sur la mer et en parti depuis la plage dont la couleur « sucre de canne » est magnifique, quelques touristes attendant aussi pour faire la plus belle photo.

Nous mangeons et dormons au Big Bamboo beach resort, le petit bonus : l’énorme gecko au-dessus du lit, que j’ai dû chassé dehors et qui a crié sur le toit toute la nuit (en bons casaniers que nous sommes… ON ÉTAIT PAS PRÊT !).

Negros 2/3

De Sugar Beach à Valencia

Si jamais comme nous vous êtes des fous de la route, et que vous aimez traverser les îles de part en part, c’est possible.

Nous nous sommes levé à 4h30 pour prendre un bateau qui nous ramène sur la terre ferme à Sipalay (charmante petite ville de la côte Ouest).

De là, c’est reparti pour 6h de bus en direction de Dumaguete, avec clim et karaoké (s’il vous plaît).

Et pour finir… un tricycle jusqu’à Valencia, où nous longeons au Forest Camp resort.

Ricefields road trip philippines

Ricefields

Forest Camp Resort

Après la plage, nous nous expatrions dans la jungle, dans un resort proposant aussi des forfaits « visite à la journée » pour profiter des piscines d’eau de source (fraiche) intégrées dans la roche.

Les locaux viennent ici se reposer et manger en famille.

Le lendemain nous louons les services d’un chauffeur en tricycle pour faire le tour des cascades alentours.

Casaroro falls (1h) : magnifique descente (et remontée) dans la jungle, grimpette entre les rochers, mouillette dans les cours d’eau, on se prendrai presque pour Lara Croft.

Red Rocks (1h) : petit resort proposant une belle cascade dans la pierre rouge, ainsi que quelques piscines, parfait pour prendre un mango shake.

Hot Springs (1h) : bains chauds et ferreux (attention les tâches) pour se relaxer et finir en beauté.

Forest camp resort - Casaroro falls road trip philippines

Forest camp resort – Casaroro falls

Forest camp resort - Casaroro falls road trip philippines

Forest camp resort – Casaroro falls

Dumaguete

Merci le Lonely Planet pour avoir enjolivé copieusement la description de la ville…

Commençons par les aspects négatifs : trop de véhicules et de pollution, trop de bruit, pas grand-chose pour sortir boire un verre (faut dire qu’on est plutôt habitué à l’Europe…).

Les points positifs : le Rizal boulevard est sympa pour déambuler le long de la mer, l’université permet de s’imprégner de la vie à Dumaguete.

Nous avons aussi visité le musée du Silliman Hall (bof bof, sauf pour l’architecture), et le zoo qui manque cruellement de fonds pour nourrir les animaux.

Twin Lakes  – zoo de Dumaguete

Twin Lakes - zoo de Dumaguete road trip philippines

Twin Lakes - zoo de Dumaguete road trip philippinesTwin Lakes - zoo de Dumaguete

Bais et Twin Lakes

Nous avons fait ce programme sur deux jours, mais si vous n’avez pas peur de vous lever tôt pour vadrouiller, faites tout sur la même journée.

Nous avons pris de bus de Dumaguete jusque Bais pour ensuite trouver un chauffeur qui nous dépose au port afin de louer un bateau (si possible, groupez avec d’autres personnes ou réservez à l’avance).

C’est donc de bonne heure que nous partons à la recherche des dauphins entre les îles de Negros et de Cebu, la banka s’élance au doux son du moteur de tondeuse à gazon à la recherche des mammifères marins. Ceci ressemble plus à une course poursuite au milieu de la mer et des autres bankas, afin d’apercevoir un bout d’aileron, nous arrivons quand même à en voir plusieurs groupes, fuyants.

Sur le retour, nous nous arrêtons sur la grande bande de sable, qui, avec la marée montante se fait totalement recouvrir.

Sur place, quelques cabanes sur pilotis, que l’on peut louer, des vendeurs de poissons et de bukos, et surtout une eau turquoise à perte de vue…

Sur le trajet de retour en bus, vous pouvez demander à être déposer en bas du chemin menant aux lacs, des chauffeurs d’hallal-ballal attendent souvent près de l’arrêt de bus.

Le chemin s’avère périlleux à l’arrière du scooter, surtout dans les virages, mais l’arrivée (très courbaturée) vaut le coup. Après le tumulte de la ville, se reposer quelques heures au bord du lacs est agréable.

Nous n’avons pu faire qu’une balade de 30 minutes jusqu’aux lacs jumeaux et un tour en barque, encore une fois, les balades suggérées dans le Lonely Planet sont inexistantes.

Le petit restaurant à l’entrée du site est assez simple mais bon, profitez de la vue et du calme pour prendre un bouquin et vous ressourcer.

Siquijor

Ah l’île de Siquijor, gros coup de cœur de nos vacances, petit paradis sur terre à seulement 2h de ferry depuis Dumaguete ❤️

Côté pratique avant de raconter notre séjour, nous sommes partis avec le premier ferry (prévoir de venir 1h avant pour acheter le billet) et nous sommes arrivés par le port de Siquijor, un endroit agité remplis de chauffeurs de tricyles et de loueur de scooters.

La location de scooter/moto est assez simple, il suffit juste de laisser une pièce d’identité et de prendre un casque (attention, beaucoup de contrôles sur l’île).

Nous avions choisi de nous cacher loin de tout dans le nord de l’île chez Kiwi dive resort, mais San Juan reste beaucoup plus pratique pour visiter l’île.

Siquijor – cambugahay falls – Kiwi beach

Siquijor - cambugahay falls - Kiwi beachSiquijor - cambugahay falls - Kiwi beach

Siquijor - cambugahay falls - Kiwi beach

Côte Est

En route pour visiter l’île par l’Est et direction la plage de Salagdoong, lieu très prisé des touristes et des locaux avec restaurant et vieux plongeoir au-dessus d’une eau bleue transparente. Nous y passons peu de temps, histoire de manger un morceau et de se rafraichir un coup.

La route vers le sud est bordée de rizières, nous tentons de trouver une plage indiquée vers Lilo-An mais la route pour celle-ci est fermée… Tant pis ! Les chutes de Cambugahay n’attendent plus que nous (cordes pour sauter, radeaux en bambou, eau laiteuse turquoise,…), en chemin nous passons devant la vieille église de Lazi qui est en restauration à coup de béton, dommage.

Pour finir la journée, il nous faut partir vers l’Ouest, nous passons quelques minutes devant le vieux Balete tree et repartons avec des poupées vaudous (les bons touristes que nous sommes).

La route de nuit à travers la jungle est impressionnante, on se sent tout petit face aux palmiers qui nous entourent et aux bruits d’insectes résonnant dans les feuillages.

cote est visayas philippinescote est visayas philippinescote est visayas philippines

Côte Ouest

Après une nuit sans eau chaude ni électricité, nous décollons pour la plage de Paliton, joli petit coin sauvage où nous louons un bateau pour aller faire du snorkeling dans la réserve marine, nous rencontrons de charmants français qui font le tour du monde et reviennent du Pérou.

Je n’ai pas encore beaucoup parlé gastronomie (mais j’en parlerai dans un petit chapitre) mais s’il y a bien un coin où nous avons très bien mangé c’est San Juan, restez y pour le midi, le soir, le lendemain, il y a du choix !

L’après-midi nous alternons chutes aux Lugnason falls et coucher de soleil sur la plage de Tubog, nous restons le soir sur San Juan pour profiter des restaurants avec concert.

Le road trip aux Philippines continue avec Negros 3/3 Apo Island

Retour sur lîle de Negros par Dumaguete et direction Zamboanguita à l’hôtel Thalatta (un des meilleurs que nous avons fait).

Nous avons choisi ce resort pour les sorties qu’il organise et les baptêmes de plongée sur l’île d’Apo, si vous préférez vous reposer, il y a une magnifique piscine entouré rée de transats au milieu d’un jardin.

Apos Island

Apo IslandApo Island

N’ayant jamais plongé de notre vie et étant peu aventureux de nature, nous partons tout de même serein pour notre baptême, nous serons d’ailleurs accompagné d’un moniteur francophone et d’autres français qui viennent pour faire du snorkeling parmi les tortues.

Au programme de la journée, deux sorties d’une heure en plongée au milieu des récifs de coraux et snorkeling l’après-midi (ou bronzette), beaucoup de jolis poissons, de belles couleurs et de grosses tortues marines.

Road trip Philippines : Cebu

Lilo-An

Notre périple d’île en île continue vers le sud de Cebu, du côté de Santander, où nous nous rendons en ferry sans problème.

Il n’y a pas grand-chose à faire par ici, la plage n’est pas praticable et nous profitons de notre après-midi au calme pour nous reposer (pour une fois que le lit est confortable et qu’il n’y a pas de coqs à proximité de l’hôtel).

Oslob

Suivant les conseils vus sur internet, nous décollons en scooter pour Oslob aux aurores, et les deux touristes bienveillants que nous sommes allons au premier hôtel/resort venu pour organiser notre visite, celui-ci est bondé de chinois, comme beaucoup d’autres…

Nous attendons 1h notre tour, qui finalement est repoussé, en râlant un peu, on nous emmène finalement avec d’autres touristes, sur le port, des nuées de touristes en gilet de sauvetage, encore 2h à attendre en plein soleil (soit il n’y a pas de bateau, soit il n’y a pas de personnel) et on finit finalement par aller voir ces grosses bêbêtes.

Alors oui, c’est sympa à voir, c’est impressionnant, mais franchement pour l’organisation et le monde qu’il y a, ça ne vaut pas le coup de faire un détour pour ça… Peut-être qu’avec d’autres agences, cela va plus vite, à voir.

Moalboal

Une de nos villes préférées, choisissez le bord de mer pour vous loger, c’est ici qu’il y a tous les restaurants, les bars, et les couchers de soleil somptueux !

Le centre n’est pas très grand, deux rues, des restaurants, des bars, des salons de massages et des resort organisant plongée ou canyoning, c’est assez calme car les véhicules restent à l’entrée de la zone touristique, par contre il n’y a qu’une toute petite plage, ne comptez pas vous y installer pour la bronzette.

Nous sommes restés trois jours sur place, ce qui nous a permis de faire une sortie canyoning, de voir la sardine run (allez-y avant 9h pour éviter les sorties de bateaux, le banc de sardines est à seulement quelques mètres de la plage) et d’aller visiter White beach (plage familiale bordée de quelques restaurants) un peu plus au Nord.

Kawasan falls – Panagsama Beach

Kawasan falls - Panagsama beachKawasan falls - Panagsama beach

Canyoning avec iCanyon

Notre best-seller des vacances, nous avons choisi cette compagnie car nous avons réservé via l’hôtel, et ce fut sans regret !

Nous sommes partis avec un groupe de coréens super sympathiques et sportifs, un jipney nous attendez à 7h du matin pour partir à côté des Kawasan falls, arrivés au centre, nous avons reçu notre équipement et des conseils de sécurité (iCanyon est très à cheval là-dessus), puis nous sommes montés en camionnette jusqu’au début du parcours.

Cette activité est très prisée, et nous avons croisé beaucoup d’autres groupes comme nous, mais malgré tout, le parcours fut vraiment fluide et agréable, sans impression d’être pressés par le temps.

Au programme, marche à pied et dans l’eau, glissades, nage, sauts (jusqu’à 12m de haut !!!), le tout au milieu de la jungle et suivi d’un lunch, accompagné de deux supers guides, un coup de cœur ❤️

Road trip aux Philippines : Bohol

Notre dernière île, et une des plus difficile à atteindre… nous avons dû prendre le bus jusqu’à Argao, ensuite un bateau privé (le ferry n’était que dans 3h…), et enfin une navette de Loon à Panglao.

Église de Baclayon – White Beach

Eglise de Baclayon - White beachEglise de Baclayon - White beach

Bohol 1/3

Location de scooter effectuée auprès de l’hôtel, nous décollons de bonne heure depuis Panglao afin d’explorer le Sud de l’île jusqu’à la pointe Ouest Anda.

Première grosse erreur : se fier à Google map pour le temps de trajet, la route de la côte est propre, mais attention pour les autres, et prévoir le double de temps, et de bons phares !

Nous sommes passés par pleins de jolis petits coins : l’église de Baclayon, la rivière de Loboc et puis tout droit jusqu’à Anda.

Malheureusement la Combento Cave en chemin est fermée, White beach est privée, et nous nous rabattons sur Quinale Beach pour manger un morceau.

Comme beaucoup de plage, l’eau est peu profonde et nous ne pouvons en profiter pour nous baigner vraiment, tant pis, on continue notre chemin.

L’après-midi, rendez-vous au milieu des mangroves sur l’île de Lamanok, ou l’île du chaman, la visite est sympa, le guide plutôt marrant, même si cela ne casse pas trois pattes à un canard.

Deuxième grosse erreur : mal calculer le coucher de soleil…

Au retour, nous avions prévu d’aller voir les rizières à Pilar, et les Chocolat Hills au soleil couchant, malheureusement, la nuit tombe d’un coup, nous nous perdons (plusieurs fois) et finissons notre route au milieu de la jungle dans le noir total, avant de retrouver notre hôtel 3h plus tard…

Le trajet total de la journée nous a quand même pris une dizaine d’heures, il peut être moins long si vous logez dans le centre de l’île.

Loboc River – Bamboo Bridge – Man made Forest Bilar

Loboc river - Bamboo bridge - Man made Forest BilarLoboc river - Bamboo bridge - Man made Forest BilarLoboc river - Bamboo bridge - Man made Forest Bilar

Bohol 2/3

Remis de nos aventures de la veille (mes fesses s’en souviennent encore…), les maso de la moto que nous sommes, repartons de plus belle, mais moins loin !

Aujourd’hui shopping bien mérité (obligé, il pleut), nous visitons la Bohol bee farm, parfaite pour ramener des produits locaux et bio.

Histoire de découvrir une autre partie de la culture asiatique, nous passons la matinée dans le grand centre commercial de Tagbilaran.

L’après-midi, nous roulons jusqu’au sanctuaire des tarsiers de Corella, personnel mal aimable, mais lieu calme et les tarsiers sont siiiii mignoooon.

Retour à l’âme d’aventuriers, nous allons faire l’immense Zip Line au Loboc Adventure Park, qui est vide à cause de la météo, ça rattrape la journée de la veille.

Et pour finir la journée, un petit tour en paddleboard de nuit pour aller voir les lucioles (réservé avec SUP tour, malheureusement nous n’avons pas vu grand-chose…).

Pilar Ricefields – Chocolat Hills

Pilar ricefields - Chocolat HillsPilar ricefields - Chocolat HillsPilar ricefields - Chocolat Hills

Bohol 3/3

Lever aux aurores pour aller voir les Chocolat Hills, nous sommes seuls en haut des marches pour profiter de la vue, n’est-ce pas merveilleux ? Quelques rizières et villages sympathiques en chemin, ainsi que la forêt d’acajou crée pour palier à la déforestation.

Et pour finir notre fameux voyages, Panglao et Alona beach (merci Lonely Planet), qui avaient l’air d’être un joli petit coin, où siffler des cocktails à l’happy hour, les pieds dans le sable, rempli de petits restaurants et où les touristes venaient faire la fête – la réalité, une plage sale, bondée, pleine d’algues, des restaurants (mais pas non plus des merveilles), et de nombreux guides qui viennent vous tendre leurs brochures pour des tours en bateau.

Panglao n’est vraiment pas le petit paradis que j’espérais… ce fut notre grosse déception des vacances et c’est bien dommage pour terminer…

La Gastronomie aux Philippines

C’est un peu ironiquement que j’ai nommé ce chapitre ainsi, les fins gourmets auront surement du mal à trouver restaurant à leur goût, mais malgré tout, nous avons su nous nourrir convenablement pendant tout notre voyages.

Les spécialités des Philippines étant : le riz à l’ail, le poulet frit, la friture en générale d’ailleurs, les shakes aux fruits et les grillades au bord de la route (cap de prendre des intestins de poulet sans être malade !).

Monkey Business – Shaka

Monkey business - ShakaMonkey business - ShakaMonkey business - Shaka

Les bonnes adresses

Nous avons quand même dégoté quelques endroits sympas :

· Le Casablanca à Dumaguete : restaurant autrichien classe et bon

· Le Monkey buisness à Siquijor : restaurant Philippins les pieds dans le sable, spécial coup de cœur pour le Porc Sisig et les burgers ❤️

· Le Baha Bar à Siquijor : très bons cocktails et belle carte, des concerts le week-end ❤️

· Pizza Al Forno à Sandugan, au nord de Siquijor : où comment fuir à toutes jambes d’un « restaurant » dont le patron bourré écrase à la main les cafards sur la table (fou rire assuré)

· Neptune Resort à Santander : pour le sourire des serveuses et les bonnes crevettes sautées

· Veranda kitchen à Moalboal : beaucoup de choix et quelques tables au bord de la mer

· Moalboal en général

· Vanilla Sky à Panglao : grosse pizzeria assez classe ❤️

· Autours d’Alona beach, beaucoup de choix

· Bohol Bee Farm : pour ses cafés crème et son resto bio

· Et un clin d’œil spécial pour les hots dog saucisse-fromage-sucre du fast food coréen

Les fameuses brochettes et le hot dog sucré

Les fameuses brochettes et le hot dog sucréLes fameuses brochettes et le hot dog sucré

 

Les Hôtels/ Resort aux Philippines

Je vais rapidement détailler chaque hôtel/resort que nous avons fait, pour quasiment chaque hôtel, la propreté et le confort laissent à désirer (nous avons l’habitude des standards européens basiques) mais nous avons eu de l’électricité et de l’eau chaude partout (sauf exceptionnellement une nuit sur Siquijor).

· Punta Bulata à Sipalay : magnifique, spacieux, calme, confortable, avec piscine, restaurant très bon, belle plage, possibilité de massages, et sorties sur Danjugan Island ❤️

· Big Bamboo Beach à Sipalay : très inconfortable et chambre minuscule, un énorme gecko nous a surpris à notre arrivée, prix bas, personnel moyennement professionnel

· Jamont hôtel à Sipalay : nous n’y avons pas dormi mais l’hôtel avant l’air récent, propre et avec piscine, à deux minutes des bus

Food & Fables – Kiwi dive resort

Food & Fables - Kiwi dive resortFood & Fables - Kiwi dive resort

· Forest Camp resort à Valencia : matelas très fins (possibilité d’en demander un deuxième), pas super propre, mais personnel super gentil, restaurant un peu lent, piscines et environnement reposant

· Harold Mansion à Dumaguete : non, non, non

· Kiwi Dive resort à Siquijor : hôtel perdu au bord d’une magnifique plage, loin des restaurants et des autres plages (1h30), bungalow très basique

· Coco Grove resort à Siquijor : nous n’y avons pas dormi, mais ses bungalows donnent sur la plage, et l’hôtel est très central

Forest camp resort - ThalattaForest camp resort - Thalatta

· Thalatta à Dauin : notre bestseller, tenu par des français, propre, confortable, personnel gentil, piscine magnifique, grand choix de sorties, dont baptême de plongée sur Apo ❤️

· Santander farm resort sur Cebu : calme et confortable mais loin de tout, personnel et restaurant charmant

· Shaka place à Moalboal : grande chambre confortable, propre, prêt de matériel de snorkeling

· Moravian appartements à Panglao : grande chambre propre et confortable, petite piscine, personnel peu aimable, location de scooter pas cher

· Food & Fables à Loboc : joli petit hôtel perdu, nous y avons juste mangé, mais il est très central

· Hennan à Alona beach : nous n’y avons pas été, mais si vous voulez dépensez votre argent dans un hôtel de luxe, celui-là devrait répondre à toutes vos attentes

Les Transports pour un road trip aux Philippines

L’avion

Arrivée depuis Bruxelles en passant par Bangkok avec Thaï Airways sans problème ni retard.

Compagnie locale Cebu Pacifique avec un léger retard en fin de journée, pour faire Manille jusqu’à Bacolod (pensez qu’il faut changer de terminal et faire le tour du périph +- 30min, attention au prix des taxis, peu de navettes).

Les taxis

Prix variant d’une compagnie à l’autre, attention aux abords des aéroports, privilégier les transports locaux

Les bus

Parfaits pour traverser le pays, de nombreuses lignes peu cher, parfois avec clim et karaoké ! Prix selon le nombre d’arrêt

Parfaits pour traverser le pays, de nombreuses lignes peu cher, parfois avec clim et karaoké ! Prix selon le nombre d’arrêt.Parfaits pour traverser le pays, de nombreuses lignes peu cher, parfois avec clim et karaoké ! Prix selon le nombre d’arrêt.

Les Jipneys

Fourgonnette/bus souvent pleines de locaux, poulets, sacs, ect…

Les Tricycles

Moto agrémentée d’un siège en guise de side-car, pouvant contenir entre 1 et 10 personnes, le parfait moyen de transport, prix à négocier, vraiment rentable pour aller partout.

Les Hallal-Ballal

Il s’agit simplement de monter à l’arrière d’une moto ou d’un scooter, pour les plus courageux !

scooter road trip philippinesroad trip philippines

À pied

Il fait chaud, il n’y a quasiment jamais de trottoirs, la plupart des locaux se déplacent en transport.

Les Scooters

Il est facile de louer moto ou scooter pour quelques jours, attention à la circulation et privilégié ceci pour les petites iles tranquilles.

Les Bankas

Les bateaux locaux qui servent à se déplacer d’île en île, souvent motorisés à l’aide de bruyants moteur de tondeuses à gazon.

Et si c’était à refaire …

Si jamais mon voyage vous a plut et que vous voulez partir là bas à votre tour, voici deux/trois choses que j’aurai changées si c’était possible, et quelques conseils pour profiter un maximum.

Si vous voulez sortir sur des plages paradisiaques pour faire la fête, allez passer quelques jours à Boracay.

Évitez de partir à Siquijor le week-end, car beaucoup de locaux y vont et l’île se remplie vite.

Commencez peut être par Bohol, c’est l’île la plus touristique que nous avons faites, et finir par celle-ci nous a un peu déçu.

Ne sous estimez pas la longueur des trajet, ni la rapidité du soleil à se coucher (remarquez, ça fait des expériences).

N’hésitez pas à prendre le bus, moyen de transport le plus rentable, et au besoin demandez au chauffeur s’il peut vous appelez quand il faut descendre.

Oslob n’est pas un bon souvenir, même si c’est super de nager avec les requins baleines.

Vous pouvez prendre votre temps partout, mais si vous êtes aussi speed que nous, n’hésitez pas à foncer et à créer vos propres visites, en cherchant un peu, on trouve toujours de chouettes choses à faire.

Les deux amoureux aventuriersLes deux amoureux aventuriers road trip philippinesLes deux amoureux aventuriers road trip philippines

Si mon récit vous a intéressé, que vous avez des remarques, suggestions, questions,… n’hésitez pas à m’envoyer un message ou à laisser un commentaire 🌴

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter