Cuba en sac à dos

itinéraire de voyage à cuba
A Cuba, nous sommes comme coupés du monde. Notre réseau 4G ne fonctionne pas. Forte de tout ça et surtout parce que je voyageais seule, je me suis préparée bien plus que pour un autre voyage. J’ai repéré les adresses de mes logements sur les cartes papier (Oui, papier…. Le Routard m’a bien servie pour ce coup-ci) et la plupart de mes trajets. J’ai aussi téléchargé les plans sur Google Maps sans connexion et c’est super utile. J’ai pas du tout l’habitude de faire ça, je me suis rendue compte que je me reposais vraiment sur mon téléphone et toutes ses jolies applications bien pratiques… Petit retour en arrière technologiquement parlant mais tellement enrichissant au final…

  Itinéraire de 9 jours à Cuba

Informations sur le voyage

  • Durée : 9 jours
  • Nombre de voyageurs : Solo
  • Budget par personne : 800 euros €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks
  • Itinéraire : 1 = Varadero 2 = La Havane 3 = Cienfuegos 4 = Trinidad 5 = Varadero
  • Logement(s) recommandé(s) :

Varadero

Le vol le moins cher de Montréal atterrit à Varadero, plus connue pour ces hôtels et autres « tout inclus » que pour autre chose. Je décide donc d’y rester à peine une journée, j’y reviens à la fin de mon séjour pour prendre mon vol retour.

Arrivée à l’aéroport, je vais directement changer un peu d’argent (Je change à chaque fois un 50$CA) pour pouvoir au moins prendre un taxi jusqu’à mon logement.
Les endroits pour changer son argent s’appellent des CADECA (CAsa DE CAmbio), il y en a une (au moins) dans chaque ville.

Il ne faut pas hésiter à négocier. Le monsieur m’en proposait 35CUC, j’ai dit 30CUC, il a accepté. C’est un peu cher mais je suis seule, je n’ai pas trop le choix et mon heure d’arrivée fait que je n’ai pas pu booker un bus jusqu’à la ville.
Pour dire l’adresse à laquelle, vous vous rendez, c’est un peu perturbant, il faut d’abord dire entre quelle et quelle intersections se trouve votre logement puis le nom/numéro de la rue et enfin le numéro de la maison. En gros, « Entre machin et truc, calle 28, numero 143 »

A travers les vitres du taxi, je suis déjà éblouie par la beauté des paysages… C’est si luxuriant de verdures, il fait chaud… C’est tellement appréciable. (Ce matin quand je suis partie, il faisait -30 à Montréal)

Varadero est très touristique. Il y a trois rues dont la primera qui est la rue principale où vous trouverez tout ce qui vous faudra. J’ai fait un tour à la ETECSA pour pouvoir acheter une carte wifi 1CUC = 1h de wifi. Utilisez votre carte aux différents points ETECSA. On peut proposer un wifi dans vos logements mais il faut avoir une de ces cartes pour avoir accès à la wifi. Les particuliers ont un routeur c’est tout. De plus, il m’est arrivé d’utiliser mes cartes via un routeur de particulier et de voir tout mon crédit s’évanouir dans la nature. En effet, si le particulier ne coupe pas son routeur, même si vous vous êtes déconnectés votre carte de télécommunication est débitée de ses minutes.

Les plages sont magnifiques enfin LA plage qui s’étend sur toute la péninsule. Il fait chaud c’est top ! Je reste toute l’apres-midi sur la plage, les cheveux au vent… Le soleil ne se couche pas très tard, en même temps, on est en janvier! Puis c’est toujours plus tard qu’à Montréal :p

Je reste sur la plage pour l’admirer…

A Varadero, il y a deux Cadeca. Celle que je cherchais, je l’ai trouvé grâce à une dame cubaine qui me voyait paumée. Elle était indiquée Calle 41 (la CADECA pas la dame) mais en fait elle se trouve dans le centre commercial Hicacos Calle 44 « au fond au fond au fond puis à droite au magasin de chocolat et au fond au fond »

Varadero est une péninsule sur une ile, autant vous dire que le temps tourne très vite!! Le lendemain matin, il fait très gris et il a plu une grande partie de la nuit. Je décide de me balader avant de prendre mon bus pour La Havane.varaderovaradero

La Havane

J’ai réservé un bus via Viazul pour La Havane (On a mis 2h30) et là je me suis mal renseignée. Je ne savais pas qu’il y avait plusieurs arrêts à La Havane et j’ai donc choisi un logement proche du terminus mais du coup, éloigné des grands intérêts qui font la richesse de La Havane. Je vous avoue que je ne me suis pas sentie très en sécurité à La Havane, ça m’a parue immense et les transports sont incompréhensibles. Je suis donc restée proche de mon logement et je suis passée à côté de plusieurs choses que j’aurais aimé voir. De plus, n’ayant pas la bourse du touriste européen, je n’avais pas les moyens de prendre un taxi pour aller où je voulais.
J’ai visité le coin en vélo via une expérience Airbnb. C’était chouette. Ça m’a permis de visiter El Vedado puis un petit bout Del Centro. Plus particulièrement, el Parque Almendares, la Place de la Révolution, le cimetière dans lequel vous pouvez voir la sépulture de Christophe Colomb pour 5CUC. Puis un endroit vraiment très joli et qui sort des sentiers touristiques ordinaires, El Callejon de Hamel

En me baladant, je découvre les gens, la ville…  Au final quand on marche sans réel but on découvre plein de choses. Par exemple, ici, il faut faire la file avant de rentrer dans un magasin (Bizarrement, ça fait moins original de le raconter maintenant qu’on le vit à cause de ce foutu virus) Quand une personne arrive dans la file, elle demande qui est le dernier de celle-ci. « Quien es la ultima? » Puis s’installe pour attendre et ainsi de suite… Pas de chicane !

 

Mon petit séjour à La Havane est plus fort en petites anecdotes que touristiquement parlant.

J’ai du faire face au sur booking et au fait que les bus soient full de chez full. Je me suis retrouvée un peu bête à ne pas savoir comment rejoindre mon projet point d’ancrage, Cienfuegos. Puis je discute avec un autre touriste venu de Prague… on est exactement dans la même situation et on n’a pas vraiment l’habitude de gérer ce genre de choses… Vous comprenez, d’habitude on prend notre téléphone puis c’est réglé…

Un homme nous aborde et nous propose un taxi « compartido », partagé quoi. Il y a deux personnes qui sont déjà prévues pour le lendemain et il en recherche deux autres, nous… Il prend nos adresses et pas nos numéros puis nous dit qu’il sera là à 8h sans faute, il ne veut pas d’avance sur le voyage et voilà.

Mon copain de voyage du moment est un peu anxieux, peu sûr de pouvoir compter sur cet homme mais on se dit que lui aussi pourrait ne pas nous faire confiance et qu’il en va de son gagne-pain… Bref, on verra bien demain matin. Le lendemain, sans faute, mon taxi m’attend avec à son bord mon copain de voyage embarqué quelques minutes plus tôt devant chez lui…

On récupère ensuite les deux autres personnes et en route pour Cienfuegos… Petite pause dej. Tous les taxis partagés doivent y amener leur clientèle tant il y a de touristes et c’est reparti 🙂La HavaneLa HavaneLa Havane

Cienfuegos

Rendue à Cienfuegos, je profite du calme de cette ville. Mon hôte est extrêmement gentil et le logement est top! L’hôte me fait un petit cours d’histoire, super intéressant. Vous saviez, vous que Cienfuegos a été fondée par des bordelais? La plus française des villes cubaines comme il l’appelle…

Dans l’après-midi, je me décide à aller faire un tour. Je suis le Calecon jusqu’au bout puis je suis arrivée dans un parc La Punta Gorda, le tout à pied…. Ça fait un petit bout de chemin quand même. On peut voir le Palacio Azul et un presque coucher de soleil, il y avait pas mal de nuages.

J’ai soupé dans un restaurant cubain, El Campesino, super bon et pas cher du tout !

J’avais un bus réservé entre Cienfuegos et Trinidad puis j’ai lu qu’il y avait possibilité de visiter le parc El Nicho qui se situe « entre » Cienfuegos et Trinidad. Mon hôte m’a parlée du fait qu’il pouvait arranger le truc et le rendez-vous était pris. Même affaire qu’à la Havane, un taxi partagé viendra me chercher à 9h15 devant la maison…

Le lendemain, je me lève donc tranquillement. Je prends le petit-déjeuner proposé par mon hôte avec un super point de vue sur les toits de la ville. Il faut savoir que quasiment toutes les casas particulares proposent un petit déjeuner pour environ 5CUC.

Le taxi arrive à l’heure et me voici en route avec deux italiens et deux français pour Trinidad en passant par El Nicho. On arrive 1h30 plus tard et nous voici dans la jungle ! El Nicho c’est un parc à la végétation luxuriante avec quelques cascades et pas mal de touristes. C’est pour ça qu’il est conseillé d’y aller avant 11h. On arrive à un bon moment, il n’y a pas encore grand monde. L’entrée est de 10 CUC. On y reste 1h30, le temps de se baigner, se balader et profiter du temps pas trop lourd et des quelques éclaircies.

Une fois de retour dans le taxi, on file direction Trinidad…Cienfuegoscienfuegoscienfuegoscienfuegoscienfuegoscienfuegos

Trinidad

Je suis arrivée en début d’après-midi puis je me suis baladée… Un vrai coup de coeur ! C’est magnifique ! J’ai vraiment pris mon temps puis je me suis pas mal reposée.

Enfin requinquée, le lendemain, j’ai voulu louer un vélo et c’est finalement mon hôte qui m’en a prêté un. Alors me voici montée sur mon fidèle destrier du jour en direction de la plage !!! C’est bête mais à Cienfuegos par manque de temps, je n’ai pas pu y aller et là, je n’avais qu’une envie, me baigner et ne rien faire sur une serviette ! La route est assez facile jusqu’a La Boca, un village de pêcheur. Je me pose un petit peu puis je repars vers la Playa Ancon pour pouvoir me baigner dans le Pacifique !!! En chemin, il y des plages toujours plus belles les unes des autres. L’eau est calme et il y a peu de gens. Je parque mon vélo puis je m’installe…

J’y reste toute l’après-midi puis je rentre tranquillement.

Le lendemain, je me suis baladée dans la ville. C’est très agréable !trinidadtrinidadtrinidadatrinidadtrinidad

Retour à Varadero

Via un bus Viazul, je rejoins ma première et dernière étape après 6/7h de bus, Varadero. Mais cette fois-ci, je ne loge pas sur la péninsule mais à Santa Marta. Je rejoins mon logement en coco taxi 🙂

Pour mon dernier jour à Cuba, et parce que je ne veux pas faire que de la plage, je décide d’aller visiter la Cueva de Saturno. Seulement encore une fois, étant seule un taxi me revient cher. Mon hôte m’indique quel bus je dois prendre MAIS les touristes n’ont normalement pas le droit de prendre les bus des cubains. Et je suis apparemment chanceuse, le chauffeur me donne son accord et m’indique même le moment où débarquer. Puis je marche jusqu’à la grotte. L’entrée est à 5CUC. C’est super beau !
Ici aussi, il faut venir tôt avant les grands bus de touristes. Sinon, ce n’est pas possible de se baigner et vous serez tous les uns sur les autres malheureusement.

Je profite donc du calme, je me baigne tranquillement… Tout va bien et tout est parfait pour ce dernier jour 🙂

Je rentre tranquillement et je suis une nouvelle fois chanceuse avec le bus.

J’ai réellement du temps à perdre… je décide donc de faire ce que je ne fais jamais, j’emprunte le bus à impérial pour visiter le reste de la péninsule et voir les hôtels luxueux et autres tout-inclus…

Et je finis la journée sur la plage !

Le lendemain, juste le temps d’un dernier rayon de soleil et hop, je prends mon avion retour pour Montréal !

 

varaderoVaraderovaraderoVaradero

 

 

De nombreux séjours à Cuba vous sont proposés par l’agence Promovacances. Ils vous garantissent les meilleurs prix sur le marché et des prestations de qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.