Road trip sur la “West Coast” française

road trip en van en nouvelle aquitaine
Juin 2021, il est temps de retrouver la liberté de voyager avec mon van "Buddy". Nous partons en road-trip direction Les Landes. Je vous emmène avec moi découvrir un petit bout de la "Frenchy West Coast » en mode vanlife !

Road trip en van le long de la Nouvelle Aquitaine

Informations sur le voyage

  • Durée : 1 semaine
  • Nombre de voyageurs : Entre ami(e)s
  • Budget par personne : 200 euros €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
  • Itinéraire : En itinérance sur la côte atlantique = Dune du Pilat - Biscarosse - Hossegor et Capbreton - Biarritz - Bidart et Guéthary - Saint Jean de Luz et le littoral - Hendaye et l'arrière pays
  • Logement(s) recommandé(s) :
    • Dans mon van

1- Dune du Pilat

Après 10 heures de route pour rejoindre le Sud-Ouest, je m’arrête dans la petite ville, tellement mignonne, de Bidart.

J’ai repéré un parking de plage où je pense me sentir en sécurité pour y passer la nuit, proche d’un petit bar où je pourrai boire mon premier apéro du voyage face à l’océan !

Apéro en été à Bidart
Boire un verre à Bidart
Coucher de soleil sur l'océan
Vue direct sur le coucher de soleil depuis mon van, garé sur le parking de Bidart Plage

Oh que c’est bon d’être ici. J’ai tellement hâte de prendre quelques vagues. 

Mais dans un premier temps, ce road trip va être plutôt consacré à la marche et à la découverte du coin, alors je patienterai un peu pour sortir la board.

Je récupère mon amie à Bayonne et nous voilà parties pour une semaine de marche et de randonnée à travers les Landes.

Notre première destination sera une des plus fabuleuses, magiques et hors du temps: La Dune du Pilat.

Nous roulons à travers les Landes, traversant ses forêts interminables de pins maritimes.

Je ne sais pas si c’est l’air de l’océan ou de la forêt, mais nous ressentons un état euphorisant entre plénitude et excitation. Une sorte de première jeunesse retrouvée, nous savons que pendant ces quelques jours, le temps va s’arrêter.

Nous posons les montres dans la boite à gants. Plus rien ne compte, nous allons vivre au rythme du soleil et de nos envies !

Première mission : remplir le frigo et trouver le spot pour ce soir.

Un petit arrêt à un producteur trouvé sur  la route, un petit coup d’œil à notre appli. Nous voilà arrivées sur un parking de plage. Immense parking sous les pins, avec douche et WC. Le grand luxe !!

van road trip nouvelle aquitaine : landes
Parking proche de l’océan où nous avons passé la nuit Peti bonus: le superbe VW collection !

On part vite voir le coucher de soleil sur la plage et nous réalisons que nous sommes enfin là ! Enfin en vacances ! Enfin entre copines ! 

Vite vite, une petite bière pour fêter ça !! Mais pas trop le temps de s’attarder car nous avons prévu de découvrir la dune aux premières lueurs du soleil.

Réveil : 4h45, ça pique !! Aïe Aïe Aïe, on n’aurait peut-être pas du boire la bouteille de rouge au dîner !

Sachant ce qui nous attend, nous enfilons vite fait notre jogging, un pull et GO !

Nous n’avons pas beaucoup de temps avant que le soleil se lève donc nous décidons de nous garer au parking (payant) de la dune. Ce qui nous permet de grimper par les escaliers et non par le versant Nord de la dune (plutôt sympa d’éviter la mission « pied dans le sable » en pleine nuit !)

Et nous voilà tout là-haut !! 

Paysage complètement hallucinant qui nous donne l’impression d’être passé de l’autre côté de la Méditerranée. Le soleil se lève petit à petit, nous sommes les seules sur la dune pour l’instant. Moment comme transportées dans une bulle, moment rien qu’à nous, assez fort en émotion. Les couleurs changent à chaque minute… orange, rouge puis rose, c’est une déferlante de lumières  naturelles qui nous laisse sans voix.

dune du pilat
Lever de soleil à la Dune du Pilat
Dune du Pilat face à l'océan
Dune du Pilat face à l’océan
lever de soleil à la dune du pilat
Lever de soleil à la Dune du Pilat

Remises de nos émotions, nous redescendons tranquillement (après avoir fait au moins 300 photos du même paysage, le tri va être sympa). Le café dans Buddy (mon van) est bien apprécié. Nous retournons sur notre spot de la veille pour profiter d’un petit-déjeuner sur la plage suivie d’une bronzette et évidemment, d’une sieste bien méritée !

La journée défile à une allure de dingue, nous prenons la route en fin de journée direction Biscarosse.

2- Biscarosse

Entre océan, lac et forêt, Biscarrosse regorge d’activités et de paysages différents. Nous nous arrêtons dans cette ville pour une journée seulement.

Grosse randonnée en perspective qui part de la ville, pour traverser la forêt, arriver sur le lac et repartir sur l’océan.

Chemins très variés, il fait beau, il fait chaud, la journée s’annonce longue mais l’envie de découvrir le coin nous pousse à avancer. Je pense que nous avons dû parcourir 20km ce jour-là.

Après mûre réflexion, l’option vélo aurait pu être chouette car tout est aménagé en piste cyclable. Vous pouvez circuler à vélo dans toute la ville et aux alentours.

Cet endroit est très reposant, vivre ici doit apporter calme et sérénité (bon… peut être pas en plein été)

Le bord de mer n’est pas aussi plaisant que la nature environnante. A part les grandes plages qui offrent de beaux « Beach break », beaucoup de snack, rues assez bétonnées. Nous y resterons juste pour boire une bière (ou deux!)

Ici il y en a pour tous les goûts : surf, plage, bronzette, soirée animée côté océan, paddle, tranquillité et aqua park (style wipe out) côté lac et ressourcement, nuit paisible et observation de la flore et faune côté forêt. Je pense que c’est un lieu idéal pour passer des vacances en famille.

Biscarosse

A retenir:

  • Spot pour la nuit: à tous les départs de randonnée dans la forêt (merci de ne pas laisser de traces de votre passage)
  • Coup de cœur: la promenade au bord du lac
  • Randonnée : 20km entre forêt et lac (tracé GPX sur visorando)
  • Petit bar sympa : Corto bar et Globetrotter café

affiche biscarosse

3- Hossegor / Capbreton

J’ai vécu à Hossegor quelques mois (dans une autre vie) et j’avais tellement envie d’y retourner.

Je trouve cette ville tellement belle et tellement verte ! Alors évidemment, elle est tellement verte car il pleut beaucoup en hiver (et je sais de quoi je parle) mais nous sommes en juin et le soleil est au rendez-vous. Je suis impatiente de faire découvrir ce coup de cœur à mon amie. 

Alors c’est parti, nous arrivons dans la matinée et partons directement au lac pour y faire le tour à pied (environ 8km) . Nous admirons les belles maisons landaises qui le bordent. La récompense nous attend à la fin de la boucle : les petits bars à huîtres !

Nous en parlons depuis le début du voyage : ce moment où nous allons passer des heures à déguster des huîtres et du vin blanc, face au lac et à se raconter nos vies. 

Plateau de fruits de mer à biscarosse

bateau plage biscarosse

Après ce beau déjeuner bien arrosé, nous allons faire la sieste sur la plage des Culs Nuls. Cela me rappelle le Quick et Roxy pro (compétition de surf WSL, j’y avais assisté en 2018, quel superbe souvenir). Nous regardons les surfeurs et surfeuses toute l’après-midi (les vagues ici sont bien trop engageantes pour moi alors je profite juste du spectacle).

Puis nous commençons à réaliser que trouver un spot ici pour la nuit ne serait pas chose si facile, il y a des arrêtés municipaux partout. La ville a complètement changé sa politique depuis 2 ans envers les vanlifers et camping-caristes. Tous les parkings de plage sont devenus interdits, la plupart des personnes postant des avis sur les applications ont reçu une amende sur les spots au bord de mer.

Nous décidons de tenter notre chance vers le quartier où j’habitais avant, juste derrière le golf. Presque toutes les maisons sont des maisons secondaires ou de locations de vacances, nous choisissons une rue où les maisons sont pour la plupart fermées et nous y passons la nuit sans soucis. Evidemment, ça ne fait pas rêver mais nous sommes déjà contentes d’avoir trouvé un endroit où dormir. Le spot magique face océan, ça sera pour plus tard.

Le lendemain, on attaque une autre sorte d’activité : le shopping !!!

Attention à la CB ici ! Si vous êtes fan comme moi de plusieurs marques de surf, dur dur de se retenir.

Nous attaquons par le centre-ville puis direction la zone Pédébert pour le Outlet. On y passe la journée, ça nous fatigue encore plus qu’une randonnée ! Mais au moins nous y avons trouvé quelques petites pépites et quelques souvenirs à rapporter à la famille.

zone pédébert

Ce soir, nous décidons de faire péter le budget et de dîner sur un bar de plage à Capbreton. 

Nous nous offrons des tapas, bières, verres de vin, dîner, dessert, et encore du vin…. Tout ça en face d’une des plus belles plages du coin : Santocha. Avec les lueurs du coucher de soleil et un groupe live  qui commence à animer le bar, nous allons finir assez tard, à danser comme des petites folles sur le sable.

Pour remettre les choses dans leur contexte: les bars et restaurants viennent juste de réouvrir après de longs mois fermés à cause de la pandémie et ce soir le couvre-feu n’est enfin plus d’actualité! Donc je peux vous dire que nous ne sommes pas les seules à être euphoriques et à vouloir profiter de toute la nuit!

Nous nous écroulons sur le parking juste derrière la plage, tant pis, nous prenons le risque de prendre une amende !

plage de capbreton

Le matin est plutôt difficile, mais se réveiller face à l’océan (et sans amendes) nous fait oublier que notre tête pèse une tonne.

Il nous faut bien un bon petit déjeuner avec pancake et jus de fruits frais. Alors direction le centre-ville d’Hossegor pour reprendre des forces.

A retenir:

  • Spots pour la nuit : là où vous pouvez mais à vos risques et périls car à partir du mois de mai, la police tourne partout donc assez compliqué de vous donner le spot idéal. (et si vous en connaissez un, je suis preneuse !)
  • Coup de coeur: le lac, les plages (Culs Nuls, Hossegor nord, Santocha)
  • Petits bars sympas: il y en a tellement !! Mais petite préférence pour le Terramar à Capbreton
  • Restos : Tante Jeanne est fabuleux, que ce soit pour le petit-dèj ou le déjeuner/diner, de délicieux bowls et burgers vous attendent. Il y a aussi Green Cantine que j’apprécie beaucoup.

4- Biarritz

Une journée à Biarritz, ça passe vite, alors c’est parti pour une journée bien remplie, accrochez-vous!

Et on commence tôt ! Il est 7h du mat’, le jour se lève tout doucement, on part se prendre un petit-déjeuner au bord de mer. Petite cabane perchée au-dessus de la côte des basques, on se régale avec une tartine avocat, oeuf et saumon. Eh oui, il faut prendre des forces avant d’attaquer la journée. 

On a décidé de faire le tour de Biarritz à pied, une boucle d’environ 16km qui part du bord de mer, longe la plage de Milady, passe par le lac de Mouriscot, la forêt, le parc du Lac Marion, le phare de Biarritz, le rocher de la Vierge, la plage du Port Vieux puis le centre-ville avec les Halles. Ça nous prend bien 4 à 5 heures.

PLAGE DE BIARRITZ
PLAGE DE BIARRITZ
road trip van nouvelle aquitaine : biarritz
Promenade du bord de mer

biarritz

Epuisées, on s’arrête dans un bar restaurant au bord de la côte des basques et on profite de la belle vue sur l’océan. Une fois requinquées par un petit poke bowl, on repart direction…. Le shopping!

Eh oui encore ! On ne sait jamais, il ne faudrait pas passer à côté d’une bonne affaire ! Mais nous restons raisonnables car nous n’avons pas besoin de grand-chose alors ça sera juste pour le plaisir des yeux.

C’est une ville qui donne envie de rester plus de temps, je dirai même d’y vivre quelques temps ! 

Ville sportive, des vagues toute l’année, une ambiance décontractée (quoi qu’un peu « BoBo » par endroit), nous avons un gros coup de cœur pour tous ces petits bars et restos à la mode californienne qui n’existent pas du tout chez nous (chez nous= Côte d’Azur)

Il ne nous reste que 4 jours pour découvrir le Pays Basque donc nous ne nous attarderons pas mais je suis certaine que j’y reviendrai très bientôt pour flâner tranquillement et surtout pour surfer les vagues de la côte basque qui, pour la première fois du périple, paraissent abordables pour moi.

 (vu que je ne suis pas trop experte dans le domaine)

En fin de journée, nous partons vers Bidart, retrouver mon premier spot du voyage pour y passer la nuit les roues dans le sable.

A RETENIR:

  • Night spot: plage de la Milady (si c’est toujours autorisé actuellement)
  • Coup de coeur: le petit port de pêche trop mignon, la rue des petits restaurant après les halles.
  • P’tits bars et restos sympas: Le Surfing et les Halles.

5- Bidart et Guethary

La partie du voyage que l’on attendait peut-être le plus ! Vous savez pourquoi ? Les randonnées sur les falaises du littoral sont magnifiques ! Après les Landes, nous avions besoin de voir du relief. Le soleil est avec nous !

On décide de poser le van sur LE spot qui restera pour nous le plus sympa et le plus pratique. Il se situe au milieu du parcours entre Bidart et Saint Jean de Luz. 

Vue sur les vagues
Spot entre Guéthary et St Jean de Luz, vue sur les vagues au réveil
Première session surf du voyage
Surf à Erromardi

Nous allons donc couper ces balades en Pays Basque en plusieurs parties. D’abord nous allons longer la côte jusqu’à Guéthary et Bidart. Puis nous descendrons jusqu’à St Jean de Luz, et enfin nous baladerons à Hendaye et son arrière-pays.

Nous nous levons donc hyper motivées après une belle nuit de sommeil, bercées par le bruit des vagues.

Nous faisons juste un petit plouf sur la plage, buvons un café et enfilons nos baskets. 

Puis s’enchaînent paysages océaniques, petites criques, villages typiques. Nous sommes ravies par cette journée qui respire les chipirons, le piment d’Espelette et la piperade. Nous avons envie de nous arrêter à tous les restos, tous les bars. Tout est bien pensé et en accord avec les lieux. Rien ne dénote, on sent que les locaux sont très respectueux de l’environnement et protecteurs des lieux. 

Vue sur l'océan par la balade du littoral
Sentier du littoral
Bateau de pêche à Guéthary
Bateau de pêche à Guéthary
Sentier du littoral au Pays Basque
Sentier du littoral au Pays Basque

A retenir : 

  • Night spots : Plage d’Erromardie (en face du camping) juste une dizaine d’emplacements (et pas de limite de hauteur pour une fois !) face à l’océan, WC publics.
  • Coup de coeur: la plage de Lafitenia
  • Restos et bars sympas : La Ginguette d’Erromardie , le Xibao
Le village de Bidart
Le village de Bidart

surf à bidart

6- Saint-Jean de Luz et le Littoral

Saint Jean de Luz est LA ville basque par excellence ! Bien qu’elle soit très touristique, cela n’ enlève rien à son charme. Maisons basques, ruelles pavées, magasins gastronomiques. Le pays basque a une véritable identité et ça se sent bien ici !! Chaque petite ruelle mérite sa photo, les couleurs sont fabuleuses. 

Nous avons commencé par la pointe de Sainte-Barbe qui est l’endroit qui offre la plus belle vue sur Saint-Jean-de-Luz et sa baie. Nous nous sommes promenées sur la jetée en regardant l’océan et les belles maisons qui se trouvent en front de mer. Chaque maison a sa petite parcelle. L’architecture ici ne ressemble à nulle autre. 

Nous longeons ensuite le bord de mer jusqu’à la plage de Ciboure et le magnifique Fort de Socoa.

Puis en rebroussant chemin, nous prenons les rives de la Nivelle (rivière bordant la ville) pour remonter jusqu’au Golf. Balade qui nous occupera la journée car les arrêts photos sont nombreux !

Maisons basques sur le bord de mer de St Jean de Luz
Maisons basques sur le bord de mer de St Jean de Luz
Les couleurs typiques du Pays Basque
Les couleurs typiques du Pays Basque
Le fort de Socoa et ses petits bateaux de pêches
Le fort de Socoa et ses petits bateaux de pêches

La fin d’après-midi est consacrée au centre-ville et au dégustation des spécialités locales (on l’a bien mérité, n’est-ce pas?)

St Jean de Luz est le lieux idéal pour ramener des souvenirs à vos proches alors prenez le temps de faire un arrêt shopping!

A retenir :

  • Coup de cœur: le fort de Socoa
  • Restos et bars sympas: Le Garage (ancien garage Renault recyclé en bar branché: des food trucks, une scène et un énorme bar, bonne ambiance). Le Komptoir des Amis: produits locaux uniquement, accueil super sympa 

7- Hendaye et l'arrière Pays

Dernière étape de notre road trip, Hendaye est la dernière ville française avant l’Espagne. D’ailleurs on sent bien que l’Espagne n’est pas loin. Comme une odeur de « jamon y paella » qui remontent dans mes narines. Nous sommes malheureusement encore restreintes et les frontières sont fermées donc la « Vida Loca », ça sera pour plus tard. 

La plage est immense, les vagues sont superbes pour les longboards, le bord de mer est très bien aménagé pour balader. Ça donne envie de prendre le skate et de cruiser tranquillement.

La ville est toute petite mais assez animée. Ici aussi les maisons se fondent bien dans le paysage basque. Il y a un joli petit port avec une grande esplanade qui offre d’un côté la vue océan, et l’autre côté, la vue montagne (endroit parfait pour faire du longboard dancing d’ailleurs)

La balade le long du lac, côté Nord de la ville, est plutôt sympa et permet de s’abriter un peu les jours de vent.

J’ai hâte de pouvoir essayer ce nouveau spot mais encore un peu de patience car nous avons prévu de partir dans l’arrière-pays, direction le massif de la Rhune.

Malheureusement, le soleil a décidé de jouer à cache- cache. L’ascension de cette fabuleuse montagne se fera dans les nuages.

Nous décidons de dormir à 200m du départ de la randonnée, sur un petit chemin en terre surplombant la vallée. Il fait bien plus froid ici ! Mais l’air frais de la montagne nous fait du bien, on respire un peu plus.

C’est ici que nous allons rencontrer notre premier Pottok, race de poney sauvage qui évolue dans les Pyrénées. Pas farouche du tout, il restera avec nous le temps du repas puis s’en ira voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Notre nouvel ami Pottok
Notre nouvel ami Pottok

Le lendemain matin, il y a déjà beaucoup de monde au départ de la randonnée (gare du col de Saint-Ignace) L’ascension peut se faire soit par le train, soit à pied. Nous sommes rassurés quand nous voyons que 80% des personnes garées sur le parking ont choisi l’option train. Il y aura certainement beaucoup de monde au sommet mais la montée sera tranquille.

C’est donc là que nous entamons l’ascension (plutôt raide dès le début). Les panoramas changent au fur et à mesure, et on se rend compte que la montagne, les arbres, l’air frais nous avaient quand même bien manqué. On est contente d’avoir pu autant varier les paysages pendant ce séjour.

Après une grimpette de 3H environ (750 mètres de dénivelé) à travers forêt, champs, petit alpage, nous arrivons donc au sommet où nous attend une fabuleuse vue sur….

Et non, loupé ! La vue sur rien du tout ! Des gros nuages épais et bien installés sont là pour gâcher la surprise qui devait être une vue panoramique sur la vallée, l’océan et l’Espagne. On ne voit même pas à 100 mètres.

Un peu déçues mais quand même contentes d’avoir grimpé et crapahuté dans ce massif, nous dévorons le piquenique à vitesse grand-V car ça caille bien par ici. Puis nous redescendons tranquillement.

Pour la descente, la difficulté est que vous êtes toujours sur la retenue (700 mètres de dénivelé sur 5 km), donc dur dur pour les genoux, chevilles… alors faites très attention !

Les collines de l'arrière-pays
Les collines de l’arrière-pays
Les Pottok
Les Pottok

arrière pays landes

Ce qui est chouette sur cette randonnée, c’est le nombre d’animaux croisés sur le chemin : chevaux sauvages, vaches, chèvres… c’est toujours un petit plus qui donne à la marche ce côté à la fois « magique » et « sauvage ». Ce qui est surprenant car nous sommes finalement qu’à 1 heure de route du littoral.

C’est pour ça que j’aime autant cette région. Son emplacement entre océan et montagne lui donne tellement de relief et de couleurs différentes. Son identité forte ainsi que sa gastronomie m’ont complètement conquise !

Et c’est pour toutes ces raisons que je décide de rester une semaine de plus dans ce petit coin de paradis. 

En plus, je n’ai pas encore pu me mettre à l’eau alors cette prochaine semaine sera sous le signe des vagues et, je l’espère, du soleil !

randonnée landes

A retenir:

  • Night spots: Au départs des chemins de randonnée, en ne gênant pas le passage et évidemment en ne laissant aucunes traces après votre départ SVP ! Sur la route du littoral, en allant vers St Jean de Luz, une petite route partira sur votre droite, vous y verrez un petit parking qui peut accueillir 3/4  fourgons, avec vue sur la falaise.
  • Bons plans: le parking est payant dans toute la ville SAUF sur le parking de l’esplanade face au Decathlon.
  • Coup de cœur: Le littoral entre Hendaye et Saint Jean de Luz était malheureusement fermé mais faites le si vous pouvez car il parait magnifique.
  • A faire absolument: surfer !! Ce sont des vagues qui déferlent bien, pas trop grosses, donc parfaites pour les débutants. Alors n’hésitez pas à prendre un cours de surf, vous allez vous éclater!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *