Espagne Nord, Terre aux mille couleurs

par Moimesgodassesetmonchien
51 vues

Voici un Road trip pour visiter le nord de l’Espagne.

Détail du carnet de voyage : Visiter le nord de l’Espagne

  • Itinéraire : Mirador de Mandatagaina et les Flysch Rocks / Gaztelugatxe / Lieber canyon / Désert des Bardenas Reales / Mallos de Riglos / Château de Loarre / Murallas de Finestras / 
  • Date et durée du voyage : samedi 10 novembre 2018, 9 jours
  • Budget : 350 euros (transport, visites, logements)
  • Nombre de voyageurs : couple

Direction le Nord de l’Espagne, une terre aux mille couleurs qui offre une diversité de paysages à ne pas en croire ses yeux !

Un voyage de 7 jours qui nous emmène découvrir certains joyaux de cette nature époustouflante parfois mêlée au « génie » de l’humain …

Je n’ai pas vraiment les mots pour décrire cette terre de manière aussi vivante et enivrante qu’elle est mais l’Espagne ne se décrit pas, elle se vie par les 5 sens.

 


Préparation du voyage


On a préparé ce road trip un peu à l’arrache, en fait, il y a tellement de choses à découvrir dans le Nord de l’Espagne qu’en moins d’une heure on a trouvé assez de choses à voir / à faire pour s’occuper pendant plus d’une semaine  …

J’ai regardé si les chiens étaient autorisés notamment dans les parcs naturels et regarder pour quelques itinéraires de rando. Pour le reste ça sera au feeling !

 


En route pour visiter le Nord de l’Espagne !


Pour couper le trajet, on a fait un petit détour de 1 à 2 jours chez mes parents à Cahors (46). L’occasion de (re)visiter la ville et les alentours dont le « célèbre » pont Valentré et déguster la bière de la brasserie artisanale locale Ratz.

visiter le nord de l'espagne

En cours de route vers l’Espagne, on choisit de commencer par  Gaztelugatxe. J’aurais aimé commencer plus à l’Ouest, de la plage des cathédrales en Galice, en passant par le parc national Picos Europa qui ont juste l’air sublimes mais une semaine c’est court, trop court et malheureusement il faut faire des choix…

 


Jour 1 : Mirador de Mandatagaina et les Flysch Rocks.


Partis tard de Cahors, on sait qu’on ne pourra pas être à Gaztelugatxe avant la nuit alors on décide de faire une étape afin de trouver un coin pour bivouaquer avant que la nuit tombe.

C’est armé de Google Earth qu’on se dirige vers le Mirador de Mandatagaina et les Flysch Rocks.

Arrivé au parking je constate les lieux et les panneaux … Un peu déçue, je dois l’avouer car il s’agit de pâtures à moutons et vaches, il faut tenir les chiens en laisse et le bivouac est interdit. Après une si longue route, j’aurais vraiment aimé que les chiens soient libres …

Depuis le parking, une petite (microscopique) marche d’environ 5 min, nous fait arriver au point de vue. Ma contrariété disparait totalement pour laisser place à un « wouahhhhh! » de contemplation. La vue sur la côte et l’océan depuis le sommet de cette falaise est juste magnifique.

C’est la fin d’après midi, le soleil d’automne est déjà bas dans le ciel ce qui rajoute du charme à l’endroit.

Habituée aux lacs, rivières, épineux et feuillus qui couvrent le Jura, je prends une sacrée claque…

 

Après avoir trouvé un coin pour bivouaquer (avant le panneau d’interdiction), on descend vers l’océan pour se balader et profiter des dernières lueurs du jour.

Les chiens sont libres et heureux.

D’en bas le paysage est surprenant et prend un air de Grande Bretagne avec ces sombres falaises qui surplombent la cote.

J’adore ! Mais je n’ai pas trop envie de trainer car on ne connait pas les marées, il est plus prudent de remonter.

 

Au réveil, le parking est envahi de vans et les surfeurs prennent déjà des vagues, d’autres moins matinaux rejoignent l’Océan, planche à la main.

On flâne un peu en prenant le petit dej. au point de vue. J’en profite pour faire quelques photos et c’est presque avec regret que je regagne la voiture, j’aurais aimé m’attarder un peu ici en randonnant le long de la côte.

Parking : gratuit
Chien admis : Oui en laisse

 

 


Jour 2 : Gaztelugatxe


On commence la journée par Gaztelugatxe et son hermitage de San Juan. C’est un peu le petit Mont St Michel du pays basque Espagnol.

Le mélange entre la nature et les modifications apportées par l’homme forment un ensemble harmonieux, c’est vraiment très jolie si on oublie les mains courantes rutilantes.

Je suis heureuse qu’on soit début novembre car je n’ose même pas imaginer le monde qu’il doit y avoir en été pour aller sonner 3 fois la cloche de l’ermitage et faire un vœu…

Temps de route depuis le point précédent : 1h30
Parking : gratuit
Chien admis : oui en laisse (il peuvent être détaché un peu suivant le monde)
Circuit de promenade : environ 4,5 km
Télécharger la trace GPX

 


Source d’Urederra

Après la vue dégagée sur l’horizon, on gagne maintenant un cirque rocheux où se cache la source d’Urederra. L’eau y est d’un bleu incroyable et le sentier est sympathique.

Les chiens sont censés être attachés car c’est une réserve naturelle mais personne ne respecte alors j’ai moi aussi détaché les chiens.

Le seul bémol c’est que la grosse cascade au fond du cirque n’est pas vraiment accessible donc pour les photos on oublie…

En Espagne on a souvent remarqué quelques soucis d’élagage qui ont tendances à obscurcir la vue.

En tout cas, une chose est sûre c’est qu’on ne nous prend pas pour des vaches à lait ! On a payé des accès bien plus cher en Slovénie (environ 6€ par personne) et qui n’étaient pas plus beaux.

Temps de route depuis le point précédent : 2h15
Parking : 3€ sur on se gare à Baquenado (suivant la période)
Chien admis : oui en laisse
Circuit de promenade :
Source – 7.5km en aller/retour (celle qu’on a fait car il était déjà tard)
Télécharger la trace GPX
Source + balcon du cirque – 14km en boucle
Télécharger la trace GPX

 


Bivouac au lac d’Alloz

On a dormi au bord du lac Alloz à environ 30minutes en voiture, c’était vraiment un bon spot par contre il y a des panneaux effacés et il se peut que le bivouac y soit interdit… D’autant plus qu’il y a un camping en face, au bord du lac.

Pendant la nuit, la météo s’est dégradée et il pleut… je n’ai donc pas de photos de ce coin sympathique.

 


Jour 3 : Lieber canyon


Le temps est pourri, il y a un vent glacial et il pleut… on aurait du faire la boucle de 6km qui permet de passer dans le canyon et au-dessus du canyon mais on était gelé donc on a fait demi-tour sans monter au-dessus du Canyon … bien dommage car c’est un très bel endroit.

Les restes du pont du diable sont assez impressionnants, il devait en falloir des cojones pour passer dessus… Le pont a été détruit par les Français en 1812 lors de la guerre d’indépendance.

Temps de route depuis le point précédent : 1h15
Parking : 2,5€
Chien admis : oui en laisse (il peuvent être libre suivant le monde)
Circuit de promenade : 6 km
Télécharger la trace GPX

 


Le palais royal d’Olite

« j’achète un château en Espagne, j’achète un château en Espagne, j’achète un monde où tout le monde gagne à la fin »

En Espagne, des châteaux, il y en a partout mais l’architecture de celui d’Olite est une merveille, il était autrefois considéré comme l’un des plus beaux palais d’Europe.

Donc près avoir eu bien froid au Canyon on décide de « profiter » du mauvais temps pour le visiter, l’intérieur est vide mais la visite reste tout de même agréable notamment pour ces différents points de vue depuis ses nombreuses tours dans lesquelles ont peut monter.

On peut aussi profiter de notre passage ici pour faire un petit tour de la cité médiévale d’Olite.

Ce jour là on a eu confirmation que les sandwich « tout pret » en Espagne ça n’existe ni dans les supermarchés ni dans les boulangeries. Impossible d’en trouver !

Temps de route depuis le point précédent : 45min
Parking : gratuit
Prix d’entrée : 3,5€ /adulte en visite libre ou 5,9€ / adulte en visite guidée
Chien admis : non

 


Las Cuevas Arguedas

Un avant goût de notre journée de demain dans le désert des Bardenas Reales.

Las « cuevas » sont des maisons troglodytes, celles d’Arguedas sont abandonnées et c’est hyper sympa à visiter. On ne connaissait pas vraiment la raison de l’abandon et on se disait qu’il y a avait peut être eu un drame, un effondrement par exemple … mais il n’en est rien, elles ont simplement été désertées.

Temps de route depuis le point précédent : 35 min
Parking : gratuit
Durée/marche : très peu, en 10 min vous avez fait le tour.
Chien admis : oui

 


Hôtel Ciudad de corella

Pour cette nuit on dort à l’hôtel et comme d’habitude on réserve sur booking.com. Lors de notre arrivée je mentionne toujours la présence des chiens pour éviter qu’on nous donne une chambre avec de la belle moquette ou de beaux tapis.

Jusqu’à présent lors de nos voyages en Europe on n’a jamais eu à payer de supplément pour les chiens et ça peu importe la gamme d’hôtel (de 30€ à 320€/nuit). Cette fois ci, on me demande 10 € par chien ce qui passe la chambre à plus de 70€ … Hors de question ça ne les vaut pas surtout en cette saison.

En m’étonnant du prix et en râlant, j’ai finalement payé le supplément pour un seul chien ce que je trouve plutôt réglo.

Bref … donc si tu passes dans le coin et que tu as des chiens, prends un autre hôtel que celui-ci.

 


Jour 4 pour visiter le nord de l’Espagne : Désert des Bardenas Reales


Enfin on y est ! c’était NOTRE objectif de ce « road-trip » !

Après de longues minutes à rouler sur les pistes, on atteint notre position GPS pour le départ de la rando.

Je suis trop contente de voir ma tu-ture d’aventure dans ce décor qui lui colle à la carrosserie, bien que j’ai 2 voyants qui s’allument sans raison elle m’emmène partout … bon ok ! Elle m’emmène partout si je daigne ne pas perdre les clefs au beau milieu d’une rando comme ça été le cas en Slovénie.

Il a plu la veille, on se retrouve vite avec 3 kg de terre collée sous les pieds mais plus on avance et plus on a l’impression d’entrer dans une autre dimension.

Le paysage devient digne d’un décor de jeu vidéo !

La base militaire n’est pas loin et les Bardenas sont un terrain de manœuvre… Aujourd’hui les avions de chasses ne cessent de passer au dessus de nos têtes au grand désespoir de Lucky qui en a peur. Il faut dire qu’ils volent vraiment à basse altitude !

Temps de route depuis le point précédent : 20 minutes
Parking : gratuit
Durée/distance : 15,5 km (il est possible de moduler)
Télécharger la trace GPX
Chien admis : oui
Informations / conseils :

Sur certaines rando (notamment le tracé que j’ai partagé), le GPS est recommandé car on a trouvé aucun balisage et les sentiers sont parfois difficiles à voir…

Il est primordial de consulter le site internet des Bardenas avant d’y aller : https://www.bardenas-reales.net/pageaccueil.htm

Il permet de :

  • connaitre la réglementation :
    • horaires d’ouverture/fermeture du parc car il est interdit d’y dormir.
    • les sentiers/chemins autorisés car certains peuvent être ponctuellement fermés pour manœuvre militaire, reproduction/nidifications des rapaces et même tournage pour le cinéma.
  • acheter des itinéraires de randonnées
  • Toute autre information

 


Bivouac au bord del rio

Ressortis des Bardenas, on se met rapidement en quête d’un endroit pour dormir, assez proche d’une ville pour pouvoir aller faire 2/3 courses demain avant de repartir. On a mis du temps avant de trouver un bon coin pour le bivouac mais ça en valait la peine, ce petit coin au bord de l’eau est super.

visiter le nord de l'espagne

Lucky à trouvé un paquet de chips vide qui trainait et bien sûr il a mis la tête dedans pour lécher. Sauf qu’il s’est coincé la tête dedans et il s’est mis à courir avec le paquet de chips sur la tête et la queue entre les pattes complètement paniqué ! C’était vraiment trop drôle !

 PS : Lucky a été adopté depuis.

 


Jour 5 pour visiter le nord de l’Espagne : Mallos de Riglos


Tu ne t’es jamais posé la question de « Qu’est ce que ça fou là ?! » en voyant quelque chose ? car c’est un peu ça avec les Mallos de Riglos.

Ces immenses falaises légèrement teintées de rouge dénotent totalement, on se penserait plus aux Etats-Unis qu’en Espagne.

Aux pieds de ces géantes, le pittoresque village de Riglos semble microscopique, c’est très impressionnant.

Malheureusement m’a batterie d’appareil photos n’a pas chargé pendant le trajet en voiture… je ne peux donc pas pleinement partager cette belle découverte.

Temps de route depuis le point précédent : 2h00
Parking : gratuit
Chien admis : oui
Durée/distance : 6 km (possibilité de faire des plus grandes boucles)
Télécharger la trace GPX

 


Hôtel Mirador Las Gullas

On a tourné encore et encore à proximité du château de Loarre pour trouver un spot bivouac (camping fermé en cette saison) mais ce n’est que des champs parsemés de grosses pierres… la nuit tombée on a abandonné et on est retourné à l’hôtel. Je pense que ça été la meilleure décision qu’on est prise.

Un endroit totalement perdu, obligé d’emprunter un long chemin pour s’y rendre, se retrouvant face à une grille qui s’est miraculeusement ouverte… on longe une première habitation et un petit étang, puis on arrive face à plusieurs lodges.

Un accueil très chaleureux, des animaux en libertés, puis on nous fait découvrir notre chambre, non pardon, notre lodge !

La déco est magnifique et c’est immense ! (bon les photos panoramiques sont ratées mais ça donne quand même un aperçu).

visiter le nord de l'espagne

visiter le nord de l'espagne

On nous propose de manger pour 12€ par personne, un repas simple fait par Maria, une cuisine comme on mangerait chez notre grand-mère.

Sauf que le lendemain on ne pouvait pas payer car on avait uniquement nos cartes bleu et ils ne sont pas équipés… on donc fait un virement via paypal (je les remercie vraiment d’avoir accepté cette solution de secours)…

J’ai adoré cet endroit magnifique et très convivial. C’est presque avec regret qu’on a continué notre route.

 

 


Jour 6 : Château de Loarre


Après notre péripétie de paiement qui a duré tout de même un certain moment… Nous remontons en direction du château de Loarre pour le visiter.

Le château est très beau vu d’extérieur, un peu moins une fois dedans mais il offre une très belle vue dégagée.

La boutique souvenir est géniale, il y a pleins de choses et on peut y boire de la bonne bière locale.

Il y a aussi des « balades » à faire avec des points de vue sur le château.

Temps de route depuis le point précédent : 30 minutes
Parking : gratuit
Prix visite : 4,5€/personne en libre ou 6€/personne en visite guidée
Chien admis : non

 


La Sierra de guarra

Un endroit magnifique mais alors la rando indiquée sur le panneau est nule à ch**.* elle finit dans la forêt face à un rocher … « C’est une blague ?! »

Il y a d’autres rando dans le secteur par contre certaines semblent très compliquées avec des chiens car elles nécessitent un peu d’escalade.

Temps de route depuis le point précédent : 1h20
Parking : gratuit
Chien admis : oui
Durée/distance : 11 km
Télécharger la trace GPX

Tout comme le désert des Bardenas, cette zone est protégée et réglementée, il est interdit d’y dormir.

 


Hôtel rural Casa vitorianet

Cet hôtel rural est l’un des plus proche de notre prochaine étape qui est perdue au milieu de nul part.

On arrive devant la porte, un mot est affiché avec un n° de téléphone, une personne vient nous ouvrir et nous fait payer au restaurant situé en dessous des chambres (le restau était fermé ce jour là).

Le moment de payer a été encore un grand moment de solitude … La personne s’obstinait à vouloir faire une lecture piste de la CB au lieu de l’insérer … malgré nos protestations et nos explications.

On arrive enfin en haut, c’est un appartement divisé en chambres, il y a quand même une salle de bain dans la chambre mais c’est microscopique ! Avec les affaires et les chiens, on ne peut absolument plus se tourner…

Rien n’est ouvert dans le village donc on fait notre popote dans la chambre pour manger.

La nuit fut rude, les murs sont aussi fins que du papier à cigarette, les espagnols sont loin de parler doucement…

Et dire qu’on paie ça une 40 aine d’euros… Allez vite on se casse !

 

 


Jour 7 pour visiter le nord de l’Espagne : Murallas de Finestras


C’est perdu au milieu de nul part on a fait environ 15 bornes sur un chemin un peu défoncé avant d’arriver au point de départ de la rando. Cette rando en vaut la peine, le secteur est une fois de plus très jolie et je pense qu’il y a même de quoi faire des treks.

C’est bien balisé (si on trouve le point de départ). On se dirige d’abord vers le point de vue.

Puis on revient sur nos pas pendant un long moment pour prendre cette fois-ci la direction de Finestras et de l’ermitage.

On atteint un village fantôme, qui nous emplit d’une certaine émotion, preuve que le temps passe, que la vie change parfois pour le meilleur mais parfois pour le pire.

Arrivé à l’ermitage, la nature nous dévoile un de ces plus beaux secret, les finestras, une muraille de roche embellie par le lac artificiel.

Temps de route depuis le point précédent : 2h15
Parking :  gratuit
Chien admis : oui
Durée/distance : 13 km
Télécharger la trace GPX

Retour à la voiture, on a aucun réseau et on avait pas prévu la suite, notre autres points sont très éloignés et il nous reste une seule journée … On prend la décision de finir sur cette bonne note et de rentrer en France dès à présent.

On s’arrêtera de nouveau chez mes parents pour aller à Rocamadour.

A Rocamadour on a mangé à Le Quercygnac, un endroit à la bonne franquette avec des bons petits plats régionaux et simples que j’adore tant.

 


Notre road trip pour visiter le nord de l’Espagne en bref


Un road trip juste EXCEPTIONNEL !!!

J’ai tellement aimé, j’ai tellement été émerveillée que je n’arrive même pas à trouver des mots assez forts pour rédiger un article à la hauteur de ce voyage et des sentiments qui m’ont traversés… Je m’en excuse pour ceux qui me lisent…

Ce qui m’a positivement marqué :
Sans aucun doute la diversité du paysage ! On passe de la forêt à l’Océan en passant par le désert… Je pense qu’il n’y a pas beaucoup d’endroits en Europe avec une diversité aussi riche sur une si petite zone.

Ce qui m’a négativement marqué :
Il y a beaucoup de chiens abandonnés, vagabondant la peau sur les os notamment sur les aires de routiers ou en plein milieu des routes …

Et les nombreuses exploitations de porc… ils sont enfermés dans des bâtiments et n’en ressortent que pour aller à l’abattoir.

Je me suis sentie totalement démunie face a tout ça.

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter