Road trip de 19 jours en Floride du Sud

par LaBeletteQuiVoyage
LaBeletteQuiVoyage
921 vues

Road Trip en Floride La Floride, ce n’est pas qu’un lieu de villégiature, avec des plages et un soleil de plomb qui invitent à la farniente : elle possède un écosystème unique,…

1

Étape 1 : Orlando

2

Étape 2 : Cape Canaveral

3

Étape 3 : Fort Lauderdale

4

Road Trip Floride - Étape 4 : Miami

5

En chemin pour Florida City

6

Étape 5 : Les îles des Keys

7

Étape 6 : Everglades - Florida City et Everglades City

8

En route pour Fort Myers beach

9

Road Trip Floride - Étape 7 : Sanibel

10

Etape 8 : Sarasota

11

Étape 9 : St Pete Beach

12

Étape 10 : Weeki Wachee

13

Etape 11 du road trip en Floride : Orlando / Universal Studios

14

Dernière journée à Orlando

Road Trip en Floride

La Floride, ce n’est pas qu’un lieu de villégiature, avec des plages et un soleil de plomb qui invitent à la farniente : elle possède un écosystème unique, qui va de forêts, en mangroves, en passant par des zones inondées, et permet de voir des animaux tels que tortues, alligators et lamantins. Suivez-moi dans ce road trip en Floride du Sud, à la découverte des fusées de Cape Canaveral, des canaux de Fort Lauderdale, des plages de Miami, des fonds marins des îles des Keys, des alligators des Everglades, des plages et des sirènes du Golfe du Mexique, et des parcs Universal !

Détail du Road Trip en Floride

Itinéraire : 1- Orlando 2- Cape Canaveral 3- Fort Lauderdale 4- Miami 5- Keys 6- Everglades 7- Sanibel 8- Sarasota 9- St Pete Beach 10- Weeki Wachee 11- Orlando/Universal studios. Etats-Unis

Date et Durée : lundi 27 juin 2016, 19 jours

Nombre de voyageurs : Entre amis

Itinéraire du road trip en Floride

Étape 1 : Orlando

Arrivée

Après avoir passé des mois à organiser/réserver ce voyage par email avec ma copine en Suisse, j’ai enfin atterri à Orlando International Airport pour la retrouver : ça y est, les vacances commencent !

 

Location de voiture

Nous avons loué une voiture à l’aéroport, via le site alamo.co.uk : j’avais au préalable comparé différentes agences de location, puis différents sites au sein d’une même agence. Nous avons pu faire des économies en passant par le site anglais de Alamo. Pour 16 jours de location, kilométrage illimité et sans assurances complémentaires, nous en avons eu pour 387 euros. J’avais pris mon propre GPS Garmin : il revenait moins cher de télécharger la carte d’Amérique du Nord, au lieu de louer un GPS pour 10$ la journée.

Une légende urbaine que j’avais trouvée sur plusieurs sites : pour éviter les vols, les voitures de location n’auraient pas de plage arrière, pour laisser le contenu du coffre visible. Hors de question donc de laisser les valises dans la voiture pendant qu’on visite quelque chose. Le genre d’info qui m’a mis bien le stress avant de partir et m’avait tracassée pour notre planning de road trip… Mais c’était du n’importe quoi : les voitures sont tout à fait normales, et on a laissé nos valises dans le coffre pendant nos déplacements.

 

Trajet et hôtel

Nous avions décidé de faire la plupart des trajets en voiture le soir, pour être directement sur place le lendemain matin. J’ai un peu râlé car je savais que j’allais être fatiguée après les visites, surtout avec le jetlag en plus, et effectivement ça a été très très difficile au départ, mais au final on a bien profité de nos journées.

Notre programme du lendemain étant d’aller au Kennedy Space Center à Cape Canaveral, nous nous sommes rapprochées le plus possible, et nous avons dormi une nuit à l’hôtel Quality Inn Kennedy Space Center, à Titusville (60 euros).

 

Étape 2 : Cape Canaveral

Une journée au Kennedy Space Center (KSC)

Organisé comme un énorme centre d’information pour les visiteurs, le KSC se trouve sur le mythique Cape Canaveral, d’où la NASA envoie ses fusées dans l’espace ! C’était en top priorité sur notre liste d’endroits à visiter, et la journée a été grandiose 😊

Leur site internet est très bien détaillé, à un tel point qu’on a eu du mal à se décider sur les options à faire. Pour chaque attraction, le site détaille si elle est incluse dans le ticket ou s’il s’agit d’un « add-on » avec prix supplémentaire, combien de temps il faut y consacrer, s’il faut prendre le bus, les horaires, durées de trajet…

La zone est grande, et il est conseillé d’y passer 8h pour apprécier le centre d’information en lui-même : c’est pour dire ! Il comprend diverses expositions (regroupées par thème dans des bâtiments différents), des cinémas, des conférences, et un tour en bus pour aller jusqu’au centre Apollo / Saturn V qui se trouve à 20min. On peut également payer un peu plus cher et rajouter des visites en bus pour voir des salles de contrôles et/ou des vraies zones de lancement, ou encore faire un vrai entrainement d’astronaute (Astronaut Training Experience, ATX). L’occasion étant unique, nous avons opté pour l’entrée au parc et la visite supplémentaire en bus pour aller voir les zones de lancement (KSC up-close explore tour), le tout à 70 euros par personne (réservé à l’avance sur leur site internet). On aurait voulu faire l’ATX, mais c’était possible uniquement le samedi. Dommage…

Nous nous sommes garées directement sur le grand parking (10 $ la journée) et nous étions à l’entrée pour l’ouverture à 9h : on a même eu le droit au décompte et à l’hymne national américain… On est tombées directement sur le Rocket Garden, où de nombreuses répliques de fusées sont disposées. Il y avait une visite guidée (~20min) à 9h30 (demandez le planning du jour pour les horaires des films et visites), et là on a appris que certaines fusées étaient en fait des vraies qui n’ont jamais été lancées… C’est très impressionnant, surtout la fusée Saturn 1b, utilisée pour Apollo 7 !

Kennedy Space Center road trip Floride

 

On a ensuite décidé d’aller prendre directement le bus pour notre Up-Close Explore tour. Pendant 2h, il nous a conduit à travers Cape Canaveral. Notre guide était un ancien astronaute qui parlait beaucoup, et il nous a expliqué comment sont construites les fusées, les navettes spatiales, comment les astronautes se préparent, comment les fusées sont du hangar au pas de lancement… C’était vraiment très enrichissant ! Nous avons pu descendre devant le Vehicle Assembly Building, où sont montées les fusées, et en apprendre au passage sur les véhicules de secours.

Kennedy Space Center

On est passé devant les hangars de SpaceX, devant les bâtiments Opération et Contrôle, devant des gros véhicules à chenilles, et on a fait plusieurs arrêts. Mais je retiens surtout l’arrêt au Launch Complex 39, d’où sont parties de nombreuses missions Apollo et missions en navettes spatiales. Un des rares endroits au monde où l’Homme a quitté la Terre pour explorer l’espace !

Kennedy Space Center

 

Le tour en bus s’est terminé au niveau du hangar Apollo / Saturn V. Cet endroit est inclus dans le ticket d’entrée normal, mais nécessite un trajet en bus de 20min pour retourner au centre des visiteurs. Une fusée Saturn V est exposée à l’horizontal dans le hangar, et c’est sacrément impressionnant ! On y apprend sur les satellites, les missions Apollo qui ont envoyé l’Homme dans l’espace, les premiers pas sur la lune (on peut d’ailleurs toucher un fragment de lune !!), les combinaisons spatiales et capsules de retour sur Terre. Un endroit à ne pas manquer donc !

Nous avons pris notre déjeuné ici, et évidemment ce n’était pas l’option la plus économique : un cheeseburger + frites au Moon Rock café coûte 9$…

Nous avons ensuite repris le bus pour retourner au centre des visiteurs. Direction : le hangar Atlantis, qui est sans conteste mon endroit préféré. L’exposition est organisée sur plusieurs étage disposés en colimaçon autour de la seule et unique : la navette spatiale Atlantis ! La porte ouverte avec le bras télescopique sorti, on la croirait tout juste partie de l’ISS. Il y a des informations sur la station orbitale, sur le télescope Hubble et les diverses navettes spatiales (avec une partie mémorial pour les astronautes des navettes Challenger et Columbia). Il y a également une salle avec des sièges inclinés, pour simuler le lancement d’une navette : accrochez-vous !

fusée atlantie Kennedy Space Center road trip floride

 

Nous avons ensuite visité rapidement le bâtiment dédié aux futures missions sur Mars. On arrivait déjà en fin de journée, et nous n’avons pas eu le temps de voir les films IMAX en 3D, et nous avons malheureusement raté la « rencontre avec un astronaute », où il est possible de poser des questions… Mais la journée a été bien remplie, et je pense que nous l’avons optimisée au mieux ! 😊

Info supplémentaire : renseignez-vous pour les tirs de fusées ! Il y en a régulièrement, et si vous avez la chance d’y être au bon moment, c’est une occasion à ne pas rater ! Il faut s’y prendre à l’avance et y être de très bonne heure, mais vous pouvez soit trouver un coin de plage à Cocoa Beach, ou entrer au KSC qui dispose de gradins à divers endroits pour voir les lancements.

 

Trajet et hôtel

Après cette grosse journée, nous sommes parties pour Fort Lauderdale. Nous avions fait nos estimations de temps de trajet sur google map, mais en vrai c’était « légèrement » plus long… Bref, nous sommes arrivées à l’hôtel Galt Villas Inn à minuit, complètement claquées… La nuit n’a pas été réparatrice : entre le bruit de la clim (obligé, il faisait trop chaud, et on a eu le même problème partout), et les travaux dans la rue, c’était un capharnaüm pas possible… On y est restées 3 nuits, pour 208 euros au total.

 

Étape 3 : Fort Lauderdale

Le Gumbo Limbo : un centre de réhabilitation pour les tortues

La Floride fait partie des endroits uniques où on peut voir des tortues pondre / naître. Plusieurs villes côtières baissent d’ailleurs leurs éclairages publics pendant la période de ponte. Malheureusement, la plupart des touristes ne respectent pas la Nature et mettent en danger les animaux, tout ça pour un selfie ! Le genre de truc qui me met hors de moi ! Nous avons opté pour une version éducative avec des biologistes et j’avais donc sélectionné plusieurs options de marche nocturnes / visites éducatives sur notre road-trip :
– Hobe Sound national wildlife refuge
– John D MacArthur state park
– Gumbo Limbo Nature Center
– Turtle Hospital

Malheureusement la plupart des marches nocturnes étaient déjà complètes. Nous avons choisi le Gumbo Limbo  car c’est un centre de réhabilitation, qui s’occupe de marquer et de protéger les nids sur la plage adjacente, et de soigner les tortues malades ou blessées (souvent par la faute de l’homme…). Ils récupèrent également les bébés tortues en difficulté. Le centre est libre d’accès et fonctionne par un système de donation (recommandé : 5$)

On a commencé à 11h00, avec une visite guidée faite par un vieux monsieur sur le Ashley Trail, traversant la forêt pour arriver au Intracoastal Waterway (très pollué…) et ses mangroves. Puis on est passé par le jardin aux papillons. De retour au centre, on a été voir les aquariums extérieurs et on a pu faire connaissance avec des tortues en réhabilitation. Des biologistes étaient présents pour répondre à nos questions sur les divers animaux, et sur leurs recherches. Ils étudient par exemple l’effet de la lumière sur les tortues, ou encore comment les requins utilisent leurs sens. On a également assisté au repas des poissons des récifs, à 12h30.

Avec du recul, la visite était sympa et instructive, et j’ai été contente de participer financièrement à cette petite institution. Mais côté mangroves, j’ai préféré le Anne Kolb Center, et pour les tortues, j’ai largement préféré le Mote Marine Laboratory and Aquarium de Sarasota, dont je vous reparlerai plus tard.

 

Sawgrass Mills outlet

L’après-midi, nous sommes allées dans un immense Mall de magasins d’usine, le Sawgrass Mills . Bien que les prix soient déjà à -40%, il est possible de trouver des coupons de réduction supplémentaires sur internet 😉 J’ai dévalisé Old Navy et Gap, j’étais heureuse, mdr.

 

Soirée et hôtel

En marchant un peu depuis l’hôtel, il est possible de rejoindre la plage. Nous avons passé un petit moment assises là, à voir la nuit tomber.

plage Gumbo Limbo floride

C’était beau, mais c’est là que les ennuis ont commencé : on s’est fait bouffer par des sandflies !! On n’a rien senti sur le coup, mais nos jambes étaient dans un état pas possible le lendemain… Allez, c’est parti pour l’anti-moustique !

On a passé une deuxième nuit à l’hôtel Galt Villas Inn.

 

Visite des canaux de Fort Lauderdale en bateau

Le lendemain, nous avons fait une visite guidée en bateau : Fort Lauderdale est réputée pour ses canaux et ses maisons de luxe. Nous avons fait une réservation par internet avec Carrie B Cruises  : une visite de 1h30 pour 24$ par personne (avec le code de réduction CBWEB qui permet de retirer les 3$ de taxes – toujours ça de gagné !).
Le tour était à 11h, mais nous sommes arrivées bien en avance pour trouver une place de parking. On a fini par opter pour un parking à étages, payant (10$ pour 2h20).
La balade est reposante et nous fait voir l’extravagance des riches : maisons immenses, yachts, … On rêvasse un moment, puis on revient à la réalité : le soleil tape dur, il faut remettre de la crème solaire 😉

canaux de Fort Lauderdale en bateau

Fort Lauderdale en bateau

 

Plage de Fort Lauderdale

On a repris la voiture et fait quelques kilomètres en ville, pour rejoindre la plage principale (Fort Lauderdale Beach). De nouveau le parking était payant (8$ pour 5h), mais on a pu profiter de la belle plage avec ses palmiers, et de la promenade avec ses bars et ses boutiques.

Plage de Fort Lauderdale road trip floride

On a passé une 3ème et dernière nuit à l’hôtel Galt Villas Inn.

 

Kayak et balade dans la mangrove au Anne Kolb Nature Center

Après avoir plié bagages, on a pris la direction de Miami, et on a fait un arrêt à Hollywood en chemin, pour visiter le Anne Kolb Nature Center. Ce petit centre a de belles promenades sur des pontons à travers la mangrove, une tour d’observation, un aquarium et des zones éducatives sur l’écosystème de la région. On a pu voir plusieurs oiseaux et crabes dans les mangroves. L’accès est gratuit, mais vous pouvez donner une contribution pour la maintenance du parc. Par contre si vous voulez entrer dans les zones d’expositions temporaires (qui changent tous les mois), l’accès est à 2$ par personne.

mangrove au Anne Kolb Nature Center

mangrove au Anne Kolb Nature Center

 

L’autre intérêt est la possibilité de faire des tours en canoé / kayak, en toute autonomie, dans la mangrove. Pour cela, il faut reprendre la voiture pour aller se garer au parking qui est un peu plus en amont du centre (toujours dans la même rue). La location du canoé biplace nous a coûté 14$ pour 2h, et on a eu une petite introduction sur la façon de ramer et le chemin à prendre. Il y a 3 chemins navigables d’environ 1 mile chacun, et des panneaux indiquent par où passer (au pire, vous tombez dans un cul-de-sac et il faudra faire demi-tour). J’avais fait une fois du canoé en rivière, mais là ça n’avait rien à voir : en fonction de la marée et de la période, il y a plus ou moins d’eau, et on s’est retrouvées embourbées plusieurs fois. On a bien fait travailler les muscles pour se dépêtrer 😉. On a suivi le chemin vert, puis on est revenues par le chemin blanc : on a pu observer beaucoup d’oiseaux !

 

Carte mangrove au Anne Kolb Nature Center

 

Il est également possible de faire un tour en « environmental boat », mais ce n’était pas disponible ce jour-là. Pour 5$ par personne, un tour de 30min vous conduit à travers la mangrove, si la marée le permet. Les horaires changent donc toutes les semaines, et il est conseillé de se renseigner à l’avance (westlakepark@broward.org)

 

Road Trip Floride – Étape 4 : Miami

Promenade dans le quartier art-déco de South Beach

Nous avons ensuite repris la route pour arriver à Miami. Alors je vous le dis tout de suite : cette ville ne m’a pas plu, et j’avais hâte de retrouver la nature et des endroits moins fréquentés ! Entre le bruit et le sentiment d’insécurité, je n’étais pas du tout à l’aise. Il y a quand même des endroits sympas à voir 😉

La recherche d’hôtel avait été compliquée… On pouvait viser South Beach, LE quartier touristique par excellence. Ce qui rime avec prix excessifs, bruit et fêtes à toutes heures de la nuit. Très peu pour nous : avec nos programmes de visites et les kilomètres, nous avions besoin de bien dormir. On avait donc choisi un quartier un peu plus loin, et on a dormi 2 nuits au New Yorker Boutique Hotel (190 euros total) : à deux pas d’un poste de police, ça nous a rassurées. Par contre, le bruit nocturne était infernal : voitures, gens qui papotent devant la porte (qui donne sur la rue)… Donc si vous allez là, demandez impérativement une chambre qui donne sur la piscine.

Nous avons marché un peu et mangé dans un Taco Bell, en priant pour que la pluie s’arrête… Oui il y a du soleil en Floride, mais l’été est aussi la période des tempêtes et des ouragans ! Ça a fini par se calmer, et nous avons pris un bus pour aller jusqu’à South Beach. Là on a beaucoup marché (c’est grand, mdr), flânant au gré de nos envies dans le quartier Art-Deco. Musique à tous les coins de rues, c’est clair qu’il y avait une bonne ambiance !

miami quartier art deco de South Beach

Puis on a marché sur la fameuse plage, avec ses cabines de maîtres-sauveteurs.

miami plage de South Beach

 

On a fini à South Point Park, d’où on a pu voir un beau coucher de soleil sur la ville. Pas celui des cartes postales avec les gratte-ciels, mais avec des bateaux en premier plan 😊

port de South Beach

 

Nous avons pris le bus pour rentrer à l’hôtel. Renseignez-vous bien en avance, car on l’a attendu presqu’une heure (« il va arriver, il va arriver », nous a dit la femme de la boutique juste derrière… mouais…), et je ne recommande pas le bus à Miami de nuit. Je n’étais franchement pas rassurée.

 

Visite guidée du Adrienne Arsht Center for the Performing Arts

Le lendemain matin, nous nous sommes dirigées vers Downton Miami pour visiter l’Adrienne Arsht Center : il s’agit d’un grand centre culturel avec salle de concert et salle d’opéra. Des visites guidées et gratuites sont organisées les lundis et samedis à midi. Il suffit de demander un ticket aux guichets dans le lobby du Ziff Ballet Opera House. On y apprend l’histoire du centre, on se promène en coulisse et on voit les salles depuis la scène. L’acoustique est également expliquée.

Adrienne Arsht Center

 

Une passerelle extérieure permet de faire le lien entre les deux grandes salles, et offre une belle vue sur les gratte-ciels de Miami.

grattes ciel miami road trip floride

 

De là, on a pris le MetroMover (métro aérien gratuit) pour nous rendre sur Bayfront. C’est un moyen de transport sympa, car il permet de voir la ville d’en haut, et il n’y avait pas beaucoup de monde. Il y a 3 circuits en boucle. Faites juste attention sur les quais, car ils se trouvent en hauteur et il n’y a pas vraiment de sécurité.
A un moment, on a même fait un tour en Trolley, juste parce que c’est kitsch et gratuit 😊

MetroMover bayfront

 

Balade sur Miami’s Bayfront Park

Arrivées à Bayside, nous avons mangé au Bubba Gump, la chaîne de restaurants montée par Forest Gump 😉. La zone comporte pas mal de boutiques, et on s’est promenées le long du front de mer. Animations de rue, bateaux, vue sur les gratte-ciels et promenade dans le Bayfront Park : après-midi tranquille !

Miami s Bayfront Park

 

Visite de Little Havana

Je n’étais pas spécialement enthousiaste pour y aller, et j’en retiens une longue avenue avec des marchands de cigares et un bazar pas possible pour s’y rendre. On a dû demander plusieurs fois où prendre le bus, et au final, on a atterri dans East Little Havana. Bref, vaut mieux prévoir votre coup à l’avance, car une fois sur place c’est compliqué…

little havana miami

On a ensuite rejoint l’hôtel, et on a passé une deuxième nuit au New Yorker Boutique hotel.

 

En chemin pour Florida City

Moment détente à la piscine vénitienne de Coral Gables

Le lendemain était une journée de route, avec des petits arrêts. Nous avons fait un stop à la Venetian Pool de Coral Gables : il s’agit d’une ancienne carrière, dont le trou béant a été aménagé en piscine en 1924. Et ils ont fait les choses avec classe, car l’ensemble est carrelé, il y a des mini grottes, des cascades et des palmiers ! C’était franchement sympa !
L’entrée était à 13$ par personne. Sachez qu’ils ferment les guichets quand le maximum de visiteurs est atteint, et que tout le monde est prié de sortir de la piscine en cas d’orage dans les environs (on a testé…). Plus vous arrivez tôt, plus vous avez de chances de pouvoir attraper un transat 😉

piscine vénitienne de Coral Gables

 

Petite balade au Matheson Hammock Park

Nous avons ensuite fait un arrêt au Matheson Hammock Park, réputé pour son lagon. Les photos sur internet sont belles, mais quand on y a été, le ciel était couvert : ça ressemblait juste à un plan d’eau avec des palmiers. Un peu beaucoup déçue donc. Nous avons quand même fait le tour du lagon, admiré la vue sur Miami et regardé les gens en kite-surf ou planche à voile. Au final, ça ne valait pas les 7$ qu’on a payés (pour entrer avec la voiture)…

Matheson Hammock Park

 

Visite du Château de Corail à Homestead

En passant par Homestead, nous nous sommes arrêtées au Coral Castle, un lieu bien spécial ! Tout a commencé en 1920, par un homme amoureux. Il a décidé de construire un château de ses propres mains, dédié à sa bien-aimée (qui malheureusement ne l’aimait pas en retour…). Il aurait ainsi transporté d’immenses blocs, parfois de plusieurs tonnes, par des moyens inconnus : personne ne l’a jamais vu faire… Bref, tout un tas de mystères sur la construction, plein de références à l’astronomie dans le design du château (en fait à ciel ouvert), et une visite qui laisse perplexe.

L’entrée est chère (18$), mais j’avais trouvé des coupons de réduc en ligne. La visite guidée est incluse : il y en a en continu, et elle dure environ 45minutes.
J’ai aimé le côté insolite, mais ce n’est pas un must-see 😉

Château de Corail à Homestead

 

Étape 5 : Les îles des Keys

Organisation pour visiter les Keys

Notre prochaine étape était d’aller dans les Keys, dont les îles principales sont reliées par des ponts et une seule route. On a décidé d’y passer 3 jours et la question des hôtels a été compliquée : c’est très cher ! Au final, comme il est possible de traverser toutes les îles jusqu’au bout (Key West) en quelques heures, nous avons décidé de loger à Florida City pour visiter les premières îles, puis de passer une nuit à Key West. Et avec du recul, c’était une très bonne idée !

Nous sommes restées 2 nuits à l’hôtel Fairway Inn de Florida City (95 euros en tout). On a bien aimé l’endroit : la chambre est grande avec 2 lits doubles, c’est calme, et il y a une petite piscine. Ils ont aussi des machines à laver. C’est proche d’un petit outlet, et des fast-foods sont accessibles à pied. Parfaitement situé pour partir à la découverte des Keys !

 

Fêter le 4 Juillet à Key Largo

Le lendemain, c’était la fête nationale américaine. Nous l’avons passée au John Pennekamp Coral Reef State Park, sur la première grosse île des Keys : Key Largo.
L’entrée au parc est de 9$ par voiture. Il y a un aquarium, des chemins pour marcher à travers la mangrove, des plages, la possibilité de faire du snorkeling, des tours en bateau et de louer des kayaks.

Nous avons opté pour le snorkeling, afin d’aller explorer les récifs de coraux. Nous avons réservé le « 4½ Hour Extended Snorkel Adventure » à l’avance sur le site du parc : le bateau fait plusieurs arrêts, deux ou trois selon la météo, et on passe facilement 2h30 dans l’eau. Il y avait beaucoup de beaux poissons dans les récifs ! On a également fait un stop au niveau du Christ des Abysses : cette statue repose à 8m de profondeur, et plusieurs ont tenté de nager jusqu’à la toucher (non pas moi, lol, bizarrement ça ne m’a pas rassurée).
La sortie snorkeling et la location du matériel (masque, palmes et le tuba qu’on peut garder) nous a coûté 52$ chacune. Je recommande ! Et prenez un appareil photo étanche, car il y a de quoi faire de belles photos.
Si vous voulez faire le tour en bateau qui a le fond transparent, il y a un bon de réduction de 5 dollars sur le site du parc 😉

Ensuite, on a mangé sur place, visité l’aquarium et on a juste passé du temps à la plage, où on a pu croiser des iguanes.

canon Key Largo road trip floride

iguane-Key-Largo

 

En fin d’après-midi, on est sorties du parc, en quête d’un endroit pour la soirée. J’avais vu qu’un feu d’artifice était tiré sur l’étendue d’eau du Blackwater (oui, moi aussi j’ai pensé à GoT 😉), donc nous comptions faire un pique-nique sur une plage. Mais en fait y’a pas de plages mdr, que des hôtels dont les restaurants donnent effectivement sur le Blackwater… Tout était archi complet, jusqu’à ce qu’une des serveuses ait pitié et nous installe une table rien qu’à nous, à côté de la piscine de l’hôtel : le gros coup de chance, on avait une vue imprenable et on a pu profiter du spectacle !

sunset keylargo

En vrai, on a profité d’un magnifique coucher de soleil, puis ça s’est couvert et il a plu comme pas possible! Le feu d’artifice a été décalé de presqu’une heure, et on était trempées, ahah !

Ensuite, nous somme retournées dormir à l’Hôtel Fairway Inn.

Le lendemain, nous avons de nouveau plié les bagages : nous avons pris la Florida Key Scenic Highway, qui traverse toutes les îles des Keys jusqu’à Key West 😊 Le trajet fait 126 miles, et offre un panorama de folie ! Et évidemment, on a fait quelques arrêts en route.

 

Robbie’s Marina, à Islamorada

Première pause dans cette marina à l’ambiance super relax : des cabanons servent de marché aux souvenirs, bijoux, vêtements, objets en bois, décorations… Et il y a le fameux ponton avec ses pélicans, d’où on peut observer de gigantesques poissons : les tarpons. Pour 4 dollars, vous pouvez acheter un seau de petits poissons pour nourrir les gros. Et de nombreuses activités sont proposées : tour en bateau, location de kayak, paravoile, pêche, visite d’îles, snorkeling…

Nous nous sommes contentées de regarder les poissons et de faire un tour au marché.

 

La Plage de Bahia Honda

Alors cette plage, on s’en souviendra longtemps, ahah ! On avait lu que l’Ile de Bahia Honda est un parc national (donc entrée payante), où la plage est laissée au naturel pour ne pas perturber l’éco-système. On en a conclu que s’il faut payer et s’il n’y a pas d’installations pour les touristes, ça sera tranquille et parfait pour aller se baigner. Bon bin, au final… raté !

On a effectivement payé 9$ pour entrer avec la voiture. Ensuite on a été servies pour le côté naturel de la plage : une couche d’algues épaisse, une odeur terrible (et pourtant, j’aime l’odeur des algues en Bretagne !) et des sandflies qui sont venues nous piquer… On a quand même testé d’aller nager, mais il a fallu contourner les algues, car elles peuvent servir de cachette pour les poissons, et la région est connue pour ses raies (stingrays) et ses requins… Ensuite il a fallu aller super loin pour avoir de l’eau à la taille. Pas génial donc, ahah !

Plage de Bahia Honda

 

En fait, il y a une plus belle plage de l’autre côté de l’île, mais les algues sont toujours présentes (le côté naturel !).

Plage de Bahia Honda

 

Sur la droite de la photo, vous voyez le pont avec la Highway 1 (Florida Key Scenic Highway), alors que sur la gauche se trouve l’ancien pont de Bahia Honda. L’idée était de relier Miami à Key West par une voie ferrée, mais en 1935, un ouragan a détruit une grosse partie des ponts et le projet a été abandonné. L’état de Floride a acheté les restes et construit une autoroute par-dessus, ce qui explique le double-niveau. Puis en 1980, une nouvelle autoroute a été construite juste à côté : plus large et plus haute, elle était plus efficace. L’ancien pont est resté tel quel, mais un tronçon a été découpé pour permettre aux bateaux modernes de passer.
Il est possible de prendre un petit chemin à travers les arbres, et de monter sur le pont. Même si on ne fait que quelques mètres dessus, on a une vue magnifique sur l’île et ses environs.

Plage de Bahia Honda

 

Soirée à Key West : Mallory Square

Après quelques kilomètres en voiture, nous avons enfin atteint la fin de la Highway 1 ! Ou le Mile Zero, si vous la prenez dans l’autre sens 😉

Nous avons posé les affaires à l’hôtel, et nous sommes parties nous balader jusqu’au Mallory Square : cette promenade au bord de l’eau est très animée le soir, avec un marché nocturne, des artistes (chanteurs, jongleurs…). Et un coucher de soleil à ne pas rater !

Mallory Square

sunset Mallory Square

 

Nuit à Key West

Le prix des bed-and-breakfast à Key West est exorbitant… Après des heures de recherche sur internet, nous avions réservé à l’Hôtel Angelina : une toute petite chambre avec un lit double de 160 (ceux qui me connaissent savent que j’aime pas partager et que du coup j’ai pas bien dormi lol), et une salle de bain commune. C’était charmant en fait, mais à 101 euros la nuit, on ne s’est pas trop attardé…

Key West road trip floride

Par ailleurs, dans ce type d’habitation typique, les murs sont très fins, donc c’était assez bruyant. Pas les gens ni les voitures, ça, ça allait. Le problème, c’était les coqs, les poules, les poulets. Ils sont partout en ville : dans la rue, dans le jardin du voisin, dans la boutique de souvenir. Partout. Partout. Partout. Et ils sont au taquet de bonne heure !

 

Visite du Florida Keys Eco-Discovery Center

Le lendemain, nous nous sommes séparées : alors que ma copine est allée faire du snuba (plongée avec câble d’oxygène relié au bateau), je suis partie vers la pointe de Key West.
Mon premier arrêt a été à l’eco-discovery center, un musée d’histoire naturelle gratuit, qui explique l’écosystème des îles des Keys. C’est très pédagogique, il y a un tas d’informations sur les poissons, les tortues, la mangrove… J’ai trouvé ça super intéressant !

 

Visite de l’USCGC Ingham memorial museum

Ahh, dès qu’il y a des bateaux, je ne peux pas m’empêcher d’aller voir à l’intérieur ! Juste à côté de l’Eco-Discovery, se trouve le bâtiment militaire Ingham, construit en 1936. La visite coûte 10$, et il y a beaucoup d’explications historiques. J’ai beaucoup aimé, et la vue depuis le pont est sympa.

Ingham memorial museum

 

Fort Zachary Taylor Historic State Park

J’ai continué le chemin vers la pointe du bout du bout, et je suis entrée dans le parc national (2,5$ pour les piétons). Le fort a été construit en 1845-1850 et a joué un rôle important pendant la guerre de Sécession et la guerre hispano-américaine. Il a défendu Key West, le détroit de Floride et le Golfe du Mexique. La visite est rapide et sympa, puisqu’on peut y voir de vieux cannons et monter sur les remparts.

Fort Zachary Taylor Historic State Park

J’ai ensuite fait une balade autour du fort, côté mer, pour rejoindre la plage. Il y a des zones de pique-nique et de barbecue, et la plage est archi bondée. On trouve également un de ces panneaux avec les distances vers plusieurs villes du monde.

 

Le cimetière de Key West

J’ai retrouvé ma copine devant le cimetière, fondé en 1847 après un ouragan. Il faut dire que la tempête avait complètement balayé l’ancien cimetière, et que des cadavres avaient été retrouvés dans les arbres après coup… Oups ! Il a donc été décidé de construire un nouveau cimetière, sur le point le plus haut de Key West. Environ 75 000 personnes sont enterrées là, et on y trouve des zones de diverses religions, mais également dédiées aux soldats de certaines guerres, les martyrs de Cuba, des mémoriaux… La « visite » est intéressante, car les tombes et les cryptes sont de styles variés. Certaines ont même des épitaphes assez drôles ! Et on y trouve des palmiers, et des poules bien sûr (elles sont partout, je vous l’ai dit ! mdr).
Vous trouverez un dépliant avec une carte détaillée de ce cimetière historique, juste à l’entrée principale (sur Passover lane). Et bien sûr, c’est gratuit.

cimetière de Key West

cimetière de Key West

 

Visite guidée de la maison d’Ernest Hemingway

Le célèbre écrivain avait sa maison à Key West, où il a rédigé un grand nombre de ses romans. L’entrée est à 14$, et comprend une visite guidée de la maison, du jardin, et du studio d’écriture. Avec bien sûr explications sur la vie d’Hemingway, ses mariages, ses œuvres, et ses… chats ! L’un d’eux avait la particularité d’avoir 6 doigts à ses pattes avant, et le gène a été transmis à la descendance (récessif, pour ceux qui se demandent). On a vu énormément de chats pendant la visite de la maison, et c’était marrant de chercher ceux à 6 doigts !

Il y a également une boutique où on peut acheter les livres estampillés « maison Hemingway Key West ». Plutôt cool comme cadeau 😉

maison d’Ernest Hemingway

maison d’Ernest Hemingway

 

Le point le plus au Sud des Etats-Unis

Le Southernmost Point Buoy est une bouée qui marque le point le plus au sud des Etats-Unis continentaux. On a voulu prendre une photo, mais c’est hyper, hyper touristique : les gens faisaient la queue comme à Disneyland pour faire des selfies !! Du coup pour la photo, faut être au taquet pour la prendre quand il n’y a personne qui pose bêtement devant. Mission accomplie 😉

southernmost point miami

 

Ensuite on a marché un peu, vu encore plein de belles maisons, et fait les boutiques de touristes, en quête d’un t-shirt.

miami road trip floride sud

 

Retour sur Florida city pour la nuit

Nous avons repris la route, traversé d’une traite toutes les îles, avec un arrêt à Robbie’s Marina (une histoire d’appareil photo perdu à l’aller, mais qu’on a retrouvé !). Nous sommes retournées à l’hôtel Fairway Inn de Florida City pour 2 nuits : idéalement situé pour aller dans les Keys, il l’est également pour partir à la découverte des Everglades 😊

 

Étape 6 : Everglades – Florida City et Everglades City

Les Everglades couvrent une immense surface de la Floride, et on est surpris d’apprendre qu’elles couvraient encore plus de terrain il y a quelques années… Je ne savais pas trop à quoi m’attendre : des herbes, de la forêt, des zones humides ou des zones sèches ? Et bin, c’est un peu tout ça à la fois, selon l’endroit du parc vous vous trouvez. Il y a 3 entrées possibles, séparées d’une centaine de kilomètres : Royal Palm à l’est, Shark Valley au nord, et Gulf Coast au nord-ouest. L’entrée dans le parc était de 20$ par voiture (maintenant c’est 30$), et le même ticket permet d’accéder aux 3 entrées pendant une semaine. Chaque entrée a son centre de visiteurs, où je conseille vivement de s’arrêter pour prendre la documentation, et se renseigner sur les chemins ouverts et la météo. Si vous voulez des infos sur les activités à faire et des cartes, le site officiel du parc est très bien fait.

carte everglades

 

Everglades : les randonnées de Royal Palm

On a commencé la journée au Ernest F. Coe Visitor Center, pour décider des chemins de marche qu’on voulait/pouvait faire ce jour-là, en fonction de la météo et des endroits où des animaux avaient été vus par les rangers. Les chemins forment des petites boucles de 1 kilomètre et sont pour la plupart sur des passerelles en bois. Par contre, ils sont dispatchés le long d’une route qui va jusqu’au Flamingo Visitor Center, il faut donc reprendre la voiture entre chaque arrêt (vous pouvez marcher aussi pour faire une grosse rando, mais bon courage avec la chaleur…).

Notre premier circuit a été le Gumbo Limbo trail, qui commence au niveau du Royal Palm visitor center (à 6km d’Ernest Coe), puis l’Anhinga Trail. Ensuite on a repris la voiture jusqu’au Pahayokee Overlook, qui permet d’avoir une belle vue sur les prairies des Everglades. Puis on a fait le Mahogany Hammock Trail, et on a fini par le Pinelands Trail sur le chemin du retour. A chaque fois, les paysages étaient différents, mais à part quelques oiseaux, on n’a pas vu beaucoup d’animaux. On n’a pas dû bien regarder 😉

randonnée de Royal Palm

 

Après ces balades, nous sommes rentrées à l’hôtel. Un petit tour au Florida Keys Outlet Center au bout de la rue, et dodo !

 

L’alligator farm de Homestead

Le lendemain matin, nous avons de nouveau bouclé les valises, et nous sommes allées dans une « ferme » pour voir des alligators. C’était pas spécialement prévu, mais on voulait sécuriser le fait d’un voir au moins un, mdr. L’entrée coûte 21$ pour l’alligator farm et les spectacles. Ils proposent également des tours en airboat, et c’était très tentant, mais on a abandonné l’idée : le bruit fait peur aux animaux, les bateaux abiment les fonds des Everglades et on retrouve souvent des animaux blessés à cause d’eux. Donc voilà, entre le fun et la nature, nous avons vite choisi.

La ferme possède des enclos avec des perroquets et des tortues, et des bassins avec diverses espèces de crocodiles et d’alligators. Demandez le programme des spectacles à l’entrée : on peut assister au repas des alligators, et ils ont des shows « éducatifs » sympas avec des alligators, et même avec des serpents.

alligator farm de Homestead

alligator farm de Homestead

 

Everglades : le tour en tram de Shark Valley

Nous voilà reparties en voiture, pour atteindre l’entrée nord du parc des Everglades. Shark Valley a une longue route qui va jusqu’à une tour d’observation. On peut louer des vélos sur place pour faire la boucle de 24km, mais vu la chaleur en été, ça ne nous branchait pas trop. Nous avons donc fait le tour guidé en tram (pas vraiment un tram, plutôt du genre « petit train » plus large), à 24$.

Shark Valley

Shark Valley

J’ai apprécié la balade et la vue depuis la tour, mais la chaleur était terrible : 44°C ! Malgré nos bouteilles d’eau, on a frôlé l’insolation, et on a dû rester un bon quart d’heure « au frais » dans le centre visiteur avec les rangers…

 

La route pour rejoindre Everglades City

La prochaine étape était de rejoindre Everglade City, à l’ouest du parc. Deux options : soit on suivait la grande route 41, nommée Tamiami Trail, soit on prenait la petite route Loop Road Big Cypress national Preserve pour tenter de voir des alligators… On a demandé aux rangers de Shark Valley si la Loop Road était accessible, surtout avec notre petite berline, car on avait lu qu’elle pouvait être inondée et impraticable. Ils nous ont rassurées sur l’état de la route, et indiqué comment ne pas rater l’accès. C’est donc parti pour la Loop Road, et on n’a pas regretté !

C’est une petite route, d’abord goudronnée puis en terre, qui traverse la forêt et les marais. Et effectivement, le niveau de l’eau est très proche du niveau de la route : pas étonnant que ça soit inondable ! Au premier abord, rien de spécial : oui, les arbres plantés dans l’eau sont jolis… Nous avons roulé doucement, au cas où nous verrions quelque chose bouger. Mais rien. De temps en temps, on voyait des balises sur le côté de la route, avec des numéros. En fait, elles marquent les « petits ponts » qu’on traverse, parfois sans s’en apercevoir. Comme il n’y avait personne (on a croisé 2 voitures en tout), nous nous sommes arrêtées au niveau d’un de ces « petits ponts » et nous sommes descendues prendre des photos, car vraiment, les arbres sont jolis !

pampa everglades city

Je me retourne pour voir de l’autre côté, et je vois ma copine qui recule doucement du bord, en fixant l’eau à 2m d’elle : « Steph, il y a un alligator ». Il était énorme, posé au fond de l’eau, tranquille, et nous, nous ne l’avions pas vu… Vous le voyez, vous, maintenant que vous savez qu’il est là ?

pampa everglades city road trip Floride

Avec un mélange d’excitation et de frayeur, nous sommes vite retournées dans la voiture, ahah ! Il faut dire qu’un alligator ça nage vite et ça court vite, et qu’en un bond il peut venir nous croquer un bras, une jambe ou la tête. Même s’ils n’attaquent qu’en cas de défense, vaut mieux être prudent.

Nous nous sommes arrêtées plusieurs fois, scrutant les marais à la recherche d’alligators : parfois posés au fond de l’eau, parfois nageant au loin. Mais ce n’est pas évident de les distinguer, avec les reflets des arbres dans l’eau, et les branches mortes qui flottent… Nous étions presqu’arrivées à la fin de la route, et nous sommes descendues une dernière fois. Là, une voiture nous rejoint, et le couple nous demande pourquoi on s’arrête, et si on a vu quelque chose, parce qu’eux n’ont rien vu du tout. En fait, ils ont juste roulé sans s’arrêter, et étaient étonnés qu’on ait pu voir autant d’alligators ! Donc les gens, vous savez quoi faire pour les voir : vous vous arrêtez, et vous descendez prudemment de voiture 😉

aligator everglades city road trip Floride

 

La nuit à Everglades City

En récupérant la grande route, nous sommes passées devant la plus petite poste des Etats-Unis, à Ochopee. Elle a des horaires très restreints, et malheureusement était fermée quand on est passées (d’après le panneau : Lundi – Vendredi, de 8h à 10h, puis 12h à 14h ; Samedi 10h-11h30 ; fermé les jours fériés)

Nous sommes ensuite arrivées à Everglades City, et nous avons dormi une nuit à l’hôtel Ivey House (85 euros), qui était très bien.

 

Tour en bateau aux 10 000 Islands

Pour notre dernière journée dans les Everglades, nous avions prévu un tour en bateau au milieu des Ten Thousand Islands ! Nous avions réservé à l’avance le tour de 9h30, directement sur le site internet et ça nous a coûté 37,10$ chacune (je viens de voir que les prix ont augmenté, passant de 32$ hors taxes à 40$…). Nous avons pris la voiture pour rejoindre l’entrée du parc des Everglades, situé à 10min, et nous avons récupéré nos billets au niveau de la boutique du Gulf Coast Visitor Center. Comme nous étions super en avance, les rangers nous ont suggéré de traverser la route et de marcher jusqu’à la tour d’observation. Ça avait l’air un peu abandonné, il y avait de la végétation et personne. Mais quand même un tourniquet d’accès où on a laissé quelques pièces… Cependant, la vue sur les Everglades était sympa : du vert à perte de vue d’un côté, et la mer de l’autre.

10 000 Islands road trip floride

 

Nous avons marché sur les pontons en bois à travers la mangrove, mais ce n’était pas super bien entretenu. Ensuite, nous sommes retournées au visitor center pour faire notre tour guidé en bateau. Outre le fun de naviguer et de voir toutes ces petites îles, c’était l’occasion de voir de nouvelles espèces animales. Le rêve étant de rencontrer des lamantins (manatee en anglais) ! Malheureusement, tout ce qu’on a vu d’eux, ce sont des bulles / remous particuliers sur l’eau ☹
C’est pas grave : pendant une heure et demie, nous étions sur le bateau à écouter notre guide et à ouvrir grand nos yeux.

10 000 Islands road trip floride

10 000 Islands road trip Floride

 

Nous avons croisé la route d’ospreys, pélicans et autres sortes d’oiseaux, et d’un coup, toute une famille de dauphins est venue sauter dans les vagues faites par notre bateau ! Ayaaa, c’était la première fois que je voyais des dauphins dans leur milieu naturel, et ça m’a toute émue <3 Le bateau a fait des cercles, et ils nous ont suivi un bon moment.

10 000 Islands dauphin road trip Floride

 

En route pour Fort Myers beach

 

La plage de Naples

Nous avons repris la voiture pour remonter le long de la côte du Golfe du Mexique, avec un premier arrêt à Naples, juste par curiosité. C’est super chic, et ça nous a changé des Everglades, ahah ! On a eu un peu de mal à trouver une place pour se garer (là encore, des prix exorbitants au parcmètre…). Nous avons marché sur la place, pour rejoindre le ponton avec ses pêcheurs. On aurait pu se baigner, mais on avait encore de la route à faire. Et de toutes façons, les jours suivants ont été réservés à la détente 😉

La plage de Naples road trip Floride

 

La nuit à Fort Myers Beach

Nous avons continué la route jusqu’à Fort Myers et dormi au Candlewood (160 euros pour 2 nuits) : les chambres sont en fait des petits studios, avec cuisine équipée. Notre plan était de passer la journée suivant sur les îles de Sanibel et Captiva, mais les hôtels sur place sont hors de prix (c’est super, super chic). Même si le pont pour rejoindre les îles en voiture est payant, nous avons quand même fait un bon deal en dormant à Ft Myers.

 

Road Trip Floride – Étape 7 : Sanibel

Journée détente sur les îles de Sanibel et Captiva

L’île de Sanibel est renommée pour la présence de nombreux coquillages sur ses plages. En fait, les gens viennent tôt le matin, pour ramasser les plus beaux arrivés pendant la nuit.

On a commencé par la pointe de l’île, celle avec le phare : la plage était en effet complètement recouverte de coquillages, c’était dingue ! Et aussi un sacré challenge pour marcher pieds-nus, mdr.

îles de Sanibel et Captiva road trip Floride

Nous sommes restées un moment là (oui, j’ai ramené des coquillages, quelle question…), puis on a repris la voiture pour aller plus au nord, sur la plage de Bowman. Il faisait tellement chaud qu’on avait qu’une idée en tête : plonger dans l’eau ! Et au final, on a eu l’impression de prendre un bain : comme ce n’est pas profond, l’eau est chaude et on ne peut pas nager. Du coup on a barboté, et c’était quand même sympa. Il y avait une famille à côté de nous, et ils rouspétaient de la chaleur, en disant qu’après ils iraient dans les Keys et que ça serait plus frais. Mwouahaha, on a bien rigolé, car l’eau est chaude partout !

îles de Sanibel et Captiva road trip Floride

On a mangé au Lazy Flamingo, qui se situe juste avant le passage vers l’île de Captiva. Une bonne ambiance et de la bonne nourriture.

On a ensuite passé l’après-midi sur une des plages de Captiva, jusqu’au coucher du soleil.

îles de Sanibel et Captiva road trip Floride

Pour info, les parkings coûtent 4$ de l’heure, et les plages sont toutes belles (pas besoin de toutes les faire, donc). Nous sommes ensuite rentrées dormir à l’hôtel Candlewood.

 

Etape 8 : Sarasota

Le Mote marine Laboratory and Aquarium de Sarasota

Le lendemain, nous avons repris la route, toujours en direction du nord. Nous nous sommes arrêtées au Mote aquarium où nous sommes restées plusieurs heures tellement c’était génial ! L’entrée était à 20$, mais j’avais trouvé des coupons de réduction sur internet (aujourd’hui, l’entrée est à 24$ hors taxes). Ouvert tous les jours de 10h à 17h, cet aquarium fait partie d’un grand centre de recherche sur l’océan. On y a vu toutes sortes d’animaux marins, des poissons, méduses, crevettes, hippocampes, mais également des mammifères comme des loutres et… des lamantins ! Les salles sont spacieuses et c’est très didactique : les schémas et les explications sont adaptées à tous les âges, et il y a des bassins spéciaux où il est possible de toucher des raies et des petits requins (sous la surveillance constante du personnel du Mote).

Mote marine Laboratory and Aquarium de Sarasota road trip Floride

 

Pour en revenir aux deux lamantins, nommés Hugh et Buffett, ils sont nés en captivité à l’aquarium de Miami. Ils ont été entrainés à effectuer certaines actions (comme nager vers une source de bruit, se mettre sur le dos pour une prise de sang, bouger la queue pour vérifier leur mobilité…), et la méthode utilisée est du renforcement positif : chaque comportement correct est récompensé (coup de sifflet et nourriture), alors que les comportements incorrects sont ignorés. Cela permet aux chercheurs d’observer leurs réactions et d’en apprendre plus sur leur espèce, notamment sur comment ils utilisent leurs sens pour se déplacer, communiquer et chercher de la nourriture.

Mote marine Laboratory and Aquarium de Sarasota road trip Floride

 

Le Mote est également un centre de réhabilitation pour les animaux blessés, comme par exemple les tortues (j’en parlais déjà lors de notre visite au Gumbo Limbo). Qu’elles soient blessées par les filets de pêche ou les turbines de bateau, ou qu’elles aient des maladies comme des cancers, elles trouvent une place dans cette partie hôpital et sont soignées. On y apprend par exemple qu’elles sont badigeonnées de miel pour aider à contrôler les infections et à cicatriser. Certaines pourront être relâchées en milieu naturel, mais la plupart devront passer leur vie ici, dans ces bassins.

La photo suivante, c’est juste parce que le labo du Mote ressemble au mien : même machines, mêmes gants, mêmes consommables, lol. La seule différence, c’est que je n’ai pas de poster de poissons au mur 😉 Ah, et je n’ai pas de chaise à ma paillasse !

Mote marine Laboratory and Aquarium de Sarasota road trip Floride

 

Étape 9 : St Pete Beach

Plage de Pass-a-grill, à St Pete Beach

Après avoir passé une bonne partie de la journée au Mote Aquarium, nous avons repris la route pour rejoindre St Pete Beach. Nous sommes passées sur un gigantesque pont à haubans qui est très impressionnant : le Sunshine Skyway Bridge.
Nous avons posé nos valises au motel Mardi-Gras (83 euros la nuit) et nous avons filé à la plage de Pass-A-Grill, décrite comme paradisiaque. Alors oui elle est belle et beaucoup plus large que la plupart, mais quand on a fait les Keys et Sanibel avant, il n’y a rien d’extraordinaire 😉.

St Pete Beach road trip Floride

On a passé la fin d’après-midi à barboter et à bronzer, et on a assisté à un mariage sur la plage ! J’allais dire « un mariage en toute intimité » puisqu’il n’y avait que les mariés, l’officiant et la photographe, mais c’était sans compter les quelques touristes qui étaient en bikini à quelques mètres de là (nous quoi !)… C’était assez incongru ahah !

Là encore, un très beau coucher de soleil, alors que l’orage grondait derrière nous…

St Pete Beach road trip Floride

St Pete Beach road trip floride

 

Étape 10 : Weeki Wachee

Les sirènes de Weeki Wachee

Après une bonne nuit de sommeil, c’est déjà le moment de retourner sur Orlando. Mais avant, petit détour et pause bien kitsch au Weeki Wachee Spings State Park. Ouvert en 1947, ce petit parc d’attraction continue d’attirer les touristes. Et pour cause : avec son spectacle sous-marin unique au monde mettant en scène des sirènes, c’est un lieu très original ! Etant fan de la Petite Sirène, c’était pour moi un endroit à ne pas manquer (ma copine n’était pas du tout de cet avis, mdr, mais elle a fait un effort <3).

Nous avons payé 13$ pour l’entrée, qui comprend l’accès au spectacle des sirènes, au tour en bateau sur la rivière, à l’aire de baignade avec les toboggans et les spectacles avec des animaux sauvages. Il est en plus possible de louer des kayaks. Le parc ferme quand il a atteint sa capacité maximale de visiteurs (souvent vers midi, ou plus tôt le weekend), il est donc préférable d’y aller tôt. Pour nous, ce n’était pas possible puisqu’on avait presque 2h de route… Mais on a quand même réussi à y entrer.

Il y a 4 spectacles de sirènes par jour. Le théâtre se situe au bord de la rivière, ce qui nous permet d’être assis en face de grandes vitres qui donnent sur une baie, où les sirènes performent. Avec leurs magnifiques nageoires, elles nagent, dansent et racontent l’histoire de la Petite Sirène. Elles restent très longtemps sous l’eau, respirant grâce à des câbles d’oxygène. Franchement, j’ai a-do-ré et je souriais comme une gamine !

Les sirènes de Weeki Wachee

 

Ensuite, on a décidé de faire le tour en bateau sur la rivière. Il y a des horaires, mais il y a tellement de monde, qu’il faut de toutes façons être très patient en attendant son tour. L’eau de la rivière est transparente, on a pu voir des tortues et des poissons, et la balade était sympa.

Puis nous sommes allées sur la « plage » du parc, et on a tenté d’aller nager. Ça y est, ce coup-ci, on l’a trouvée notre eau fraiche ! La différence de température entre la mer et cette rivière est énorme, mdr. Mais je voulais faire du toboggan, alors je me suis jetée à l’eau 😉 Là, j’ai compris que les sirènes sont très très braves de faire leur spectacle dans cette rivière ! Finalement, quand l’orage a éclaté (et que tout le monde a dû sortir de l’eau), on a attendu un peu et on est parties.

Weeki Wachee

 

Etape 11 du road trip en Floride : Orlando / Universal Studios

Nuit à Orlando

Encore 2 bonnes heures de route, et nous voilà de retour à Orlando pour rendre la voiture. Ça sentait la fin, c’était triste : j’ai quitté avec regrets ma copine qui partait en congrès pour le boulot, et je me suis dirigée vers le Best Western Orlando Gateway pour la nuit. Mon voyage n’était pas tout à fait terminé : j’ai passé les 2 jours suivants aux Parcs Universal Orlando Resort 😊

 

Visite des parcs Universal Orlando Resort 

Orlando regorge de parcs d’attractions, et même si ça demande un sacré budget, je n’allais pas rater ça ! J’adore l’univers de Disney, mais étant allée plusieurs fois à Eurodisney (oui, je l’appelle toujours Eurodisney), j’avais envie de voir quelque chose de différent. Étant fan de la saga Harry Potter, mon choix s’est donc porté sur l’Universal Orlando Resort.

parcs Universal Orlando Resort road trip Floride

 

       Quel type de billet acheter ?

Cet endroit regroupe 2 grands parcs à thèmes (Universal Studios et Island of Adventures), un parc aquatique, une rue avec restaurants et salles de concerts, et des hôtels. Autant dire que c’est grand ! L’Universal Studio est plus axé sur le cinéma, alors que Island of Adventures a un concentré d’attractions à sensations fortes. Pour moi, difficile de faire un choix, donc j’ai décidé d’y passer 2 jours complets pour faire les 2. Surtout que le « Wizarding World of Harry Potter » est à cheval sur les deux parcs (ils sont malins, hein…). J’aurais pu faire une journée dans un parc, et la deuxième dans l’autre, mais… On ne peut prendre le Poudlard Express (qui est une attraction en soi), que si on a un billet pour les deux parcs (ils sont vraiment, vraiment malins…). Donc j’ai dit Yolo, et je me suis pris 1 billet « 2 parcs pour 2 jours », bim ! (Adieu mes sous).

 

       Où loger ?

Après, s’est posée la question de l’hôtel. Les hôtels proches, avec les parcs accessibles à pieds, sont franchement chers. Mais il existe d’autres hôtels dans les environs, qui ont des partenariats et des navettes gratuites pour différents parcs. Pour bénéficier du combo hôtel + entrée au(x) parcs, il faut se rendre sur le site d’Universal : çavous conduit directement à la page des hôtels partenaires. A vous de faire votre choix entre les hôtels proposés dans les deux catégories (« moderate » et « value »). Au final, pour les 3 nuits au Best Western Orlando Gateway et le « 2-Day Park-to-Park Ticket », j’en ai eu pour 506$… Oui, ça coûte un bras…
Il y a un kiosque à l’hôtel pour retirer les billets pour le parc et se renseigner pour les horaires des navettes. On a aussi un « early park admission », mais le kiosque ouvre plus tard, donc il faut penser à retirer les billets la veille (j’étais malheureusement arrivée en soirée et le kiosque étant fermé, j’ai donc raté le early admission le 1er jour).

 

       Ma gestion des 2 jours dans les parcs et conseils

J’ai commencé par quelques attractions dans le Parc Universal Studios, puis je me suis dirigée vers le Monde de Harry Potter (Diagon Alley / Chemin de Traverse). J’ai pris le Poudlard Express pour me rendre dans le 2ème parc, Island of Adventures, et j’y ai fini ma journée. Le lendemain, j’ai fait les choses dans l’autre sens, commençant par Island of Adventures, en passant par le Monde de Harry Potter (Hogmeade / Pré-au-Lard), puis en rejoignant le parc Universal Studios (toujours par le Poudlard Express).

J’ai fait de très nombreuses attractions, parfois plusieurs fois. Il y a des files d’attente assez longues, mais en général il y a des animations (films, automates en lien avec l’attraction). Si vous êtes seuls ou si ça ne vous dérange pas de casser votre groupe le temps de l’attraction, privilégiez les files « Single rider » : vous complèterez les trous dans les wagons, et le temps d’attente sera réduit à 15-20min max. L’avantage c’est que ça va vite, mais du coup vous ratez les animations de la file d’attente. J’étais un peu déçue de rater toute la salle de Gringotts avec les goblins pour une des attractions Harry Potter.

Les sacs sont interdits dans les attractions à sensation fortes, mais des casiers sont mis à disposition devant chaque manège. C’est gratuit pendant une certaine période, qui s’adapte en fonction de l’affluence et du temps de file (ahh, la technologie !). Si vous dépassez le temps, il faudra payer un complément par carte bancaire (à garder sur vous, donc !)

Profitez du « early park admission », dès 8h du matin. Il vous permet d’accéder au Monde de Harry Potter (pas le reste des parcs), et donc de profiter des décors et de ses attractions en général blindées, sans la horde de touristes 😉

 

       Le Parc Universal Studios

Ce parc est très axé sur des attractions avec écrans, des spectacles, et des décors de villes entières (San Francisco, New York…). Mais n’allez pas croire que c’est tranquille : il y a des loopings, des cinémas 4D et des montagnes russes !

Vous pourrez vous plonger dans l’univers de Shrek, des minions, de Sponge Bob et des Simpsons. Vous pourrez voler en vélo avec ET puis chasser les extra-terrestres avec le spectacle des Men in Black. Ou encore partir sur des montagnes russes pour échapper à La Momie (une de mes attractions préférées !)

Il y a des spectacles à heure fixes. J’ai assisté au show « Animal Actors on Location », qui explique le dressage des animaux pour les films : vous verrez passer des chiens, des chats, des oiseaux, mais également d’autres animaux auxquels je ne m’attendais pas (chuuut, c’est une surprise !). J’ai aussi vu un spectacle d’effets spéciaux pour films d’horreur : les faux couteaux, les bras coupés… Plutôt fun ! Et il se trouve que ce jour-là, ils filmaient des combats de catch : j’y suis allée par curiosité, et c’était sympa !

Le Parc Universal Studios road trip Floride

Le Parc Universal Studios road trip Floride

 

       Le Parc Island of Adventures

Ce parc a beaucoup de manèges à sensations fortes : grand-huit, rivière sauvage, tour en chute libre… Parfois on a des lunettes 3D sur des montagnes russes : faut avoir l’estomac accroché !

Là, c’est l’univers des grosses bêtes : King Kong, Jurassic Parc… Mais également des super-héros Marvel et des toons des comic-strips (comme Popeye ou Betty Boop). Ça bouge beaucoup et ça a été mon parc préféré.

Et si vous êtes trempés après une attraction sur l’eau, sachez qu’il y a des énormes « people dryers » à la sortie (payant) : sorte de grosse cabine / soufflerie. Aucune idée sur l’efficacité (j’avais absolument aucun espoir de sécher ma salopette-short en jean), mais c’est super marrant de regarder les gens dedans, mdr.

Le Parc Island of Adventures road trip Floride

Le Parc Island of Adventures road trip floride

Le Parc Island of Adventures road trip floride

 

       The Wizarding World of Harry Potter

J’en fait une section à part, car c’est vraiment particulier. Déjà, au niveau de l’organisation de cet univers : la partie Diagon Alley / Chemin de Traverse se trouve dans le Parc Universal Studios, alors que les parties Hogmeade / Pré-au-Lard et Hogwarts / Poudlard se trouve dans le Parc Island of Adventures. Si vous avez un ticket d’accès aux deux parcs, il est alors possible de prendre le Poudlard Express pour transiter d’un parc à l’autre. Le Poudlard Express est un vrai train, mais il constitue une attraction à lui tout seul, et il ne se passe pas la même chose si vous aller vers Hogsmeade ou vers Diagon Alley 😉

The Wizarding World of Harry Potter road trip Floride

 

Outre les décors grandeur nature où vous pourrez vous balader, les attraction Harry Potter sont très bien faites et permettent de s’immerger dans l’univers des films. Et là franchement, difficile de vous recommander un des deux parcs : que ce soit l’évasion de Gringotts côté Studios, ou course en Nimbus 2000 et à dos de dragon côté Adventures, tout est génial !

A Diagon Alley, vous pourrez acheter du matériel de Quidditch, les bonbons de Bertie Botts et des baguettes chez Ollivander. D’ailleurs, il y a des baguettes bien particulières, qui vous permettent d’animer des automates en face de certaines boutiques, pour le peu que vous fassiez les bons mouvements avec la bonne formule magique 😉.

The Wizarding World of Harry Potter road trip Floride

 

Côté Hogsmeade, vous pouvez envoyer vos cartes postales par « owl post » : la boutique fournit des timbres spéciaux, qui sont estampillés « Wizarding World of Harry Potter ». Et manger aux « Trois balais », qui a un décor super sympa, même si au final il s’agit d’un banal fast-food.

The Wizarding World of Harry Potter road trip Floride

The Wizarding World of Harry Potter road trip Floride

Bref, étape obligée pour tout fan de la saga !

 

Dernière journée à Orlando

Après avoir passé ces deux journées complètes dans les parcs, le voyage touchait à sa fin. Mon vol était en soirée, du coup je suis partie à pieds visiter les environs de l’hôtel. Je suis tombée sur « Zombie Outbreak » : lasergame interactif, avec des acteurs qui jouent les zombies ! J’étais pétée de trouille, mais j’avais envie d’essayer (cherchez pas, c’est du moi tout craché, mdr). J’ai fait équipe avec un père et sa fille qui étaient là en même temps, et nous sommes partis tous les 3 dans un labo militaire, armés de nos fusils laser. Je suis passée en mode commando, donnant les ordres mais criant comme une barge quand les acteur-zombies revenaient à la vie au bout de quelques secondes… Ahah ! Franchement ça fout les jetons tellement c’est bien fait, mais quel délire !

 

Conclusion du voyage

La Floride, c’est une destination chère, mais comme vous avez pu le constater, il y a beaucoup de choses à faire ! Entre les tortues, les alligators, la mangrove et les Everglades, l’éco-système est très particulier. On a eu des grosses journées et parfois beaucoup de route, mais on a bien profité de chaque endroit et je n’ai pas eu l’impression de devoir courir. Après, c’est clair qu’on a dû faire des choix. Au final, on a réussi à voir les immanquables, et à équilibrer au niveau visites, activités et détente, ainsi qu’au niveau des activités payantes et gratuites.

Ce voyage a été fait pendant l’été 2016, et la plupart des prix ont augmenté. Par contre, tous les sites web sont à jour et les activités proposées sont inchangées (j’ai vérifié) 😉

The Wizarding World of Harry Potter road trip Floride

 

Conseils et info supplémentaires

– on a toujours visé les hôtels les moins chers, mais ayant de bons commentaires de clients. Ça a été un vrai casse-tête, car la Floride est vraiment chère. Il y a toujours les options auberges de jeunesse (mais c’est pas notre truc) ou même des campings dans certaines régions (à réserver à l’avance et attention aux moustiques !).
– la clim des hôtels/motels fonctionne bien, mais le bruit est terrible : les bouchons d’oreille sont très utiles 😉
– allez fouiner sur le net à la recherche de bons de réduction : en tapant « coupon » + le lieu de visite / l’activité, vous en trouverez plein !
– le spray répulsif anti-moustique est fortement recommandé, surtout le soir et si vous optez pour le camping. En cas de réaction à la piqûre, vous trouverez des crèmes efficaces pour calmer la douleur chez CVS ou Walgreens.
– la crème solaire et le chapeau sont de mise, mais n’oubliez pas que l’été est la période des tornades : n’oubliez pas le K-way. Pendant notre séjour, on a eu plusieurs fois de la pluie et des orages en fin de journée.
– ayez toujours des Quarters (pièces de 25 cents) dans la voiture : nécessaire pour payer le moindre parcmètre (tous les parkings sont payants), et très utile si vous devez passer des péages.
– n’oubliez pas vos bouteilles d’eau, surtout dans les Everglades.
– on vous demandera des pourboires partout : au resto, à l’hôtel, pour les visites guidées… et la plupart des prix affichés sont hors taxe

Voilà de quoi vous inspirer pour votre road trip en Floride! Et si vous avez des questions ou des remarques, vous savez où me trouver 😉

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter