Voyage à Malte

Malte
Voici le détail des aventures de Basile à Malte.

  Carnet de voyage à Malte

Informations sur le voyage

  • Durée : 1 an
  • Nombre de voyageurs : Solo
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks
  • Itinéraire : Gozo - Ta' Xbiex - Sliema - Marsaxlokk

La découverte de Gozo

Ta’ Cenc Cliff

Grozzo

Le paradis est déjà sur terre, il suffit simplement de savoir ouvrir les yeux.

La découverte de Ta' Xbiex à Malte

Ta' Xbiex

Aujourd’hui, Basile passe son premier weekend à Malte.

Après un petit repas de spécialités maltaises à Sliema vendredi soir,il a connu sa première nuit d’insomnie, la chaleur empêchant ses petits yeux de se fermer. Foutu bonnet de Noël ! À moins que ce ne soit la bouteille de vin sud-africain ?

Repos oblige, il a mis de côté ses recherches de coloc et de cours d’anglais pour partir en baignade dans la mer Méditerranée. Ça change de l’Océan Atlantique et de son odeur de moules.

Il a décidé de faire les choses en grand et se paie le luxe de se mouiller le bonnet en face de Valletta ! Quel frimeur ce Basile.

Comme il a tendance à se faire remarquer avec sa peau toute pâle, il est temps de bronzer un peu et de tenter de passer pour un local.

Le voici donc à Ta’Xbiex, un des endroits préférés de sa maman, qui aimait s’y balader seule durant ses temps libres. Ah oui, parce-que Maman M y habitait déjà avant de rencontrer Maman A. Mais ça, c’est une autre histoire qu’il vous comptera peut-être un jour.

Pour le moment, il barbote dans une eau à 25°C et essaye de réaliser où il est en regardant la Co-Cathédrale de Valletta. En espérant qu’il ne sombre pas au fond de l’eau après avoir mangé ce Ftira au thon, plus gros que lui et son bonnet réunis.

Moment philosophique à Sliema à Malte

Sliema malte

Voyager, c’est aussi se poser. C’est savoir s’arrêter des heures et contempler le panorama.
Voyager, c’est faire une pause dans une vie qui nous échappe et qui nous file entre les doigts, toujours vécue à 300 à l’heure. C’est se poser pour réfléchir à soi, à sa quête, à son chemin. C’est aussi stopper les pensées inutiles, les diversions de l’esprit, les parasites de l’âme, pour se recentrer sur l’essentiel et l’instant présent, sans anticiper le lendemain.

Voyager, c’est savoir voir la beauté des choses, des gens, des cultures. C’est savoir ressentir le vent du changement et les innombrables nouvelles énergies qui nous emportent.

Notre voyage à nous, il commence là. Quand la France n’est qu’un souvenir, quand les différences nous transportent et qu’elles nous renforcent d’une ouverture d’esprit sans pareille et bienveillante.

Voyagez.
Posez-vous.
Prenez le temps de réaliser.
Vivez.

On n’a pas qu’une vie, non.
On peut en avoir des milliers en réalité.
Mais on ne vit qu’une fois.

La découverte de Marsaxlokk

Visite du village de pêche puis snorkeling dans l’eau Azur.

Marsaxlokk

La vie ce n’est pas seulement respirer c’est aussi avoir le souffle coupé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *