Eco-volontariat auprès d’animaux et d’enfants en Afrique du Sud

par RotemP
RotemP
99 vues
Une expérience hors du commun, un moment hors du temps, très certainement les "vacances" qui m'ont le plus fait grandir vis à vis du monde qui nous entoure.
1

Choisir mon éco-volontariat...

2

L'association...

3

Mes activités....

4

Ce que j'ai tiré de mon expérience...

5

Informations sur le voyage

 

Carnet de voyage : Ecovolontariat en Afrique du Sud

Choisir mon éco-volontariat...

Cela faisait un moment que je souhaitais partir en voyage un peu différemment….

J’ai toujours aimé les voyages, j’en ai fait beaucoup…en Asie, en Amérique du Nord et Centrale, en Océanie. Mais j’avais pas encore fait l’Afrique. Cette terre ou l’Humanité a commencé, cette terre de couleurs et d’odeurs qui me fascinait depuis longtemps….

J’ai aussi été bénévole pendant de nombreuses années dans des associations en France….Sidaction, la Croix Rouge et aussi des associations de lutte pour le droit et la protection animale…en particulier Sea Shepard et SOS Grand bleu.

Alors j’ai enfin décidé de franchir le pas et d’allier cette passion du voyage et cette envie d’aider une cause qui me tient à coeur: les animaux.

Seulement voilà, la recherche est compliquée! Il y a de tout. On trouve tellement d’organismes sur le net, on ne sait plus le vrai du faux, et ce qui est sérieux ou ce qu’il l’est moins. On me parle de volontourisme, ce que je voulais éviter absolument. Je voulais un véritable engagement – même si c’était pour une courte période – mais au moins que mon action s’inscrive dans un long processus avec des actions sur le terrain qui sont envisagées sur le long terme.

Puis on m’a parlé d’un petit organisme, à taille humaine (ce qui me parlait) et qui avait “fait ses preuves” – VolonTerre Africa.

Je suis allée voir leur site, j’ai cherché des infos sur Internet les concernant, je les ai contacté et j’ai tout de suite été rassurée.

La cerise sur le gateau? Je cherchais dans un 1er temps un volontariat axé sur la protection animale mais ils proposent une mission ou il est possible à la fois de s’occuper des animaux mais aussi des enfants des villages ruraux….Allez…c’est parti…je me lance!

L'association...

La mission “Education enfants & animaux” existe depuis 2006.

C’est une toute petite association, créée par un couple qui est toujours sur place et qui dirige toujours le centre.

Le centre accueille chaque semaine 8 enfants qui viennent des villages locaux ruraux de la province du Limpopo. L’association a mis en place un partenariat avec les écoles pour les accueillir pendant leur cursus scolaire pendant 1 semaine. Les enfants ont entre 12 et 17 ans.

Dans leurs écoles ils n’apprennent absolument pas des notions de protection de l’environnement, cad l’importance de la préservation et la conservation animale, ou des notions de protection de la nature (par exemple la pollution de l’air ou de l’eau), et c’est l’objectif du centre.

Le centre ne vient donc pas remplacer ce qu’ils apprennent à l’école mais offre une éducation complémentaire qu’ils appellent “éducation environnementale”.

 

eco_volontariat_afrique_du_sud

Mes activités....

L’éducation environnementale passe par de la théorie avec un programme établi du lundi au vendredi et mon rôle (et celui des autres volontaires) a été “de faire l’école” aux enfants sur ces sujets!

Attention….j’avais de nombreuses appréhensions car je n’ai jamais fait l’école à qui que ce soit, mais les cours sont pré-programmés et cela se fait dans une ambiance décontractée. En plus je n’étais jamais seule, les leçons se font au moins à 2 volontaires, souvent plus….

En plus du programme théorique le centre est un orphelinat pour animaux sauvages. Les enfants et les volontaires s’occupent des animaux ce qui permet aux enfants de développer de l’empathie pour les animaux sauvages. La plupart d’entre eux ne considèrent pas un animal comme un être pouvant avoir des émotions ou des peurs….

Nombreux d’entre eux n’ont jamais vu d’animaux sauvages en vrai puisqu’ils sont dans des réserves et ces enfants défavorisés n’ont pas accès aux nombreuses réserves autour d’eux qui sont principalement réservés aux touristes pour les safaris…

La journée commence à 7h avec un café. Puis on allait promener les chiens du centre avec les enfants. De retour, la 1ère activité était de s’occuper des animaux. On préparait à manger, on nettoyait les enclos et on changeait leur eau. En général, chaque volontaire a 2 enfants et un planning est mis en place la veille pour que tout le monde est 2 ou 3 enclos a s’occuper…

Une fois qu’on avait fini de s’occuper des animaux, on prenait notre petit déjeuner, et la classe commençait à 9h.
Chaque jour il y a des leçons différentes et j’avais pour habitude d’enseigner celle sur la pollution de l’eau et sur les traces d’animaux.

Les matinées se terminent à midi , ou on déjeune puis tout le monde à une heure de pause. Les enfants ont le droit d’aller se baigner, ce qu’ils adorent et je me faisais une joie de les rejoindre! 🙂

L’après midi il y avait à nouveau des cours jusque 16h, puis on s’occupait à nouveau des animaux avant la douche et la préparation pour le diner.
Tous les soirs il y a une activité prévu, en général des jeux éducatifs.
Les journées sont bien remplies et bien rythmées et je me couchais vers 21h, après avoir passé du temps à discuter avec les autres volontaires…

3x dans la semaine on avait aussi des discussions avec les enfants qui n’étaient pas des cours. Ce sont plus des ateliers de discussions ouvertes ou on abordaient des sujets importants dont, pour la plupart des enfants, personne ne leur parle…à savoir “safe sex”, “drugs & alcohol” et “respect”

Par ailleurs chaque mercredi on allait dans une réserve voisine pour leur faire découvrir les métiers liés à l’environnement, au tourisme et à l’écologie.

Enfin et ca c’était l’une de mes activités préférées, on allait tous les jeudis dans la réserve pour leur parler des arbres, des traces d’animaux, des fleurs, des plantes, etc. Il n’était pas rare de croiser une giraffe ou une antilope!

J’ai appris que plus de 4000 enfants sont passés par l’association et qu’il y a de nombreuses belles histoires avec certains d’entre eux devenus rangers ou qui travaille dans le secteur tourisme…
biberon biche animalcuisine

eco_volontariat_afrique_du_sud

eco_volontariat_afrique_du_sudbiberon animaleco_volontariat_afrique_du_sudeco_volontariat_afrique_du_sud

Ce que j'ai tiré de mon expérience...

Franchement, je m’attendais à tout, sauf à ça!

Les enfants étaient top. Ils étaient super content d’être là. Ils avaient envie d’apprendre et étaient super reconnaissant de notre présence. Ils étaient curieux et attentifs. La plupart d’entre eux n’avaient pas l’habitude qu’on s’occupe d’eux comme cela. Je n’avais pas une affinité particulière avec les enfants au début mais j’avoue qu’avec eux, ils étaient super attachant.

J’ai tiré une grande confiance en moi. Je ne pensais pas pouvoir captiver des enfants en faisant les leçons. Mon anglais était très correct mais là je m’étais prouvé que je pouvais faire une leçon d’une heure, en anglais…sans perde mon “audience” lol. Ca m’a permis de gagner en confiance en anglais mais aussi en règle générale…

J’ai adoré avoir en un seul lieux des volontaires du monde entier. Ce partage de culture, d’horizons et même des ages très différents. Il y avait 2 anglaises, 1 hollandais, 2 américaines et 1 suédois la 1ère semaine et les anglaises sont partis la 2é semaine mais 1 autre français est arrivé.

Mes 2 semaines se résument en 2 mots: partage et découverte. Je suis rentrée avec plein d’idées différentes, et ce qui est sur….c’est que je repartirai dès que possible!

Patricia.

Informations sur le voyage

Logements recommandés

  • Au sein même de l'association, dans des chalets de 4 personnes maximum

Itinéraire : Paris - Johannesburg Johannesburg - Hoedspruit Puis direction la réserve, à environ 1h de la ville d'Hoedspruit

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter