Après la longue et éprouvante route de la vallée de Spiti, j’enchaîne directement avec la route Manali – Leh; très connue dans le monde des motards car elle fait 480 km, passant par des routes aussi dangereuse qu’incroyable, sans station service et extrêmement peu de logement. Une réelle aventure !

Il faut tout d’abord faire le plein à Tandi, la dernière station essence avant Leh et prévoir au moins un jerrycan de plus pour toute la route. Lorsque j’ai loué la bécane c’était dans un petit garage donc la moto n’avais pas d’armature pour porter le jerrycan, j’ai donc dû trouver un moyen pour le transporter…

manali leh essence
(SPOIL) Cette méthode n’a pas marché, j’ai fini par le caser avec les tendeurs à l’arrière

Au départ la route est plutôt bonne, certaines parcelles sont toutefois en travaux et donc très boueuses; mais de façon générale ça passe !

Puis la route commence à devenir mauvaise, à monter en altitude, la moto vibre sur le bitume et les virages s’enchaînent.

Sur la route certaines rivières font barrière, il faut encore les traverser, mais encore une fois après la vallée de Spiti, je n’ai plus aucune crainte face aux rivières.

La nuit commence à tomber, je vois que Sarchu n’est plus très loin, mon corps se frigorifie, mes pieds en sandales-chaussettes trempé par la rivière sont gelés. Il faut que je me dépêche !

Dodo à Sarchu

J’arrive enfin à Sarchu, je peux demander une place dans un boui boui fait pour ça, pas de chambre privée, juste une place sur un fin matelas c’est parfait ! Les propriétaires sont très sympas et s’occupent super bien de moi !

Je fais connaissance avec des motards venant de Singapour que je recroiserai plus tard ainsi que des motards Indiens avec qui je vais passer la soirée à boire du whisky coca local et fumer. Que demander de plus?

road trip manali leh
Ils regardent mon téléphone qui retransmet l’image de la caméra en direct, la photo est ratée mais tant pis !

Le lendemain je pars tôt, la route est encore bien longue ! Mais les paysages deviennent de plus en plus incroyables !

J’atteins la fameuse route avec ses 21 virages serrés; souvent fréquentés par de gros camion qui vont directement sur Leh, laissant très peu de place à une moto lors des croisements.

Puis la route continue dans un paysage très désertique, certains camions sont abandonnés sur le coté de la route, j’imagine qu’aucun garagiste ne viendra jusqu’ici.

A partir de là on a vraiment l’impression d’être au bout du monde, loin de toutes villes et problèmes, surtout lorsqu’on ne croise personne pendant longtemps.

Puis j’arrive à ma partie préférée, la route longe des paysages curieux,comme cette montagne creusée sur le flanc ou ces pics oranges qui dominent certaines vallées.

J’atteins un haut plateau avec une route bitumée sur laquelle je peux enfin aller vite ! Un pur plaisir ! Les paysages autours restent complètement hallucinant, je croise même quelques boui-bouis pour manger !

La seconde route la plus haute du monde (5359 m)

J’ai fais la première route la plus haute du monde un peu plus tard à Leh.

Avant d’atteindre ce col, qui est par ailleurs très dur à atteindre car la moto s’étouffe avec l’altitude. Un couple de touristes Israéliens arrêtés au bord de la route me font signe de m’arrêter. Leur moto n’arrive plus à avancer à cause de l’altitude; on échange alors de moto pour que je conduise la leur jusqu’au sommet; en jouant avec l’embrayage quand elle commence à s’étouffer j’arrive à atteindre le col. Lorsque l’on passe de l’autre côté du col, nous ré-échangeons et faisons route appart.

On approche très vite de Leh, plus que 80km et le paysage réserve encore quelques surprises. Les montagnes autour de la route deviennent rouge-rose, c’est moins impressionnant mais très beau !

Arrivé à Leh

Leh inde ville

Résumé

Pour résumer j’ai trouvé la route incroyablement belle et pas très fréquentée; mais bien moins aventureuse que dans la Vallée de Spiti; à vrai dire je ne me souvient pas avoir galéré sur cette route là. Tant mieux d’un coté non? Dans tout les cas il faut absolument faire cette route si on est fan de motos, c’est un plaisir incroyable que de conduire seul dans les montagnes comme ça.

Les Photos Instagram

the_wild_trip

J’ai voyagé un an à moto en Asie, je post ce que j’y ai vu. Prochain voyage : Septembre : le tour de l’Afrique en voiture aménagée