Top 10 des choses à voir et à faire dans la Drôme

Top 10 des choses à voir et à faire dans la Drôme
Difficile de vous résumer la Drôme … Elle offre tellement de visages à la fois. On est d’abord charmé par ses paysages et sa nature préservée et sauvage. Voici le top 10 des lieux incontournables à visiter dans la Drôme.

Que visiter dans la Drôme ? Les incontournables

Informations sur le voyage

La Drôme est une belle région de Provence que nous vous conseillons vivement de visiter. On est déconcerté par son patrimoine historique pour enfin se délecter de son patrimoine gastronomique…

Nous vous présentons ici une sélection des incontournables à inclure lors de votre séjour, que vous vouliez visiter la Drôme en famille, seul, en camping-car ou rayonner depuis l’une de ses villes.

1- Le Palais idéal du facteur Cheval

Le Palais Idéal du Facteur Cheval est l’œuvre architecturale délirante d’un seul homme, Ferdinand Cheval (un facteur de profession, d’où l’appellation). Il lui a fallu pas moins de 33 ans (de 1879 à 1912) pour bâtir ce curieux édifice à mi-chemin entre mausolée, maison, château et grotte… Haut tout de même de douze mètres et long de vingt-six mètres, ce palais n’en finit pas d’étonner.

Ce facteur rural amassait les pierres et cailloux qu’il a intégrés à sa construction durant ses tournées quotidiennes qu’il effectuait à pied… Le plus étonnant dans tout cela est qu’il ne s’est jamais expliqué sur les raisons de cette entreprise ni ne s’est revendiqué d’une appartenance à un quelconque style architectural. Certains y ont vu de l’art naïf, mais finalement mieux vaut sûrement se laisser porter par son imagination pour visiter ce haut lieu de Hauterives et enchanter par ses sirènes, ses géants, ses arbres et ses animaux fantastiques.

Palais idéal du facteur Cheval
Source : Benoît Prieur

2- Le parc naturel régional du Vercors

Qu’il vous prenne des envies d’accrobranche, de spéléologie ou de canyoning, ou même simplement de randonnées, le Parc Naturel régional du Vercors a ce qu’il vous faut en réserve ! En réalité, ce Parc naturel se situe à cheval sur la Drôme et l’Isère.

Côté Drôme, on retrouve surtout de la végétation méditerranéenne et un climat doux. Vous y aurez rendez-vous avec de hautes falaises blanches de calcaire qui forment des paysages spectaculaires et parfois édentés.

visiter drome faire voir

3- Visiter Montélimar

Montélimar se trouve en plein dans la vallée du Rhône, comme une porte ouverte sur la Provence. Même si on consacre un point de ce top à son célèbre nougat, sachez que Montélimar recèle d’autres surprises !

À commencer par le Château des Adhémar datant du XIIe siècle qui surplombe toute la ville avec son architecture romane et est désormais un centre d’art contemporain. Avis aux passionnés d’aviation : Montélimar dispose également du Musée européen de l’Avion de Chasse avec pas moins de soixante avions exposés !

En vous éloignant un peu du centre-ville, direction le sud, vous pourrez aussi vous balader près des champs de lavande et profiter d’une vue superbe sur le château des Adhémar au milieu d’une mer violette !

Montélimar visiter drome
Source : Matpib

4- Visiter le village de Garde-Adhémar

Le village de Garde-Adhémar se trouve non loin de Montélimar, perché sur son éperon calcaire. On vous le conseille, car ce village a conservé toute sa structure médiévale, que ce soient les remparts ou encore ses petites ruelles pavées et circulaires.

En plus de ces premiers attraits, son Jardin des Herbes avec ses 200 espèces de plantes médicinales saura charmer les narines et les yeux les plus rétifs ! On aime particulièrement la vue qu’il offre sur la vallée du Rhône en contrebas. Si vous visitez la Garde-Adhémar en famille, n’hésitez pas à vous procurer le jeu de piste du village auprès de l’office du tourisme qui propose une chasse au trésor qui ne manquera pas d’amuser les plus jeunes pendant les balades au sein des ruelles de la commune.

village de Garde-Adhemar
Source : designwallah – Flickr

5- Faire la Viarhôna en vélo

La Drôme est traversée par 67 km de Via Rhôna, cet itinéraire cyclable qui relie le Lac Léman à la Méditerranée. Cette véloroute traverse notamment le pont de Rochemaure au nom évocateur de passerelle himalayenne, mais aussi Tain-l’Hemitage avec ses paysages de vignobles en terrasse et sa cité du chocolat. La Drôme par la Via Rhôna vous promet également des champs de lavande, tout en vallons, des oliviers, des chênes truffiers, et des villages pittoresques. Et en plus, des mollets sculptés !

Viarhôna à vélo visiter la drome
Source : Baron Greve

6- S’émerveiller de la vue en haut de la Tour de Crest

La Drôme abrite le plus haut donjon de France : il s’agit de la Tour de Crest qui mesure trente-deux mètres de hauteur. La visite est véritablement impressionnante, notamment car il s’agit de trois tours imbriquées les unes dans les autres et car le visiteur profite de nombreuses reconstitutions et décors qui permettent de retracer l’histoire de la Tour. La vue depuis le sommet de la Tour sur la vallée de la Drôme et du Vercors est à louper sous aucun prétexte.

la Tour de Crest
Source : Philipendula

7- Faire une dégustation d’olives

C’est dans la Drôme que l’on peut savourer l’incontournable olive de Nyons… Elle provient de la variété « La Tanche » qui se récolte tardivement afin de diminuer l’amertume naturelle de l’olive. C’est cela qui lui confère ce goût presque sucré.

Pour découvrir un paysage d’oliviers et apprendre toutes les étapes de la culture de l’olive, on ne peut que vous conseiller de sillonner la Route de l’Olivier en Baronnies (80 km dans les vallées productrices de l’Olive de Nyons). Si vous ne souhaitez pas faire tout cet itinéraire, rendez-vous directement à Nyons pour un petit sentier de l’Olivier qui fait 4 km et comporte divers panneaux informatifs afin de découvrir la culture de l’olivier.

Bon allez, dernier petit tuyau pour ceux qui veulent simplement passer par l’étape dégustation : il vous suffit de vous rendre à la coopérative Vignolis qui comporte une partie musée et permet de participer à une dégustation. Cerise sur le gâteau : l’espace Vignolis propose aussi des dégustations de vin !

olive de Nyons

8- Le musée du nougat

Si vous visitez Montélimar, prenez donc le temps de faire une halte au sein de la fabrique la plus ancienne du fameux nougat. Cette confiserie est issue d’une pâte de miel et de sucre cuits au bain-marie dans laquelle on incorpore des blancs d’œufs montés en neige. À cela viennent s’ajouter les fruits secs qui forment le célèbre mélange.

Pour découvrir ce procédé de fabrication, vous pouvez visiter le musée du nougat Arnaud-Soubeyran. Il vous permet d’assister à la fabrication tous les matins en semaine : on y découvre toutes les étapes d’élaboration jusqu’à l’emballage. Après, bien évidemment, comme tout cela ouvre l’appétit, rien n’empêche de se rendre dans leur espace boutique ou restauration…

musée du nougat visiter la drôme

9- Saliver à l’idée d’une omelette à la truffe

Après les olives et le nougat, place au petit troisième du triptyque gastronomique de la Drôme : on parle bien évidemment de la truffe ! En vous rendant à la maison de la truffe et du Tricastin à Saint-Paul-Trois-Châteaux, outre les balades qu’occasionne cette ville typiquement provençale, vous pourrez vous familiariser avec ce « diamant noir ».

À l’issue de votre visite, vous saurez tout sur le cycle biologique de la truffe, sa culture et récolte et vous pourrez vous approvisionner à leur boutique. Saint-Paul-Trois-Châteaux organise également un marché des producteurs faisant la place belle à ce champignon si prisé les premiers et troisièmes dimanches de chaque mois.

la maison de la truffe

10- Flâner à Valence

On termine ce top par le chef-lieu du département de la Drôme. Valence est réputée pour sa qualité de vie. En effet, cette ville ne laisse pas indifférente. Chaque visiteur aura de quoi se régaler avec ses nombreux canaux qui la traversent, ses bâtiments (avec l’insolite « Maison des Têtes » par exemple arborant de nombreuses têtes sur sa façade), son musée d’art et d’archéologie, ou tout simplement en prenant un verre sur la place des Clercs.

Vous pouvez aussi simplement profiter de votre passage à Valence pour découvrir les spécialités culinaires de la région. Laissez-vous tenter par la pogne par exemple du côté sucré, cette brioche locale à la fleur d’oranger, ou encore par les ravioles servis avec une sauce au bleu du Vercors du côté salé.

visiter valence dans la Drôme
Source : Toutaitanous 2

Visiter la Drôme en pratique

Quand visiter la Drôme ?

Si la Drôme provençale, au vu de son climat méditerranéen, peut se visiter tout au long de l’année, le nord du département, quant à lui, gagne à être visité en dehors de l’hiver. En cette saison les températures peuvent être très basses et le temps peut se montrer pluvieux. L’automne et le printemps sont par contre les saisons idéales, car elles offrent une météo agréable tout en parant les paysages drômois de somptueuses couleurs.

Comment se rendre dans la Drôme ?

La gare TGV de Valence permet de rejoindre la Drôme depuis les métropoles françaises.
Bien sûr, la Drôme est également accessible depuis la route, c’est même un moyen plébiscité puisque beaucoup de voyageurs choisissent de visiter la drôme en camping-car ou d’y effectuer un road trip.

Combien de temps faut-il pour visiter la Drôme ?

Si vous n’avez qu’un week-end à consacrer à votre découverte de la Drôme, nous vous conseillons de poser vos valises soit à Valence (pour la moitié nord) soit à Montélimar (pour la Drôme provençale) et de rayonner autour de ces deux villes après les avoir arpentées.

Cependant, un road trip dans la Drôme prend tout son sens si vous restez une semaine ou plus pour visiter, et vous aurez alors le temps d’explorer les différentes facettes du département.

Où dormir dans la Drôme ?

Dans quelle ville loger dans la Drôme ?

  • Montélimar
  • Crest
  • Valence
  • Pierrelatte

 


Trouvez un hôtel ou un logement à Montélimar au meilleur prix en cliquant ici


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *