Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Voyager au Sri Lanka

Informations sur le voyage

Le Sri Lanka est principalement bouddhiste. Vous y trouverez également des temples hindouistes, des mosquées et des églises chrétiennes, mais dans une proportion bien moindre.

Beaucoup sont de toute beauté, avec des statues colossales, des dorures et boiseries somptueuses, des fresques bigarrées. Il serait dommage de passer à côté.

Comme il me semble toujours primordial de s’intégrer dans la culture, même en vacances, et de respecter les us et coutumes, afin de vivre son escapade au mieux, je tiens à vous donner les quelques trucs que j’ai appris pour ne pas faire d’impair en visitant ces nombreux temples et pouvoir capter un peu de la beauté des rites.

Tenue vestimentaire et comportement

On entre dans un temple bouddhiste tête nue et pieds nus. Le corps doit en revanche être couvert du cou jusqu’aux coudes et aux genoux, hommes comme femmes. Munissez-vous donc d’un ou deux paréos, afin de ne pas être refoulé à l’entrée. Vous avez également droit aux chaussettes. En effet, les temples sont très souvent construits sur de la roche, afin de ne pas gaspiller les terres cultivables de la population. Or, cette roche devient un vrai grill à la mi-journée, ce qui est très efficace pour tuer les microbes, mais vient à bout assez rapidement de la plante de vos pieds également. Personnellement, j’avais omis ce détail et j’ai dû, bien quelques fois, piquer des sprints entre les zones d’ombres.

La pierre de lune, stèle en demi-cercle sculptée d’animaux principalement, est le seuil du temple. Il est le symbole du samsara, le cycle des renaissances. Outre autres instructions, c’est à partir de là qu’il faut être vêtu correctement.

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Si l’on doit contourner un monument (stupa ou statue), il faut lui offrir son côté droit, donc le contourner dans le sens des aiguilles d’une montre.

Il est irrespectueux de tourner le dos à une statue de Bouddha. Évitez donc les selfies et autres photos de groupe. Il est, par contre, tout à fait possible de prendre le Bouddha lui-même en photo.

L’enceinte du temple accueille souvent plusieurs monuments ou symboles. Par exemple le ficus, l’arbre de la naissance de Bouddha (auxquelles branches les fidèles peuvent accrocher des vœux ou des prières), des stupas, des colonnades, des bassins, et d’autres petits autels disséminés.

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Le bouddhisme srilankais

Le bouddhisme au Sri Lanka est une des formes les plus anciennes du culte (Theravada). C’est l’individu lui-même qui est responsable de sa conduite et qui en constatera les conséquences lors de sa prochaine réincarnation.

Les laïques sont tenus à 5 préceptes :

Ne pas tuer

Ne pas voler

Ne pas pratiquer la luxure

Ne pas mentir

Ne pas consommer de toxiques (alcool, drogues, tabac…)

La plupart des bouddhistes sont aussi végétariens, l’interdiction de tuer s’appliquant également aux animaux. Ils pratiquent souvent la méditation et vont régulièrement au temple déposer des offrandes (fleurs, eau, tisane, encens). Chacun possède un petit autel personnel à la maison.

Les offrandes se posent à deux mains devant l’autel. Il est interdit de sentir les fleurs que l’on offre à Bouddha, le parfum lui en est réservé. Ces fleurs doivent dégager un parfum agréable, ne pas venir d’un arbre fruitier, pour ne pas sacrifier un fruit potentiel, et être bien ouvertes (exemple idéal : la fleur de jasmin). Elles sont aspergées trois fois d’eau avant l’offrande, afin de les purifier symboliquement et si une fleur tombe à terre, on ne peut plus l’utiliser. On les remplace sur l’autel uniquement lorsqu’elles sont fanées, cela représente le cycle de la vie et de la mort.

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Petite astuce, vous pouvez ramasser quelques feuilles de ficus tombées à terre et les faire sécher dans un livre. Cela vous fera un petit souvenir tout naturel et un joli symbole bouddhiste qui ne pèsera pas lourd dans la valise.

J’ai moi-même créé mon autel bouddhiste à la maison à mon retour avec une petite statue de Bouddha acquise là-bas. Le vendeur très sympathique m’avait fait promettre de ne pas l’utiliser comme serre-livre dans ma bibliothèque, ce qui a été facile pour moi, étant déjà auparavant très sensible à cette philosophie et ayant été très touchée par la ferveur toute simple et claire du Sri Lanka.

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Mes temples préférés

Le temple de la Dent de Bouddha à Kandy, grand complexe, dorures, boiseries, une bibliothèque, de nombreux autels et la salle de la relique toute de blanc et or qui retrace, par de nombreux tableaux, la vie de Bouddha :

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Le Sri Lanka et ses milliers de templesLe Sri Lanka et ses milliers de temples

Le Bouddha d’Aukana, statue colossale de Bouddha debout. Le temple est également agrémenté d’un immense ficus à l’ombre duquel la méditation se fait douce.

Les ruines de Medirigiriya, près de Polonnaruwa, jouxtées d’un étang recouvert de lotus. Nous avions visité ce site quasi désert en fin de journée dans une lumière rose qui portait à la contemplation :

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Les Bouddhas anciens de Buduruwagala sculptés directement dans la falaise.

Les Bouddhas de Gal Vihara, sculptés dans une roche nervurée, mon préféré étant le Bouddha couché et son visage si paisible.

Le Sri Lanka et ses milliers de temples

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.