Quel est le meilleur endroit pour voir les baleines au Québec ?

par MarinArthur
161 vues

Quel est le meilleur endroit pour voir une baleine au Quebec ? Canada

Détail du Carnet de voyage : où voir une baleine au Quebec ?

  • Itinéraire : Côte nord du Fleuve Saint-Laurent
  • Date et durée du voyage : mercredi 12 juin 2019, 5 jours
  • Nombre de voyageurs : couple

Pour la sortie de notre vidéo sur les baleines, je tenais à écrire un article plus complet sur le sujet. Bien sûr des images valent plus que des mots alors allez la voir, ça nous ferait plaisir !

Où et quand voir les baleines ? 

En faisant quelques recherches, j’ai remarqué qu’il y avait plusieurs endroits pour voir les baleines au Québec. Mais le meilleur endroit pour les observer se trouve dans le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, c’est à dire à Tadoussac, les Grandes-Bergeronnes, les Escoumins mais aussi dans la baie Sainte-Catherine. Bon globalement, avec de la patience et de la chance, je suis sûre qu’il est possible de les voir un peu partout dans le Fleuve Saint-Laurent. Mais je pense quand même qu’il est plus facile de les voir de la côte nord plutôt que de la côte Gaspésienne, l’eau est plus profonde proche de la rive, ce qui donne vraiment l’impression que les cétacés sont près de nous. Mise à part les bélugas qui y vivent toute l’année, les autres baleines sont migratrices et sont donc visibles principalement de mai à octobre. Elles sont plus actives pendant les mois de septembre et octobre pour se préparer à une longue migration vers leur lieu de reproduction, souvent dans les eaux chaudes. Sachez aussi que les bélugas remonte la rivière Saguenay pour mettre bas entre juillet et août.

ou-observer-les-baleines-au-quebec.png

Carte prise sur le site authentikcanada.com 

Quelles baleines sont présentes dans le Fleuve, lesquelles sont menacées et pourquoi ? 

Mais avant de vous parler de l’expérience incroyable que l’on a vécu, je me dois de vous sensibiliser à l’état actuel de ces mammifères dans ce fleuve. C’est très important pour moi et surtout pour eux. 

Par chance pour le Québec, le fleuve Saint-Laurent est l’endroit où y a été observé le plus d’espèces de cétacés différentes au monde ! 13 espèces au total se partagent ce bras de mer chaque été tout simplement parce qu’il regorge de poissons et surtout de plancton. Pour plus de détail et si vous êtes intéressés pour en savoir savoir plus, je vous conseille d’aller sur baleinesendirect.org. C’est un site super qui nous informe sur les observations de la semaine et donne plus de détails sur ces mammifères marins. C’est là-dessus que j’ai pris les données qui se trouvent juste ci-dessous. 

Liste des cétacés présents dans le Fleuve Saint-Laurent :

  • Baleine à bec commune (6 à 10 m de long, entre 3 et 7 tonnes),
  • Baleine noire (13 à 17 m de long, entre 30 et 70 tonnes),
  • Béluga (2,5 à 5 m de long, entre 700 kg et 2 tonnes),
  • Cachalot (11 à 18 m de long, entre 15 et 50 tonnes),
  • Dauphin à flancs blancs de l’Atlantique (2 à 2,7 m de long, entre 180 et 230 kg),
  • Dauphin à nez blanc (2,5 à 3 m de long, entre 135 et 275 kg),
  • Épaulard ou orque (6 à 9 m de long, entre 4 et 7 tonnes),
  • Globicéphale noir de l’Atlantique (4 à 8 m de long, entre 1,5 et 3 tonnes),
  • Marsouin commun (1,3 à 2 m de long, entre 45 et 70 kg),
  • Petit rorqual (6 à 9 m de long voire 10 m, entre 6 et 10 tonnes),
  • Rorqual à bosse (13 à 17 m de long, entre 30 et 40 tonnes),
  • Rorqual bleu (21 à 28 m de long, entre 50 et 135 tonnes),
  • Rorqual commun (18 à 27 m de long, entre 40 et 50 tonnes).

Malheureusement 7 de ces 13 espèces sont en voie de disparition, menacées ou commence à être préoccupantes : les baleines à bec commune, les baleines noirs, les bélugas, les orques, les marsouins communs, les rorquals bleus et les rorquals communs. Ce triste état est dû à la pêche excessive réalisée pendant des siècles et aux activités humaines encore actuelles qui affectent leur habitat. N’oublions pas que ces cétacés sont très sensibles au bruit. C’est pour cela qu’il est très important de les respecter au maximum. Dès que possible (je dis bien quand il est possible, je sais que certaines personnes ne peuvent pas faire autrement) il est préférable d’observer ces magnifiques mammifères marins en kayak de mer, expérience de dingue garantie !

Comme vous le savez sûrement vous pouvez les contempler sur de gros bateaux, sur des zodiaques ou bien en kayak de mer. Moi je vais uniquement vous parler de ce dernier, beaucoup plus respectueux et intime pour les apprécier. 

petit rorqual quebec vue drone

Photo prise au drone d’un Petit Rorqual Commun

baleine au quebec au large

Photo prise au drone d’un Petit Rorqual Commun

Avez-vous vu une baleine au final ?

Et bien oui ! Arthur et moi, en avons vu pas mal même ! Mais on en a jamais assez, encore maintenant j’ai un goût de trop peu et j’ai déjà hâte de les revoir mais du côté de Vancouver cette fois-ci. Pendant environ 5 nuits, nous sommes restés garés aux Escoumins, juste à côté du traversier. Chaque jour, on scrutait l’horizon et chaque jour on en voyait. Jusqu’à la fois où pendant que je préparais de délicieux falafels pour notre repas du soir, Arthur a aperçu un groupe de bélugas se nourrissant juste devant nous. Il faisait gris, on avait presque l’impression que c’était l’écume blanche des vagues qui se formaient plutôt que leur corps qui sortait de l’eau. On a sauté sur l’occasion pour sortir notre drone. Au moment où nous le faisions nous ne savions pas que c’était interdit. N’étant pas sûrs, nous avons gardé une bonne distance entre Buzz (oui c’est le nom de notre drone) et les bélugas pour ne pas les déranger. Et là, waw incroyable ! C’était complètement fou de voir des baleines sous cet angle. Je vous invite à aller voir notre vidéo pour voir les images. Bref, c’était un instant tellement magique, nous n’avions pas de mots pour décrire ce que l’on voyait. Comme si l’eau ne faisait plus qu’un avec le ciel, nous avions l’impression que les bélugas volaient, c’était juste magnifique !

beluga au large quebec vue drone

Photo prise au drone de deux Bélugas

Beluga au canada drone

Photo prise au drone d’un Béluga

Pour clore ces quelques jours proche du Fleuve, nous avons décidé de s’offrir une sortie en kayak de mer. Cette expérience incroyable nous l’avons vécu grâce à Mer et Monde écotours à Les Bergeronnes. Nous avons choisi la sortie de base, c’est-à-dire une demie-journée, soit 3h30 dont 1 heure est consacrée à la préparation (présentation des mammifères, enfilage des combinaisons, ajustement à notre taille des kayaks et règles de sécurité). Ensuite, c’est parti pour 2h30 sur l’eau. Évidemment avant de partir, ils nous préviennent et nous alertent sur le fait que le fleuve est un immense aquarium et donc qu’il soit probable de ne rien voir du tout. Bon ben.. c’est le jeu ma pauvre Lucette ! Nous avions quand même un très grand espoir au fond de nous et nous croisions tout ce que nous pouvions croiser pour nous porter chance ! Nous nous sommes retrouvés en petit comité dans un groupe de 5 personnes avec une super guide. Au bout d’une petite heure de pagaye, la chance nous a souri. Un Petit Rorqual Commun d’environ 8 mètres de long est passé juste à quelques mètres de nous. C’était tellement intense, stressant, excitant, grandiose, incroyable ! Voir ce géant des mers passer si proche de nous était si bouleversant. C’est clair que nous avons eu une chance inouïe et que ce moment magique sera gravé en nous pour toute notre vie. Ce sera la seule baleine que nous verrons, mais c’était suffisant. Franchement après avoir vécu ça, je ne peux que vous le recommander. Être sur l’eau presque au même niveau qu’elle, rend l’expérience tellement plus réaliste. 

couple voyage

Avons-nous le droit de faire voler les drones au-dessus des baleines ?

Juste pour que vous sachiez à votre tour, pour que vous fassiez voler votre drone en connaissance de causes et que vous ne le fassiez pas comme nous sans savoir s’il était possible de le faire (parce que des moments comme ça c’est extrêmement rapide, nous n’avons pas pris le temps de regarder sur internet). Nous nous sommes donc renseignés plus tard, pour savoir si oui ou non nous avions le droit de voler au-dessus des baleines, pour savoir si ça les agressait ou leur provoquait une quelconque gêne. On nous a dit que le fleuve fait parti d’un parc marin, une réserve naturelle protégée et donc comme dans toutes les réserves de ce genre au Canada, il est interdit de les faire voler. En pleine saison estivale, beaucoup trop de personnes faisaient décoller leurs drones, depuis les bateaux touristiques notamment. Beaucoup d’accidents se sont produits, les drones finissaient dans l’eau et donc devenait un déchet irrécupérable… Et avec ce que contiennent les batteries, je vous laisse imaginer les dégâts. C’est tout ce que l’on nous a dit. Bon en sachant ça, on était rassuré et bien sûr sans en avoir l’autorisation nous ne recommencerons plus. Mais une chose est sûre nous garderons bien précieusement ces images.

Je souhaite que tout le monde ait la chance de voir ces animaux grandioses au moins une fois dans sa vie et prennent consciences que nous sommes peut-être dans une période où nous serons les derniers à pouvoir les observer ainsi. Il est donc important de préserver et de protéger cette nature si incroyable qu’il nous est offerte ! 

Vivons en harmonie et arrêtons de la détruire ♡

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter