L’Alaska en vélo

road trip en alaska
Hello ! Moi c'est samuel, 31 ans. Ayant acheté un petit vélo en Thaïlande pour la modique somme de 300 euros afin de découvrir une bonne partie de l'Alaska en road trip. Oui ça paraît très étrange vu comme ça, mais ce ce qui c'est réellement passé !

Road trip en Alaska à Vélo

Informations sur le voyage

  • Durée : 60 jours
  • Nombre de voyageurs : Solo
  • Budget par personne : 1850 euros €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks
  • Logement(s) recommandé(s) :
    • Anchorage
    • Seward
    • Denali
    • Fairbanks
    • Chena hot spring
    • Glennallen
    • Kennecott
    • Palmer
  • Adresse(s) recommandée(s) :
    • Eagle river
    • Hatcher pass
    • Denali national park
    • Denali highway

Thaïlande - Alaska

Étant resté coincé pendant quelques mois en Thaïlande suite à un tour du monde non accomplit (sacré covid ! Il nous en a fait voir le bougre !), je me languissait de découvrir les plaines infinies de l’Alaska. Je m’imaginais sans cesse à quoi pouvait bien ressembler cette terre qui fait tant rêver les aventuriers, était-elle la même que dans le film into the Wild ? Était-elle si sauvage au point de pouvoir croisé des ours ?

A la limite de l’obsession, il me fallait donc pouvoir le vérifier de mes propres yeux. C’est pourquoi j’acheta en toute hâte un vélo dans un magasin local de Chiang Rai (le nord de la Thaïlande), que j’équipa à la va vite avec un budget extrêmement bas, puis une poignée de jours plus tard, mon vélo empaqueté dans la soute, je fut en train de voler en direction d’Anchorage, vers une aventure qui me laissera une trace indélébile dans mon cœur.

bivouac en alaska

road trip à vélo en Alaska

Road trip en Alaska : Anchorage - Seward

Une fois à Anchorage et près avoir ré-assemblé mon vélo, je pris la direction du sud jusqu’à Seward sur à peu près 200 km en tentant différentes randonnées pendant mon périple, ” histoire de me chauffer” que je me disais ! Que neni ! C’était une véritable horreur car en longeant le Golf d’Alaska les rafales de vent étaient telles que je mis 2 heures pour parcourir 15 km ! Je voyait même les mouettes qui s’amusaient à faire du surplace en battant des ailes ?!

Les premières nuits en tente au pays des ours ne me fit en aucun cas peur d’être visité dans la nuit car premièrement : j’étais mort de fatigue et m’endormais comme une masse & deuxièmement : le soleil ne se couchait pas à cette époque de l’année, à chaque bruit suspect, j’avais juste à sortir ma tête de la tente à 3h du matin pour voir qui en été l’auteur (tout en priant silencieusement tout de même que ce ne soit pas un grizzli j’avoue, je suis assez téméraire mais pas fou !).

paysage Seward alaska

Seward - Fairbanks

Eagle River, Independence Mine, Reed Trail Lake & Le Mont Denali (anciennement Mont Mc Kinley) furent sur ma route comme des joyaux, des sites hors du temps, qui valaient largement tous les efforts que je pouvais fournir à chaque coup de pédale.

Épuisé, amaigris, mais heureux après avoir passé 1 mois sur les routes, installer ma tente dans la forêt à écouté les cris des écureuils, m’être fait poursuivi par un élan un peu trop agressif sur plus de 500 mètres, croiser des ours de toutes sortes à l’air curieux, m’être fait piquer par des centaines de moustiques en essayant de manger mon repas composé de couscous & poulet en boîte.

Mais après tant de tribulation, je réussi enfin à atteindre la deuxième plus grande ville d’Alaska : Fairbanks.

road trip en alaska

road trip à vélo en alaska

Fairbanks - Glennallen

En direction de Chena Hot Spring près du cercle Arctique, je ne compterais même plus le nombre d’élans que j’ai pu voir brouter dans les tourbières le long de la route. La plupart me regardant curieusement, près à me chasser à tout instant (les elans- mooses font plus de morts que les ours chaque année en Alaska ).

Une fois redescendu vers le Parc Daneli, j’eut l’envie de traverser l’Alaska d’ouest en est via une ancienne route nommé “Denali highway” qui n’est quasiment plus utilisée, hormis par les touristes qui y voit une belle occasion de voir l’intérieur des terres sans aucun habitants alentour.

Sur environ 250 km & 3 jours, je ne vis que quelques personnes qui s’occupaient de chiens de traîneaux ainsi qu’un repaire de chasseurs. Rien à perte de vue. Just le bruit du vent, les décors infinis, les fleurs violettes lupin d’arctique façonnaient le paysage. Tout était irréel. Il y’avait juste.. moi & la nature impressionnante du bout du monde.

Denali highway

paysage d'alaska

Glennallen - Anchorage

Je traversa la route de Mc Carthy pour arriver à l’ancienne mine de cuivre de Kennecott vers l’est. Lors de mon périple, je vis comme une ombre se rapprochant vers moi de plus en plus à vive allure, puis reparti au dernier moment : c’était un aigle qui m’avait pris pour sa proie ! Fort heureusement, il a stoppé sa course au dernier moment, certainement en se disant que le jeu n’en valait pas la chandelle.

Après la visite de la mine de cuivre, j’essaya de retourner le plus rapidement à jusqu’a anchorage malgré les crevaisons fréquentes (mon vélo commençait à être de plus en plus éreinté lui aussi…).

Une fois revenu à anchorage et à peu près 2 mois de vie sauvage plus tard, j’eu la surprise de constater que j’avais fait plus de 2800 km ! La tête remplie de souvenirs & les cuisses doublement plus grosses, j’eu encore l’envie de continuer ce voyage,  l’envie de traverser la ceinture de feu du pacifique jusqu’à atteindre la mer des caraïbes.. Mais ça, c’est encore une autre histoire.

road trip à vélo en Alaska
Paysage Alaska

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *