Visiter Bruges en amoureux : tous les lieux à voir !

visiter Bruges
Après un été passé devant l’ordinateur toute la journée, dans la chaleur étouffante des bureaux, il était temps de s’autoriser une petite escapade hors du pays. Organisée au dernier moment, nous devions trouver une destination répondant à plusieurs critères (coût abordable, météo correcte, attrait pour le pays, disponibilité des logements, etc.). Exit l’avion, notre choix s’est porté sur Bruges et ses environs. Cette ville présente de nombreux atouts, notamment d’être située à seulement deux heures et demie de route de Paris. Une proximité qui n’empêche pas la « Venise du Nord » d’offrir un dépaysement total.

  Visiter Bruges : que voir et que faire ?

Informations sur le voyage

  • Durée : 4 jours
  • Nombre de voyageurs : En couple
  • Budget par personne : 140 €
  • Budget utilisé pour :
    • Logement
  • Itinéraire : 1 = L'arrivée 2 = Bruges 3 = Gand 4 = Damme 5 = Le Coq (De Haan) 6 = En bref
  • Logement(s) recommandé(s) :
    • B&B Fra Bartolo

L'arrivée

Nous sommes donc partis début octobre vers les terres belges. En pleine semaine, seule la traversée des périphs a posé ses éternels problèmes de circulation. Le reste du trajet s’est fait sans difficulté et nous sommes arrivés en milieu d’après-midi au logement (B&B Fra Bartolo), situé à dix petits kilomètres de Bruges, à Oostkamp. Nous avons séjourné 4 nuits (70€/nuit) dans cette charmante demeure, dotée d’une belle douche à l’italienne et de chambres spacieuses, parfaite pour un court séjour. Les hôtes sont disponibles et francophones, le petit-déjeuner varié et délicieux (viennoiseries, salades de fruits, pain, confiture et Nutella, yaourts, charcuterie, jus d’orange, café et thé, etc.). Rien de tel pour attaquer la journée du bon pied !

Visiter Bruges

Bordée de canaux, Bruges porte parfaitement son surnom de « Venise du Nord ». Ses rues pavées font la part belle aux promeneurs… et aux cyclistes ! Comme les Hollandais, les Belges n’hésitent pas à enfourcher leur bicyclette pour se rendre sur leur lieu de travail, dans le centre-ville boire un verre ou simplement faire une virée. Tout est mis en œuvre pour qu’ils se sentent protégés et en sécurité. Si nous étions partis plus longtemps, nous aurions aimé louer un vélo pour découvrir des lieux plus éloignés. Robustes et confortables, ils offrent une belle alternative aux voitures et évitent les maux de tête pour se garer.

Et pour cause, stationner dans la ville flamande s’avère difficile. Il est toutefois possible de trouver des places gratuites en périphérie, à quelques pas des portes d’entrée de la cité médiévale. Elles fonctionnent selon le surprenant mécanisme d’un pont « levant ». Celui-ci se désolidarise en deux parties, chacune d’elles se levant pour laisser circuler les péniches et autres bateaux sur les canaux. Les automobilistes, cyclistes et piétons patientent quelques minutes jusqu’à ce que les deux fractions reforment une route.

bruges

De taille humaine, Bruges se visite rapidement, nous y avons passé un jour et demi. Nul besoin d’avoir une carte, les monuments incontournables se repèrent facilement et les trésors cachés se découvrent en déambulant dans les ruelles pittoresques.

 

Les lieux à faire et à voir :

La Grand Place de Bruges (Markt) et son Beffroi

En plein cœur de la ville, le Markt est une vaste place pavée dominée par un magnifique et imposant Beffroi (83 mètres de haut), classé à l’Unesco. D’autres édifices méritent également le coup d’œil comme la Maison Bouchoute et son horloge dorée, le Palais Provincial, la Poste et l’Historium. Au centre est érigée une statue représentant Pieter de Coninck et Jan Breydel, deux célèbres révolutionnaires.

grand place bruges et beffroi

Dans ce paysage terne se trouvent de charmantes bâtisses traditionnelles aux façades colorées, dont la plupart sont des restaurants « attrape-touristes » aux slogans accrocheurs et aux menus traduits dans toutes les langues. Au-devant des terrasses, les patrons sortent leur meilleur speech pour amadouer les touristes. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres qui démontrent le côté ultra-touristique de la Grand Place, entre les kiosques posés au pied du Beffroi, les bus City-Tour garés devant le Palais Provincial ou les cochers qui attendent par dizaine qu’un pigeon lâche un billet pour faire un tour…

grand place bruges

Malgré tout, le Markt reste un symbole de la ville à ne pas manquer, ne serait-ce que pour admirer la beauté de l’architecture flamande.

 

La Place du Bourg (Burg)

Centre historique de Bruges et ancien cœur du pouvoir, cette place pavée est moins impressionnante que le Markt mais abrite d’emblématiques édifices aux styles architecturaux variés :

    • L’Hôtel de Ville : bâtiment central du Burg, ce chef d’œuvre de style gothique est incontournable avec sa façade en pierre richement décorée et couverte de statues, ses trois tourelles et ses hautes fenêtres.
    • La Basilique du Saint-Sang : réputée pour abriter la relique du Saint-Sang, cette petite basilique à la façade gris foncé et ornée de sculptures dorées est magnifique.
    • Le Palais « Franc de Bruges » : accolé à l’Hôtel de Ville, ce superbe monument arbore une façade blanche parée d’innombrables dorures. Une charmante arche ouvre la voie à une ruelle annexe.

la place du bourg

 

Le Béguinage (Begijnhof)

Datant du XIIIe siècle et classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, ce lieu est un véritable havre de paix en plein centre-ville. On y accède gratuitement en passant sous une grande arche qui ouvre sur un chemin pavé. Le Béguinage abrite un grand jardin (fleuri de jonquilles au printemps) et des charmantes maisonnettes aux façades blanches où vit une communauté de sœurs bénédictines. Au milieu de ce décor est érigée l’église Sainte-Elisabeth.

Notre balade nous guide ensuite à quelques pas de là, au Minnewater (« Lac d’Amour »), un coin verdoyant où les cygnes mènent la belle vie. En continuant la promenade jusqu’au bout du parc, nous découvrons la Tour à poudre, un grand édifice cylindrique en briques. Une virée paisible et agréable au cœur de la végétation brugeoise.

 

Déambuler dans les ruelles pavées

Bruges ne se résume pas qu’à ces lieux emblématiques et regorge de nombreux autres trésors à découvrir en se baladant dans ses ruelles pavées. Le charme flamand opère à coup sûr, nous sommes émerveillés par ces bâtisses colorées, ces façades en briques et ces échoppes traditionnelles. Il convient de lâcher sa carte et se laisser transporter, prendre son temps, vagabonder, s’éloigner du centre et des touristes pour y revenir par un autre chemin… La ville belge a su préserver toute son authenticité pour laisser la magie opérer… Dans ce décor pittoresque, quelques lieux en particulier méritent le détour :

    • Le Musée Gruuthuse : même si nous ne l’avons pas visité, l’accès à sa cour intérieure est gratuit et permet de contempler ce somptueux palais en briques rouges.

musée gruuthouse

    • L’Église Notre-Dame : juste à côté du musée Gruuthuse se dresse cet imposant édifice religieux. Construite en briques dans la pure tradition flamande et dotée d’une grande tour, elle domine le paysage.
    • L’Hôpital Saint-Jean : cet ancien hôpital médiéval a servi de centre de soins jusqu’à la fin des années 70. Transformé depuis en musée, il surprend par son emplacement au bord de l’eau.

hopital saint jean bruges

    • La Cathédrale Saint-Sauveur : richement décoré, cet édifice abrite de nombreux trésors parmi lesquels un grand orgue, une collection de tableaux, des jolis vitraux et surtout des superbes tapisseries, extrêmement bien conservées. Bien que son allure extérieure n’impressionne pas autant que celle de l’église Notre-Dame, sa visite est incontournable et son entrée gratuite.
    • Le Guilde des archers de Saint-Sébastien : un bâtiment à voir pour son architecture si particulière et amusante avec ces « yeux » qui veillent sur la région…

guilde des archers

    • Les Maisons-Dieu : regroupées dans des jardins où règnent calme et sérénité, ces charmantes maisonnettes en briques blanches rappellent le Béguinage et abritent une petite chapelle ou un coin de prière. Elles sont aujourd’hui habitées par des personnes âgées.

les maisons dieu

    • La Place Jan Van Eyck : cette charmante place pavée porte le nom d’un célèbre peintre brugeois dont la statue trône en plein centre. Tout autour, de jolies façades flamandes côtoient des bâtiments historiques tels que la Loge des Bourgeois, ornée de sculptures et dotée d’une grande tour.
    • La Place des Tanneurs : bien plus modeste que le Markt et le Burg, cette place pavée n’en demeure pas moins charmante. Bordée de restaurants, il y règne une ambiance conviviale. On trouve en son centre une colonne portant deux lions tenant un bouclier, l’emblème des tanneurs.
    • Les Églises Sainte-Anne, Saint-Gilles et Saint-Jacques

 

Flâner le long des canaux

Les canaux occupent une place essentielle dans le paysage brugeois et lui apportent calme et sérénité. Les nombreux pontons qui l’enjambent ne font qu’embellir les façades flamandes pour former un décor magnifique.

canaux bruges

Longer le cours d’eau permet de découvrir la « Venise du Nord » d’une autre manière. Beaucoup de voyageurs optent d’ailleurs pour un tour en bateau, une activité qui ne nous a pas intéressé car très touristique (longue file d’attente) et assez chère (8€/pers. les 30 min). Nous avons préféré flâner sur les rives et prendre notre temps pour apprécier la beauté des lieux. Parmi les incontournables :

    • Le Quai du Rosaire : endroit le plus photographié de Bruges, il représente tout ce qu’il y a de plus emblématique dans la ville. Les canaux se mélangent aux maisons typiques des Flandres, le Beffroi en arrière-plan. Un véritable décor de carte postale.

quai du rosaire

    • Le Pont Saint-Boniface : ce petit pont médiéval se trouve au bout du jardin Arentshof, en direction de l’église Notre-Dame. Un lieu à la végétation florissante, où les canaux sont bordés de charmantes maisonnettes traditionnelles.

pont saint boniface

    • Le Moulin Saint-Jean : en longeant les canaux depuis l’entrée est de la ville, nous découvrons le charmant « quartier des moulins ». Parmi ceux conservés, le joli moulin Saint-Jean est le plus emblématique puisqu’il est toujours en activité. Perché au sommet d’une petite colline verdoyante, il domine le paysage de ses ailes bleu-blanc-rouge. Il règne dans ce lieu une atmosphère bien différente du centre historique, plus calme et reposante.

moulin saint jean

    • Les Portes de Gand (Gentpoort), des Ânes (Ezelpoort) et Sainte-Croix (Kruispoort)

 

Découvrir les spécialités locales

Nous ne pouvons parler de la Belgique sans évoquer ses riches et délicieuses spécialités culinaires. La visite de Bruges aurait mérité un food-tour pour découvrir toute la variété de la cuisine locale. Nous avons tout de même fait honneur à ce patrimoine qui a dépassé depuis longtemps les frontières…

    • Les gaufres

Spécialité incontournable du pays, les gaufres envahissent le paysage brugeois et se déclinent à foison. De Bruxelles ou de Liège, avec ou sans garniture, sucrée ou salée, les possibilités sont infinies. Le meilleur endroit pour en déguster une bien chaude est sans aucun doute Chez Albert. Un pur régal.

    • Le chocolat

Véritable savoir-faire local, les chocolateries ne manquent pas à Bruges, où les grandes chaînes comme Léonidas se fondent aux indépendants. Il devient difficile de faire un choix parmi toutes ces devantures se vantant d’être la meilleure chocolaterie de la rue, de la ville ou du pays. Et une fois à l’intérieur de la boutique, comment se décider face à tant de créativité et de gourmandises… Pour les plus curieux (nous ne l’étions pas assez), il existe même un musée du Chocolat (Choco-story).

Il ne faut pas quitter la cité flamande sans faire un tour dans the place to be du chocolat, The Old Chocolate House. En parlant de chocolat, l’endroit est noir… de monde, surtout à l’heure du goûter. La queue démarre au rez-de-chaussée de la jolie bâtisse, où se trouve la boutique, pour se terminer en haut des escaliers. Une longue attente… sauf pour nous qui parvenons à doubler tout le monde après qu’une table de deux personnes se soit libérée.

Dans une salle à la décoration authentique et d’époque, les serveurs enchaînent les commandes pour réguler le flux de visiteurs. La spécialité ? Les chocolats chauds. La carte propose tout un tas de chocolats (noir, au lait, praliné, au caramel, Guatemala, etc.) à faire fondre dans son bol de lait. Les plus gourmands comme nous peuvent même l’accompagner d’une bonne gaufre… à condition d’avoir l’estomac solide car la dose de lait servie a de quoi caler pour une journée entière ! Ne reste plus qu’à préparer son mélange, en intégrant l’énorme morceau de chocolat sélectionné à l’aide d’un petit fouet. Délicieux mais bourratif.

    • Les frites

Là encore, nous parlons d’un joyau de la culture belge. Servies à toutes les sauces, elles sont à déguster de préférence dans les traditionnelles friteries. À croire que tout n’est qu’une histoire de prénom à Bruges, nous avons fait notre baptême de feu Chez Vincent. Les serveurs ne lésinent pas sur la quantité, quitte à ce qu’elles s’échappent du cornet. Accompagnées d’une sauce au choix et de snacks typiques (fricadelle, viandelle et autres fritures), elles composent le déjeuner idéal à manger au coin de la rue. Pour les plus curieux (ce n’est encore une fois pas notre cas), il existe également le Musée de la Frite (Frietmuseum).

    • Les autres plats typiques

Les incontournables moules-frites font bien sûr partie du paysage brugeois comme toute ville belge qui se respecte. Pour un plat plus traditionnel de la région, il faut se tourner vers les carbonades flamandes, un mets à base de morceaux de bœufs cuits dans de la bière et de la vergeoise, servi avec du riz ou des frites (of course).

    • La bière

Pour accompagner ces plats et favoriser la digestion, rien de tel qu’une pinte locale. Ça tombe bien, il en existe des centaines dans le coin, toutes exposées sur l’impressionnant mur de The Beer Wall. Le lieu idéal pour découvrir une large variété de saveurs et/ou s’approvisionner en bières et produits dérivés à la boutique afférente.

Visiter Gand

Bien que Bruges soit une cité charmante qui mérite de s’y attarder, ses environs sont également intéressants à explorer, à commencer par Gand, située à 50 kilomètres et une vingtaine de minutes en train. Cette ville vivante partage les mêmes atouts que sa consœur flamande, à savoir une atmosphère médiévale, un centre historique piéton, des édifices emblématiques, des bâtisses à l’architecture typique et des ruelles pittoresques. Bordée par la rivière Lys, elle se découvre en déambulant au gré des découvertes…

 

Que faire et que voir à Gand :

  • Le Centre historique et ses trois monuments incontournables : le Beffroi, véritable symbole classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, la Cathédrale Saint-Bavon et l’Église Saint-Nicolas. Non loin du Beffroi, l’étonnant Hôtel de Ville est également à contempler.

grand place gand

  • Les quais du Graslei et du Korenlei : emblématiques de la ville, on y admire les superbes bâtisses flamandes d’époque qui longent la Lys. Un décor carte postale qui offre l’occasion de sortir son plus beau cliché de Gand.

quai de gand

  • Le Pont Saint-Michel : il enjambe la Lys et offre un superbe panorama sur la rivière et les quais, avec les édifices incontournables de la ville en arrière-plan.
  • Le Château des Comtes des Flandres : nous ne l’avons pas visité par faute de temps, mais il est impressionnant de simplement passer à côté de cette immense forteresse moyenâgeuse, comme posée sur l’eau.

chateau de gand

  • Le quartier Patershol : un charmant quartier à découvrir en déambulant dans ses ruelles pittoresques bordées de jolies bâtisses et de commerces (restaurants, cafés, boutiques).
  • L’art urbain. Gand est réputée pour ses nombreuses œuvres de street-art disséminées aux quatre coins de la ville. Un lieu en particulier symbolise cette vague artistique : Werregarenstraat. Ce passage étroit abrite sur ses murs d’innombrables peintures colorées en constante évolution. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme la « ruelle aux graffitis ».
  • La nourriture : les célèbres friteries occupent bien évidemment les rues de Gand. Dommage que le temps ait été aussi couvert, nous aurions pu déjeuner au bord de la Lys. La spécialité de la ville est le cuberdon, ce bonbon violet de forme conique au goût de framboise (et de sucre surtout). Une friandise assez particulière qui ne sera pas du goût de chacun.

Damme

Damme est un petit village pittoresque qui offre, à quelques kilomètres de Bruges, une bonne bouffée d’air frais loin des touristes. Un lieu calme et paisible qui pourrait servir de décor pour un tournage de films. Nous n’y sommes pas restés très longtemps en raison d’une météo capricieuse, mais nous avons tout de même bravé la pluie pour découvrir ses trésors, à commencer par l’église Notre-Dame.

Les ruelles sinueuses (et désertes) nous guident ensuite jusqu’à la grande place pavée et son bel hôtel de ville de style gothique. Sur le chemin, nous admirons les superbes maisons à colombage et bâtisses de caractère. Avant d’arriver jusqu’au point d’orgue de la visite, le canal de Damme et ses vieux peupliers. Un paysage sublimé par un charmant moulin à vent.

damme belgique

Le Coq (De Haan)

Bruges n’est située qu’à une heure de route du littoral, l’occasion parfaite pour découvrir les jolies plages bordant la Mer du Nord. Sur les conseils de nos hôtes, nous délaissons Ostende pour le charmant village de Le Coq. Malgré un temps maussade et même fortement pluvieux par moment, nous sommes émerveillés par ces bâtisses de caractère aux styles architecturaux variés (à colombage, en brique, aux façades colorées), certaines dotées de beaux balcons ou de tourelles.

le coq belgiqueSans oublier son authentique gare, toujours en activité.

le coq belgiqueAprès une promenade rafraîchissante sur la plage déserte, nous nous réchauffons avec de délicieuses carbonades flamandes. Un changement de décor qui conclut parfaitement notre périple dans les Flandres.

En bref

Pour ses monuments historiques, ses ruelles pavées, ses charmants canaux, ses bâtisses traditionnelles et ses spécialités culinaires, Bruges est à découvrir absolument. Elle mériterait une visite à chaque saison, au printemps pour profiter des parcs et jardins fleuris, à l’automne pour contempler les belles couleurs des feuilles. Plus globalement, c’est toute la région flamande qui vaut le détour pour la diversité de ses paysages, aussi bien médiévaux que côtiers. Une destination idéale pour un long week-end à proximité de Paris. L’occasion aussi de rapporter quelques souvenirs gourmands chez soi.

 

Rejoignez la première communauté d’échange de maison en France et empruntez à votre tour des maisons en Belgique et partout dans le monde à des prix défiant toute concurrence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.