Visiter la Galice : top 15 des choses à faire et à voir

Arche rocheuse sur la plage des cathédrales
Vous projetez de visiter la Galice bientôt ? Découvrez notre sélection d'incontournables pour profiter pleinement de la région !

Pourquoi visiter la Galice ?

Informations sur le voyage

Envie d’un environnement verdoyant et d’un littoral déchiqueté ? Que diriez-vous de choisir la Galice pour vos prochaines vacances ? Sur l’extrême pointe ouest de l’Espagne, c’est une destination qui ravira tous les amateurs de nature ! On vous a sélectionné 15 incontournables à y visiter, pour ne rien louper des charmes de cette région !

A l’Ouest des Asturies et de Castille-et-Léon, la Galice est tournée vers l’Atlantique. Destination nature par excellence, la Galice est à privilégier pour les amoureux de randonnée et de plein air, entre ses vallées verdoyantes, sa côte aux falaises abruptes, c’est une région où les coups de cœur sont nombreux !

15 lieux incontournables à visiter en Galice

1- Santiago-de-Compostela

Peu importe que vous ayez fait le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle ou non, son aboutissement, Santiago-de-Compostela mérite néanmoins une halte au cours de votre voyage en Galice. Débutez votre excursion sur la place Do Obradoiro et la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, véritable enchevêtrement architectural. Poursuivez par la vieille ville qui est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco, appréciez en les arcades et les nombreuses places pleines de charmes. Si l’histoire et la culture locales vous intéressent, on ne saurait trop vous recommander de faire un détour par le Musée du Peuple Galicien ou bien la cité de la culture de Galice. Quoi de mieux pour débuter votre séjour que d’en apprendre plus sur cette région ?

La cathédrale de Saint Jacques de Compostelle
Photo par Jo Kassis

2- Le village de Combarro

Combarro est un village alliant la terre et la mer ! On y trouve en effet de curieux greniers sur pilotis et en bord de mer qui s’appellent les horreos et qui symbolisent à eux seuls le double emploi de paysan et pêcheurs que cumulaient beaucoup de villageois. Pour en profiter au mieux, on vous recommande de passer par la Promenade Maritime et de longer la côte jusqu’à la plaza de Chousa. Ne manquez pas non plus les cruceiros, ces croix de pierre dont la Vierge est toujours tournée vers le large tandis que le Christ, quant à lui, regarde vers l’intérieur des terres.

Vue sur les maisons de Combarro
Source : Flickr- aherrero

3- La plage des Cathédrales

Plage mythique de Galice, la plage des Cathédrales se prénomme ainsi en raison de ses arcades rocheuses, véritables voûtes naturelles sous lesquelles vous pouvez passer par marée basse. Si la marée vous le permet, n’hésitez pas à aller explorer les grottes et à admirer les falaises escarpées de cette côte. Attention en revanche, les arches sont totalement englouties par marée haute ! Ne vous faites pas surprendre !

Arche rocheuse sur la plage des cathédrales en Galice
Source : Flickr -Jl Cernadas

4- La muraille de Lugo

La muraille de Lugo est unique en son genre en Espagne. Non pas, car il s’agit d’une muraille, mais bien, car elle est intégralement préservée et date de la Rome antique ! C’est tout de même un ouvrage de plus de deux kilomètres de long, comportant dix portes et soixante et onze tours qui vous attend pour un état de conservation proche de la perfection ! Pour notre plus grand plaisir, on peut circuler au sommet de la muraille et ainsi faire le tour de Lugo, apprécier la vue tant intérieure qu’extérieure.

La muraille et sa tour de Lugo en Galice
Source : Flickr- Musical Photo man

5- La Tour d’Hercule

Encore un vestige de l’histoire antique, la Tour d’Hercule fut construite initialement pour servir de phare. L’ensemble, monumental et majestueux, s’ouvre sur la baie de la Corogne et domine sur un promontoire rocheux de 57 mètres. Non moins ambitieux, l’ouvrage fait quant à lui 55 mètres de haut ! De quoi vous assurer une vue superbe sur tous les alentours.

La Tour d'hercule, phare antique et sa baie
Photo par Eduardo Fernandez

6- Ribeira Sacra

La Ribeira Sacra est une région intérieure de la Galice parcourue par le fleuve Mino, sur les rives duquel vous trouverez tant des forêts que des vignobles ou encore des monastères. La Ribeira Sacra c’est une nature préservée, dont le paysage le plus emblématique est sûrement le spectaculaire Canyon Du Sol (que nous vous détaillons juste après). La bonne idée pour découvrir et savourer le rythme de cette région, c’est soit de parcourir le fleuve Mino à bateau ou sinon de partir en randonnée sur ses rives. Pour découvrir de magnifiques cascades, orientez-vous vers la Ruta do Loio tandis que pour les vignobles en terrasses, on vous recommande la Rota de los vinedos de Belesar.

Vue sur la Ribeira Sacra
Photo par Antonio Rull

7- Le Canyon do Sil

Le Canyon do Sil, c’est certainement l’incontournable parmi les incontournables lorsqu’on souhaite visiter la région de la Ribeira Sacra ! Car le fleuve Mino y sillonne entre les vallées et finit par former des méandres au milieu des forêts de chênes et châtaigniers. Pour en admirer la vue, on vous conseille le belvédère Los Balcones de Madrid. Bien sûr, l’option bateau ou randonnée que nous évoquions ci-dessus reste valable. Pour les amateurs, ne manquez pas non plus le patrimoine culturel de ce canyon parsemé de monastères, chapelles, églises comme le monastère de Santa Cristina de Ribas de Sil ou celui de Santo Estevo de Ribas de Sil.

Vue sur le Canyon do Sil
Source : Flickr-Lindah

8- Le Cap Finisterre

Du latin « finis terrae », là où la terre se finit, le Cap Finisterre est le point ultime de la Costa da Morte, littéralement la côte de la mort. Entre les plages sauvages, les rochers abrupts qui semblent sortir des fonds marins, le cap Finisterre enchante et produit toujours cette impression de bout du monde. Pour en profiter, on vous recommande le phare du cap Finisterre ou encore le sanctuaire de la Virxe da Barca qui pourrait presque être léchée par les vagues lors de fortes houles.

Le phare et le cap finisterre
Photo par Leonhard Niederwimmer

9- Pontevedra

Pontevedra est une ville accueillante, chaleureuse alliant nature et culture comme en témoigne ses rives sur le bord du Lérez qui vous conduira tout droit vers la Illa das Esculturas où vous attendent une multitude de sculptures sur une île de 7 hectares tout de même ! Pour ce qui est du centre historique, on y trouve un véritable concentré d’architectures d’époques variées comme le style roman pour les ruines de Santo Domingo alors que le Pazo de Mugartegui quant à lui, est plutôt d’époque Renaissance. Assez restreinte en taille, on ne peut que vous conseiller de vous laisser porter par vos flâneries… Elles vous mèneront forcément sur l’une des nombreuses terrasses animées ou vous feront découvrir fontaines (comme celle de la Plaza da Ferreria), blasons et façades ouvragées.

Façades à balcons de la ville de Pontevedra
Source : Flickr- Elholgazan

10- Les Dunes de Corrubedo

Si vous pensiez que les dunes sont immobiles, rendez-vous à Corrubedo pour vous détromper ! La Dune de Corrubedo se déplace en effet chaque année de plus en plus vers l’intérieur des terres. Elle mesure plus d’un kilomètre de long et plus de 20 mètres de haut. Autour, on admire les paysages de marais et le lagon de Carregal.

Dunes de Corrubedo
Source : Flickr- Naroh

11- Les îles atlantiques de la Galice

Pour les amateurs d’eau turquoise, de criques, plages sauvages et falaises abruptes, alors les archipels des îles atlantiques de la Galice sont faits pour vous ! Quatre archipels vous y attendent : Cines, Ons, Cortegada et Salvora. L’empreinte humaine y est presque inexistante et c’est par conséquent le paradis des espèces marines. En pratique, vous pouvez accoster sur l’un des archipels en bateau pour ensuite suivre un des itinéraires balisés. Après cette balade, vous pouvez déguster un pulpo a illa, la spécialité locale qui vous attend notamment sur l’île d’Ons.

12- Castro de Baroña

Direction cette fois une destination historique avec Castro de Baroña, un village celte qui conserve encore de superbes fortifications et des ruines de maisons ovales juchées sur des falaises rocheuses qui ont tout de la péninsule. La triple épaisseur de murailles est particulièrement saisissante avec ses lignes qui zigzaguent jusqu’aux rochers tout autant que la forme ovale des logements qui nous transportent directement en Irlande.

Les vestiges archéoligiques à Castro de Barona
Source : Flickr -Angaros

13- La Sierra d’O Courel

Des châtaigniers omniprésents, des maisons en ardoise regroupées en petits hameaux, une végétation riche et un brin mystérieuse avec ses chênes… C’est cet environnement naturel exceptionnel qui vous attend à la Sierra d’O Courel. Vous pouvez rayonner dans cette région par exemple depuis la ville de Samos pour de belles escapades en nature. Ne manquez pas cela étant de découvrir les Pallozas d’O Cebreiro, ces constructions traditionnelles ovales en pierre et chaume.

Vue sur la Sierra d'O Courel
Source : Flickr – Dr_Zoidberg

14- Le Mont Pindo

Le Mont Pindo porte le surnom évocateur d’Olympe celte, tout un programme nous direz-vous. Eh bien, vous avez raison. Le Mont Pindo s’élève à 627 m et vous pouvez en effectuer l’ascension en approximativement deux heures jusqu’au sommet d’A Moa, ne serait-ce que pour profiter du panorama qu’offre cette montagne granitique sur la mer, dont elle n’est éloignée que de deux kilomètres.

Rochers granitiques du Mont Pindo
Source : Flickr- Ondasderuido

15- San Andrés de Teixido

Attention, coup de cœur en perspective pour ce charmant village de montagne perché au milieu d’une nature sauvage et ses maisons de pierre. C’est également un lieu de pèlerinage, ce dont la multitude de tumulus témoigne sur la route du temple puisqu’il est de coutume pour les pèlerins de marquer leur passage par le dépôt d’une petite pierre, supposé selon la tradition parler en leur nom le jour du jugement dernier pour attester de leur passage à San Andrés. Enfin, pour la nature environnante, ne manquez pas les spectaculaires falaises de San Andrés de Teixido qui atteignent plus de 600 mètres de hauteur près de la mer !

L'église de San Andrés de Teixido
Source Flickr- Amaianos

Quelle est la meilleure période pour visiter la Galice ?

La Galice est une région très pluvieuse. Par conséquent, privilégiez la saison estival ou le début de l’automne, pour profiter d’un bel ensoleillement et de températures clémentes, d’autant que même au plus fort de l’été, les températures redescendent bien la nuit et procurent une fraîcheur bienvenue.

Combien de temps faut-il pour visiter la Galice ?

La Galice est une région idéale pour la visiter lors d’un road-trip, en camping-car ou en van. Les sites de l’arrière-pays étant assez reculés et éloignés les uns des autres, on vous recommande de disposer d’au moins une semaine pour prendre le temps de visiter.

Comment se déplacer en Galice ?

Si arriver en Galice est très simple, cela devient moins facile, du moins en transport en commun quand il s’agit de sortir des villes. Le plus simple reste de disposer d’une voiture pour pouvoir se rendre auprès des différents sites, notamment les plus reculés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *