trek : Lacs des Boums, Pic de Sauvegarde, Trou du Toro par l’Hospice de France.

par j.glnd
j.glnd
Pour ce trek, nous sommes partis le vendredi en fin de journée et revenus le samedi également en fin de journée.
1

Jour 1: de l'Hospice de France aux Lacs des Boums.

2

Jour 2: Pic de Sauvegarde, Port de Vénasque, Trou du Toro, Port de la Picada et retour à l'Hospice de France.

3

Informations sur le voyage

 

Trek : Des Lacs des Boums au Trou du Toro en passant par le Pic de Sauvegarde

Jour 1: de l'Hospice de France aux Lacs des Boums.

  • Temps: 1h40
  • Distance: 5.7km
  • Dénivelé: 1250D+

Ce trek débute au niveau de l’Hospice de France de Bagnère-de-Luchon (1385m). Pour y accéder, il faut passer par Luchon, suivre Superbagnère, et à l’intersection après le pont de Ravi, prendre à gauche (des panneaux indiquent l’hospice pour la suite). Un grand parking permet de laisser sa voiture au niveau de l’hospice (souvent bien rempli en journée pendant la période estivale).

Après être passé devant ce dernier, il faut emprunter le chemin descendant sur la droite en direction des lacs des Boums. Pas de difficulté au niveau du balisage du chemin, il n’y a qu’un seul chemin bien tracé. La montée n’est pas très longue mais elle est raide!

En arrivant au niveau des lacs, le refuge est indiqué (2240m). Il est possible d’y loger ou comme nous, de bivouaquer en bordure de lac, au top !

lacs de boum

Jour 2: Pic de Sauvegarde, Port de Vénasque, Trou du Toro, Port de la Picada et retour à l'Hospice de France.

  • Temps: 7h
  • Distance: 25km
  • Dénivelé: 1600D+

Levés aux aurores, nous voilà partis vers notre première étape pour voir le soleil faire son apparition: le Pic de Sauvegarde, en passant par le Port de Vénasque, qui marque la frontière entre la France et l’Espagne.

  • 1ère étape : le Pic de Sauvegarde en passant par le Port de Vénasque (1h, 3km, 540D+).

Jusqu’au Port de Vénasque, la montée est rapide, le chemin est bien tracé. Une fois ce dernier traversé, la vue sur l’Aneto et la Maladeta est superbe !

pic de sauvegarde

Pour la suite, il faut suivre le chemin sur la droite qui monte au Pic de Sauvegarde. Certains endroits peuvent être dangereux et glissants, le chemin est très caillouteux, il y a quelques roches à escalader. La montée est raide mais l’effort est vite récompensé une fois en haut. Du haut des 2738m d’altitude, la vue sur les lacs est imprenable, et face à nous un océan de nuages à perte de vue, est-ce qu’il y a meilleur endroit pour un « petit-déjeuner » ?

panorama Pyrénées

  • 2ème étape : le “Trou du Toro” (2h30, 8km 250D+).

randonnée trou du toroSéance photo et encas terminés, la tête remplie de magnifiques images de ce lieu, nous voilà repartis vers notre seconde étape : le trou du Toro. Il faut redescendre par le même chemin qu’à la montée jusqu’au Port de Vénasque, il faut ensuite continuer vers le plateau se trouvant en contre-bas, et encore continuer de descendre jusqu’à la route. Il faut toujours suivre le chemin allant sur la droite, un panneau d’information sur l’histoire de l’Aneto se trouve sur le trajet. Le chemin est bien tracé, la pente en lacet un peu pénible car remplie de cailloux et en plein soleil.

Une fois sur la route, il faut se diriger sur la gauche, vers le refuge de La Besurta. Depuis le refuge il faut ensuite se diriger vers le trou qui est une balade très fréquentée durant la période estivale. Le chemin est bien très bien tracé, environ 2.5km et très peu de dénivelé (montée en une demie heure environ). Pour la petite histoire, ce « trou du Toro » est en réalité la naissance de la Garonne… Oui oui celle qui traverse Toulouse et Bordeaux, la même :).

Cette étape se termine au-dessus de la cascade, sur un plateau où des vaches broutent paisiblement en bordure du ruisseau à l’eau translucide. Endroit idéal pour une pause pique-nique.

  • 3ème étape : retour à l’hospice de France en passant par le Port de la Picada (3h30, 13km, 800D+).

Il faut d’abord passer par le Port de la Picada pour rentrer à l’hospice. Pour s’y rendre, il faut faire quasiment tout le chemin inverse : passer par le refuge de la Besurta, emprunter la route puis remonter le chemin jusqu’à l’intersection où se trouve le panneau sur l’Aneto, cette fois il faut monter en prenant le sentier sur la droite. Les derniers mètres sont un peu raides et dans de la caillasse. Et on passe alors de l’Aragon … à la Catalogne !

trou du toro

trek pyrénées panorama

Il faut ensuite emprunter le chemin sur la gauche qui redescend, avant de remonter, puis redescendre, jusqu’au Pas de l’Escalette et tourner à gauche pour se retrouver de nouveau en France. Le chemin est très bien tracé, pas de difficulté particulière.

En continuant, on arrive au Pas de la Mounjoye, il faut prendre le chemin de gauche et poursuivre dans les pâturages. Au prochain croisement de chemins, il faut encore prendre à gauche pour rejoindre l’hospice de France.

 

 

trou du toro

 

 

Bilan de la randonnée : MAGNIFIQUE, à faire absolument. Mais il vaut mieux être bien préparé et avoir une bonne condition physique, elle est longue et avec pas mal de dénivelé. Les temps indiqués valent pour de bons marcheurs.

Informations sur le voyage

Logements recommandés

  • Refuge du Port de Vénasque

Itinéraire : Jour 1: De l'Hospice de France aux Lacs des Boums (1h40 - 5.7km - 1250D+) Jour 2: Le Pic de Sauvegarde, le Trou du Toro et retour à l'Hospice de France.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter