Lac Bénit et ses légendes

lac bénit enneigé
Venez découvrir en famille, en couple ou en solo le précieux lac Bénit au pied du massif du Bargy. Nous vous emmenons au cœur des légendes de cet écrin de nature.

  Randonnée au Lac Bénit

Informations sur le voyage

  • Durée : 1H

Topo de la randonnée

  • Durée : 1H
  • Pays : France
  • Massif : Bargy
  • Département : Haute-Savoie
  • Difficulté : Facile
  • Distance : 7 km
  • Dénivelé positif : 400
  • Informations supplémentaires : Neige possible, Accessibles aux enfants, Panorama, Lac, Parking

Le Lac Bénit, écrin protégé des fées

Familles, aficionados de randos où se mêlent légendes et paysages féeriques, nous vous emmenons sur les traces de l’Estampôyu et de la princesse au pied du Bargy en direction du Lac Bénit, précieusement gardée par ses fées.
Cette randonnée accessible aux jeunes enfants qui part du Mont-Saxonnex, en Haute Savoie (74), peut se faire tout au long de l’année. En hiver, privilégiez les raquettes.

Les itinéraires

Deux itinéraires sont possibles, par Morsullaz ou depuis le Mont Saxonnex (directement depuis le village ou un peu plus haut depuis le parking du Bêté). L’été nous apprécions beaucoup faire la boucle Mont Saxonnex – Lac Bénit – Morsullaz – Mont Saxonnex, dans un sens ou dans l’autre (environ 7 km pour la boucle). Le sentier par Morsullaz est plus pentu que celui par le Bété.

Un télésiège est également proposé depuis Morsullaz. (demandez à l’office de tourisme les dates d’ouverture – bien sûr il ne fonctionne pas avec le Covid).

mont saxonnex

 

Le départ

Cette fois-ci, nous sommes partis depuis les Combes. Avec la neige, nous ne souhaitions pas emmener nos enfants sur le sentier de Morsullaz, un peu raide. Pour les loulous, c’est leur première rando dans la poudreuse. Pour nous et notre fille de 11 ans, ce sera les raquettes à neige, pour notre garçon de 7 ans, ses chaussures de randos à neige sont suffisantes.

Nous commençons la montée par une piste rouge au côté de quelques skieurs de randonnées et passons près d’un chalet surplombant une vue magnifique sur le Môle, le Pic du Marcelly puis de la chaîne des Dents du Midi au Buet. Nous continuons notre balade entre les hauts pins enneigés qui nous accompagnent à gauche et droite.

lac bénit

Le Bargy

Après un temps de montée, nous apercevons le Bargy, ce majestueux massif s’impose tel un colosse au-dessus de nous. Nous ne pouvons encore le voir dans sa globalité mais petit à petit la chaîne montagneuse dévoile ses deux grands yeux glacés. Il est dit que ces cavités ne sont autre que l’antre de l’Estampôyu, une énorme bête poilue qui aurait capturé la princesse du Bargy, protectrice de la montagne.

Entre les arbres boisés, de petits mazots apparaissent ça et là. Pas une empreinte sur la neige scintillante et immaculée. Un calme absolu. Cette année, les remontées mécaniques sont arrêtées en raison du Covid. Nous continuons jusqu’à atteindre le haut du plateau où s’impose cette fois l’ensemble du massif du Bargy. Ici, l’été, les vaches paissent paisiblement l’herbe savoyarde.

sagne

Le Lac Bénit

Le joyau de cette balade se fait discret. Il faut s’avancer après le plateau pour découvrir au cœur d’un écrin forestier, le lac Bénit. A 1 477 mètres d’altitude, il se situe en contrebas du cirque du Col d’Encrenaz marqué par un pierrier*, cette année, tout recouvert de neige. Le Lac Bénit est glacé.

Le nom et l’origine de ce lac aura fait couler beaucoup d’encre.

Certains comme l’Abbé Joseph Rennard racontent que des fées folâtraient et dansaient sur les eaux jusqu’au jour où l’une d’elle fut capturée par un villageois.

La voyant prise, ses compagnes lui crièrent en s’enfuyant : « Apprends-leur tout à faire, le beurre et la tomme, sauf la mire et la coëta. » (La coëta est le sérac, obtenu en faisant cuire le petit lait, et la mire est le dernier résidu de cette cuisson.). Ainsi les recettes de la Tomme et du beurre auraient été connues dans le village et y seraient devenues des recettes emblématiques.

D’autres racontent, qu’une terrible inondation se serait déverser dans la commune située en bas du lac. Un évêque serait monter dans les alpages, aurait atteint le lac et l’aurait béni en demandant à Dieu de sauver et gracier les habitants. Aurait-il jeté son anneau épiscopal pour asseoir sa quête ? Son anneau serait-il tombé par inadvertance ? Il n’en reste pas moins que l’anneau se trouverait aujourd’hui encore au fond du lac…

Préservez bien ce lieu si vous y passez, ce petit coin de calme est un paradis.

lac bénit*Une randonnée pour les marcheurs plus chevronnés est possible à partir de cet éboulis. Elle permettra de rejoindre le sommet du Petit Bargy et contempler de là-haut la majestueuse chaîne des Aravis. Quelques passages vertigineux ou mal tracés…
** Un jeu en famille de l’Estampôyou et de la princesse du Bargy est en vente à l’office du Tourisme, rien de mieux pour découvrir la région en s’amusant avez vos enfants.

 

Connaissez-vous le concept d’échange de maison ? C’est ce que proposer Homeexchange et c’est un excellent moyen de voyager à moindre frais ! Il existe de nombreuses maisons disponibles en région Rhône Alpes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *