Les curiosités de Regenstein, dans le Harz (Allemagne)

par LaBeletteQuiVoyage
LaBeletteQuiVoyage
Une forteresse perchée, des moulins à eau et une étendue de sable au milieu de la forêt de pins… La région du Harz est pleine de surprises ! Alors si cette balade vous intrigue, suivez-moi !
1

Topo de la randonnée

2

Description générale et départ

3

Regensteinmühle, le moulin

4

Sandhöhlen im Heers, les grottes de sable

5

Burgruine Regenstein, la forteresse

6

Harzer Wandernadel

7

Dans les environs

8

Détails techniques et infos

 

Carnet de voyage : les curiosités de Regenstein

Topo de la randonnée

  • Pays : Allemagne
  • Massif : Parc National du Harz
  • Difficulté : Facile
  • Distance : 8,5 km
  • Dénivelé positif : 185 m
  • Informations supplémentaires : Accessibles aux enfants, Vestiges, Panorama, Parking

Description générale et départ

Le superbe parc national du Harz offre de quoi faire de belles randonnées en moyenne montagne. Mais la partie en dehors de la zone protégée n’est pas en reste. Je vous décris ici une balade de 8,5km, au départ de Blankenburg : en marchant à travers la forêt, je suis allée de surprise en surprise !
Je me suis garée au parking « Parkplatz » (gratuit) sur la route 81, juste au-dessus de Blankenburg, et j’ai suivi les panneaux de rando « Regensteinmühle ». C’est parti !

Regensteinmühle, le moulin

Le chemin part sur la gauche dans la forêt, et longe le lit d’une rivière à sec.

visiter_regenstein

Il y a plusieurs ponts, on peut marcher d’un côté ou de l’autre. Mais tout au bout, quand ça se dégage, veuillez à rester à gauche pour descendre vers le moulin. Ça descend un peu, et au détour d’un virage, les roues sont là !

visiter_regenstein

Entre les 12ème et 15ème siècles, le moulin servait à alimenter le bourg en farine et en huile. Pour cela, un canal de 2km de long a été créé à partir de la rivière Goldbach, pour faire tourner les roues du moulin. Puis, l’endroit a été laissé à l’abandon, et redécouvert plusieurs siècles plus tard, alors que la nature avait repris ses droits. Les roues que l’on voit aujourd’hui ont été restaurées récemment, et replacées à leur endroit originel.

Sandhöhlen im Heers, les grottes de sable

La suite du chemin replonge dans la forêt, mais les feuillus font peu à peu place aux pins. Le sol devient sablonneux, il y a des aiguilles et des pommes de pins à terre, et l’odeur très caractéristiques de ces arbres. A croire que j’étais arrivée dans les Landes !

Sandhöhlen im Heers

Sandhöhlen im Heers

Le petit sentier rejoint un chemin plus large, qu’il faut suivre sur la droite, en direction de « Große Sandhöhlen ». Et d’un coup, en plein milieu de la pinède, une grande carrière apparait : la plage ! Il y a du sable, des rochers en grès friables, et des grottes : j’ai halluciné ! Même en sachant que j’allais trouver du sable, c’était incroyable. Les gens pique-niquent, les enfants s’en donnent à cœur joie. Il ne manque que la mer ou le lac !

Sandhöhlen im Heers

Sandhöhlen im Heers

Les grottes ne sont pas bien profondes, mais la vue d’ici est plutôt sympa, et en plus on est au frais !

Burgruine Regenstein, la forteresse

Après avoir exploré les Sandhöhlen, j’ai fait demi-tour, pour me rendre à la forteresse. Qui se trouve tout, tout là-haut…

Burgruine Regenstein

Il y a plusieurs chemins pour monter au Burgruine Regenstein, tous indiqués par des panneaux. J’étais toujours sur le grand chemin à travers la pinède, que j’avais pris à l’aller. Quand je suis arrivée au niveau du grand panneau explicatif, j’ai pris à gauche, en suivant « Grüner Hof, Burgruine Regenstein ». La note « steiler Aufstieg » signifie que la pente va être raide… Alors forcément, c’est par là que je suis passée, histoire de me mettre un ptit challenge, ahah !

Burgruine Regenstein

Mais avant de trouver la pente raide, on passe en bas du piton rocheux et on arrive à des grottes. Il y a même une table de pique-nique, si vous voulez faire une pause.

Burgruine Regenstein

Puis effectivement, ça monte fort, mais pas trop longtemps. S’en suit un chemin qui m’a paru un peu long, avant de rejoindre le parking de la forteresse.
La visite est payante et coûte 3 euros. Il y a quelques plans et quelques panneaux explicatifs, mais ça reste sommaire et ce n’est pas très à l’échelle… En fait, la forteresse fait toute la surface du piton rocheux, avec un mur d’enceinte et des bastions. A l’intérieur, sur la gauche, se trouve le château, ou du moins ce qui en reste.

Burgruine Regenstein

Burgruine Regenstein

Il tient son nom du comte Albrecht II von Regenstein (1310–1349). Mais au 15ème siècle, la famille Regenstein délaisse la forteresse pour s’installer à Blankenburg : le château tombe en ruines. Il sera pourtant pris d’assaut et utilisé par différentes armées au cours du temps, car son emplacement est stratégique. Mais l’explosion de la poudrière mettra fin à l’utilisation de la forteresse.

Une fois en haut, on remarque que le château est majoritairement creusé dans la roche, qu’il y a des grottes qui font office de caserne.

Burgruine Regenstein

On marche donc à même la roche en grès, qui n’est pas si dure que ça : par endroits, les escaliers ont clairement des cuvettes d’empreintes de pas !

Burgruine Regenstein

Depuis le sommet de la tour, la vue est incroyable : des pins à perte de vue ! On peut voir le beige des Sandhöhlen contraster avec le vert, et apprécier les impressionnants rochers sur lesquels reposent la forteresse.

Burgruine Regenstein

Burgruine Regenstein

Après avoir quitté les ruines du château, je suis partie explorer le reste de la forteresse. Malheureusement, il n’y a pas grand-chose à voir… Quelques traces de bâtiments au sol, comme la chapelle. Mais le reste n’est que verdure et arbres, avec un mur d’enceinte.

Ma balade touchait à sa fin, et j’ai donc décidé de rentrer. Après être sortie de la forteresse, j’ai pris le chemin à droite, en direction de « Regensteinmühle », puis j’ai suivi les panneaux « Parkplatz B6 / B 81 ».

Burgruine Regenstein

De retour à la voiture, j’étais contente d’avoir fait ces belles découvertes ! Je ne m’attendais pas à un tel panorama, ni à trouver une plage de sable à cet endroit ! Balade au top !

Harzer Wandernadel

Je ne suis pas tombée sur ces endroits par hasard 😉 Pour motiver les randonneurs et les aider à trouver des merveilles cachées, la région du Harz a développé un système de carnet à tamponner. Il y a 222 tampons à collectionner ! Vous pouvez trouver les infos (en allemand) sur le site du Harzer Wandernadel.
Cette randonnée de Regenstein vous permettra de tamponner les 3 endroits suivants :
– Stempelstelle 82 / Regenstein – Mühle
– Stempelstelle 81 / Sandhöhlen im Heers
– Stempelstelle 80 / Burgruine Regenstein

Dans les environs

S’il vous reste du temps et de l’énergie, n’hésitez pas à aller à Blankenburg, la ville d’à côté. Vous y trouverez le Großvaterfelsen, un bloc rocheux sympa à grimper. De là, vous pourrez faire la randonnée sur le Mur du Diable (Teufelsmauer), qui passe sur les crêtes d’un mur de granite et va jusqu’au Hamburger Wappen. Un endroit et une rando à ne pas manquer !

Détails techniques et infos

– Boucle de 8,5km
– Dénivelé de 185 m
– Départ et arrivée au parking « Parkplatz » (gratuit) sur la route 81, juste au-dessus de Blankenburg. Alternativement, il y a un parking au niveau de la forteresse Regenstein.
– Compter 2h30 avec la visite de la forteresse
– Boissons et glaces en vente à la forteresse

Contactez-moi si vous voulez mon fichier .gpx.
Je vous mets ici mes captures d’écran de Strava. Autrement, j’ai fait cette carte interactive avec mes randonnées dans le Parc National du Harz.
carte randonnée regenstein

A bientôt, pour la suite de mes aventures dans le parc national du Harz !

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter