Road-trip en Europe centrale : Prague

visiter prague
Proche de la France, l’Europe centrale est une zone propice aux road trips entre plusieurs capitales, certaines ne se trouvant qu’à deux heures de route les unes des autres. De taille humaine, elles se visitent facilement et regorgent de lieux d’intérêts. Le mois de mai est de plus idéal puisque les températures sont douces et la saison estivale prend petit à petit son envol… Nous voilà donc partis à la découverte de sept villes pendant plus de trois semaines. On commence par visiter Prague !

  Visiter Prague : que faire et que voir ?

Informations sur le voyage

  • Durée : 3 jours
  • Nombre de voyageurs : En couple
  • Budget par personne : 250€ €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks
  • Itinéraire : 1 = L'arrivée 2 = Le Château de Prague 3 = La Vieille Ville de Prague et sa grande place 4 = Le quartier juif de Josefov 5 = Le Pont Charles 6 = Le Château de Vyšehrad 7 = Les autres attractions 8 = En bref

L’arrivée à Prague

Nous débutons notre road-trip par la ville la plus haut au nord : Prague. La capitale tchèque dispose de plusieurs connexions aériennes quotidiennes avec Paris, à des prix attractifs (60€/pers. bagages compris). Sponsorisé par la SNCF, notre vol prend du retard et nous arrivons en début de soirée sur place. Un bus Airport Express nous dépose ensuite à la gare centrale Hlavni Nadrazi, depuis laquelle nous rejoignons à pied notre logement, en plein cœur d’une zone universitaire.

Notre hôte n’étant pas encore prêt à nous accueillir, nous patientons tranquillement en prenant un snack au coin de la rue. Sur les coups de 23h, Aron pointe le bout de son nez, nous donne quelques informations et nous laisse les clefs de la chambre avant de partir. Les autres pièces de l’appartement (salle de bain, toilettes et cuisine) sont partagées avec des colocataires très discrets. Un logement commode qui présente l’avantage d’être situé relativement proche du centre-ville (2 km à pied), à un tarif abordable pour une capitale (45€/nuit). D’autant plus que nous tombons en plein Printemps de Prague, un populaire festival de musique.

Prague est une ville de taille humaine qui peut se parcourir entièrement à pied, à condition de regrouper ses visites par secteur géographique. Nous décidons d’y rester trois journées entières afin d’en faire le tour et de nous imprégner de son atmosphère. Réputée pour son romantisme, la capitale tchèque regorge de lieux magnifiques.

Le Château de Prague

Perché sur les hauteurs de la ville, de l’autre côté de la Vltava, on aperçoit son imposante stature depuis la grande place. Cet immense complexe (70 000 m²), un quartier à lui seul, est accessible via un chemin pentu. Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le château de Prague se compose d’un ensemble de palais, d’églises, de jardins et de ruelles pittoresques. Plusieurs circuits sont proposés aux visiteurs, nous choisissons le « B » (11€/pers.) qui nous offre l’accès aux lieux suivants :

  • L’Ancien Palais Royal : il abrite plusieurs pièces historiques dont l’incontournable et imposante salle voûtée Vladislav (13 mètres de haut, 62 mètres de long et 15 mètres de large), qui accueillait à l’époque toute sorte de cérémonie. À l’étage, la salle des registres vaut également le coup d’œil avec ses murs peints de magnifiques blasons.
  • La cathédrale Saint-Guy : en plein cœur du complexe, ce chef d’œuvre d’architecture gothique, dont l’une des tours culmine à 96 mètres, domine la ville. Sa superbe « porte dorée » se compose de trois arches gothiques et d’une sublime mosaïque vénitienne dorée représentant Le Jugement dernier. Cet édifice abrite également de véritables trésors parmi lesquels la chapelle funéraire Saint-Venceslas (ornée de peintures murales et de pierres semi-précieuses), la crypte funéraire des rois de Bohême et le tombeau en argent massif de saint Jean Népomucène. Sans oublier ses superbes vitraux dont celui de la Légende de Cyrille-et-Méthode d’Alfons Mucha.

chateau de prague

  • La basilique Saint-Georges : de style roman, elle détonne par sa façade rouge et ses deux tours blanches. Son intérieur est tout aussi surprenant avec ses murs quasiment bruts, parfois recouverts de grandes fresques. Elle dispose par ailleurs d’une crypte.

basilique saint georges

  • La ruelle d’Or : prisée des touristes, cette étroite ruelle n’en reste pas moins charmante. Elle est bordée de maisonnettes colorées abritant des boutiques d’artisans (celle dédiée aux armes et armures est à voir) mais aussi la maison n°22 où a vécu Franz Kafka.

ruelle d'or

Pour résumer, le château de Prague est LE site à voir. Un véritable chef d’œuvre qui mélange habilement les styles architecturaux pour en mettre plein la vue. Il offre de plus des panoramas exceptionnels sur la capitale et ses clochers.

Et avant de partir, pourquoi ne pas se laisser tenter par un déjeuner sur place ? Plusieurs petits chalets en bois proposent des plats chauds pour tous les goûts (bière-saucisses, pâtes fourrées, etc.).

La Vieille Ville de Prague et sa grande place

Au cœur de Prague, la vieille ville (Staré Město) est un quartier populaire et incontournable. Symbolisée par sa grande place, l’une des plus belles d’Europe, elle regorge de monuments historiques, de bâtisses charmantes et de ruelles pittoresques.

  • L’Ancien Hôtel de Ville et son horloge astronomique : installée sur la façade de l’ancien Hôtel de ville, l’horloge astronomique est l’attraction principale de la vieille ville. En plus d’être photogénique avec ses dorures et son cadran coloré, elle fournit tout un tas d’informations utiles (heure, position des astres, etc.). Mais sa popularité vient de son amusant spectacle où sont mis en scène, à chaque heure de la journée, des personnages représentant les 12 apôtres. Il est par ailleurs possible de grimper au sommet de la tour du vieil Hôtel de ville pour profiter d’une vue imprenable sur la capitale.

horloge astronomique visiter prague

  • L’Église Notre-Dame-devant-le-Týn : situé au cœur de la grande place, cet emblématique monument gothique domine la vieille ville. Ses deux grandes tours aux pierres noires lui donnent une allure austère. Non loin devant se trouve la statue de Jan Hus, un martyr brûlé par les catholiques dont le regard pointe en sa direction…

église Notre-Dame-devant-le-Týn

  • L’Église Saint-Nicolas : ce chef d’œuvre d’art baroque à la grande coupole est richement décoré de fresques murales et de statues. Un lieu qui accueille régulièrement des concerts, notamment pendant le Printemps de Prague. Ce n’est pas le seul édifice religieux à laisser place aux orchestres et aux belles envolées lyriques durant cette période.

église saint nicolas

  • Le Palais Kinsky : situé sur la place du marché, ce palais affiche une surprenante mais jolie devanture rose. Il abrite un musée d’art asiatique appartenant à la Galerie Nationale de Prague que nous n’avons pas pris le temps de visiter.
  • La Tour Poudrière : cette impressionnante tour noire gothique fait office de « porte d’entrée » dans la vieille ville et marque le point de départ d’agréables promenades dans les ruelles pittoresques de Prague.

tour poudrière

  • La Maison municipale : ce bijou d’art nouveau se trouve juste à côté de la Tour Poudrière. Sa façade est décorée d’une magnifique œuvre en mosaïques et surplombée d’un dôme de fer et de verre. Les rayons du soleil lui apportent une éclatante couleur qui contraste avec la noirceur de la Tour.

visiter prague : maison municipale

La vieille ville de Prague n’est pas à découvrir à l’aide d’un plan. Il faut s’imprégner de son ambiance conviviale, vivre le moment présent et se perdre volontiers dans ses ruelles à la recherche de trésors cachés. On peut être émerveillé à tout moment. Devant les grandes maisons bourgeoises aux façades colorées et aux styles architecturaux variés (maison cubiste À la Vierge Noire, maison gothique À la cloche de Pierre). Devant les échoppes d’artisans et les terrasses de restaurants traditionnels. S’éloigner de la grande place, de ses touristes, de ses guides aux parapluies si reconnaissables et de ses artistes de rues pour découvrir d’authentiques bâtisses oubliées.

Le quartier juif de Josefov

Malgré les destructions et les rénovations, le quartier Josefov reste un lieu historique de la capitale. Il abrite de superbes édifices gérés par le Musée juif de Prague, à l’exception de la synagogue Vieille-Nouvelle.

quartier juif josefov

Notre ticket d’entrée (22€/pers.) nous donne accès aux lieux suivants :

  • Le Vieux cimetière juif : des tombes par milliers y sont éparpillées, certaines inclinées et d’autres en meilleur état. Un endroit envahi par la végétation où se côtoient anonymes et personnalités. Un moment très émouvant…
  • L’Ancienne salle de cérémonie : située à côté du Vieux cimetière, elle abrite une salle d’exposition consacrée aux traditions et aux coutumes juives.
  • La synagogue Vieille-Nouvelle : c’est la plus vieille synagogue toujours en activité sur le continent et l’un des plus anciens bâtiments gothiques de la ville. Encore consacrée au culte de nos jours, il convient de porter une kippa à l’intérieur. Bien qu’il soit symbolique, ce lieu ne nous impressionne pas plus que cela.
  • Les synagogues Maisel et Klausen : la première nommée tient une exposition retraçant l’histoire des juifs de Bohême du Xe au XVIIIe siècle, alors que la seconde s’intéresse à la vie des juifs (rituels quotidiens, grandes fêtes, etc.). Leur visite permet d’apprendre des choses très intéressantes.
  • La synagogue Pinkas : elle abrite un Mémorial aux victimes de l’Holocauste originaires de Bohême et de Moravie. Ses murs blancs sont couverts d’inscriptions manuscrites rouge et noir mentionnant les noms de dizaines de milliers de juifs exterminés. À l’étage sont exposés des dessins d’enfants d’un camp de concentration tchèque. Une visite bouleversante.
  • La synagogue Espagnole : elle est décorée d’innombrables gravures, d’ornements et de dorures. Un impressionnant orgue et de beaux vitraux finissent d’illuminer les lieux. Une décoration chargée mais magnifique, qui contraste avec les autres synagogues du quartier.

synagogue espagnole de Prague

Le quartier Josefov est un lieu à voir afin de mieux comprendre l’histoire et les coutumes de la communauté juive de Bohême et de Moravie au fil des siècles. De l’ancien ghetto juif, seuls ces bâtiments historiques et l’Hôtel de Ville subsistent, les ruelles d’époque étant remplacées par des immeubles bourgeois et des boutiques de luxe.

Autour de ce quartier, d’autres éléments architecturaux rendent hommage à des personnalités juives comme la statue de Franz Kafka. Par ailleurs, une autre synagogue encore en activité se trouve près de la gare centrale, la synagogue de Jérusalem. Elle est facilement identifiable avec sa superbe façade colorée aux tons rose, jaune, bleu et vert.

Le Pont Charles

Indissociable de Prague, ce mythique pont piéton est très populaire, en témoigne la difficulté à se frayer un chemin parmi les centaines de touristes, les artistes, les peintres et les autres petits stands. Ses dimensions sont pourtant impressionnantes : 500 mètres de long pour 100 mètres de large ! Un endroit vivant et animé.

Ses deux balustrades sont dotées de nombreuses statues dont celle de Saint-Jean Népomucène à l’endroit où il a été jeté à l’eau. Selon la légende, si une personne fait un vœu en posant la main gauche sur la base de la statue, celui-ci deviendra réalité. Depuis, on ne compte plus les curieux faisant la queue…

Au-delà des symboles et de sa beauté, le Pont Charles (nommé ainsi en hommage à Charles IV) reste utile puisqu’il enjambe la Vltava et permet de rejoindre facilement Malá Strana et Staré Město, les deux grands quartiers de la capitale. Son entrée est marquée par une tour gothique ornée de sculptures du côté de la vieille ville, et par deux tours de l’autre côté.

Le meilleur moyen d’admirer au calme ce pont aux pierres noircies est de s’y rendre à l’aube pour contempler les premières lueurs du jour sur le fleuve… Il offre toutefois, à n’importe quel moment de la journée, un panorama exceptionnel sur le Château.

le pont charles

Le Château de Vyšehrad

Méconnu et souvent délaissé des touristes, le château de Vyšehrad vaut pourtant le détour. Perché sur une petite colline (d’où son nom qui signifie littéralement « Château des hauteurs »), il offre un panorama dégagé sur le fleuve et la capitale. Pas aussi joli que celui sur la vieille ville mais qui montre un autre aspect de Prague.

Il est très agréable de se promener dans le verdoyant parc où des animations prennent régulièrement place. Nous découvrons également deux autres lieux intéressants :

  • L’église Saint-Pierre-et-Paul : cet édifice de style néogothique arbore une jolie porte d’entrée surplombée d’une superbe mosaïque.

église saint pierre et paul

  • Le cimetière de Vyšehrad : de célèbres personnages reposent dans cette sorte de Panthéon national, notamment le peintre Alfons Mucha.

En descendant la colline par les escaliers, nous faisons escale dans un délicieux restaurant puis rejoignons les quais de la Vltava pour longer de belles bâtisses aux façades colorées. Plus nous approchons du centre, plus les rires se font entendre. Un endroit vivant et à l’atmosphère festive.

quai de la vltava

Les autres attractions

  • La Colline de Petrin et sa « Tour Eiffel »

À proximité du château de Prague se trouve le parc de Petrin, un lieu idéal pour des promenades loin de l’agitation de la vieille ville. Les chemins s’entrelacent et mènent jusqu’à la colline, également accessible par un charmant funiculaire. Ce petit quartier abrite plusieurs jardins fleuris, quelques édifices et surtout une tour panoramique surnommée « La petite Tour Eiffel de Prague » en raison de son architecture. Cette dernière domine le paysage et offre une vue imprenable sur la capitale.

tour eiffel de prague

Non loin du belvédère prennent place l’église baroque Saint-Laurent et sa façade orangée, ainsi que le Palais des Glaces, un amusant labyrinthe aux miroirs déformants. Calme et paisible, le parc de Petrin dévoile également des aspects cachés du Château. Au pied de la colline règne une toute autre atmosphère avec cet émouvant monument dédié aux victimes du communisme. Sept silhouettes en bronze descendent un escalier, le corps abîmé…

 

  • Le John Lennon Wall

Ce large mur tagué et recouvert de photos à l’effigie du chanteur des Beatles est l’une des attractions insolites de Prague. Symbole de lutte contre le régime totalitaire, cette œuvre originale et populaire se situe en face de l’ambassade de France, dans le quartier de Mala Strana. Ce n’est pas la seule référence à l’artiste puisque dans la vieille ville, il est possible de boire un verre au John Lennon Pub et son Yellow Submarine !

john lennon wall

  • La Place Venceslas

Beaucoup moins charmante que la Grande Place et non piétonne, elle n’en demeure pas moins importante historiquement et représente aujourd’hui le cœur de la Nouvelle Ville. En dehors de ses nombreux commerces, hôtels et restaurants, elle abrite deux édifices dignes d’intérêt : le Musée National de Prague et l’emblématique statue équestre de Saint-Venceslas.

 

  • La Vltava

Ce fleuve sépare la ville en deux et fait partie intégrante du patrimoine. Plusieurs compagnies proposent quotidiennement des croisières pour admirer les édifices pragois de plus près et côtoyer les nombreux cygnes. Nous préférons flâner le long de la rive pour contempler les jolies bâtisses et la somptueuse toiture du Théâtre national de Prague.

visiter prague : la vltava

Nous découvrons par la même occasion l’insolite Maison Dansante, une « œuvre » moderne surprenante. Elle se compose de deux bâtiments qui semblent s’enlacer, l’un en verre et l’autre en béton.

maison dansante prague

  • Le Trdelnik

Quand on parle de la République Tchèque, on pense directement aux pintes de bières moins chères que l’eau (et c’est bien vrai). Ce n’est pas une raison pour passer à côté de l’incontournable Trdelnik, cette gaufre cylindrique aromatisée à la cannelle. Une pâtisserie vendue à chaque coin de rue par des marchands qui redoublent d’originalité pour varier les plaisirs, en ajoutant à la recette traditionnelle du Nutella ou de la glace. Idéal pour un goûter gourmand !

En bref

Prague est une ville magnifique qui regorge de monuments historiques et de bâtisses colorées aux styles architecturaux variés. Il règne dans ses ruelles pittoresques et sa Grande place une ambiance conviviale. La capitale tchèque sait aussi surprendre avec ses œuvres insolites (La Maison Dansante) et parfois controversées, à l’image de celles de David Černý (Les bébés de Kampa, La tête de Franz Kafka).

Avant de partir, il ne faut pas oublier de ramener un souvenir traditionnel. Pourquoi ne pas se laisser tenter par un petit objet représentant une taupe, l’emblème national. Une jolie boutique proche du centre vend de nombreux produits en bois à son effigie. Bien que les prix soient un peu élevés, l’endroit est charmant. À noter, la monnaie en vigueur est la couronne tchèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *