Randonnée dans les Alpes : top 10 des meilleurs sentiers

Randonnée dans les Alpes : top 10 des meilleurs sentiers
Découvrez quels sont les meilleurs sentiers de randonnée à faire dans la région des Alpes.

Où faire de la randonnée dans les Alpes ?

Informations sur le voyage

  • Durée : 1 semaine
  • Nombre de voyageurs : En groupe
  • Budget par personne : 300 euros €
  • Budget utilisé pour :
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks

Les Alpes s’étendent sur les 9 départements français suivants (par ordre alphabétique) : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Drôme, Hautes-Alpes, Haute-Savoie, Isère, Savoie, Var et Vaucluse. Le choix des sentiers est vaste, mais on peut trouver facilement un itinéraire de randonnée facile, moyen ou difficile, dans chaque département. Nous proposons, dans cet article, un itinéraire (voire deux), par département, afin de satisfaire le maximum de nos lecteurs/randonneurs.

Randonnée dans les Alpes : les meilleurs sentiers.

1- Les lacs du Col Bas (Alpes-de-Haute-Provence)

Le départ de ce sentier se fait au hameau du Villard, dans la commune du Lauzet-Ubaye, située à une vingtaine de kilomètres de Barcelonnette. Cet itinéraire de randonnée, vous permettra de découvrir des lacs, parmi les plus jolis et préservés des Alpes : le Lac de la Cabane, le Lac du Milieu, et le Lac Noir. La marche se fera en majorité, à l’ombre (non-négligeable en été), des forêts de pins et de mélèzes.

  • Accès : hameau du Villard, au Lauzet-Ubaye
  • Difficulté : moyenne
  • Durée : 5 h 30 environ
  • Distance : 11,5 kilomètres
  • Dénivelé : 930 mètres.
randonnée alpes : Les lacs du Col Bas
Source : Flickr – Guilhem Vellut

2- La Baisse de Scuvion et le Fort de la Pierre Pointue (Alpes-Maritimes)

Une randonnée de catégorie moyenne, mais attention quand même, aux glissades possibles, lors des passages sur les éboulis, assez nombreux sur la fin du parcours.

Déconseillée, l’été, en période de grosses chaleurs, car il n’y a pas beaucoup d’ombre. Les saisons idéales pour cette randonnée, le printemps pour les fleurs et les insectes, et l’automne, pour les arbres aux couleurs jaunes/orangés. Pour les passionnés d’Histoire, vous découvrirez des vestiges de blockhaus, situés sur la fameuse “ligne Maginot” : le poste d’avant-garde de la Baisse de Scuvion, et le Fort de la Pierre Pointue (d’où le nom de cette randonnée), ainsi que d’autres ruines.

  • Accès : parking au Col de Castillon
  • Difficulté : moyenne
  • Durée : 4 h environ
  • Distance : 7,5 kilomètres
  • Dénivelé : 605 mètres.
Baisse de Scuvion
Source : fortification.pagesperso-orange.fr

3- Le Jocou par le Col de Grimone (Drôme)

Le Jocou est un des sommets les plus hauts (2050 m), du Massif du Vercors, dans le département de la Drôme. L’itinéraire que nous avons choisi, est plutôt destiné aux randonneurs aguerris, car il est classé “difficile”. La saison idéale est le printemps, car les bêtes ne sont pas encore montées aux alpages, donc pas de chiens de bergers impressionnants, comme les fameux Patous. Sur le sentier balisé, vous découvrirez la beauté et la variété de la flore, ainsi que la faune locale, comme le lagopède, les vautours fauves, ou les chamois, perchés sur les roches escarpées.

  • Accès : parking du Col de Grimone
  • Difficulté : difficile
  • Durée : 5 h environ
  • Distance : 10 kilomètres
  • Dénivelé : 785 mètres.
randonnée alpes : Le Jocou
Source : Boutaries

4- Le Saut du Laïre (Hautes Alpes)

Le départ se fait à l’entrée du village de Prapic, où l’on laissera la voiture, car la circulation est interdite dans la commune. Cet itinéraire, dans la région du Haut-Champsaur, peut se faire très facilement en famille, avec des enfants, qui s’émerveilleront de voir, sûrement, des marmottes sur le parcours. Au printemps, on verra une flore variée et abondante, en automne, des couleurs jaune/orangées raviront les amateurs de photographie. La rivière “Le Drac” et sa cascade, seront, elles aussi, à immortaliser. En chemin, on découvrira aussi, la chapelle de la Saulce, qu’on appelle aussi Notre Dame de Bon Secours, comme “plantée” au milieu de la montagne.

  • Accès : parking à l’entrée de Prapic
  • Difficulté : facile
  • Durée : 3 h 30 environ
  • Distance : 9 kilomètres
  • Dénivelé : 385 mètres.
Saut du Laïre
Source : refuges.info

5- Du chemin des Fontaines à la Pierre aux Œufs (Hautes-Alpes)

Après avoir garé votre véhicule, sur un parking de la Cité Vauban de Briançon (à visiter absolument), vous emprunterez le chemin des Fontaines, jusqu’à un chemin marqué “interdit aux véhicules à moteur”. Sur le parcours, vous découvrirez la Chapelle Saint Arnould, du XIe siècle, avant d’arriver à la fameuse “Pierre aux Œufs”, une curiosité mégalithique, dont le descriptif et l’origine sont affichés, sur les lieux. Cette randonnée ne comporte pas de grosses difficultés, malgré une longueur d’environ 10 kilomètres, tout de même.

  • Accès : chemin des Fontaines à Briançon
  • Difficulté : moyenne
  • Durée : 4 h environ
  • Distance : 10 kilomètres
  • Dénivelé : 346 mètres.
Randonnée alpes : Chapelle Saint Arnould
Source : worldorgs

6- La Dent d’Oche au départ de la Fétiuère (Haute-Savoie)

Attention, cet itinéraire est réservé aux randonneurs expérimentés, et en pleine forme, car dès le début, le sentier, qui monte vers les chalets d’Oche, est très raide. Si vous êtes sujet au vertige, ne la tentez pas non plus. De plus, il vaudra mieux faire cette randonnée dans les Alpes, que par très beau temps, et prévoir de l’eau en quantité, ainsi que des vivres anti-coup de barre. Vous verrez des bouquetins, des chamois, des fleurs magnifiques, et récompense ultime au sommet : la vue panoramique sur le Lac Léman, le massif du Jura et le Mont-Blanc, entre autres.

  • Accès : Bernex au parking de la Fétiuère
  • Difficulté : difficile
  • Durée : 4 h 30 environ
  • Distance : 6 kilomètres environ
  • Dénivelé : 980 mètres.
La Dent d'Oche avec bouquetin
Source : camptocamp

7- Le Lac Fourchu par le Pas de l’Envious (Isère)

Lors de cette boucle bien balisée, de difficulté moyenne, vous aurez l’occasion de voir des marmottes, et des chamois, mais aussi, des cascades, des lacs, et d’autres points de vue tous aussi magnifiques, les uns que les autres. Au refuge du Taillefer, vous pourrez boire et vous restaurer, et même y dormir, puisqu’il dispose d’une trentaine de couchages. Vous arriverez au Lac Fourchu (son nom est dû à sa forme), par le GR50, qui vous permettra de franchir le Pas de l’Envious, point culminant de la randonnée. Le Lac Fourchu vous ravira, par sa limpidité et sa beauté. Pour le retour, il vous faudra descendre par le côté nord du Taillefer, où vous verrez les lacs de l’Agneau et de la Vèche.

  • Accès : parking de la Grenonière après Ornon
  • Difficulté : moyenne
  • Durée : 6 h environ
  • Distance : 13 kilomètres environ
  • Dénivelé : 700 mètres.

lac fourchu

8- La cascade du Cirque de Saint-Même (Savoie)

Cette randonnée est assez facile avec des enfants de plus de 8 ans. En revanche, les lieux sont très fréquentés, l’été, donc saison à éviter, si l’on cherche la tranquillité. De Saint-Pierre-d’Entremont (à cheval sur la Savoie et l’Isère), où vous aurez peut-être visité la fromagerie, et le musée de l’ours, vous traverserez la rivière “Guiers Vif”, par un pont. Ensuite, vous pourrez vous rafraichir et pique-niquer, avec les produits locaux, que vous aurez acheté à Saint-Pierre, à la magnifique Cascade du Guiers-Vif, avant de continuer vers le Cirque et la Cascade de Saint-Même.

  • Accès : village de Saint-Pierre-d’Entremont
  • Difficulté : moyenne
  • Durée : 4 h environ
  • Distance : 10 kilomètres environ
  • Dénivelé : 420 mètres.

le-cirque-de-saint-meme

9- La Crête de la Sainte-Baume (Var)

Vous partirez du parking de l’Hostellerie, une maison religieuse, tenue par des frères dominicains, vous pourrez vous restaurer, et même, y dormir. Ensuite, vous monterez à la Grotte de Sainte-Marie-Madeleine, par un sentier forestier dense, bien agréable, en été : le chemin du Canapé. Si vous atteignez la Grotte, avant 11 h, vous pourrez assister à la messe, qu’un moine dominicain, célèbre tous les jours, dans cette chapelle troglodyte. Sur la crête, vous pourrez apercevoir la montagne Sainte Victoire, autre sommet mythique de Provence, d’un côté, et la mer, de l’autre côté, par beau temps. Attention, cette randonnée doit être évitée en cas de pluie, ou de vent important.

  • Accès : parking de l’Hostellerie à Plan-d’Aups
  • Difficulté : moyenne
  • Durée : 3 h 30 environ
  • Distance : 8 kilomètres environ
  • Dénivelé : 383 mètres.
Crête de la Sainte-Baume
Source : olivier-morice

10- Le Mont Ventoux par les Grands Pins et le sentier pédagogique Henry Fabre (Vaucluse)

Le Mont Ventoux, surnommé le Géant de Provence, fait partie des Alpes, mais reste une montagne isolée. Il culmine à 1912 mètres, est souvent très venteux. Vous partirez de la station de ski du Mont Serein, pour arriver au sommet, d’où vous verrez, par temps clair, les Alpes, la mer Méditerranée, le Massif Central, et même Notre-Dame-de-la-Garde, à Marseille. Vous descendrez, ensuite, par le nord, en suivant le sentier balisé Henry Fabre (célèbre entomologiste), et jalonné de plaques émaillées informant les visiteurs, de la botanique, et de l’histoire (entre autres), du Mont Serein.

  • Accès : station du Mont Serein
  • Difficulté : moyenne à difficile (selon la météo)
  • Durée : 6 h 30 environ
  • Distance : 16 kilomètres environ
  • Dénivelé : 690 mètres.
Randonnée mont ventoux provence
Source : BlueBreezeWiki

Cette liste de parcours, est bien sûr, non exhaustive, il existe bien d’autres endroits, très jolis, pour pratiquer la randonnée dans les Alpes. Nous avons essayé de sélectionner des itinéraires variés, avec une majorité, à pratiquer en famille. La France est belle, et les régions alpines, comme toutes les autres régions, regorgent de paysages magnifiques. Alors, marchez, randonnez, visitez, découvrez, mais faites-vous plaisir. N’hésitez pas à nous donner votre avis ou vos suggestions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.