Le berger, Région du Ladakh en Inde

par JulienBourgoignie
JulienBourgoignie
427 vues

Région du Ladakh – Inde Quelque part dans les montages autour du lac Tso Moriri, Ladakh, Inde, Juillet 2018 Nous marchions, Guillaume, Xavier et moi dans les montagnes élevées autour du lac…

Région du Ladakh – Inde

Quelque part dans les montages autour du lac Tso Moriri, Ladakh, Inde, Juillet 2018

Le berger, Région du Ladakh en Inde

Nous marchions, Guillaume, Xavier et moi dans les montagnes élevées autour du lac Tso Moriri, perdu au fin fond du Ladakh, dans l’extrême nord de l’Inde. Des montagnes sans fin, un horizon bosselé, un paysage absolument fabuleux. Au loin, nous aperçûmes une silhouette accompagnée de petites tâches beiges et brunes. Un berger et ses chèvres. Guillaume était loin devant nous et nous vîmes qu’il alla rejoindre cet homme. Après un certain temps, nous avons fini par le rattraper et c’est là que Guillaume m’a dit quelque chose que je trouvais extraordinaire : j’ai rejoint le berger, on s’est dit bonjour et puis, on est resté assis, l’un à côté de l’autre, pendant 20 minutes, sans dire un mot.

J’ai trouvé cela si beau. L’idée que deux hommes, aux horizons si différents, aux réalités si distinctes, aux origines si éloignées, aux destinées si opposées, se retrouvent tous deux assis, l’un à côté de l’autre, et que la simple présence de l’autre soit réconfortante, apaisante, suffisante. Deux hommes fondamentalement différents qui partagent, l’espace d’un moment, la compagnie de l’autre, sans avoir besoin de plus, simplement pour vivre le moment présent. Un moment incongru, intemporel, un moment d’une poésie si subtile. J’aurais aimé être un oiseau et observer de là-haut ce moment singulier, cette rencontre entre ces deux hommes si divergents mais qui, l’espace d’un moment, semblaient pourtant si connectés.

Quelle scène surréaliste que me parait cette rencontre, à plus de 4600 mètres d’altitude, au milieu des montagnes de l’Himalaya, sur les rives d’un lac turquoise gigantesque. Quelle beauté derrière ce partage, cette connexion primitive entre deux hommes, un moment si unique. C’est pour ces moments que je voyage car ce sont eux qui nous font vivre nos vies.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter