Le nord du Pérou, une destination hors des sentiers battus

que visiter à huaras dans le nord du Pérou ?
Après quelques jours à Lima, nous décidons de nous rendre à Huaraz dans le département Ancash dans la partie centrale de la Cordillère des Andes péruvienne.  Après 7 h de bus nous arrivons enfin à destination. 

Pourquoi visiter Huaraz et sa région ?

Informations sur le voyage

  • Durée : 6 jours
  • Nombre de voyageurs : En couple
  • Budget par personne : 23 euros €
  • Budget utilisé pour :
    • Logement
    • Activités
    • Food & drinks
  • Itinéraire : Ville QG : Huaraz Jour 1 : visite de Huaraz Jour 2 : Laguna de Wilcacocha Jour 3 : Laguna Peron Jour 4 : Laguna Churup Jour 5 : Glacier Pastoruri Jour 6 : Laguna 69
  • Logement(s) recommandé(s) :
    • Amaru hôtel
  • Adresse(s) recommandée(s) :

La ville de Huaraz

Huaraz, n’attire pas par son architecture qui est plutôt basique. La ville a été a 90% détruite en 1970 par un violent tremblement de terre. Les bâtiments sont en brique de terre et l’urbanisme n’est pas à son paroxysme.

Mais pourtant, cette ville a un intérêt remarquable. Les habitants y sont chaleureux (capitale de l’amitié internationale), et elle est le point de départ de nombreuses randonnées.

Que visiter dans la région d'Huaraz ?

Une acclimatation réussie à plus de 3000 m d’altitude !

Le Pérou attire de nombreux touristes pour son territoire montagneux. Mais la montagne n’est pas à prendre à la légère.

Huaraz se situant à plus de 3000 m d’altitude où l’air perd environ 1/3 de son oxygène, il faut se concocter un programme qui respecte son corps. N’importe qui peut être touché par le mal de montagne.

Voici notre programme :

Jour 1 : Repos dans la ville

Nous sommes arrivés par un bus de nuit via Lima. Nous en profitons pour observer les tenues traditionnelles que les femmes portent ici.

centre ville huaraz

 

Jour 2 : Laguna Wilcacocha

Une jolie randonnée facile entre 3100 m et 3600 m d’altitude. La Laguna en soit n’est pas exceptionnelle mais la vue sur la cordillère l’est ! Durant les beaux jours on peut même voir la cordillère blanche.

Laguna Wilcacocha

 

Jour 3 : Laguna Paron

(il y a l’option tour pour le transport pour 50 sol par personne, c’est sans doute le moyen le plus économique pour s’y rendre).

La lagune est magnifique avec un bleu intense. Mais il faut être prêt à faire beaucoup de bus environs 7 h sur la journée. L’avantage c’est aussi qu’il n’y a QUE 40 minutes de marche pour atteindre le mirador donc pour l’acclimatation c’est parfait. La lagune est entre 4000 et 4200 m d’altitude.

Laguna Paron

Jour 4 : Laguna Churup entre 3600 m et 4250 m d’altitude

Cette randonnée peut se faire facilement en autonomie avec un colectivo qui monte en direction de Pitec. En fonction de l’humeur du chauffeur c’est entre 10 et 15 sol le trajet. La randonnée est plutôt accessible à tous avec 650 m de dénivelé positif. Le début monte en douceur avec des escaliers. Attention aux jours de pluie la partie “escalade” peut glisser un peu.

Il y a un chemin différent pour la descente qui évite la partie escalade et permet de passer par un point de vue sur la lagune.

Laguna Churup

Jour 5 : Glacier Pastoruri (option tour pour 50 sol par tête)

Il y a que 2 km et 200 m de dénivelé à faire pour atteindre le glacier à 5000 m.

Le chemin à pied est facile. Pour ceux qui souhaitent il existe une option cheval et homme qui porte pour les 500 derniers mètres.

Ce glacier est en voie de disparition. Selon les scientifiques dans 10 ans il ne sera plus là a cause du réchauffement climatique. Et a plus grande ampleur les scientifiques avancent que la cordillère blanche n’existera plus d’ici 110 ans.

Les péruviens se retrouveront avec deux cordillères noires…

Glacier Pastoruri

Jour 6 : Laguna 69

(Avec un tour pour 50 sol par tête, (c’est possible de le faire en autonomie mais c’est le même prix avec tous les colectivo à prendre). La randonnée consiste à faire 700 m de dénivelé pour atteindre 4600 m d’altitude. Ça monte progressivement jusqu’au dernier km qui devient un peu plus compliqué avec l’altitude qui se fait sentir.

Le tour laisse 3 h pour monter ce qui est largement faisable (on l’a fait en 2 h 20 en se traînant) 1 h sur place et 2 h pour descendre.

laguna 69

Saches que tous les tours font un stop pour manger dans des restaurants touristiques. Alors oui ça fait vivre les locaux mais les prix y sont 3 fois plus chers que les restaurants locaux. Pour ceux qui ont un petit budget, rien ne vous empêche de prendre un casse-croûte et le manger dehors en attendant.

Enfin, pour les randonnées des 3 derniers jours nous avons pris un ticket valable 3 jours à 60 sol pour rentrer dans le parc Huascarán. Le prix est de 30 sol pour un ticket 1 jour.

Il existe un pass pour plus de jours pour ceux qui souhaitent faire des treks sur plusieurs jours.

Comment éviter au maximum le mal des montagnes ? Règles basiques

  1. L’acclimatation tu feras. En montant progressivement et en te reposant
  2. Hydraté tu resteras. L’eau constitue la meilleure manière d’éviter le mal des montagnes. Il faut éviter l’alcool qui donne encore plus de travail au corps.
  3. Feuille de coca tu découvriras. Que ça soit en machouillant ou en thé, la feuille de coca aide à lutter contre les symptômes du mal des montagnes
  4. Prévoyant tu seras. Avant de partir tu peux te faire prescrire un médicament spécial mal des montagnes par ton médecin. En cas de crise, tu seras contents de les avoir.
  5. Raisonnable tu seras. Le conseil le plus simple en cas de maux c’est de descendre immédiatement.

Nos tips : Où dormir à Huaraz ?

Amaru hôtel 

Cet établissement nous a été conseillé par des amis français et nous pouvons que le conseiller à notre tour. Les propriétaires sont gentils et vous réservent tous vos tours. Les chambres sont propres spacieuses et du café et du thé sont a disposition toute la journée.

Où manger à Huaraz ?

Alors oui c’est pas très local mais nous avons adoré PAULINO’S INDIAN CUISINE. Ils ont un menu du jour à 15 sol. Coup de coeur pour les samossas !

On a adoré également la pizzeria Mi comedia. Le vin de la maison est excellent. Le pays préféré de la propriétaire est la France. Ça se voit dans la décoration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *