Voyage à la découverte de l’Israël

voyage en Israel entre copine

Détail du road trip en Israël

Informations sur le voyage

  • Itinéraire : Tel Aviv, Bat Yam, Haïfa, Akko, Plateau de Masada, Jérusalem, Tel Aviv – Israël
  • Date et Durée : samedi  11 mai 2019, 8 jours
  • Nombre de voyageurs : Entre copines
forteresse akko road trip israel
Petite pause sur les remparts de la forteresse d’Akko

 

Itinéraire du road trip en Israël

Etape 1 : Arrivée à Tel Aviv

Après 4h de vol au départ de l’aéroport de Bordeaux – Mérignac, nous atterrissons en Israël par l’aéroport Ben Gourion entre les villes de Tel Aviv et Jérusalem. La météo se fait bien plus agréable qu’en France à notre départ !

Nous n’étions pas venu pour cela mais les affichages de l’aéroport nous donne déjà l’ambiance, nous ne passerons pas à côté de l’Eurovision qui se déroulera toute la semaine à Tel Aviv.

Pour rejoindre Bat Yam, ville de banlieue proche de Tel Aviv où nous avons loué un Airbnb, nous récupérons la voiture louée sur Internet avant notre départ. Et heureusement que nous l’avions cette voiture car le samedi les transports se font rare… Ici, c’est le jour de repos hebdomadaire et jour de Shabbat pour la population juive majoritaire en Israël.

Pas simple de s’y retrouver dans les rues de Tel Aviv, à notre sens il n’y a pas assez de pancartes directionnelles … Mais nous avons eu la chance de trouver des Israéliens super sympas qui ont pris le temps de nous indiquer comment retrouver notre route. Ce n’est finalement pas un mythe, ils sont très gentils avec les touristes ! (Nous en aurons d’autres preuves au cours de notre voyage).

Nous résiderons dans un quartier populaire de la ville de Bat Yam. Les extérieurs des bâtiments ne payent pas de mine, des fils pendent un peu partout, les tuyaux des climatisations s’écoulent dans la rue, mais les intérieurs eux n’ont rien à envier aux nôtres !

20h, la nuit est déjà tombée sur la Méditerranée, nous profitons de cette douce première soirée sur la promenade en bord de mer pour planifier plus finement notre séjour.  Nos commencerons par les villes d’Haïfa et Akko sur la côte, au Nord du pays. Une journée entière dans le Sud Est sur le plateau de Masada et au bord de la Mer Morte nous parait incontournable. Nous prévoyons deux jours pour découvrir la vieille ville de Jérusalem et enfin les trois derniers jours de notre séjour pour profiter des vieux quartiers et de l’effervescence de Tel Aviv.

Haïfa : son port et les jardins à la française du sanctuaire Bahaï
Haïfa : son port et les jardins à la française du sanctuaire Bahaï

 

Etape 2 : Premiers coups de soleil et premiers émerveillements

J’avais prévenu les copines, on partait en voyage et non en vacances, on ne passerait pas notre temps à lézarder sur la plage (même si c’était très tentant), on avait beaucoup trop à découvrir !

Un Dimanche qui se déroule comme un Lundi, Bat Yam est déjà bien animé lorsqu’on se hâte à trouver une banque qui accepte nos carte bleue européenne afin d’acheter une carte SIM israélienne avec des liquidités. Et oui notre petit bolide loué n’est pas équipé de GPS et notre lecture de l’hébreu est comment dire… inexistante !

Une fois ces détails techniques réglés nous filons en direction d’Haïfa notre premier arrêt de la journée. 1H30 de route et nous arrivons dans cette cité venteuse et pentue du Nord de l’Israël. Par chance, il y a peu de touristes , est-ce le fait que nous sommes seulement au mois de Mai ou que cette ville n’est pas connu des touristes ? En tout cas notre stationnement est bien plus aisé que dans les rues de Tel Aviv !

Nous arpentons les rues du Mont Carmel d’Haïfa en prenant une photo tout les 10 mètres tant la vue sur le port et la mer est magnifique en prenant de la hauteur ! Impossible de se lasser de ce panorama !

Nous redescendons le mont Carmel pour apprécier les 19 terrasses du jardin à la française du sanctuaire Bahaï, oui 19, rien que ça ! On imagine que les jardiniers ont des cuisses en béton à force de les arpenter. Pour la petite histoire, la religion Bahaïe prône l’union des religions, des races et l’égalité des sexes. Sans en être un fidèle, on devrait tous s’en inspirer 🙂

Direction Akko, 30 min plus loin sur la côte. Ville marquée par les croisades et territoire que beaucoup se sont arraché, Akko pour les uns ou St Jean d’Acre pour les autres, est éclectique. Ses remparts nous offre encore une vue sublime sur la Mer. Là où Napoléon s’est cassé les dents, nous on admire le port de pêche et le début du couché de soleil sur la baie d’Akko.

Avis aux archéologues, après 2 ans de travail, la forteresse des Croisés n’a pas encore livré tous ses secrets, notamment le long tunnel souterrain qui reliait l’Église à la forteresse. Ne comptez pas sur nous, les 70 mètres ouverts aux visiteurs étaient déjà trop glauque pour nos petites âmes fragiles.

D’ailleurs nous l’avons vu cette Eglise, presque adossée à la Mosquée. C’est ça le mélange des cultures que je suis venu chercher en Israël !

Le palais d'Hérode sur le plateau de Masada
Le palais d’Hérode sur le plateau de Masada, la mer Morte et les montagnes de Jordanie au loin

Etape 3 : La phrase du jour : « C’est magnifique »

Nous avions oublié de faire un petit point code de la route israélien avant notre départ et nous l’avons regretté en voyant un petit papier sur notre pare-brise… Le soir tout le monde se gare partout par manque de place mais le matin, il ne reste plus aucune voiture au passage des services de Police. Pour cette fois-ci, plus aucune sauf la notre … Une belle journée qui commence avec 250 shekels partis en fumée (soit un peu plus de 60€ pour stationnement gênant). Promis, on ne nous y reprendra plus !

Cet épisode ne gâche pas notre entre entrain, nous partons aujourd’hui vers la plus belle journée de notre voyage. Pas mal de kilomètres au compteur, quelques airs de Céline Dion et le désert se profile devant nous. Pas un grain de sable mais une terre aride et vallonnée se profile. L’excitation nous gagne, le plateau de Masada et la Mer Morte ne sont plus très loin.

Magnifique. Nous sommes sur les hauteurs près de la mer Morte, nous commençons à apercevoir son bleu azur au loin qui contraste avec le marron de la terre aride. La chaleur est étouffante mais nous prenons tout de même les premiers clichés d’une journée très prolifique au niveau photographique !

Les abords de la Mer Morte nous donne envie d’aller nous jeter dedans tout de suite ! Nous revenons à la raison, le plateau de Masada nous attend.

Arrivée sur le plateau, on comprend vite pourquoi Hérode y avait fait ériger sa résidence d’hiver. La vue sur la Mer Morte d’un côté, le désert interminable de l’autre, quel panorama ! Nous passons un long moment à essayer de réaliser la chance que nous avons d’être ici en admirant la vue.

Nous arrivons à nous détacher (un peu) de ça pour visiter les ruines du palais d’Hérode. Elles sont vieilles comme Hérode donc, mais il y a des restes tout de même, notamment le palais et un grand nombre de bains et de piscines.

Là encore, avis aux archéologues adeptes des conditions extrêmes, des fouilles sont toujours en cours car le plateau est resté des siècles à l’abandon !

Nous avons joué la sécurité et avons emprunté le téléphérique aménagé dans les années 70 pour monter et redescendre mais libres aux aventuriers d’emprunter le Path Snake, le chemin du serpent, pour découvrir Masada. 45 min de marche en montée et sous un soleil de plomb (vous êtes prévenu !)

Nos petits corps européens éprouvés par la chaleur ont pu trouver refuge et surtout un peu de fraîcheur au cours d’un bain dans la mer Morte. Presque une oasis dans le désert, toujours ce bleu azur magnifique et les montagnes de Jordanie qui se dessinent au loin, juste incroyable !

Quelle journée ! Impossible de mettre le pied sur le sol israélien sans passer par Masada !

Ah oui, et on flotte pour de vrai dans la mer Morte et le sel dans les yeux, c’est très douloureux (croyez-en mon expérience…)

Vue sur le vieux Jérusalem depuis le Mont des Oliviers
Vue sur le vieux Jérusalem depuis le Mont des Oliviers

Etape 4 : La mythique Jérusalem

Impossible de voyager en Israël sans passer par Jérusalem !

Nous avons donc fait le choix d’y passer deux jours afin de se laisser le temps d’arpenter les rue de la vieille ville. Aucune intention religieuse de notre côté mais nous croiserons beaucoup de personnes en pèlerinage à Jérusalem et quelque soit la religion !

Les forces armées israéliennes sont présentes comme dans plusieurs endroits que nous avons visité en Israël mais elles savent rester discrètes et ne sont finalement pas beaucoup plus présentes qu’en France actuellement …

L’atmosphère du Vieux Jérusalem est particulière, des personnes de tous les horizons se mélangent, que ce soit des locaux en tenue traditionnelle de leur religion respective ou des touristes du monde entier. Par chance, le mois de Mai n’est pas surchargé de touristes ! Nous commençons la première journée par les quartiers arméniens et juifs.

C’est très impressionnant de circuler d’un édifice religieux à un autre avec pleins de personnes qui prient ça et là.  Cette atmosphère impose le respect et l’humilité. C’est même émouvant d’être témoin des prières de ces personnes, pour qui venir à Jérusalem est le pèlerinage d’une vie. Pour nous, le berceau de notre civilisation tient ses promesses !

Et déjà une pause repas s’impose. Nous sortons de la vieille Ville pour nous arrêter dans un restaurant de spécialités .

Une shakshuka, plat typiquement israélien avec une salade et du humus. Un régal !
road trip israël : Une shakshuka, plat typiquement israélien avec une salade et du humus. Un régal !

 

Intermède gastronomie : la cuisine israélienne est vraiment très bonne ! D’avance désolée pour les carnivores, la viande est rarement mise à l’honneur… contrairement aux pois Chiche !

Nous finissons notre journée en gravissant le mont des Oliviers. De nombreux taxis font l’ascension pour les touristes , nous avons donc été sollicitées à plusieurs reprises pour monter dans l’un deux mais non, nous continuerons à pied jusqu’au sommet.  Et quelle vue ! Nous n’avons été récompensé de nos efforts ! Le plus ancien cimetière juif en contrebas et le Mur des Lamentations au loin, nous restons un long moment à admirer le paysage …

Rencontre inédite dans le quartier Chrétien.
Rencontre inédite dans le quartier Chrétien.

Etape 5 : Jérusalem, on en veut encore !

Deuxième jour à Jérusalem et encore deux nouveaux quartiers à découvrir ! Nous commençons par le quartier chrétien, et la fréquentation est bien plus dense que la veille ! Beaucoup de groupes de touristes européens en circuit organisé sillonnent les églises du quartiers pour leur pèlerinage. Nous, nous nous attardons d’avantage sur les aspects architecturaux et artistiques parfois millénaire et souvent majestueux !  En somme, on passe une bonne partie de notre temps la tête en l’air à contempler ce qui nous entoure.

Nous parlons peu dans les ruelles du Vieux Jérusalem, nous observons surtout mais quelques “waouh” s’échappent tout de même. Nous avons l’impression de traverser des époques entières en fonction des locaux que nous croisons ou des lieux dans lesquels nous entrons.

Déjà l’heure du déjeuner et notre part d’improvisation nous guide encore une fois au bon endroit. Je crois avoir mangé les meilleurs falafels de tout les temps ! C’est peut-être un poil exagéré mais c’était réellement un délice. Et puis attraction du resto, nous rencontrons Monica le perroquet qui fait l’animation pendant notre repas 🙂

Les épices du souk du quartier musulman road trip israël
Road trip Israël : Les épices du souk du quartier musulman

Notre dernier après midi à Jérusalem sera consacré au quartier musulman. Passer d’un quartier à l’autre, ici, c’est passer d’un pays à l’autre. Émerveillées et amusées, nous arrivons dans un vrais souk avec toute l’agitation et les multiples odeurs que cela comporte. Difficile de résister à l’achat d’épices … Beaucoup de monde se pressent pour acheter de quoi préparer le repas du soir, le ramadan suit son cours ici…

Les forces de Police se font plus présentes dans ce quartier. Est-ce dû au mois sain musulman ou aux tensions récentes dans le pays … Impossible à savoir … Toujours est-il que l’accès à Jérusalem Est nous a été refusé …

Pourtant Jérusalem Ouest est pour moi un exemple de mélange des cultures. Les 4 quartiers sont délimités par des commerces de souvenirs qui vendent des objets en fonction de leur religion (et c’est à cela que nous avons repéré notre passage d’un quartier à l’autre) mais la localisation des édifices religieux est moins catégorique. Il y a évidemment des Eglises, des Mosquées et des Synagogues mais pas toujours dans le quartier auquel on s’attend !

Jérusalem est finalement difficile à décrire, c’est davantage pour moi, une expérience à vivre …

road trip israël Vue sur la promenade de Tel Aviv depuis la vieille ville de Jaffa
Road trip Israël : Vue sur la promenade de Tel Aviv depuis la vieille ville de Jaffa

Etape 6 du road trip en Israël : Tel Aviv, no stop city !

Nous laissons tomber la voiture pour les derniers jours, notre bilan carbone n’est déjà pas au beau fixe… Nous allons enfin visiter notre ville de villégiature ! Nous nous promettons d’avoir un rythme un peu moins intense afin de préserver nos mollets et surtout nos petits corps européens éprouvés par la chaleur de Masada et Jérusalem ^^

Nous avions entendu parler de la vielle ville de Jaffa, désormais un des quartiers du sud de Tel Aviv mais aussi l’un des ports les plus anciens de la Méditerranée. Pour prendre un peu de hauteur, nous grimpons les petites ruelles pentues qui abritent beaucoup de galeries d’arts jusqu’à assister au spectacle, la baie de Tel Aviv s’offre à nous ! La “white night” (nuit blanche de fête et de concert dans toute la ville) est en préparation est nous entendons les échos des balances des concerts en préparation.

Nous commençons ensuite notre chasse aux souvenirs dans le marché aux puces de Jaffa et ses boutiques de souvenirs. Je n’en avais pas parlé jusqu’à présent mais le drapeau israélien est omniprésent. Un lampadaire sur deux, les voitures les bâtiments, bref il y en a partout ! Alors sur les souvenirs, je vous laisse imaginez … Le “rainbow flag” est aussi très présent, pas pour me déplaire bien au contraire, si j’avais su, j’aurais fait en sorte d’être présente pour la Gay Pride de Tel Aviv qui a l’air d’être un réel gros événement ici !

Un petit bain de ce côté de la Méditerranée s’est imposé à nous ! En prime, nous nous extasions devant le couché de soleil. Quelle chance d’être en Israël !

road trip israël Se prélasser sur la plage de Tel Aviv en admirant le couché du soleil et le vieux Jaffa
Road trip Israël : Se prélasser sur la plage de Tel Aviv en admirant le couché du soleil et le vieux Jaffa

Nous passons la soirée à la Fan zone de l’Eurovision mise en place pour l’événement, une ville dans la ville, énorme ! Des scènes, des buvette et des stands de restauration à profusion (même un de crêpe bretonne !) et évidemment les sponsors ont rivalisé d’ingéniosité dans leurs installations. Ici, l’Eurovision n’a pas l’image vieillotte qu’il se traîne en France !

La dernière journée de notre voyage arrive déjà… Nous cherchons par tous les moyens des excuses pour retarder notre retour en France … Nous achetons et rédigeons nos cartes postales déjà nostalgiques de ce voyage !

Veille de Shabbat, Tel Aviv n’est pas hyper active le vendredi, nous allons quand même faire un tour dans le quartier Florentin pour y découvrir l’American Colony, un lopin de maisons d’un tout autre style architectural datant de l’arrivée d’immigrés américains au 19ème siècle. Bien cachées, elles ont le charme des maisons en bois que les tours qui se construisent autour n’ont pas …

Vous ai-je déjà dit que les israéliens étaient adorables avec les touristes ? Nous passons notre dernière soirée en pique-niquant sur la promenade de Bat-Yam et nous avons été invitées à partager le repas de 3 israéliennes, 3 copines comme nous,  qui faisaient un barbecue à côté de nous ! L’occasion d’échanger sur nos vies, nos langues, nos gastronomies respectives et bien sûr sur notre voyage. Une très bonne soirée pour conclure ce magnifique voyage !

Petite confidence finale : j’ai écrit la plupart de ce récit en écoutant Full Trunk, un groupe isréalien très connu dans le pays, qui s’était produit sur la grande scène de la Fan zone de L’Eurovision. Si vous aimez le rock, un peu blues avec des sonorités orientales 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.