4 jours pour visiter en Campanie : Visiter Naples et ses alentours

par pat_mntl
pat_mntl
1188 vues

Court séjour de quatre jours pour visiter la région de Campanie en Italier. De Naples et ses alentours : Naples, Pompéï, le Vésuve, Capri et la Côte Amalfitaine  Visiter la Campanie :…

1

Jour 1 : Une journée pour visiter Naples, la capitale de la Campanie.

2

Jour 2 : Pompéï et le Vésuve,  la réalisation d'un rêve d'enfance

3

Jour 3 : Capri, un incontournable pour visiter la Campanie

4

Jour 4 : Visiter la Côte Amalfitaine dans la région de la Campanie

Court séjour de quatre jours pour visiter la région de Campanie en Italier. De Naples et ses alentours : Naples, Pompéï, le Vésuve, Capri et la Côte Amalfitaine 

Visiter la Campanie : Détail du carnet de voyage

  • Itinéraire : Naples, Pompéï, le Vésuve, Capri, Sorrente, Positano, Amalfi et Ravello
  • Date et Durée du Voyage : dimanche 14 juillet 2019, 4 jours
  • Nombre de voyageurs : En Couple

Visiter Naples et sa proche région en quatre jours pleins nous semblait difficilement réalisable en voyageant, comme à notre habitude en mode routard. Aussi nous avons pris l’option de passer par une agence en précisant ce que nous voulions visiter, sans avoir à conduire sur place, sans avoir à se repérer, chercher, se perdre et perdre du temps dans les files d’attente pour les visites.

Des excursions ont donc été organisées au départ de notre hôtel en petits groupes de 6 / 8 personnes sauf pour le Vésuve où nous étions dans un bus mais où l’on nous déposait avec un horaire à respecter pour le retour.

Nous avons bénéficié d’un guide francophone pour Capri et pour Pompéï, les autres visites étaient libres et au goût de chacun en conservant donc une grande part de liberté. Le devis détaillé nous a permis de constater que l’hôtel petit déjeuner compris nous ait revenu 40% moins cher que si nous avions réservé en direct. Pour les excursions pas de différence de prix avec ce qui était proposé sur place avec l’avantage du tout prévu à l’avance.

Jour 1 : Une journée pour visiter Naples, la capitale de la Campanie.

Notre avion arrive aux alentours de 8h à Naples , nous survolons alors la ville avec une vision très nette des nombreux monuments, des reliefs, de la baie et du Vésuve, c’est un des plus  beaux panoramas de ville que nous ayons vu n avion, aussi choisissez si possible une place près d’un hublot,  ce n’était pas notre cas et nous l’avons regretté.

Un taxi nous attend et nous dépose au plus près de notre hôtel sachant que nous logeons Via Chiaia dans l’hôtel du même nom, une rue piétonne du quartier Espagnol.

Après 5 minutes à pieds dans cette rue plutôt chic et commerçante nous arrivons devant une porte monumentale, comme il y en a des centaines, en nous demandant comment l’ouvrir, c’est la peinture plus usée qui nous permet de découvrir un vantail minuscule qui permet l’accès à l’intérieur de la cour.

Visiter Naples (3).JPG

L’hôtel est un ancien Palacio, décor années 30, musique Napolitaine en sourdine , un charme suranné qui ne nous laisse pas indifférent, la chambre est dans le même style avec clim quand même et  la literie est bonne. L’accueil est extrêmement chaleureux, en Français s’il vous plait. Nous prenons quelques renseignements sur le lieu de départ des bus panoramiques qui font des circuits dans la ville et d’où l’on peut descendre et monter .

Je vous parle de cet hôtel parce qu’il est extrêmement bien situé et même en restant dans le secteur il y a déjà beaucoup à voir:

Visiter baie de Naples avec vesuve (44).JPG

L’accès à la baie de Naples avec Vésuve en toile de fond à 200m

Naples Piazza del Plebiscito à 100m

Piazza del Plebiscito à 100m

Visiter naples Galleria Umberto

Galleria Umberto I à 300m

Naples Théatro San Carlo 300m

Je ne peux que vous conseiller de prendre un bus du Naples City Sightseeing dont le départ se fait au pied du Castel Nuovo.

Le tarif pour 24h est de 23€ par personnes avec audioguide, il y a deux circuits auxquels on accède avec le même billet et  environ une demie heure d’attente entre une montée et une descente au même arrêt, ce qui laisse le temps d’explorer le secteur où l’on s’est arrêté.

Le matin nous avons choisi l’itinéraire historique, sachant que nous n’aurions pas le temps de flâner dans les musées , nous avons fait du repérage grâce aux infos dispensées par l’audioguide.

Rue de Naples (11).JPG

Nous nous sommes vite aperçu , que monuments, musées, églises à voir ou quartiers pittoresques étaient parsemés dans toute la ville, Napoli est très riche sur le plan architecturale.

Nous sommes allés nous mêler aux Napolitains sur un un grand marché dans le secteur populaire de Santa Chiara, il y avait foule mais à aucun moment, nulle part d’ailleurs, nous ne nous sommes sentis en insécurité, les Napolitains sont accueillants, souriants, fatalistes ou impassibles, moins bruyants, baratineurs ou exubérants que dans le nord. Lorsqu’on leur demande s’ils ne craignent pas une éruption du Vésuve ils détournent la conversation ou vous répondent que le sang de San Gennaro s’est liquéfié est qu’il n’y a rien à craindre. http://www.bellanapoli.fr/decouvrir/figures-napolitaines/saints/san-gennaro/

Naples marché visiter

Question propreté on a vu bien pire par contre si vous louez une voiture, la règlementation n’est pas respectée, les feux et stops sont grillés,  il n’y a aucune courtoisie, c’est à celui qui est le plus fort, rares sont les véhicules qui ne sont pas cabossés.

L’après midi nous avons suivi le second itinéraire qui longe la baie en remontant vers le Nord, du haut du bus les vues sont magnifiques malheureusement après plusieurs descentes du bus nous avons dû renoncer à l’exploration du bord de mer entièrement privé et inabordable à pieds.

Visiter Naples petit portVisiter Naples cote amalfitaine

Naples port de plaisance

Nous avons repris  le premier circuit pour aller dans le quartier des fabricants de santons et de crèches, une spécialité Napolitaine : Via San Gregorio Armeno. Sans doute parce que c’était un dimanche beaucoup étaient fermés et ce que nous avons vu ne  nous laissera pas un souvenir impérissable. Pour les amateurs de street-art il y a beaucoup à voir dans le secteur.

Visiter Naples (129).JPG

Jour 2 : Pompéï et le Vésuve,  la réalisation d’un rêve d’enfance

Je me souviens encore de cette jolie gravure sur un Tome de L’encyclopédie Tout L’Univers  montrant la vie de Pompéï avant la terrible éruption de 79 qui raya de la carte une ville commerçante et moderne de 20000 personnes sur 70 ha et à côté les photos de ce qu’il en restait.

La voir inondée de lumière, au pied du Vésuve qui veille sur elle ou  la menace, on hésite entre les deux,  est un vieux rêve réalisé.

Même après avoir vu de nombreux reportages et n’étant pas spécialement attirée par les ruines, j’avoue avoir été impressionnée par l’état de conservation des maisons, péristyles,  théâtres, thermes, fontaines…étonnant de voir encore les tuyaux en plomb qui alimentaient les fontaines en eau.

Emue aussi par les moulages de plâtre dans lesquels sont contenus les squelettes de quelques habitants pour qui la vie s’est arrêtée brutalement dans la stupeur et l’horreur.  Le volcan mesurait à l’époque environ 3000m et pour les Pompéiens il n’était qu’une montagne, il n’en fait plus que 1281 et sa présence encore monumentale laisse imaginer la place qu’il pouvait prendre dans le paysage.

C’est un endroit qui a dû être d’une rare beauté, on imagine sans peine une ville animée, moderne et esthétique.

Un incontournable à voir absolument, prévoir chapeau et eau, il y fait très chaud.

Visiter Naples Pompéï (65).JPGPompéï (20).JPGPompéï (42).JPG

Le Vésuve était la seconde partie de cette journée instructive et moyennement sportive, nous nous attendions à une ascension assez ardue en en ayant discuté avec une rencontre de la veille, finalement pas du tout, le bus nous a laissé à 200m du sommet et le chemin qui y monte est parfaitement aménagé, rien à voir avec notre première expérience avec les volcans, la Soufrière en Guadeloupe il y a 20 ans, où nous avions  vraiment beaucoup  souffert.

Il y a du monde là aussi mais beaucoup ne vont pas jusqu’au sommet,  pourtant le cratère est magnifique, 600m de long sur 200m de profondeur, une fumerolle nous rappelle que Monsieur ne fait que dormir.

S’en est d’ailleurs effrayant quand on voit qu’à ces pieds 70000 personnes sont dans la zone dite rouge en cas d’éruption et que 3 millions de personnes sont directement menacés.

Là encore un superbe point de vue panoramique sur la baie de Naples.

Vue sur la baie de Naples du vésuveVésuve (88).JPGVésuve (100).JPG

Jour 3 : Capri, un incontournable pour visiter la Campanie

C’était une excursion organisée par notre agence de voyage.

Nous avons rejoint un groupe pour visiter Capri et Anacapri.

Pour accoster  sur l’île il faut environ une heure à partir de Naples, c’est un gros rocher qui fait face à Sorrente (début de la côte Amalfitaine), c’est très très touristique, des minibus amène les touristes à Anacapri et les redescendent ensuite sur Capri, comme les routes étaient prévues pour des mulets et qu’elles ne sont pas assez large pour se croiser il y a pas mal d’attente pour monter à Anacapri, un peu moins bondée.

Rares sont les endroits vraiment préservés du tourisme, des boutiques partout et des prix 5 fois plus chers qu’à Naples. Il y a un point de vue époustouflant en prenant un télésiège à Anacapri pour le Monte Solaro (12€ par personne aller retour) , le tour de l’île en bateau (18€ par personne) ne permet pas de voir beaucoup plus si ce n’est de passer entre les Faraglioni di Capri .

Pour résumer Capri est à voir pour ses points de vues.

Visiter Naples point de vue Capri (34).JPGVisiter la ville de Capri naples (82).JPGPlage à Capri (1).JPGCapri (111).JPG

Jour 4 : Visiter la Côte Amalfitaine dans la région de la Campanie

De renommée internationale la Côte Amalfitaine jouit d’une réputation méritée, aussi bien sur le plan naturel qu’architectural avec ses villages colorés, accrochés aux falaises plongeant dans la mer et ses paysages grandioses et verdoyants, nous en avons pris plein les yeux.

Sur les quatre arrêts prévus, Sorrento, Positano , Amalfi et Ravello , nous avons préférés Positano et Ravello parce qu’il leur reste encore ce charme traditionnel inexistant à Sorrento, ville plus commerciale.

Amalfi bénéficie de très beaux points de vues et le complexe monumentale de St André est à visiter même si l’art sacré n’est pas du goût de tous, historiquement et architecturalement,  il est beau et intéressant.

Il fait bon se perdre à Positano et Ravello où chaque coin de rue dévoile une belle surprise ou une vue merveilleuse.

Nous avons été enchantés par cette belle découverte.

Visiter Naples Sorrente (10).JPG

Sorrento

Positano (31).JPG

Positano

Visiter Naples Amalfi (44).JPGRavello (49).JPG

Ces quatre jours bien remplis nous ont bien plus émerveillés que les Cinque Terre , il ne nous reste plus qu’à y retourner plus longuement pour poursuivre l’exploration.

@pat_mntl

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter