Au cœur des Gorges du Verdon sur le sentier de l’Imbut

le sentier de l'imbut dans les gorges du verdon
Pour cet été 2022, j'ai décidé de prendre ma voiture, mon frère et d'embarquer pour un road trip vers les gorges du Verdon. Ce canyon, si spectaculaire, prend sa source près du col d’Allos et s’étirent pendant 50 kilomètres, de la Castellane jusqu'au lac de Sainte-Croix. Voici le récit sur le sentier de l'Imbut.

Le sentier de l'Imbut

Topo de la randonnée

  • Durée : 5/6h
  • Pays : France
  • Massif : Canyon des Gorges du Verdon
  • Département : Var (83)
  • Difficulté : Moyenne
  • Distance : 10km
  • Dénivelé positif : 1093m
  • Informations supplémentaires : Chiens autorisés, Accessibles aux enfants, Vestiges, Panorama, Parking

Le triste état des Gorges du Verdon

Alors, pour ceux qui n’en aurai pas entendu parler, cet été, les Gorges du Verdon ce n’était pas la folie. La sécheresse ne fait pas en s’arrangeant au fil des années malheureusement et pour ma première fois dans les gorges du Verdon, je ne m’attendais pas à voir si peu d’eau et de l’eau très boueuse aux abords des lacs.

Evolution du niveau d'eau au fil des années

Mais, ce n’est pas pour autant que nous nous sommes abattus, bien au contraire. Après avoir arpenté le magnifique village de Moustiers Sainte-Marie, nous nous sommes lancés sans doute dans l’une des plus belles randonnées du canyon : le sentier de l’Imbut.

Les gorges du Verdon à travers le sentier de l'Imbut

Ce sentier est vraiment génial si vous voulez découvrir le coeur des gorges. Il vous amène à l’intérieur du canyon, entre les falaises. Vous marcherez pendant la plupart du temps le long de l’eau en passant par des passages taillés dans la roche. Vous découvrirez aussi les points les plus historiques et mythologiques des gorges.

Départ de la randonnée

Au départ, 

Pour rejoindre le départ de cette randonnée, il faut emprunter la rive gauche à partir du Lac de Sainte-Croix, vous traverserez le village d’Aiguines puis longerez les gorges sur la D71. Sur les bords, de petits espaces sont faits pour s’arrêter et prendre de jolies photos. Ensuite, aux bouts de quelques virages et kilomètres parcourus, vous arrivez à l’auberge des cavaliers où plusieurs petits parkings sont à votre disposition. Pour atteindre le départ du sentier, il faut marcher peut être 50m sur la D71 en revenant sur vos pas. Puis, vous verrez le départ du sentier qui est indiqué par un panneau et un petit chemin qui part sur la droite de la route. Ne faites pas la même erreur que nous en continuant la route et en prenant l’arrivée du circuit.

Panneau de départ du sentier de l'Imbut

Vous entamerez donc la descente des cavaliers, qui n’est pas compliquée. Elle est aménagée par endroits et se fait à son rythme, faites attention de ne pas glisser sur les cailloux et tout ira très bien. Il faut compter environ 45min de descente et sur cette partie-là, rien d’exceptionnel à voir, vous descendrez dans des bois, donc regardez où vous mettez vos pieds, vous ne louperez rien de particulier.

Itinéraire arrivé en bas, au bord des Gorges

Arrivé en bas, au bord des gorges,

C’est à ce moment-là que ça devient intéressant, à partir d’ici, vous allez longer les gorges du Verdon en passant parfois dans des passages un peu mouillés ou étroits, mais des câbles servant de main courante sont installés dans les passages les plus chaotiques, au cas où vous auriez vraiment peur. Honnêtement, ça se fait même en étant débutant, avec des bonnes chaussures et un peu d’attention, tout se passera très bien.

Arrivé en bas de la descente des cavaliers, vous prendrez donc à gauche et vous apercevrez la jolie passerelle de l’Estellier. Vous n’avez pas besoin de la traversez car notre sentier continue tout droit mais si vous le souhaitez, vous pouvez monter dessus et faire de jolies photos.

Passerelle de l’Estellier

Arrivé en bas de la descente des cavaliers

Le sentier de l'Imbut, sous ses plus belles couleurs

Vous entamerez donc la partie du sentier de l’Imbut la plus longue, mais aussi la plus belle. Vous allez longer les gorges sans jamais les traverser. Vous passerez à l’intérieur des falaises qui ont été taillé par l’homme. Vous allez au début traverser un petit bois, composé notamment de gigantesques frênes, puis vous alternerez entre passages au bord des gorges et passage plus en hauteur. Cette partie-là est vraiment simple et se fait tout en admirant la beauté du paysage qui nous entoure. Sur les passages les plus haut, vous aurez une vue imprenable sur le Verdon, avec son eau bleu turquoise et vous passerez à côté du “célèbre cade”, un genévrier qui est vieux de plusieurs milliers d’années (voir ma photo à la une). S’il fait beau c’est encore mieux, dans notre cas le temps était parfait, au début du mois de juillet. Il y avais quelques randonneurs mais sans excès à cette période là.

Au bord de l'eau, dès le début c'est magnifique

En sortie de bois

Les pieds dans l'eau

Au coeur des falaises, attention à la tête

L'un des plus beaux points de vue ...

Vous pourrez faire une petite halte le long de la rivière, le temps d’un repas et de faire trempette. Faites attention, surtout si vous avez des enfants à ne pas trop se baigner près des amas de roches, mais plutôt aux endroits où l’eau est calme même s’il y a un peu moins de profondeur. Nous avions trouvé une petite plage super tranquille et parfaite pour se baigner. Et surtout, conservez l’endroit tel qui l’est, même rendez le plus propre si vous le pouvez, c’est bête, mais c’est ce qui fait aussi la beauté de nos paysages.

La petite plage, le temps d'une pause

Petit raffraîchissement, petite baignade

La partie mythologique

En continuant cette magnifique randonnée, vous admirerez un passage un peu particulier. En effet, vous allez passer par ce qui est nommé le “Styx” (fleuve qui mène aux enfers dans la mythologie) et à cet endroit, le canyon se rétrécit et vous apercevrez de grandes vasques et marmites formées par le torrent au fil des siècles. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé beaucoup photo de ce passage, j’étais trop concentré sur la marche et sur le fait de plutôt regarder où je mettais mes pieds puisque c’est un des passages les plus étroits comme on peut le voir sur les photos. Le chemin se trouve à 5/6m au-dessus de l’eau, avec une main courante plutôt utile à ce moment-là.

Spectaculaire, mais restez concentré

Un pas devant l'autre

Vous arriverez, ensuite, à la baume du “Maugué” (mauvais gué), une petite grotte où l’eau vient s’enfouir sous la falaise.

La baume de Maugué

Comme si l'eau sortait de la falaise

Pour finir, le sentier monte dans les bois pour parvenir au croisement du départ du Chemin Vidal. Au croisement, on peut prendre à droite, en direction de la plage de l’Imbut et du Baou Beni. Nous n’avons pas trouvé le chemin pour continuer le sentier, alors je ne sais pas s’il fallait passer par-dessus un amas de pierres, sous la falaise, ce qui nous paraissait bizarre ou si le sentier était bloqué. Mais apparemment, il est facilement possible de chuter en allant jusqu’au Baou Beni donc pas trop de regret.

Le chemin Vidal

Nous avons donc pris la décision de prendre le chemin du retour. A ce moment-là, soit vous empruntez le même chemin qu’à l’aller et vous faites donc demi-tour soit vous empruntez le fameux chemin Vidal. Nous avons décidé de nous challenger et donc de prendre la 2ème solution. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre mais je peux vous dire que l’on a pris cher. Le chemin monte à pic, au début, bien aménagé avec des marches taillées dans la roche et des mains courantes. On peut avoir quelques beaux points de vue sur le Verdon en étant à flanc de falaise mais on est tellement concentré dans notre effort physique que ce n’est plus notre priorité. Puis, le chemin monte dans les bois, l’effort est intense mais je peux vous dire qu’arriver en haut de la falaise, on est assez fier.

La seule photo prise lors de la montée

Impressionant hein !

Il faut compter environ une heure pour rejoindre le haut de la falaise puis la D71. Une fois en haut, vous pouvez soit rentrer par la foret (moins risqué) après avoir traversé la route ou sinon longer cette dernière pour profiter encore de quelques points de vue sur le canyon.

Allez, moi je vous dis à vos chaussures et profitez des beaux paysages qui nous entourent.

PS : N’oubliez pas de prendre de l’eau, prenez bien 2L/personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *