Road trip en Crète : Evasion sur l’Ile des Dieux

road trip crete

Road trip sur la partie centre-ouest de la Crète Détail du carnet de voyage : road trip en Crète

Informations sur le voyage

  • Itinéraire : Réthymnon – la Canée – Phalasarna – la Canée – Matala
  • Date et durée du voyage : jeudi 6 septembre 2018, 13 jours
  • Budget : Entre 900 et 1000 euros par personne (transport, food, visites, logements, activités)
  • Nombre de voyageurs : Couple

La Crète est la plus grande île de Grèce rattachée à cette dernière seulement en 1913, à peine plus d’un siècle, plus souvent appelée l’île des Dieux où se mêlent paysages sauvages et arides, plages paradisiaques et patrimoine historique. Les légendes mythologiques flottent dans l’air crétois. C’est ici que le Zeus a grandi, caché de l’appétit de son père Cronos et élevé par les nymphes. De son amour avec Europe naissait le roi Minos, qui donna son nom à l’époque minoenne. Il est notamment connu pour avoir fait appel à Dédale afin de construire le labyrinthe qui abrita le fameux minotaure. A cela s’ajoute le régime crétois, réputé pour allonger l’espérance de vie et qui est, on doit bien l’avouer, excellent ! Et pour passer de bonnes vacances n’oublions pas les plages toutes plus belles les unes que les autres, sable fin, eau translucide et soleil au rendez-vous !

port couché de soleil crete

 

Jour 1 : Arrivée sur Réthymnon

Arrivée sur Héraklion en fin de matinée où on retrouve des amis en vacances sur place, petit resto le midi puis direction Réthymnon. Une fois nos valises posées, on profite de la fin de journée sur une plage à proximité de notre appartement. Premier resto du séjour à Taverna Vergina et on est déjà ravis de la nourriture !

 

Jour 2 road trip Crète : Georgiopolis, Lac de Kournas et Argiroupoli

Départ dans la matinée pour la petite ville de Georgiopolis pour visiter sa petite chapelle qui semble être posée sur l’eau tout au bout d’une longue jetée. Je vous invite aussi à faire une petite promenade dans ce village mignon comme tout.

eglise georgiopolis

 

Nous partons ensuite en direction du lac de Kournas, seul lac d’eau douce de l’île. On y a loué un pédalo pour 7 euros, histoire de faire une petite balade sur le lac dans lequel on peut se baigner. Nous nous arrêtons ensuite au restaurant Georgia’s, conseil du routard. Très bonne cuisine avec un accueil très chaleureux. Le restaurant se situe à côté du lac sur la route principale. Nous avons le droit au traditionnel verre de raki offert par la maison (ce qui sera presque toujours le cas dans nos futurs restos). Quand on parle de l’hospitalité crétoise, c’est véridique !

Après cette petite pause gourmande nous partons découvrir Argiroupoli, un petit village assez verdoyant qui abrite de nombreuses cascades. C’est ce que nous avions lu, une fois sur place, petite déception. Les cascades sont pour certaines artificielles et entourées de tavernes. Nous nous attendions à voir de grandes chutes d’eau et ce n’était malheureusement pas le cas. Pour la petite anecdote, en repartant du village, un peu perdu, on demande à une dame que l’on croise en voiture conseil sur le chemin à suivre, manque de bol elle ne parlait pas anglais mais allez savoir ce qu’elle a compris avec mon sourire et mon hochement de tête mais la voilà à bord de notre voiture, à l’arrière sans que nous ayons pu comprendre ce qui se passait ! L’échange étant compliqué mais comprenant qu’elle avait besoin d’aller en direction de Réthymnon et très charmante on la conduit pour une partie du chemin avant de la déposer à un feu ou elle a fait le même coup à la voiture derrière nous ahah

Sur conseil de notre Hôte, nous allons diner le soir au restaurant Fantastico (Taverna Fantastiko) sur les hauteurs de Réthymnon qui nous offre un panorama et un coucher de soleil magnifique.

Réthymnon couché de soleil

 

Jour 3 : départ pour La Canée (Hania)

La Canée a plusieurs “appellations”. Vous pourrez la trouver dans les guides ou sur divers sites/blogs sous “Chania” ou encore “Hania”, à prononcer à l’espagnole avec un R aspiré, du type Rania.

Nous partons donc en direction de la Canée pour notre deuxième étape du séjour, au programme plage tranquille dans l’après-midi et organisation pour la randonnée dans les gorges de Samaria pour le lendemain.

Organisation pour les gorges de Samaria :

Nous nous rendons à la gare routière pour organiser notre excursion du lendemain. On nous renseigne en nous disant que l’on pourra directement acheter nos billets de bus le lendemain matin. Le départ se fera aux aurores, via la compagnie de bus public KTEL. On prendra donc le ticket aller/retour car nous faisons l’excursion dans la journée. Mais vous avez la possibilité de dormir dans le village d’Agia Roumeli situé à la sortie des gorges ou dans les autres villages du sud de l’île accessibles en bateau depuis Agia Roumeli. Dans ce cas-là pensez bien à prendre qu’un billet aller.

Depuis la Canée, Il y a trois bus le matin (en haute saison) pour vous emmener à Omalos, le village d’où débute la randonnée pour les gorges (je vous conseille le premier départ, à 6h15 pour y arriver tôt et profiter davantage des gorges). Le trajet en bus dure une petite heure (descendez au terminus !). Une fois sur place vous achèterez directement le billet d’entrée pour les gorges auprès de l’accueil. Petit conseil, pour acheter le billet bateau pour rentrer sur la Canée le soir ou accéder aux autres villages, achetez les à la sortie des gorges, au village d’Agia Roumeli il y a un stand officiel pour les acheter. On a fait l’erreur de suivre la pancarte qui indiquait vendre les billets bateau à l’entrée des gorges (et même plus précisément au petit café avant l’entrée des gorges) et on s’est fait avoir. En effet, arrivé en bas des gorges au moment d’embarquer dans les bateaux nos billets ne correspondaient pas. Les agents qui contrôlaient les billets nous renvoyaient vers une « autre compagnie » qui devait arriver plus tard sans nous préciser l’horaire. On aurait sans doute loupé le bus retour si on avait suivi leurs « conseils ». Du coup nous avons racheté des billets auprès de la compagnie locale et avons pu embarquer comme tout le monde sur le ferry direction Chora Sfakion (12,5 euros le bateau par personne).

Le trajet en bus aller/retour coûte 15 euros par personne. Pour notre part, on a pris :

  • Le bus aller : La Canée – Omalos à 6H15
  • Le bus retour : depuis Chora Sfakion – La Canée. Ce bus part vers 18h30, après l’arrivée du ferry. Comptez bien 2h de trajet pour le bus retour sur la Canée.

 

Jour 4 : Randonnée dans les gorges de Samaria 

Réveil à l’aube pour une journée sportive ! Nous débutons la randonnée sur les coups de 7h30 et après quelques minutes de marche on commence déjà à avoir chaud !

Les gorges de Samaria font parties des plus longues gorges d’Europe et mesurent 16 km de long. La randonnée en elle-même devrait vous prendre environ 5h (plus ou moins selon votre niveau) avec les pauses. Vous avez des aires de « repos », avec des tables de pique-nique et des toilettes tout au long des gorges mais vous pouvez vous arrêter où bon vous semble pour déjeuner afin d’être plus tranquille, à condition de laisser l’endroit propre et sans déchets ☺

gorges de samaria crete road triproad trip crete randonnee samarias

gorges de samariasgorges de samarias crete

N’oubliez pas votre maillot de bain aussi, on peut profiter de la belle plage d’Agia Roumeli à la sortie des gorges (3km sépare la sortie des gorges du village) et après plusieurs heures de randonnée et sous le soleil crétois, la baignade fait du bien !

Jour 5 : Détente à la crique de Seitan Limania et découverte de la Canée

Après les efforts fournis la veille, aujourd’hui c’est détente et journée plage. On se rend donc au nord-est de la Canée, direction la péninsule d’Akrotiri et plus précisément à la découverte de la petite crique Seitan Limania. Enfermée entre deux falaises avec un accès à la mer où l’eau est d’un bleu turquoise, l’accès à la crique se mérite ! Prévoir de bonnes chaussures et suivre les indications colorées pour y descendre. A savoir, la plage est toute petite et devient de plus en plus prisée donc si vous voulez un morceau de plage, je vous conseille d’y aller au plus tard vers 10h. Il n’y a aucune commodité sur place, donc ne pas oublier bouteille d’eau et nourriture (et chapeau !) car seules les biquettes seront présentes (et autres touristes). Dernier conseil, évitez de vous installer le long des « falaises » car de petites pierres ont tendance à tomber avec le passage des gens.

crique de Seitan Limaniacrique de Seitan Limaniachevre plage creteplage Seitan Limania

Seitan Limania

Après avoir bien profité de la journée, direction en fin d’après-midi la Canée pour profiter d’un coucher de soleil à tomber sur son port vénitien ! Balade jusqu’à son phare, datant du 15ième siècle, et dans les petites ruelles de la vieille ville pour terminer sur un super resto où on a partagé plusieurs tapas crétoises (mezze) à la Taverna Chalkina.

la canée plage

 

couché de soleil road trip cretecouché de soleil la canée

crique de la canéeport de la canée

 

Jour 6 road trip Crète : Lagon de Balos

Départ en début de matinée, direction Phalassarna. Pour éviter de perdre du temps sur notre journée, nous décidons d’aller directement vers l’une des plus belles plages de Crète, le Lagon de Balos, situé sur la presqu’île de Gramvoussa.

Il existe deux possibilités pour y accéder :

  •  Soit par bateau : il existe trois liaisons par jour en haute saison au départ de Kissamos (Kastelli) pour accéder à l’île de Gramvoussa et le lagon de Balos pour 27 euros par adulte et 13 euros par enfant.
  • Soit en voiture + marche : notre choix. Depuis votre point de départ, suivez les indications jusqu’à arriver à « l’entrée officielle » où vous devrez régler un droit de passage (1 euro/ personne). La suite du parcours est un peu plus rude pour la voiture, puisque le chemin pour aller jusqu’au parking n’est pas vraiment une route. Mais si vous avancez doucement (environ 15/20 km/h), il ne devrait pas y avoir de soucis même avec une petite voiture.

Comptez environ 30 min en voiture puis une fois sur le parking vous en aurez pour 20/30 min de marche pour descendre jusqu’au lagon.

lagon de balos road trip crete

lagon de balos crete plage lagon de balos

 

Nous y passons la journée puis repartons sur Phalassarna en fin d’après-midi. Sa plage est réputée pour être l’une des plus belles et des plus longues de l’île mais nous n’en avons pas profité. C’est une petite ville qui n’est pas très animée mais vous y trouverez de très bons restaurants. Ce premier soir nous allons Taverna Vassilis. J’y ai mangé la meilleure moussaka du séjour !

 

Jour 7 : Elafonissi

Nous prenons la route pour la pointe sud-ouest de l’île et sa fameuse plage de sable rosé, Elafonissi. Comptez au moins 1h15 de route depuis Phalassarna. Prévoyez de mettre de l’essence car vous ne trouverez pas ou peu de stations pour vous ravitailler sur le chemin !

Nous y passons la journée. Entre juin et septembre, la plage est très fréquentée mais si vous traversez en direction de la presqu’île et que vous vous éloignez un peu vous trouverez des coins plus tranquilles. Ce jour-là il y avait pas mal de vent ce qui n’était pas des plus agréables, mais le lieu reste malgré tous des plus sympathiques ☺

Elafonissi mer bleueElafonissi plage road trip creteElafonissi mer transparenteElafonissi road trip crete en grece

 

Retour en fin de journée sur Phalassarna et diner à la Taverna Spilios. Je vous conseille d’y aller pour le coucher de soleil car vous avez un beau panorama sur la baie.

 

Jour 8 : Retour sur la Canée

Avant de repartir sur la Canée, nous retournons au restaurant Vassilis pour profiter de leurs spécialités crétoises et de leur jardin kitsch avec vue sur la mer.

restaurant vassilis crete

De retour sur la Canée, on décide de se reposer pour l’après midi et de profiter de la piscine de l’hôtel.

En fin de journée, nous partons nous balader dans la vieille ville. Nous nous garons à proximité du quartier de Topanas, depuis lequel on peut observer la deuxième muraille vénitienne. Vous pouvez aussi traverser l’une des rues très typiques du quartier, l’odos Théotokopoulou : tavernas, petites boutiques traditionnelles, balcons, murs colorés et fleuris, grandes portes font le charme de la Canée… Faites le tour de la vieille ville et traversez les quartiers de Kastelli, d’Evraïki, de Chionès et de la Splanzia. On termine notre tour au restaurant Mesostrato, situé dans une maison en ruines, le décor est vraiment sympa mais rien de transcendant dans la nourriture (deviendrions nous exigeant sur le régime crétois ? ahah)

maison rouge la canéela cannée rue passanteroad trip crete rue de la canéeambiance fete la canée

 

Jour 9 : Visite des ruines d’Aptéra et plage l’après midi

Durant le séjour on a surtout profité des paysages et des plages mais ce matin un peu de culture, direction le site archéologique d’Aptéra, à une dizaine de kilomètres de la Canée. L’entrée est payante (2 euros) et la visite est très sympa, on se sent immergé dans la culture crétoise, aller simple pour l’époque antique! Vous y trouverez les vestiges d’anciennes villas romaines, de bains, d’énormes citernes d’eau… En ressortant du site principal, n’oubliez pas d’aller faire un tour à l’ancien amphithéâtre qui reste très bien conservé.

ruines d'aptéraruines d'aptéra

 

Nous passons ensuite l’après-midi sur l’une des plages à proximité de la Canée puis retournons à notre hôtel. Le soir nous sortons sur la Canée dans un bar au décor super original puisqu’il se situe dans les anciens jardins d’une synagogue, bar à ciel ouvert avec une musique d’ambiance au top, le Sinagogi Bar.

 

Jour 10: Départ pour Matala, en passant par le village de Spili

C’est parti pour 3 heures de route direction le sud de l’île. Avant de quitter la Canée, on s’arrête dans une petite patisserie « Bougatsa Iordanis » qui sert une spécialité locale, le bougatsa (feuilleté à la crème). C’est un peu gras mais très bon. Vous y trouverez majoritairement des locaux et quelques touristes (à emporter ou sur place).

Petite pause dans le petit village de Spili, situé à mi-chemin. A l’entrée du village en venant de la Canée, nous nous arrêtons devant un ensemble d’Eglises modernes. On peut s’y balader et depuis on a une vue sur les environs de la région. Nous repartons ensuite en voiture au centre du village pour nous balader. On y trouve une série de petites fontaines en forme de tête de Lion qui crachent de l’eau de source provenant du mont Psiloritis. Profitez-en pour vous perdre dans les petites ruelles du village en hauteur.

village spilispili road trip cretemattala

 

Une fois arrivée à notre maison d’hôtes, nous sommes accueillies par la propriétaire et sa maman avec qui nous avons passé presque une heure à discuter, elles nous ont offert café et rafraichissements puis on a profité de la plage de Kalamaki en fin d’après-midi.

Nous passons la soirée sur Matala, charmante petite station balnéaire dont l’influence hippie se fait encore sentir. Pour la petite histoire, Matala s’est vue “colonisée” par le mouvement peace and love dans les années 60. Les hippies s’installèrent au sein des grottes creusées dans les falaises entourant la plage. Ces grottes peuvent d’ailleurs se visiter en journée. Bob Dylan y a même séjourné quelques temps! La déco des bars est très power flowers et on trouve des illustrations de cette période hippie sur de nombreux murs et sols tout au long de la ville.

plage de kamalakicouché de soleil plage de kamalakimatala road trip cretestreet art matalastreet art matalasculpture arbre matala

 

Jour 11 road trip Crète : Agia Galini et plage de d’Agios Pavlos

Direction la partie ouest de Matala et le village de pêcheurs d’Agia Galini pour la matinée. Balade dans les charmantes petites ruelles et le long du port. Selon la légende mythologique c’est depuis le rocher qui surplombe le port que Dédale s’envola avec son fils Icare pour échapper au roi Minos qui le fît enfermer, tenant pour responsable Dédale de la fuite de Thésée (après avoir tué le minotaure, il parvint à sortir du labyrinthe). Enfin, petite pause déjeuner chez Madame Hortense, avec une belle vue sur le port.

port Agia Galini road trip creteforum agia galini creterues agia galini

Nous passons ensuite l’après-midi sur la plage d’agios pavlos où vous pouvez même vous balader. Au bout de la première plage il y a un escalier à emprunter pour avoir une belle vue sur la plage et je vous invite à pousser plus loin votre promenade et tomber sur une autre plage vertigineuse !

plage d’agios pavlos road trip creteplage d’agios pavlos

 

Le soir on décide enfin de tester le fameux Gyros grec (il était temps !). Un peu au hasard on teste celui du Vafis Giros House sur la place Matalon. Un régal pour à peine 3,5 euros par personne !

 

Jour 12 : Les gorges d’Agio Farago et Red beach

Pour notre dernière journée entière, nous partons découvrir une plage que m’avait conseillé un vendeur d’une petite boutique d’Héraklion faite le premier jour. Cette plage se situe au niveau des gorges d’Agio Farago. Un peu comme Balos, une partie de la route pour y accéder n’est pas vraiment goudronnée et ça secoue un peu. Au bout d’un moment vous pourrez vous garer soit sur un petit parking soit sur le côté de la route (comme ce que nous avons fait car ça devenait de plus en plus difficile de circuler en voiture). Comptez environ 30 minutes de marche. Le chemin n’est vraiment pas difficile et très agréable. Nous avons trouvé une plage très peu fréquentée et c’est un pur bonheur (prévoyez eau + nourriture car il n’y a rien sur place). Une des meilleures plages de Crète selon moi, peu de monde, eau translucide et calme.

gorges d’Agio Faragogorges d’Agio Farago

 

Retour sur les coups de 16h sur Matala où on décide d’aller sur la fameuse Red Beach (nous nous sommes arrêtés juste avant à notre gyros de la veille). Attention, ça grimpe pour rejoindre la Red Beach. Randonnée de 20/30 minutes selon votre rythme. J’avais lu qu’il existait des bateaux pour s’y rendre mais nous trouvions la randonnée plus sympa à faire !

red beach road trip cretepanneau red beach

Nous terminons la journée par un petit restaurant très sympathique, le Scala.

Jour 13 road trip Crète : Retour sur Héraklion

Nous voilà de retour sur Héraklion avant de rentrer sur Paris. Balade, achats de souvenirs, notamment dans la petite boutique dont je vous ai parlé plus haut : Pottery Workshop (situé non long du musée archéologique). Des tasses, vases, soucoupes, portes bougies, plats, carafes toutes plus belles les unes que les autres ! J’aurai pu acheter toute la boutique !

Le retour approche et la fin de notre séjour crétois touche malheureusement à sa fin. La Crète est une île magnifique que j’ai découvert il y a 10 ans lors d’une colonie de vacances et y revenir a conforté mon opinion sur cette île où on ne peut passer que de bonnes vacances : une hospitalité unique, de la gastronomie délicieuse, de charmants petits villages et des plages magnifiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *