Sud Ouest du Portugal

road_trip_portugal
Road trip entre Lisbonne et Faro en passant par Evora. Merveilleux paysages en perspective !

  Carnet de voyage : road trip pendant 1 semaine au Portugal

Informations sur le voyage

  • Durée : 8 jours / 7 nuits
  • Nombre de voyageurs : En couple
  • Budget par personne : 500 € tout tout tout compris €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks
  • Itinéraire : jour 1 = Arrivée Jour 2 = Lagos // Sagres Jour 3 = Faro Jour 4 = Direction Ponta de Piedade Jour 5 = Evora Jour 6 = Centre de Lisbonne Jour 7 = Palais de Pena Jour 8 = Belem
  • Logement(s) recommandé(s) :

jour 1 // arrivée

Nous sommes arrivés le 30 aout à 19 h à Lisbonne. Nous avions réservé une voiture en ligne.
Attention : plusieurs points à savoir : 
> Nous étions passé par Centauro : à éviter, car il faut attendre à l’aéroport que quelqu’un (de très désagréable) vienne vous chercher, pour vous mettre dans un mini bus pour vous déposer à centauro qui est à 10 min en voiture. Le point de rdv à l’aéroport n’est pas défini, il fut le trouver tout seul, trouver la personne de Centauro qui n’est pas identifié visuellement et donner son nom. Nous avons attendu plus d’une heure à l’aéroport avant d’entrer dans le minibus.
Une fois que le minibus vous dépose devant Centauro, vous faites la queue (même à 21h, vous faites la queue)
> Le plus important est le problème de la réservation. En tant que français, nous avons, pratiquement tous, une carte de débit et non de crédit (c’est expliqué plus ou moins clair lors de la réservation.). Nous n’avions pas fait attention, car nous ne pensions pas avoir de problème en tant que citoyen européen. Ayant une carte de débit, l’hôte Centauro nous a refusé la réservation, il fallait payer une assurance supplémentaire de 300 € qu’ils vous remboursent après avoir rendu la voiture si tout est OK. Nous n’avions pas le choix…
Si vous ne voulez pas de problème, trouver un loueur qui accepte les cartes de débit, ou ayez une carte de crédit.

Une fois le souci de la voiture résolu (plus ou moins), nous voilà parti! Direction le Sud pour notre road trip du sud-ouest du Portugal.
Nous arrivons assez tard à notre Airbnb à Portimao (tenu par des français je pense) que nous recommandons vivement, car l’appartement était top. Tout était très bien expliqué et nous pouvions avoir accès à des guides en français (un Lonely Planet sur l’Algarve très complet et idéal pour quelques jours, mieux que notre guide du routard sur le Portugal). Néanmoins, il faut une voiture pour se déplacer, l’appartement est peu pratique pour les marcheurs.

Jour 2 : Lagos // Sagres

Le lendemain, première vraie journée de notre séjour. Direction Lagos, à 30 km de Portimao, petite ville moyenne d’une grande unité architecturale, aux petites maisons aux façades blanches. Nous nous y arrêtons pour manger un casse-croûte.
Nous poursuivons notre journée à Sagres (le “Finistère” du Portugal), à 35 km de Lagos, à l’ambiance sauvage et aux vents du large. Nous y visitons la forteresse de Sagres (entrée 3 € maximum, hors réduction), en 1 h devant vous suffit. La forteresse offre de beaux points de vue. 
Pour finir la journée, une “pause plage” à la Praia do Tonel, aux falaises en ocre rose, une partie de la falaise ressemble aux sentiers des ocres dans le Roussillon. Pour la petite histoire : suite au retrait progressif de la mer depuis des millions d’années, les gisements calcaires accumulés ont été transformés en sable ocreux sous l’effet de pluies.
Nous décidons d’aller observer le très beau coucher de soleil du phare du cap de Saint-Vincent, dans un paysage de bout du monde.

Jour 3 // Faro

Direction Faro, la cité paisible et ses jolis pavages au sol. Portimao > Faro = 66 km

faroAprès avoir parcouru les jolies rues de Faro, il est temps de manger. Nous choisissons “O Murta” pour manger un bon Cataplana ! Il s’agit d’une sorte de tajine typique en cuivre cuisant à l’étouffée, avec des épices, des fruits de mer, poisson, viandes et légumes. Tout est cuit dedans !
Ce restaurant est typique, pas cher, assez bondé, il est préférable d’arriver tôt ! (Sur google Maps il semble aujourd’hui fermé… À vérifier, adresse : R. Infante Dom Henrique 136, 8000-256 Faro, Portugal )
L’après-midi, nous parcourons le Cidade Velha (la vieille ville) entourée de rempart et accessible par trois portes. 
Cette ville, capitale de l’Algarve, a conservé son caractère sans devenir une station balnéaire de masse.

Comme la veille, nous terminons la journée par un arrêt plage, à Praia de Marinha classée parmi les 5 plus belles plages du Portugal. Elle est entourée de falaises de plus de 50 m de haut. Suivant les marrée, les plages successives sont plus ou moins accessibles. Il faut enjamber les rochers pour passer de l’autre côté, sur la plage suivante (moins assaillie car non visible depuis la plage principale, et compliqué d’accès pour les familles avec des enfants en bas âge).
Cette plage, se trouve sur un sentier longeant les falaises. Nous décidons de nous y balader depuis la plage Carvalho.

prahia da marinha

Merveilleux ! Il est 19 h 28, personne en vue, on longe pendant 20 minutes et à chaque avancée de falaise, se déploie une nouvelle vue, de nouveaux rochers percés, magnifique à voir. Le coucher du soleil rajoute du romantisme au lieu. Le long du chemin, des villas cossues … 

praia da marinha

Jour 4 // Direction Ponta de Piedade

On essaie d’y arriver tôt, mais en tant que lève-tard, c’est compliqué… On arrive à 11 h 30, c’est déjà plein de touristes… Mais ça vaut quand même le coup ! Les roches rouges et ocre dessinent une succession d’arches, de cavité sculptées par la mer. Les couleurs bleues de l’eau tranche avec les roches, offrant un paysage et un panorama contrasté.

ponta da piedade

Le midi, on s’arrête au Bar Quim, un restaurant pas trop cher et très très bon, avec un personnel au top ! Le bonus : une belle vue sur la mer
Nous remontons vers le Nord en direction de Lisbonne. On s’arrête à Vila Nova de Milfontes pour le goûter (pastel de Nata). Le centre est fait de jolies façades blanches et lumineuses, surplombant l’estuaire de la Mira. 
Reprenant la voiture, nous nous arrêtons à Praia da Galé, une nouvelle plage, on aime se dégourdir les jambes dans l’eau le soir ! Il faut traverser un camping à pied en laissant une pièce d’identité en guise de caution. (ce camping à l’air pas mal, très hétéroclite, il y en a pour tous les goûts) La plage est une des plus belles. Comme le premier jour, cette plage ressemble à des paysages Ouest Américain. Les falaises ont été sculptées par la houle et le vent, sculptant ainsi des cheminées de fées. 

praia da gale

plage Praia da Galé

En direction de notre futur logement lisboète, nous nous arrêtons au Cais Palafitico da Carrasqueira. Il s’agit d’un ensemble de quais de pêcheurs unique en Europe. Vous y verrez une forêt de pieux dans l’eau, des barques, des filets empilés et une multitude de Cabane de pêcheurs colorées. Nous y avons assisté au coucher du soleil.

plage praia da gale

Jour 5 // Evora

Direction Evora (à 1 h 30 de Lisbonne) citée inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. De part son architecture, on voit le passage des différentes civilisations. D’ailleurs, nous commençons par faire un tour en plein cœur de la ville et nous nous retrouvons face au temple romain “de Diane”, datant du 2e siècle au style corinthien, très bien conserver grâce aux remparts. Juste à côté, la Cathédrale Sé, payante… (nous ne souhaitions pas payer pour entrer dans une église.). Nous en avons fait le tour de l’extérieur et c’est quand même très chouette ! D’autant plus si vous en prenez la perspective depuis les petites rues perpendiculaires. 

Jour 6 // Centre de Lisbonne

 Nous voulions aller au palais national da Pena à 4 km de Sintra. Nous sommes partis vers 11 h de l’appartement : erreur, trop tard. Ce n’est pas une activité pour les lèves-tards… On réitérera la tentative le lendemain.
Lisbonne et ses tramways jaunes ! Nous traversons la ville d’Est (quartier Nairro Alto) en Ouest (Santa Cruz) en passant par la vaste place Dom Pedro IV. Nous nous arrêtons manger au Vehla Gaiteira, plutôt bon resto, avec une déco très soignée ! Nous y dégustons un excellent risotto à l’encre de seiche et aux fruits de mer!! Miam !

tramway lisbonneLe repas terminé, nous décidons de monter au Château Saint Jorge… Payant dès l’entrée du parc ce qui n’était pas le cas il y a 3 ans… Mais vous trouverai facilement des jolis points de vues au sommet. Nous redescendons par le côté nord en direction de notre Airbnb.

Jour 7 // Palais de Pena

Levé 9 h pour un départ à 10 h pour le palais de Pena. Dans la montée, pour accéder au château, déjà des bouchons… Les places de parking semblent compromises. Ainsi, on décide de descendre et se garer tout en bas et de monter à pied. Ça semble difficile, mais en réalité, c’est très faisable (peut-être faire attention avec les personnes âgées, mais vous pouvez les déposer à l’entrée). Il est possible de monter en bus, mais je ne sais pas où le prendre. (probablement hors de prix, nous n’avons pas opté pour cette solution car nous avions une voiture)
Une fois payé (environ 14€/personne) et arrivés dans l’enceinte, nous parcourons les vastes jardins de 200 ha et de plus de 500 espèces de plantes différentes, en empruntant les multiples chemins qui se dessinent devant nous. Le parc est très agréable en été, des bancs permettent de faire des pauses. Des petits points d’eau rafraîchissent l’ambiance et les jardins botaniques rendent le lieu féerique. Étant compris dans le prix, nous visitons les salles du château… Même début septembre, le tourisme de masse est bien présent et cette visite est presque plus contraignante que captivante. On fait les moutons… Mais l’intérieur est sympa, si vous n’avez pas l’habitude de visiter des palais.

palais de pena

D’où vient l’architecture éclectique et exubérante du Palais de Pena ?
C’est le roi Consort Fernando II qui décide de faire édifier ce palais sur les ruines d’un monastère du Xve siècle.
 Il le fait construire par le baron Ludwig von Eschwege à l’imagination débordante. Ce dernier mélange les styles architecturaux : mauresque, manuélin, baroque, gothique et renaissance.

Le soir, le dernier : repas au Leitaria A Camponeza, il faut un peu faire la queue devant, mais ça en vaut vraiment la peine ! Grosses broches de fruits de mer au menu ! Excellent!! Déco au top ! Je recommande!!

Jour 8 // Belem

Pour finir, un tour sur la côte, passage par la place du commerce. Nous longeons la mer coté ouest et prenons le tram direction la tour de Belem et le Padrão dos Descobrimentos, en mémoire des navigateurs portugais.belem

Bon séjour

Voyagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *