Randonnée vers le Glacier du Trient – Massif du Mont Blanc, Suisse

par Sonato
82 vues

Entre fraicheur et chaleur, randonnée au glacier du Trient – AlpesSuisse

Détail de la randonnée au glacier du Trient

  • Pays : Suisse, Switzerland
  • Massif : Massif du Mont-Blanc
  • Département : Canton du Valais
  • Accès : En voiture, parking au clos de Forclaz, une 45 minutes de marche sur chemin praticable (en été)
  • Date de la randonné : mardi 15 mai 2018
  • Difficulté : difficile
  • Distance : 10 km (aller-retour)
  • Durée : 30-35 min pour arrivée au chalet, 1h ou plus (chemin très peu visible et très difficile car contournement possible due aux éboulements) pour arrivée en bas du glacier
  • Informations complémentaires : chiens autorisés, glacier, neige, parking

glacier du trient

 

Je pars réaliser un de mes rêves qui pourrait cette fois me glacer pour un moment…..

Toujours accompagné de Olga et de mon amie, nous parcourons un sentier forestier qui ne contient aucune difficulté à première vue, mais qui pourrait vous faire tourner la tête si vous regardez trop vers le bas !!

Description de la randonnée

Entouré de forêt, accompagné sur notre gauche d’éboulements et de rochers coupants,  sur notre droite de falaises abruptes,  il est donc préférable de serrer plus sur notre gauche. Passages étroits et glissants, ces quelques difficultés ne nous détournent pas du spectaculaire paysage. Entouré de monts enneigés, pointants leur magnificence vers le ciel, et évacuant leurs tremplins d’eau par de spectaculaire chutes d’eau. Ces paysages sont accompagnés d’un silence tout à la fois saisissant mais aussi intriguant. Seul le son des chutes d’eau finissant leur course sur les rochers, nous fait prendre conscience de la force de la nature et de notre petitesse.

Au bout du chemin nous arrivons enfin au bas du ruisseau, l’aboutissement d’un torrent d’eau qui en amont nous offre notre objectif : le glacier de Trient.

Mais avant, pause oblige au chalet-buvette qui nous permettra de prendre des forces avant de s’immiscer dans un parcours empli d’embuches.  La convivialité des personnes qui font vivre ce petit paradis, se ressent autour d’un café bien chaud. Au passage nous les remercions et admirons leur bravoure qui pour soulager les randonneurs d’une petite pause agréable, porte à même leur dos sur des chemins escarpés, les boissons et denrées idéales donnant réconfort et joie à tous.

Mais assez rigolé, il est l’heure de passer aux choses sérieuses, et nous partons empli de force sur le chemins qui mène au glacier. Chemin simple dans un premier temps mais qui amène sont lot de difficultés, plusieurs éboulements nous offre une escalade de rochers, entrecoupés de broussailles. Le parcours n’est pas sans risque et une grande attention est requise.. Chaque pas est minutieusement calculé, car de sombre et large cavités sont camouflées par des tapis de mousse. Il suffit d’un seul faux pas, et nous nous brisons une cheville, restons coincés ou trébuchons dans une panoplie de rochers coupants.

Cette extrême attention, nous épuise mais le ruisseau est à porté de main, et goûter une eau aussi fraiche et pure est une expérience inoubliable.

Petit à petit nous voyons ce glacier magnifique surplombant la vallée, éternellement plongé dans son nid, cerné par des pics à la roche sombre, glissante et abrupte, se rapprocher de nous et nous procurer une fraicheur soulageante.

Cette fraicheur me suggère une petite pause détente et ne pas profiter d’un bain de pied dans ce lieu idyllique serait sacrilège

Ni une ni deux j’entreprend mon entreprise, chaussure retirés, chaussettes enlevés, pantalon remonté, j’entreprend une petite traversée pied nus du ruisseau….c’est partie…mais…WAOUH ….c’est gelé! L’eau est tellement glaciale, qu’il est difficile de rester plus longtemps, je fais donc demi-tour. L’intrépide Olga ne semble pas impacter par ce froid intense et plusieurs traversée semble la ravir.

Après une bonne heure de marche; nous atteignions enfin le glacier; malheureusement ayant rétréci à cette époque de l’année due à la fonte des glaces; entouré de parois raides et glissantes ils nous sera impossible d’aller le toucher étant seulement équipé de simple chaussures de randonnée.

Néanmoins cette image de ce glacier au plus près de nous restera à jamais gravé dans nos mémoires!!

Après cet exploit nous décidons de rebrousser chemins.

Nous nous arrêtons pour un dernier café bien chaud au chalet-buvette; et il est temps de faire un point sur cette journée: agréable, mémorable, des images plein la tête, une fraicheur qui revigore, a refaire un jour mais avec un meilleur équipement cette fois….:)

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter