Randonnée Luchstour / Drei-Täler, dans le Harz (Allemagne)

Parc-National-du-Harz
Le parc national du Harz, en Allemagne, offre de très belles randonnées en moyenne-montagne. Je vous emmène dans la partie nord de cet espace naturel protégé. Au programme : ruines de château, mémoriaux, panoramas, enclos des lynx, barrage et cascade !

  Randonnée dans le Parc National du Harz

Informations sur le voyage

  • Durée : 7h30

Topo de la randonnée

  • Durée : 7h30
  • Pays : Allemagne
  • Massif : Parc National du Harz
  • Difficulté : Moyenne
  • Distance : 28,1 km
  • Dénivelé positif : 638 m
  • Informations supplémentaires : Neige possible, auberge ou refuge, Chiens autorisés, Accessibles aux enfants, Vestiges, Panorama, Lac, Parking, Accès en train, Accès en bus

Description générale et départ

Plusieurs sentiers de randonnée sont accessibles depuis Bad Harzburg, et font des boucles. Vous pouvez récupérer un dépliant avec la carte approximative des randonnées, au centre touristique de la ville. J’ai décidé de faire une combinaison des circuits « Luchtour » (16,4 km) et « drei Täler » (16,9 km), afin d’en voir le plus possible en une fois.

carte Parc-National-du-Harz

Le départ se trouve à la « Haus der Nature » à quelques mètres de l’office de tourisme. Il faut monter la construction en colimaçon qui passe au-dessus de la grande route pour rejoindre le parc national, et prendre à gauche en suivant les panneaux « Luchsgehege ». Le chemin est ensuite indiqué régulièrement par un sigle jaune avec une tête de lynx (le fameux « Luch » du circuit).

Les ruines du Harzburg

Ça commence avec une belle montée qui semble s’éterniser, mais ça sera le seul gros effort de toute la balade (oups, il y aura aussi celle pour monter au barrage, ahah). Très rapidement, on a une belle vue panoramique sur la forêt et la ville en contre-bas.

Parc-National-du-Harz

Au croisement avec une route plus large et des pylônes, il faut prendre à gauche en direction du Großer Burgberg. C’est là qu’il y a le premier endroit remarquable à visiter : les ruines du Harzburg, dont la première construction date de 1073. Il est agréable de faire le tour des remparts puis d’entrer dans les restes du bourg (il n’y a plus grand-chose, à part une tour, un pont, et de straces au sol). Il y a des panneaux explicatifs en allemand / parfois en anglais, sur l’histoire de l’endroit et son organisation.
Pour info, le Harzburg est également accessible par le vieux téléphérique « Burgberg-seilbahn » (datant de 1929) qui part de la Haus der Nature (4,5 euros l’aller-retour).

ruines du harzburg

De retour sur la place où se rejoignent plusieurs chemins de rando, il faut suivre le panneau « Luchsgehege / Rabenklippe ». On arrive alors à la source « Sachsenbrunnen », qui se trouve au gros croisement Säperstelle.

ruines du harzburg

La Croix de l’Allemagne de l’Est

Ici le chemin est large et plat, et on rejoint facilement le deuxième point remarquable : la Croix de l’Allemagne de l’Est (« Kreuz des deutschen Ostens »), sur les falaises d’Uhlen. Cette croix commémore la souffrance et la déportation des allemands de l’Est, lorsqu’ils ont perdu leur patrie. Elle appelle en même temps à la réconciliation et au rejet de toute forme de tyrannie.

croix de l'allemagne de l'est

Sur le petit chemin qui en fait le tour, 10 stèles de granite représentent les armoiries des 10 régions de l’ancienne Allemagne de l’Est.

Parc-National-du-Harz

Rabenklippe

Le chemin est toujours large et dégagé, et offre de beaux panoramas sur les petites montagnes couvertes d’arbres. On arrive ensuite à une bifurcation : à gauche le Rabenklippe (falaise du corbeau), alors que le chemin Luchsgehege est indiqué sur la droite… Je suis un peu perplexe, car le Rabenklippe est censé être la prochaine étape. Du coup je pars sur la gauche : il faut traverser le restaurant (qui s’appelle également Rabenklippe) pour atteindre le point de vue. Oui, oui, il faut entrer dans le restaurant et traverser leur terrasse, au milieu des gens qui mangent… Et juste sur la gauche, des gros rochers forment des escaliers pour arriver en haut de la falaise. La plateforme naturelle est sécurisée par des barrières en métal, d’où on peut voir le fameux rocher emblématique du lieu, et tout au fond, la montagne la plus haute de la région : le Brocken (1141m). Pour info, le restaurant est fermé le lundi.

rabbenklippe

L’enclos des lynx

Juste à côté, il y a l’enclos des lynx. Cet animal est endémique du parc national du Harz : le dernier a été tué il y a 200 ans, mais un programme de réintroduction a été créé. Entre 2000 et 2006, ce sont 24 lynx qui ont été relâchés progressivement dans le parc du Harz. Tous ces animaux étaient issus de parcs animaliers européens, et ont préalablement été acclimatés au nouvel habitat dans une enceinte de quatre hectares. Plusieurs naissances naturelles ont pu être observées depuis !
Le lynx est assez timide, donc il faut être vraiment chanceux pour en voir un naturellement dans le parc. Du coup, je vous recommande de venir à cet enclos, même si je n’en ai vu aucun (trop déçue…), ou de jeter un œil sur les webcams du site. Que ce soit par les webcams ou sur place, le meilleur moment pour les apercevoir est celui du repas : tous les mercredis et les samedis à 14h30, un ranger vient nourrir les lynx et donne des explications sur ces animaux (en allemand, et c’est gratuit). Il y a également une tour d’observation, qui permet d’être plus haut que les grillages : ambiance Jurassic Park, ahah !

enclos des lynx

Ce lieu n’est pas du tout accessible en voiture. Par contre, il y a une voie un peu large qui permet aux bus de circuler. Donc si vous ne voulez pas marcher les 4km depuis Bad Harzburg, renseignez-vous sur les horaires du bus „Grüner Harzer“ (KVG-Buslinie 875), qui circule d’Avril à Novembre.

Molkenhaus

La prochaine étape, c’est le gîte de Molkenhaus. Il faut retourner au niveau du restaurant Rabenklippe : devant l’entrée, il y a un petit chemin qui part dans les bois (il y a un grand panneau avec la carte). Il longe la rivière Ecker jusqu’au gîte.
Comme j’avais prévu de faire également le chemin « drei Täler », j’ai été au plus court pour rejoindre le gîte : je n’ai pas pris le chemin officiel, mais j’ai suivi la grande route où passe le bus. Pas génial comme idée, parce que du coup le chemin n’est pas du tout intéressant niveau rando. Il y a juste une hutte de charbonnier, métier très populaire dans la région il y a 120 ans.

molkenhaus

molkenhaus

Barrage Eckertalsperre

Au niveau de la Molkenhaus, on peut continuer tout droit pour finir la rando du Luchstour. Mais je voulais voir le barrage, alors juste avant le gîte qui se trouve sur la droite, j’ai pris le chemin à gauche en suivant les panneaux « Teufelsstieg » (sigle vert avec le diable) et « Drei-Täler » (sigle avec le « 3 » et le sapin). Pour info, le Teufelsstieg est un chemin de 26km qui va de Elend à Bad Harzburg en passant par le sommet du Brocken.

Là, le chemin est intéressant : on passe d’abord dans une plaine, puis on serpente entre les racines dans les bois, avant de longer la rivière Ecker.

Parc-National-du-Harz

Parc-National-du-Harz

Parc-National-du-Harz

C’est là qu’on entame une ptite montée pour rejoindre le haut du barrage. Mais la vue du lac efface ces moments d’effort et s’offre comme une belle récompense.

barrage Parc-National-du-Harz

lac Parc-National-du-Harz

 

En plein milieu du barrage, passe la frontière entre 2 régions allemandes (Länder) : la Basse-Saxe et la Saxe-Anhalt. Mais il n’y a pas si longtemps que ça, c’était la frontière entre la République Fédérale d’Allemagne (BRD – Bundesrepublik Deutschland) et la République Démocratique Allemande (DDR – Deutsche Demokratische Republik). Il y avait un poste-frontière et une barrière avec des barbelés : le pylône de la barrière a été conservé et peut être vu lorsqu’on traverse le barrage.

Parc-National-du-Harz

Le lac Eckerstausee

Je n’ai pas traversé le barrage complètement, mais je suis retournée sur le côté ouest, pour longer le lac. Le chemin est super sympa, parfois étroit entre les arbres et les racines, parfois plus large avec vue sur le lac.

Parc-National-du-Harz

Parc-National-du-Harz

A force de remonter le courant, on fini par quitter le lac et longer la petite rivière. On est en hauteur par rapport à la rivière, mais rapidement, il y a un petit escalier qui part sur la gauche, et le son de l’eau se fait fort. J’étais déjà bien sciée, mais trop curieuse. Alors tant pis pour la remontée qui suivra, il faut que j’aille voir ! Et je n’ai pas été déçue : les escaliers descendent jusqu’à un pont dont l’issue est fermée, et il y a une petite cascade artificielle. Mais surtout, il y a de gros rochers entre lesquels passe l’eau, et il est possible de crapahuter un peu pour se retrouver au milieu du cours d’eau.

lac ekerstausee

rivière Parc-National-du-Harz

Le mémorial Ski-Denkmal

J’ai remonté les escaliers et continué sur le chemin de rando un peu accidenté, qui passe dans la forêt et laisse voir d’énormes rochers.

Parc-National-du-Harz

A l’intersection, j’ai suivi la direction du panneau « Ski-Denkmal », qui part sur la droite, en pleine forêt. La montée est vraiment très cool !

mémorial ski denkmal

Puis je suis arrivée au croisement avec une route plus large, où se trouve le mémorial. Il s’agit en fait d’une plaque sur un rocher, en honneur aux amateurs de sport tombés pendant la Première Guerre mondiale.

mémorial ski denkmal

J’ai suivi la grande route cyclable sur la droite, en direction de Bad Harzburg (marqué à 6,8km, avec le sigle des 3-Täler). Et je me suis trompée au croisement d’après, en tournant à droite au lieu d’aller tout droit… Ma tête, quand j’ai vu que j’étais de retour au barrage… J’en pouvais plus, lol !

Mais de là, j’ai pu retrouver les panneaux « Radauwasserfall », qui était la prochaine étape du tour 3-Täler. Le côté négatif, c’est que j’étais de nouveau sur une piste cyclable bien pénible (et c’est même celle empruntée par les bus du parc…).

Parc-National-du-Harz

Donc dès que j’ai vu un petit chemin partir sur la droite dans les bois, j’y suis allée direct. J’ai suivi les indications « Radautal » qui mènent jusqu’à la rivière Radau, puis j’ai pris à droite en suivant « Bad Harzburg 3,6km » et « Radauwasserfall 0,8km ».

Parc-National-du-Harz

La cascade Radauwasserfall

Cette cascade est le dernier point d’intérêt de la rando. C’est une cascade artificielle, qui a été faite par détournement de la rivière Radau en 1859, afin de relancer le tourisme dans la région ! Et ça a marché, car le site est aussi très facile d’accès. Non seulement la rando depuis Bad Harzburg est sans difficulté (seulement 2,5km), mais en plus, la cascade se situe quasiment en bord de route, donc on peut y aller en voiture ! On rajoute la maison d’hôte qui sert des repas et de quoi se rafraichir, et ça donne un endroit bien fréquenté… Donc si comme moi vous êtes basés à Bad Harzburg, revenez en fin d’après-midi / début de soirée, pour profiter de la cascade en solitaire ?

 

cascade Parc-National-du-Harz

Le retour à Bad Harzburg se fait donc très facilement, sur un chemin à travers la forêt, qui longe la grande route.

Parc-National-du-Harz

Ensuite, soit vous passez le 1er pont à gauche, qui débouche sur le grand parking des vans / camping-cars, soit vous continuez jusqu’au 2ème pour vous retrouver à la Haus der Nature. En passant, vous verrez des grandes structures métalliques dans les arbres : il s’agit du Baumwipfelpfad, un chemin aménagé à la cime des arbres et accessible aux fauteuils roulants (« barrierfrei »).

Le carnet Harzer Wandernadel

La région a développé un système de carnet à tamponner lors de vos randonnées et visites dans le parc national du Harz. Vous pouvez trouver les infos (en allemand) sur le site du Harzer Wandernadel (https://www.harzer-wandernadel.de/)
En suivant cette randonnée, vous pourrez tamponner les endroits suivants :
– Stempelstelle 121 / “Aussichtsreich” Burgberg
– Stempelstelle 122 / Kreuz des deutschen Ostens
– Stempelstelle 170 / Rabenklippe
– Stempelstelle 169 / Molkenhaus
– Stempelstelle 1 / Eckertalsperre – Staumauer
– Stempelstelle 19 / Skidenkmal (Nähe Eckerstausee).

Détails techniques et infos

– Boucle de 28,1km qui peut être écourtée (de nombreux chemin se croisent dans le parc)
– Départ et arrivée à la Haus der Nature de Bad Harzburg
– 6h24 de déplacement, 7h22 avec les arrêts
– Dénivelé de 638 m
– possibilité de se restaurer / boire au gîte Molkenhaus (se renseigner s’il est ouvert)
– Il y a une source d’eau potable juste avant le barrage, sur la droite du large chemin.

Contactez-moi si vous voulez mon fichier .gpx.

Je vous mets ici mes captures d’écran de Strava. Autrement, j’ai fait cette carte interactive avec mes randonnées dans le Parc National du Harz.

randonnée strava Parc-National-du-Harz

A bientôt, pour la suite de mes aventures dans le parc national du Harz !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *