PORTUGAL: Road Trip de 2 semaines du Nord au Sud

road_trip_portugal
Petit retour sur notre road trip de deux semaines du Nord au Sud du Portugal en septembre 2020.

  Carnet de voyage : road trip au Portugal

Informations sur le voyage

  • Durée : 14 jours
  • Nombre de voyageurs : En couple
  • Budget par personne : 750€ €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks
  • Itinéraire : 1 = Lille - Pau 2 = Pau - Peneda-Gerês (Cascata Portela do Homem) 3 = Peneda-Gerês (Cascata do Arado + Tahiti) 4 = Peneda-Gerês (Cascata Tahiti + Cascata Pincaes) 5 = Peneda-Gerês (Poço azul + route vers Porto) 6 = Porto 7 = Lisbonne + Cap Espichel 8 = Parque Natural da Arrabida 9 = Ponta de Piedade 10 = Cavoeiro/Benagil 11 = Sagres 12 = Praia do Camilo + Jerte (Espagne) 13 = Bayonne 14 = Bayonne-Lille
  • Logement(s) recommandé(s) :
    • Vidoeiro Geres Camping
    • Hostel Gaia Porto
    • Picheleiros Camping
    • Salema Eco Camp
  • Adresse(s) recommandée(s) :
    • Taylor's port
    • Cantina 32
    • Jimao

Vidéo du road trip au Portugal

Parc national de Peneda-Gerês

 

Résidant à Lille, et vues les conditions sanitaires, nous préférons faire la route en voiture plutôt que de prendre l’avion et de louer un véhicule. Nous avons l’habitude de faire pas mal de route durant nos voyages mais là, 20h pour rallier la frontière Nord du Portugal, ce n’est tout de même pas anodin. Néanmoins, la liberté et le confort offerts par le fait de prendre son propre véhicule ne nous fait pas hésiter très longtemps. Nous faisons donc escale à Pau chez des amis avant de reprendre la route le lendemain pour arriver en début d’après-midi au poste de frontière hispano-portugais de Portela do Homem. Nous garons la voiture côté Portugal, entrant par la même occasion dans le parc national de Peneda-Gerês et allons directement découvrir la cascade qui porte le même nom 2km à pied en contrebas (Cascata da portela do Homem): plutôt jolie mais assez fréquentée en cette fin de journée (vous verrez rarement du monde sur nos photos mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a personne pour autant ;)).

PARC NATIONAL DE PENEDA-GERÊS

[Par ailleurs, petite aparté pratique: au Portugal, certaines routes ont des péages automatiques et il faut s’inscrire avant d’entrer dans le pays sur le site portugaltolls.com (il y a d’autres options mais qui forcent à entrer par certaines routes).]

Mais ce qui est génial avec les cascades, c’est qu’en amont ou en aval, si vous aimez crapahuter, vous trouverez toujours un coin plus tranquille et pas forcément moins joli pour vous poser pique-niquer, siester, ou tout simplement admirer le paysage bercé par le bruit de l’eau qui coule.

Nous prenons ensuite la direction du camping dans lequel nous allons passer les trois prochaines nuits (Vidoeiro Geres Camping) , à 20 minutes de route à peine de la cascade. Situation exceptionnelle oblige (en plus de la basse saison): le camping est quasiment vide, et ce n’est pas pour nous déplaire. Nous nous trouvons un emplacement en bord de rivière où planter la tente et allons demander conseil au gérant pour le repas du soir.

Le lendemain, levés de bonne heure, nous décidons d’aller voir une des plus belles cascades du parc: la Cascata do Arado (à 30 min de route du camping). Une courte marche et nous arrivons face à un sacré panorama: la cascade surmontée de plusieurs bassins et personne à l’horizon. L’accès n’est pas des plus simples, notamment pour les bassins supérieurs mais le lieu est superbe. Après avoir pleinement profité des piscines à l’eau émeraude mais très fraîche, et avec l’arrivée de plus en plus de randonneurs/visiteurs/canyoneurs, nous partons en direction d’une autre cascade bien connue du parc en fin de matinée: la Cascata Fecha de Barjas (ou plus communément appelée Cascata Tahiti). Relativement accessible en plus d’être connu, nous trouvons un lieu bondé à notre arrivée en “heure de pointe”. Néanmoins, cette cascade, c’est en réalité une succession de cascades plus ou moins grandes qui s’enchaînent jusqu’à retrouver le lit de la rivière 50m plus bas. C’est par là que nous trouverons notre spot de pique-nique et de sieste pour l’après-midi.

PARC NATIONAL DE PENEDA-GERÊS

Le jour suivant, c’est encore une cascade au programme: la Cascata Pincaes. Mais sur la route, nous repassons par la Cascata Tahiti, et comme il est 8h du matin, on se dit qu’il ne doit pas y avoir un chat. Donc on s’offre une petite pause d’une demi-heure pour profiter pleinement de la beauté du lieu sous le lever de soleil sans personne à l’horizon: ce fut de courte durée mais ça en valait clairement la peine.

PARC NATIONAL DE PENEDA-GERÊS

Nous avons la chance qu’il soit encore assez tôt pour arriver au village de Pincaes les premiers (en partie grâce à la basse saison). Après une petite randonnée nous arrivons devant une cascade qui nous change un peu: très effilée sur plusieurs dizaines de mètres avec un joli bassin devant lequel se poser. La fenêtre ensoleillée est courte mais nous y sommes pile au bon moment.
Le ciel finit par se couvrir et nous décidons de rentrer au camping et nous mettre sous la tente juste à temps pour éviter l’averse. 

PARC NATIONAL DE PENEDA-GERÊS

Plusieurs gros orages se succèdent pendant la nuit et au petit matin, le spectacle est assez impressionnant: des coulées de boue entourent la tente et la rivière en contrebas initialement limpide était devenue complètement marron ! Voyant le soleil repointer le bout de son nez, nous laissons la tente sécher et partons pour la plus grosse randonnée du séjour: 4h de marche AR pour atteindre le “Poço Azul”, ou le Trou Bleu. Nous sommes accueillis par un troupeau de chèvres au départ, le ciel est bleu. La randonnée est très tranquille et agréable dans la verdure caractéristique de ce parc et le “trou” (plus vert que bleu) qui nous attend à l’arrivée est un beau cadeau.
Après une fraîche baignade, nous rentrons récupérer la tente et faisons route vers Porto !

PARC NATIONAL DE PENEDA-GERÊS

Porto et Lisbonne

Habituellement, nous ne passons jamais trop de temps dans les villes des pays que nous visitons, mais on nous a tellement vanté les qualités (architecturales et culinaires) des deux villes principales du Portugal que nous y avons fait une halte.
C’est la pause “luxe” dans notre road trip camping. Quand je dis luxe, c’est juste que nous dormons dans un vrai lit ! Nous avons trouvé un petit hôtel fort sympathique dans le quartier de Vila Nova de Gaia qui se situe de l’autre côté du Douro (fleuve qui traverse Porto) et à 20 minutes à pied du cœur historique. Très bon emplacement selon nous, proche d’un parking à 6€ la journée. Par contre, Porto, ça grimpe !

Porto

Nous passons l’après-midi à flâner dans la vieille ville: le long du Douro, dans les ruelles colorées. La journée se termine par un bon repas à la Cantina 32 et un retour à l’hôtel sous une pluie battante. D’ailleurs: tong + pluie à Porto = très mauvaise idée.

 

Le lendemain, nous retournons explorer les coins de vieille ville que nous avons manqués la veille en attendant notre visite des chais de Taylor’s Port, non loin de notre hôtel. Le ciel est gris, aucun scrupule à s’enfermer quelques heures. Des chais, il y en a un bon nombre à Porto. Ce sont des sortes d’immenses caves remplies de tonneaux où se déroule la vinification. Cela fait partie de la plupart des circuits touristiques proposés dans la ville. Nous avons choisi celui-là car il paraissait original et que la visite pouvait se faire en autonomie avec un audioguide. Et nous n’avons pas été déçus ! Visuellement saisissant, et fort intéressant. Et très bon vin soit dit en passant.

taylor port porto

Après une nouvelle nuit à l’hôtel, direction Lisbonne à 3h de route. Nous n’y faisons qu’une courte escale de 3h le temps de visiter le quartier bien connu de l’Alfama aux milles couleurs et traversé par les tramways typiques de la ville, “à l’ancienne”. Petit-déjeuner (les fameux pasteis), balade, points de vue et déjeuner.

Parque Natural da Arrabida et Cap Espichel

Suite au repas lisboète, nous traversons le Tage par le pont du 25 avril qui rappelle quelque peu le Golden Gate de San Francisco en direction du camping Forte do Cavalo qui surplombe Sesimbra et qui sera notre base de départ pour visiter le parc de l’Arrabida. Malheureusement fermé en raison du contexte sanitaire, nous nous rabattons sur un petit camping perdu au milieu du parc (Picheleiros camping). Nous déballons la tente et partons pour le cap Espichel et sa jolie vue sur l’océan. Désireux de nous poser sur du sable, nous finirons cette journée sur un coucher de soleil sur la plage de Lagoa de Albufeira non loin de là.

Parque Natural da Arrabida et Cap Espichel

Au programme de la journée suivante: le parc de l’Arrabida, verdure et plages de sables blanc. Nous jetons notre dévolu sur la plage Dos Coelhos mais sur la route, à l’approche des plages, nous nous faisons stopper par des types bardés d’un polo noir “STAFF”: “Vous allez où ?” “Praia dos coelhos” “Non pas possible, on tourne un film là-bas”. La blague, nous sommes en basse saison, il fait un temps magnifique, c’est marée basse, mais ils tournent un film… On se rabat alors sur le (tout) petit village de Portinho da Arrabida à quelques centaines de mètres de la plage en question. Finalement après une petite heure d’exploration, nous trouvons une très jolie plage entre le village et la Praia Dos Coelhos: Praia do Monte Branco. L’eau est bonne, on y passe une bonne partie de l’après-midi. Après une bonne sieste ensoleillée, la montée de l’eau nous fait quitter la plage et nous décidons  d’aller jeter un oeil au point de vue sur toute la baie dans les hauteurs du parc.

Parque Natural da Arrabida et Cap Espichel

La journée se termine autour d’une bonne pizza dans la charmante petite ville de Sesimbra.

Algarve

Direction l’Algarve pour la dernière étape de notre road trip. Trois heures de route depuis l’Arrabida. Nous arrivons au Salema Surf Eco Camp en fin de matinée et nous nous installons rapidement: le kayak nous attend !

Nous arrivons à la Praia do camilo, célèbre plage de l’Algarve avec son escalier en bois, avec le kayak gonflable sur le dos (un accessoire magique pour les road trip en Europe !). Nous gonflons notre moyen de transport devant une plage bondée et nous jetons à l’eau pour aller explorer les grottes de Ponta de Piedade. C’est une balade sublime.

Parque Natural da Arrabida et Cap Espichel

Le lendemain, rebelote, journée kayak, mais cette fois-ci au départ de Benagil, village célèbre pour ses grottes photogéniques. Nous démarrons cette journée sous un ciel bien couvert qui se dégagera progressivement. Les grottes sont belles mais pleines de monde. Elles sont en effet facilement accessibles à la nage par temps calme. Nous passons donc notre chemin pour aller explorer les grottes et plages alentour le long de la côte. Nous découvrons des petites merveilles de criques isolées qui ne doivent leur existence qu’à la marée basse et arrêtons notre choix sur une vaste étendue de sable doré vierge de toute trace de pas et inaccessible par la terre. C’est le genre de cadeau que vous offre le kayak. Pique-nique, baignade, sieste, lecture, bonheur.

Algarve

Retour à Benagil en fin de journée pour aller observer la grotte vue de haut.

Après une bonne nuit, nous sentons la fin du séjour arriver. Le temps n’est pas terrible et nous partons alors pour une journée tranquille à la découverte du village de Sagres et de son fort. Journée qui se terminera sur la plage principale pour une ultime baignade avant de rallier le camping.

Pour notre dernier jour portugais, nous nous levons tôt pour aller admirer la Praia Do Camilo en espérant s’y retrouver seuls. Et par chance c’est le cas ! C’est un lieu hautement touristique mais son charme est indéniable.

Algarve

Sur la route du retour, nous faisons une première halte à Jerte en Espagne avant de rejoindre Bayonne le lendemain. Petite soirée basque, dodo puis retour à la maison !

Où dormir au Portugal ?

Dans quelle ville loger au Portugal ?

  • Faro
  • Portimao
  • Lagos
  • Albufeira
  • Tavira
  • Sagres

 


Trouvez un hôtel ou un logement à Lisbonne au meilleur prix en cliquant ici


 

1 réflexion sur “PORTUGAL: Road Trip de 2 semaines du Nord au Sud”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.