Expédition Stok Kangri, trek en Himalaya, Inde

Expédition Stok Kangri, trek dans l'Himalaya en Inde

  Stok Kangri

Informations sur le voyage

Expédition Stok Kangri, trek dans l'Himalaya en Inde

Détail du Trek

Informations sur ce trek vers Stok Kangri en Himalaya en Inde :

Itinéraire : Stok Kangri, Himalaya, Inde

Date et Durée : vendredi 29 juin 2018, 4 jours

Budget : 100 euros (transport, food, logement, activités)

Logement : Camping

Description du trek

Cette photo a été prise sur la route du sommet du Stok Kangri, au Ladakh en Inde. J’ai pris cette photo vers 6h du matin, peu avant d’atteindre le sommet de cette merveilleuse montagne qui culmine à 6153 mètres et est l’un des plus hauts de la région.

Outre le danger du chemin et le côté physique de l’ascension, la réelle difficulté du Stok Kangri est la rapidité d’ascension. Une montée de près de 3000 m en 2 jours et demi… Le point de départ est situé très près de la capitale du Ladakh: Leh, ce qui rend cette ascension assez accessible. Une bonne connaissance du terrain, une bonne acclimatation et une bonne condition physique sont nécessaires. Le dernier jour de l’ascension, le départ se fait à minuit et le sommet est généralement atteint après 8-9 heures de marche.

À 6h30, j’y étais. J’avais atteint le sommet du Stok Kangri, mon premier sommet himalayen. Je me tenais, debout, à 6153 mètres d’altitude, au-dessus de tout. J’étais plus haut que le Mont-Blanc (4800m), que le Kilimandjaro (5800m), que tant de sommets fabuleux! J’ai à ce moment fermé les yeux et ressenti quelque chose d’inexplicable. Un mélange de pur bonheur, de fierté, de fatigue, de rêverie. C’était surréaliste. À ce moment, les nuages se sont levés et la vue s’est éclaircie. Comme un mirage, l’Himalaya s’est dévoilé à nos pieds…C’était fabuleux. Le soleil levant couvrait d’un rouge brûlant les sommets du monde sur lesquels je semblais flotter. Un bonheur sans nom.

Le Stok Kangri est de loin la chose la plus dure et la plus exceptionnelle que j’ai faite dans ma vie. J’en suis revenu transformé et piqué par un nouveau virus : celui de l’alpinisme. N’y a-t-il pas plus excitant que de tester ses limites? N’y a-t-il pas plus tentant que d’aller toujours plus loin, toujours plus haut? Oui l’effort est inhumain mais, je suis prêt à tout pour ressentir à nouveau ces émotions indescriptibles. Un moment hors du temps. Un sentiment hors de ce monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.