La Vélodyssée de Nantes à Hendaye

photo couple départ vélodyssée
11 jours, 6 départements et pas loin de 900km de vélo sur la Vélodyssée au départ de Nantes, jusqu'à Hendaye. Des vacances sportives qui nous ont fait découvrir la France autrement.

  Carnet de voyage : le parcours de la Vélodyssée

Informations sur le voyage

  • Durée : 11 jours
  • Nombre de voyageurs : En couple
  • Itinéraire : JOUR 1: Nantes - Paimboeuf JOUR 2: Paimboeuf - Les Moutiers-en-Retz JOUR 3: Les Moutiers-en-Retz - Brem-sur-Mer JOUR 4: Brem-sur-Mer - Marans JOUR 5: Marans - Rochefort JOUR 6: Rochefort - Soulac-sur-Mer JOUR 7: Soulac-sur-Mer - Le Porge JOUR 8: Le Porge - Parentis-en-Born JOUR 9: Parentis-en-Born - Moliets JOUR 10: Moliets - Socoa JOUR 11: Socoa - Hendaye
  • Logement(s) recommandé(s) :
    • Camping l'Estuaire - Paimboeuf
    • Camping Domaine du Collet - Les Moutiers-en-Retz
    • Camping le Chaponnet - Brem-sur-Mer
    • Camping Municipal de Marans
    • Camping Municipal de Rochefort
    • Camping Le Palace de Soulac-sur-Mer
    • Camping Municipal La Grigne à Le Porge
    • Camping La Forêt Lahitte à Parentis-en-Born
    • Camping Le Saint-Martin à Moliets
    • Camping Juantcho à Socoa
  • Adresse(s) recommandée(s) :
    • Camping Municipal de Rochefort
    • Camping Municipal de Marans
    • Ville de Marans
    • Les Moutiers-en-Retz
    • Nantes
    • La Rochelle
    • Rochefort
    • Camping Municipal Le Porge
    • Camping Juantcho à Socoa
    • Socoa
    • Bayonne
    • Biarritz
    • Arcachon
    • Saint-Palais-sur-Mer
    • Pornic
    • Passage du Gois
    • Île de Noirmoutier
    • Forêt des Monts
    • Forêt des Landes
    • Les Sables d'Olonne
    • Les marais d'Olonne
    • Capbreton
    • Restaurant le Socowa à Socoa
    • Restaurant Le Petit Marais à Marans
    • Restaurant Côte et Plaisance à Pornic
    • Restaurant Le Comptoir La Rochelle

Jour 1: Nantes - Paimbœuf (55km)

Nous avons commencé notre périple par la visite de Nantes, avant d’enfourcher nos vélos.

Nantes se visite très facilement à pied, et même sans carte! Il suffit de suivre la ligne verte tracée au sol, qui passe par tous les endroits incontournables du centre de la ville. À ne pas manquer:

  • Le Château des Ducs de Bretagne
  • Les Machines de l’Île
  • La Cathédrale
  • Le lieu Unique
  • L’Île de Versailles
  • Basilique Saint-Nicolas
  • La Place Royale
  • Place et quartier du Bouffay
  • Maison des Apothicaires
  • Passage Pommeraye
  • Église Sainte-Croix
Le Château des Ducs de Bretagne, Nantes
Le Château des Ducs de Bretagne, Nantes

En milieu d’après-midi nous avons quitté Nantes, en direction de Paimbœuf pour 55km au compteur! Sur cette portion c’est majoritairement de la route, qui passe par de petits villages (beaucoup de travaux au moment de notre passage). Les indications des panneaux sont claires.

Ce que nous avons apprécié lors de cette étape: le passage dans le village Le Pellerin, le Canal de la Martinière et le village de Paimbœuf.

Le Canal de la Martinière, sous la pluie
Le Canal de la Martinière, sous la pluie

Nous avons planté notre tente au Camping l’Estuaire de Paimbœuf , bel accueil et super cadre, en bord de Loire et au milieu des pins.

Jour 2: Paimbœuf - Les Moutiers-en-Retz (72km)

Pour cette étape, objectif de 72km! Et on se dit que ça va être facile, que la Loire-Atlantique c’est tout plat, et bien détrompez-vous… !

La première partie de l’étape a été un peu compliquée pour le réveil musculaire: le parcours suit La Loire jusqu’au pont de Saint-Nazaire, et c’était sans compter sur le vent pleine face et ce petit crachin qui réveil… Mais le coin est quand même assez sympa avec ses petites cabanes de pêcheurs. À partir de là, le parcours suit le littoral atlantique et passe par des petits villages vraiment agréables!

vélos Le long de la Loire et ses cabanes de pêcheurs
Le long de la Loire et ses cabanes de pêcheurs

Pour la suite, il y a deux itinéraires possibles:

  • soit aller directement à Pornic
  • soit suivre le littoral et passer par la pointe de Gildas

Initialement nous souhaitions nous rendre directement à Pornic, mais les indications n’étaient pas bien claires, nous pensions suivre les bons panneaux de la Vélodyssée, sauf que nous nous sommes retrouvés à la pointe de Gildas. Bon ok ça en valait la peine, mais ça fait quand même un détour d’une dizaine de kilomètres et c’est pas la partie la plus plate…

pointe de gildas
La Pointe de Gildas

Ensuite, nous avons continué jusqu’à Pornic, où nous avons fait notre pause déjeuner avec vue sur le Port. Village magnifique, cela vaut vraiment le coup de s’arrêter flâner dans ses rues.

Port de Pornic
Port et Château de Pornic

Nous avons terminé notre journée au camping Domaine du Collet aux Moutiers-en-Retz. Le petit village des Moutiers est vraiment très sympa et agréable. La localisation du camping est vraiment parfaite pour aller se poser au bord de l’océan après une journée de vélo et pour regarder le coucher du soleil.

coucher de soleil marrée basse pornic
Coucher de soleil en face du Camping

Jour 3: Les Moutiers-en-Retz - Brem-sur-Mer (95km)

Et c’est parti pour une grosse troisième étape de 95km: le ciel était redevenu bleu sans l’ombre d’un nuage et le soleil brillait, des conditions idéales!

Au bout de quelques mètres après notre départ, nous sommes entrés dans le département de La Vendée, et c’est de loin le département où les indications sont les plus claires! (panneaux visibles, directions claires, distances indiquées).

Port des champs
Port des champs, Bouin

Nous avons pu passer le fameux passage du Gois, qui mène à l’île de Noirmoutier. Passage que l’on ne peut traverser qu’à marée basse (créneau d’environ 3h dans la journée, dont les horaires varient tous les jours: il est important de bien se renseigner sur les horaires de passage!). Ça a vraiment été un de nos coups de cœur (bon sauf pour les sortes de pavés qui revêtent le sol, à vélo avec des pneus route, c’est franchement pas très agréable, mais c’était le prix à payer pour profiter de ce superbe lieu).

passage du gois velodyssée
Le passage du Gois
vélodyssée forêt des monts
Forêt des Monts

Puis nous avons fait une petite halte à Barbâtre, pour nous ravitailler et nous avons emprunté le pont de Noirmoutier pour continuer notre chemin. La suite de la Vélodyssée se poursuit dans la Forêt des Monts, super agréable avec la chaleur, on se croirait dans Les Landes, il y a des pins partout. Mais attention c’est du chemin et c’est vallonné. Par endroit il y a des tables de pique-nique et des accès à des plages, parfait pour faire une pause. Nous avons décidé de faire notre pause déjeuner à Notre-Dame-de-Monts avec vue sur l’île d’Yeu.

Nous sommes ensuite passés par Saint-Hilaire-de-Riez et nous sommes arrêtés voir le trou du diable et son phare. Puis nous avons traversé Saint-Gilles-Croix-de-Vie avant de décider de nous arrêter à Brem-sur-Mer. Village sans grand intérêt, à part pour aller se poser en bord de plage.

 

Phare de Saint-Hilaire-de-Riez
Phare de Saint-Hilaire-de-Riez

Jour 4: Brem-sur-Mer - Marans (111km)

C’était LA grosse journée de notre périple avec 111km parcourus (autant dire que le soir on était bien crevés!)

On a débuté notre journée en passant par les Marais d’Olonne (où on s’est un peu perdu d’ailleurs… aux abords des Sables d’Olonne, les panneaux ne sont plus très clairs et visibles).

Les Marais d'Olonne
Les Marais d’Olonne

Puis nous avons fait une petite visite du centre des Sables d’Olonne et bu un café en bord de plage. Le centre est vraiment super à visiter, la plage est grande et dès le matin il y avait pas mal de monde!

Les Sables d'Olonne
Les Sables d’Olonne

Nous avons de nouveau traversé des Marais, emprunté des pistes, fait notre pause déjeuner sur la plage de Saint-Vincent-sur-Jard (belle plage de sable fin, calme avec vue sur l’Île de Ré).

Plage Le Goulet, Saint-Vincent-sur-Jard
Plage Le Goulet, Saint-Vincent-sur-Jard

Puis nous avons poursuivi en passant par La Tranche-sur-Mer, La Faute-sur-Mer et La Dive pour arriver (par de la route) à Saint-Michel en l’Herm où nous étions censé nous arrêter (nous n’avons pas particulièrement aimé cette partie, pas grand intérêt en terme de paysage). Nous n’avons vraiment pas été séduit par le coin, pas très intéressant pour se balader le soir, alors nous avons décidé de continuer jusqu’à Marans (+20km…). Et nous n’avons vraiment pas été déçu!

Cette partie n’est pas des plus agréables en terme de parcours: entre chemins et routes très cabossées, les derniers kilomètres ont paru une éternité mais heureusement la dernière partie le long du canal était bien plus roulante.

Marans au coucher de soleil
Marans

Marans se trouve en Charente-Maritime, c’est un petit village vraiment joli, le long d’un canal et c’est vraiment un coup de cœur! Nous avons planté notre tente au Camping Municipal (10min de marche du centre) où nous avons été super bien accueillis et mangé au restaurant Le Petit Marais (produits frais et service au top! Le restaurant venait de changer de propriétaire, je ne suis pas certaine que le nom soit le même: il se trouve entre le Thalassa et le Western Grill).

Jour 5: Marans - Rochefort (65km)

Batteries rechargées après la longue journée de la veille, nous voilà partis en direction de La Rochelle. Nous pensons que nous nous sommes trompés à un moment, nous avons suivi pendant longtemps un canal où le chemin était très accidenté avant d’arriver à une intersection indiquant des deux côtés la Vélodyssée… La suite du parcours était bien indiquée et c’est une piste cyclable jusqu’au centre de La Rochelle.

port de la rochelle vélodyssée
Port de La Rochelle

Nous avons pu laisser nos bagages pour la journée dans une petite épicerie “Épicerie de la gare”, proche du Port (5€ par bagage pour la journée) et profité de visiter La Rochelle sans être encombrés. Nous avons attaché nos vélos au Port et récupéré une carte de la ville à l’office du tourisme. La carte propose deux tracés pour découvrir le centre ville, que nous avons suivi. Un coup de cœur une nouvelle fois pour nous, c’est vraiment une très belle ville qu’il faut absolument visiter!

La Rochelle, vue depuis la grande roue
La Rochelle, vue depuis la grande roue
L'Hermione, Rochefort
L’Hermione, Rochefort

Après avoir passé la matinée à visiter et pris le temps de déjeuner en terrasse, nous avons repris la route en début d’après-midi en direction de Rochefort. Sur cette portion, c’est majoritairement de la piste cyclable, indications claires mais sans grand intérêt en terme de paysage.

Nous avons planté la tente au Camping Municipal de Rochefort, et c’est de loin notre camping préféré de tout notre périple: un accueil vraiment super, d’une grande propreté et tout a été pensé pour les cyclistes (bornes qui se ferment pour recharger les portables, points d’eau à côté des emplacements tentes, bref au top)! Et en prime, un prix défiant toute concurrence (environ 8€ une nuit, une tente, deux personnes et deux vélos, qui dit mieux?!)

Le soir nous avons pu visiter Rochefort, qui est une jolie ville, propre (qui manque quand même d’animation) et surtout nous avons pu voir l’Hermione!

Jour 6: Rochefort - Soulac-sur-Mer (80km)

Pour cette étape, nous n’avons pas suivi la totalité de la Vélodyssée. À Rochefort, nous avons décidé de traverser la Charente depuis un petit embarcadère en face de Soubisse. La traversée dure à peine quelques minutes.

vélodyssée Traversée de la Charente, Soubisse
Traversée de la Charente, Soubisse

Puis nous avons emprunté la départementale D3 (route pas trop fréquentée). Nous avons fait une halte à Brouage (commune de Hiers-Brouage), qui en vaut sacrément le détour: perdu au milieu des champs, se trouve ce magnifique petit village classé dans la liste des “Plus Beaux Villages de France”.

panneau village brouage
Brouage

Nous avons ensuite rattrapé le chemin de la Vélodyssée à Marennes, nous sommes passé par la Forêt Domanial de Saint-Augustin-les-Marthes, parcours goudronné très agréable, à l’ombre avec des accès à des plages, des tables de pique-nique. Nous avons pu admirer le Phare de Coubre, ainsi que les magnifiques maisons de Saint-Palais-sur-Mer et Royan.

vélodyssée royan
Royan

À Royan, nous avons de nouveau pris un ferry pour traverser l’embouchure de la Gironde (infos/taris/horaires ici). De l’autre côté de l’embouchure, nous avons continué jusqu’à Soulac-sur-Mer (piste cyclable au milieu des pins le long d’une voie ferrée, vraiment beau et agréable).

Rien de mieux que d’aller se détendre au bord de l’océan après 80km!

soulac sur mer
Soulac-sur-Mer

Jour 7: Soulac-sur-Mer - Le Porge (90km)

vélodyssée piste cyclable forêt
De belles pistes cyclables au milieu des pins

Nouvelle journée, et peut-être bien la plus difficile psychologiquement. Déjà il faisait tout gris et frais, puis entre Soulac-sur-Mer et Hourtin Plage, se sont de grandes lignes droites interminables (pistes cyclables)… On a trouvé le temps vraiment long en plus de la fatigue accumulée!

Nous sommes ensuite passés par la Forêt Domaniale de Carcans et qui a dit que c’était tout plat? Les plages de Gironde et des Landes sont bordées de Dunes de sable, qui peuvent être plus ou moins grandes… Bref, ça a été les montagnes russes jusqu’à Lacanau et certains passages sont un peu accidentés à cause des racines. C’était dur avec l’accumulation des jours précédents et la charge mais on s’est régalés (surtout dans les descentes faut avouer haha).

Après une petite halte à Lacanau, nous avons continué jusqu’à Le Porge, piste cyclable agréable sous les pins, puis nous avons planté notre tente au Camping La Grigne (tarif pour les cyclistes et des emplacements libres au milieu des pins).

Coup de coeur pour Le Porge, l’endroit est plutôt petit, il y a quelques restaurants au milieu de cette grande forêt de pins, l’ambiance est familiale et calme et les couchers de soleil y sont superbes !

 

Coucher de soleil au Porge
Coucher de soleil au Porge

Jour 8: Le Porge - Parentis-en-Born (90km)

Nouvelle journée et sous le soleil! Et cette fois encore, nous avons un peu dévié de l’itinéraire de la Vélodyssée, depuis Le Porge nous avons été directement jusqu’au Cap Ferret en suivant des pistes cyclables goudronnées au milieu des pins, pour faire une petite visite.

Embarcadère du Cap Ferret
Embarcadère du Cap Ferret

Puis nous avons pris le ferry qui traverse le bassin d’Arcachon, nous nous sommes rapidement promené dans Arcachon puis nous avons été à la Dune du Pilat histoire de faire chauffer les cuisses différemment pour une fois! C’est vraiment un incontournable à faire absolument, le point de vue est magnifique mais très fréquenté.

dune du pilat
Du haut de la Dune du Pilat

Nous avons poursuivit la Vélodyssée qui passait par Biscarosse (là encore de vraies montagnes russes!) et de super endroits pour se poser au bord du lac ou au bord du Canal du Littoral des Landes.

Nous avons terminé notre journée à Parentis-en-Born (entre Biscarosse et Parentis, l’itinéraire est sans intérêt: on longe une nationale, rien à voir). Nous avons planté la tente au Camping La Forêt Lahitte, que nous recommandons vivement pour son accueil chaleureux et emplacement privilégié en bordure de lac!

la c de parentis
Lac de Parentis

Jour 9: Parentis-en-Born - Moliets (90km)

La Landaise que je suis s’est sentie comme un poisson dans l’eau pour les prochains kilomètres, c’était tellement agréable de découvrir son propre département autrement ! Les indications Vélodyssée ne sont pas toujours très claires mais il y a généralement une seule piste cyclable qu’il faut suivre.

De Parentis, nous sommes passés par Mimizan, Contis (avec petite halte au phare), Vielle-Saint-Girons. L’itinéraire continuait jusqu’au lac de Léon, où nous avons fait une petite pause pour regarder les pédalos sur le lac. L’itinéraire traverse cette immense forêt des Landes, c’est toujours un bonheur de se promener à l’ombre des pins et de pouvoir s’arrêter sur une immense plage de sable fin!

vélodyssée parcours
Quelque part sur une piste cyclable landaise

Nous avons ensuite terminé notre journée à Moliets plage (détour de quelques kilomètres de la Vélodyssée), petit coucher de soleil et moules-frites oblige à La Cave Aux Moules.

plage de moliets
Plage de Moliets

Jour 10: Moliets - Socoa (95km)

Quel régal cette étape, probablement notre préférée!

Les pistes cyclables sont de vrais boulevard, ça roule tout seul jusqu’à Tarnos! La Vélodyssée nous a fait passer par Vieux-Boucau, Seignosse, Hossegor et Capbreton. Une halte s’impose toujours à Capbreton pour admirer son phare et le port.

Puis l’itinéraire se poursuit jusqu’à Tarnos et Bayonne (passage pas très joli, chemin et route accidentée). Un autre arrêt obligatoire: Bayonne, et plus particulièrement le petit Bayonne avec ses bâtisses colorées et ses petites ruelles.

Le Petit Bayonne
Le Petit Bayonne

La route s’est poursuivit jusqu’à Biarritz, un autre incontournable de la région (à voir absolument le Rocher de la Vierge).

Biarritz, vue sur le Rocher de la Vierge
Biarritz, vue sur le Rocher de la Vierge

À partir de là, les choses se sont un peu plus compliquées… Les montagnes russes étaient de retour et il faisait en plus vraiment très chaud et il n’y avait pas l’ombre d’une forêt pour rendre la chose plus agréable. L’itinéraire nous permet de traverser Bidart (arrêt obligatoire!) et Guéthary.

Puis nous avons poursuivit jusqu’à Saint-Jean-de-Luz, Ciboure avant de nous arrêter à Socoa (commune de Ciboure).

Port de Socoa
Port de Socoa

Nous avons planté la tente au Camping Juantcho, que nous recommandons vivement! Un accueil chaleureux et un emplacement idéal: vue sur La Rhune d’un côté, magnifique panorama sur l’océan de l’autre côté de la route, à quelques minutes de marche du port de Socoa! Et pour reprendre des forces nous avons mangé au Socowa (sur le port de Socoa) un vrai régal!

vue mer vélodyssée parcours
Vue en face du camping

Jour 11: Socoa - Hendaye (30km)

Le der des ders!

Depuis Socoa, nous sommes passés par la route de la Corniche, assez dangereuse… Les voitures roulent vites et ne sont pas toutes respectueuses des distances de sécurité avec les cyclistes. D’autant que là encore, ça monte et ça descend comme il faut pour bien terminer le périple!

Puis nous avons atteint Hendaye, longé le port, La Bidassoa jusqu’au Pont de La Bidassoa, frontière entre la France et l’Espagne qui marque la fin de la Vélodyssée mais la continuité de l’EuroVélo 1, qui se poursuit même jusqu’au Portugal! (peut-être pour de prochaines vacances? :D)

vélodyssée port d'hendaye
Vue sur le port d’Hendaye
vélodysée parcours escalier hendaye
Itinéraire dans les escaliers, à Hendaye

 

 

À noter que les basques sont des petits blagueurs et apprécient faire passer l’itinéraire dans des endroits… Pas très pratiques, comme par exemple des escaliers!

Et puis s’en est suivi un bon repos bien mérité au bord de la plage d’Hendaye!

 

BILAN

vélodysée parcours arrivée
Final de notre périple!

C’EST QUAND QU’ON REPART?!

Nous avons vraiment adoré découvrir la France autrement, mais également le challenge sportif! Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas tout plat, et puis il faut prendre en considération des terrains différents, la charge des vélos et l’accumulation des longues journées!

C’était une expérience incroyable que l’on aimerait refaire!

Conseils avant de partir: avoir un vélo adapté, des sacoches imperméables, des habits de sport et surtout un cuissard, un kit de dépannage, une chambre à air, une carte/livre de la Vélodyssée (nous avions celui du Routard), toujours de quoi boire et grignoter et surtout une bonne condition physique!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *