Visiter la Martinique : Top 25 des choses à faire et à voir

visiter la martinique : que faire et que voir ?
Vous projetez de visiter la Martinique prochainement ? Quelle excellente idée ! Cette île des Antilles regorge de lieux incontournables que nous vous conseillons de faire ici dans ce guide.

Le top 25 des choses à voir et à faire en Martinique

Informations sur le voyage

  • Durée : 2 semaines
  • Nombre de voyageurs : En Famille
  • Budget par personne : 1350 euros €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks

Dans l’archipel des Antilles vous attend un mélange de paysages contrastés, de plages au sable volcanique noir, de falaises abruptes ou au contraire de plages et cocotiers à perte de vue… Un sud plus sec, voire désertique, par endroit et un nord tropical qui enchante par sa végétation luxuriante… Avez-vous deviné sur quelle île nous allons vous emmener aujourd’hui ? Oui, nous vous parlons bel et bien de la Martinique, cette île plus petite que la Guadeloupe, mais tout aussi merveilleuse à découvrir. Entre ses traditions, son histoire naturelle et humaine, ses paysages, vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous émerveiller ! Alors, chaussez vos palmes, votre tuba et votre masque, et suivez-nous pour un tour d’horizon martiniquais !

La Martinique est une île qui offre une multitude de visages et de paysages. Comme rien ne vous force à choisir entre l’un ou l’autre, nous vous conseillons plutôt de savourer les deux ! Voici le top 25 des choses à voir et à faire, du nord au sud et d’est en ouest !

1- Mettre ses doigts de pieds en éventails sous un cocotier

Difficile de se rendre dans une île réputée pour ses plages et ses cocotiers sans aller se baigner et en profiter ! Au sud-est de l’île, retrouvez un paysage composé de nombreuses anses et de baies paradisiaques.

Elles vous permettront de vous relaxer à l’ombre d’un cocotier, de savourer la tiédeur du sable sur vos pieds et les rayons du soleil sur votre peau. Au nord-ouest par contre, c’est un autre type de paradis qui s’offre à vous. Celui d’un éden plus sauvage, préservé et composé de falaises abruptes avec de petites criques que les voyageurs aventureux devront découvrir après une balade. L’occasion de se prendre pour un explorateur et de s’enfoncer dans la forêt tropicale pour admirer une plage de sable noir !

Chez Goyav, nous avons nos pépites, celles qui sauront vous séduire à coup sûr.

La Grande Anse des Salines

La très connue et réputée Grande Anse des Salines ne l’est pas pour rien. Sa promesse : des cocotiers et du sable à perte de vue qui vous permettront de vous abriter tout en profitant de la vue sur une eau turquoise.

L’îlet Madame

Les habitants des environs ont pour tradition le week-end de venir se baigner près des plages sublimes et plutôt confidentielles de l’île Madame. N’hésitez pas à vous laisser inspirer !

La plage du Trapèze sur l’îlet Chancel

L’îlet Chancel est le plus grand des neuf îlets du Robert et accueille l’une des dernières colonies d’iguanes. Hors mis cela, vous aurez également des vestiges d’habitation à explorer entre deux baignades sur ses plages. On y accède depuis la Pointe Savane en kayak par exemple ou encore en yole de pêcheur.

Anse des Galets

Près de l’Anse Couleuvre, voici une plage sauvage à proximité de Grand Rivière. Pour une expérience insolite et pour découvrir un autre visage de la côte, pourquoi ne pas y passer la nuit ? Faites-y un bivouac pour y admirer les étoiles et peut-être vous baigner en compagnie des tortues !

Cocotier Martinique
Source : Pixabay – jlxp

2- Aller faire le tour d’une mangrove et d’un îlet en canoë

La mangrove représente un biotope absolument fascinant et unique qu’il vous faut à tout prix découvrir en allant en Martinique ! Prenez le temps de l’explorer en canoë par exemple pour profiter de l’atmosphère paisible qui s’en dégage et pour arriver à surprendre les oiseaux, les crabes et autres petits habitants qui la composent. Le canoë est pour cela idéal, car il vous permettra d’être relativement silencieux et donc de ne pas les effrayer.

Cet écosystème fascinant s’observe depuis la réserve naturelle de la Caravelle, près de Trinité, ou encore près de Sainte-Anne.

Visiter mangrove en martinique
Source : Flickr – Jean-Marc Bilquez

3- Faire l’ascension de la montagne Pelée

La montagne Pelée est en réalité un volcan encore actif qui culmine à 1395 mètres d’altitude. Pour une durée de 4 h 30, vous vous offrirez un point de vue depuis le plus haut point de l’île pour un panorama magnifique !

Une petite précision cependant : le sommet est fréquemment dans les nuages, pensez-donc à bien vous renseigner sur la météo avant d’envisager cette randonnée et notamment concernant la pluie ! Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour gravir cette montagne. Nous vous présentons la plus courte, celle qui part du parking de l’Aileron. Attention cependant, la pente est raide et l’ascension abrupte, mais les points de vue et la végétation durant l’ascension et à destination en valent largement la peine !

montagne Pelée en Martinique
Source : Eugénie Peigné

4- Randonner à la presqu’île de la Caravelle

La presqu’île de la Caravelle se trouve à l’ouest de l’île et comporte une superbe réserve naturelle qui vous fera arpenter à travers ses itinéraires de randonnée, le visage plus accidenté de la côte atlantique. Comptez trois heures pour faire le circuit de la réserve pour une difficulté moyenne et qui vous permettra de découvrir des paysages variés et un écosystème préservé.

Parmi les merveilles de cet itinéraire : un phare, des sentiers forestiers, des vues sur l’Océan Atlantique, la mangrove et des crabes qui vous salueront à divers endroits ! Faites cependant attention au soleil qui peut surprendre durant la balade ; n’oubliez donc pas d’emporter chapeau et eau en grande quantité pour ne pas risquer d’insolation !

presqu’île de la Caravelle
Source : Ackermann Mariefrance

5- Visiter le Jardin de Balata

Le Jardin de Balata : une œuvre d’art botanique ! C’est un paysagiste, Jean-Philippe Thoze qui décida dans les années 1980 de créer autour d’une habitation créole un grand jardin où se mélangent les influences zen japonaises et les plantes tropicales martiniquaises ! Vous aurez même le droit d’admirer la canopée tropicale depuis un parcours suspendu dans les arbres. On vous garantit une vue magnifique avec des lianes qui s’entremêlent poétiquement avec les branches !

Le Jardin de Balata
Source : Mica

6- Visiter l’habitation Clément

L’habitation Clément vous permet de faire d’une pierre plusieurs coups : visiter une distillerie de rhum, découvrir une fondation artistique, voir d’anciens bâtiments de distillerie et des procédés de fabrication. En coup de cœur, nous pouvons vous citer la superbe maison créole du XVIIIe siècle, mais aussi ses jardins où diverses œuvres d’art contemporaines surprennent le visiteur au détour de chemins et de plantes.

L’ancienne distillerie a été restaurée en 2005 et vous propose actuellement de d’apprendre les différentes étapes de fabrication du rhum avec à la sortie une dégustation en boutique…

Visiter l'habitation Clément en martinique
Source : Flickr – SBPR

7- Faire une balade mémorielle au Cap 110

Le Cap 110 se situe à l’Anse Caffard près de la commune du Diamant : il s’agit d’un ensemble mémoriel en hommage aux victimes de la traite des noirs. Cette oeuvre est composée de gigantesques statues de 2,50 m qui marquent l’emplacement du naufrage d’un bateau négrier. Ce bateau s’est échoué au large en 1830 et avait provoqué 46 morts. Ce naufrage a été particulièrement symbolique pour la Martinique dans la mesure où ce fut le dernier de l’histoire de la Martinique.

L’artiste Laurent Vallère a ainsi pensé ses sculptures comme faisant face à la mer et regardant vers le lieu du naufrage, hommage symbolique à toutes les victimes. Il a également introduit différents indices qui permettent d’interpréter son œuvre et son message.

À l’instar du fait que ses statues soient blanches, ce qui est la couleur du deuil aux Antilles ou encore la répartition triangulaire des statues pour rappeler le commerce esclavagiste du même nom ! Une visite incontournable donc, pour s’imprégner de l’histoire chargée de la Martinique.

Cap 110
Source : Flickr – Gaël Chardon

8- Faire de la plongée à la Baie de Saint-Pierre

En parlant d’histoire, vous la côtoierez tout autant du côté de Saint-Pierre ! En 1902 s’est en effet produite une éruption volcanique de la montagne Pelée qui a été absolument meurtrière puisqu’elle a englouti littéralement ses habitants, soit plus de 30 000 personnes.

En même temps que la ville de Saint-Pierre était ravagée, une vingtaine de navires marchands sombraient également. Désormais, les vestiges de cette catastrophe se découvrent sous la mer, où vous pourrez admirer des épaves colonisées par des espèces aquatiques. Une sortie émouvante en mer où vous pourrez admirer les crabes, les langoustes, les poissons et les coraux !

Si vous êtes à la recherche d’une activité en Martinique, le plongée est certainement un incontournable !

plongée Baie de Saint-Pierre
Source : tropicme

9- Se rendre au bout de la Martinique : Grand’Rivière

Se sentir au bout du monde en se rendant à la pointe nord de l’île… C’est possible ! C’est en effet cette impression d’exploration qui va vous saisir lorsque vous arpenterez la route sinueuse jusqu’à la commune de Grand’Rivière. Au milieu d’une végétation luxuriante, à travers la montagne martiniquaise, la D10 s’arrête brutalement à Grand’Rivière.

On y découvre des falaises abruptes et une vie sociale qui respire la convivialité en prenant le temps d’arpenter les rues du village.

Grand’Rivière en martinique
Source : azilizbraiz

10- S’initier au Canyoning

La Martinique de par son climat tropical et son relief montagneux au nord vous permettra de découvrir l’adrénaline du canyoning à travers ses rivières, le tout environné de végétation tropicale et rafraîchi par l’eau claire des canyons ! Il y en a ici pour tous les niveaux. Les débutants préfèreront s’orienter du côté de la Savane Dury, à l’ouest de la montagne Pelée ou encore vers le canyon du Mitan près de la commune Morne-Vert. Pour les experts de canyoning qui nous lisent, sachez que vous trouverez votre bonheur du côté de Grand’Rivière !

Faire du Canyoning en Martinique
Source : kitecamp-martinique

11- Admirer la vue à la Trace des caps

Encore une randonnée, car la Martinique est une destination nature où l’on gagne à découvrir ses paysages ! Direction le Sud cette fois, sur le pourtour de la presqu’île Sainte-Anne qui propose durant une trentaine de kilomètres d’arpenter la Trace des Caps.

Vous souhaitez vous offrir un florilège de mangroves, de nature, de littoral, de plage de sable blanc et de paysage désertique ? C’est alors sur la Trace des Caps qu’il vous faut vous rendre !

Attention, ce sentier est considérable puisqu’il fait tout de même 27 km de long. Toutefois il ne présente pas de difficulté particulière et vous pouvez même diviser votre découverte en plusieurs sections et différentes journées.

Randonnée à la Trace des caps
Source : Deborah Doquin

12- Découvrir la richesse sous-marine en snorkeling

La Martinique n’est pas juste idyllique pour les férus de plongée ! Les amateurs de snorkeling ou ceux qui souhaitent admirer les fonds marins de la Martinique en famille notamment, pourront découvrir une grande partie de ses richesses sur la plupart de ses plages.

Quelques sentiers sous-marins ont été aménagés et nous vous conseillons déjà d’aller voir du côté de l’Anse Dufour, l’Anse Noire ou l’Anse d’Arlet qui sont également réputées pour la présence des tortues.

Bien sûr, le snorkeling se pratique sans modération aucune près des îlets du Robert ou sur toute autre plage de Martinique. La seule condition est de faire attention aux courants qui peuvent être traîtres, notamment près du Diamant et sur la face atlantique de l’île.

Masque et tubas en martinique
Source : Flickr – Francois Karm

13- Visiter le marché couvert de Saint-Pierre

À Saint-Pierre, mais également à Fort-de-France, ne manquez surtout pas l’ambiance chaleureuse et typique des marchés martiniquais ! Cela vous donnera un aperçu des légumes et fruits locaux. Mais ce sera aussi pour vous l’occasion de faire la découverte de plats locaux, d’épices telles que le colombo ou le piment et tout simplement de vous imprégner de l’atmosphère unique qui s’en dégage ! Prêtez l’oreille à l’agréable et chantant accent créole en dégustant votre mangue ou votre encas !

Le marché couvert de Saint-Pierre
Source : Flickr – *SHERWOOD*

14- Visiter l’écomusée de Martinique

Si vous vous intéressez à l’histoire de la Martinique, direction son écomusée, près de Rivière-Pilote ! Cela vous donnera l’occasion notamment d’appréhender son patrimoine culturel, son métissage de population et de découvrir de belles collections archéologiques ainsi que d’aborder l’esclavagisme et l’agriculture sur l’île.

Un projet ambitieux donc, mais avec un pari réussi qui vous permettra de ressortir de là avec une meilleure connaissance de l’île et de ses habitants.

A la sortie, on vous conseille de vous rendre à la plage de l’Anse Figuier, juste à côté pour vous offrir une baignade en récompense.

Visiter l'écomusée de Martinique
Source : Tux-Man

15- Randonner à la savane des pétrifications

Sur la pointe sud de l’île, près de Sainte-Anne, venez découvrir un ensemble de plages sauvages avec de l’eau turquoise. Laissez-vous séduire par ses sentiers forestiers et un pont sur lequel vous devrez laisser parler l’équilibriste qui sommeille en vous (on ne vous en dit pas plus… Pas d’inquiétude, dans le pire des cas vous tomberez dans de l’eau à température ambiante, assez peu profonde de surcroît et sur fond de sable !).

Admirer la silhouette des cactus, l’austérité des falaises et piquer une tête près d’une plage déserte… Cela vous tente ? Attention à bien vous protéger du soleil cependant, cet itinéraire de 4km se trouve en plein soleil !

randonnée à la savane des pétrifications
Source : Hervé NICOLAS

16- Découvrir la gastronomie locale

Pendant votre voyage en Martinique, il est impensable de ne pas goûter aux spécialités culinaires ! Là encore, l’histoire est partout et se découvre même à travers les plats locaux. Par exemple, vous vous apercevrez qu’en Martinique on mange notamment beaucoup de morue. Cela vient du fait que les navires du commerce triangulaire transportaient de la morue séchée qui faisait office d’aliment peu onéreux pour les esclaves dans les plantations de canne à sucre.

La morue fait désormais partie intégrante du patrimoine, et se déguste en autres en délicieux acras ou en féroce d’avocat ! Le poisson, le boudin et les épices sont également à l’honneur dans la cuisine créole martiniquaise, mais il faudrait plusieurs paragraphes pour vous énumérer toutes les spécialités de cette cuisine métissée et savoureuse. Laissez-vous guider par vos papilles et votre odorat, la curiosité sera votre meilleur atout pour découvrir tous ces plats !

Les acras de morues en martinique
Source : theroundmartinique.com

17- S’offrir une balade culturelle et architecturale à Fort-de-France

Fort-de-France mérite le détour et une escapade ! Bien sûr que vous voulez vous reposer à la plage et boire des Ti Punch. Mais si vous souhaitez également découvrir la vie locale et le dynamisme de Fort-de-France, n’hésitez pas à vous prévoir une matinée pour découvrir ses marchés et ses pépites architecturales. On vous cite par exemple la bibliothèque Schœlcher ou encore la cathédrale Saint-Louis à admirer.

Visiter Fort-de-France en martinique
source : flickr – D-Stanley

18- Suivre les traces de Gauguin

Gauguin a séjourné en Martinique en 1887 de juin à novembre. Vous pourrez d’ailleurs découvrir la case où il a habité au centre d’interprétation Paul-Gauguin. Selon lui, c’est en Martinique que lui est venue l’inspiration pour ses œuvres sur la Polynésie qui l’ont ensuite rendu célèbre. Ce centre d’interprétation permet aux petits et aux grands d’aborder son univers, ses couleurs, ses odeurs de façon ludique et interactive. Une activité à faire en famille et pour tous les âges !

tableau The Big Tree - Paul Gauguin
Source : Flickr – UGArdener

19- Le Zoo de la Martinique

En voilà un zoo insolite qui n’est pas réservé aux plus petits, loin de là (mais qui les ravira tout de même) ! On vous décrit le cadre : des ruines d’une ancienne habitation Latouche qui vous proposent un parcours qui retranscrit à la fois l’histoire du lieu et vous permet de découvrir la faune des Antilles ! Vous pourrez vous émerveiller entre autre devant les papillons et leurs couleurs tout autant que dans la volière qui vous permet d’admirer les espèces fascinantes de Martinique et des Antilles.

Visiter le Zoo de la Martinique
Source : Flickr – gillyan9

20- Découvrir un haut-fond blanc

À une petite distance de la commune du François, entre les îlets Oscar et Thierry, ne manquez pas les hauts-fonds blancs et sablonneux !

De quoi s’agit-il ? Ce sont en fait des fonds de sable peu profonds, entre 50 cm et 1,50 m qui se trouvent entre les îlets et abrités par des récifs coralliens. Le plus connu d’entre eux est la baignoire de Joséphine où l’on prend plaisir à se baigner dans une eau cristalline qui vous arrive à la taille.

Mais d’autres hauts fonds blancs tout aussi beaux et mieux préservés du tourisme existent également ! Pour profiter au maximum de l’ambiance paisible, nous vous conseillons de réserver votre excursion en semaine de préférence, loin de l’affluence du week-end. Cette sortie vous donne également l’occasion de déguster un ti’punch ou un jus les pieds littéralement dans l’eau !

haut-fond blanc de martinique
Source : ticanots

21- La randonnée du canal des esclaves

Attention, âmes sensibles s’abstenir ! Cette randonnée qui suit un canal construit par les esclaves au XVIIIe siècle est en effet vertigineuse ! À réserver par conséquent aux personnes qui n’ont pas peur des hauteurs. Pour les amateurs de sensations et de vues époustouflantes, aucun doute cependant : cette randonnée vous subjuguera en plus de vous donner une petite pointe d’adrénaline ! Vous allez en effet y longer un muret par endroit très étroit qui ne fait pas plus de 40 cm de large avec d’un côté le canal bordé de forêt tropicale et de l’autre… Le vide !

randonnée sur le Canal des Esclaves en martinique
Source : Elise Authelet

22- Mettre ses sens en éveil à l’Habitation Céron

Ancienne sucrerie du XVIIe siècle, l’habitation Céron a aujourd’hui pris la direction de l’agrotourisme en réhabilitant notamment une cacaoyère. Vous pourrez y découvrir la récolte et la torréfaction des fèves de cacao et y apprendre à fabriquer du cacao. Mais vous pourrez aussi profiter d’un jardin remarquable qui abrite de superbes arbres séculaires et un cours d’eau qui procure à ce parc un air féérique. On vous signale d’ailleurs un majestueux arbre à pluie, un Zamana vieux de 350 ans qui déploie sa ramure protectrice de 5000 m² sur le parc.

Habitation Céron martinique
Source : Jean-Baptiste Barret

23- Visiter le musée de la Savane des Esclaves

Voici un musée qui vous surprendra : il s’étend sur trois hectares, à ciel ouvert près des Trois-îlets. Vous y découvrirez la reconstitution d’un village amérindien, mais également celle d’une rue avec les habitations des esclaves (la rue Case-Nègres).

En plus de ces 25 cases traditionnelles qui vous apprendront le mode de vie d’antan en Martinique, deux jardins vous attendent. Un jardin créole et un jardin médicinal vous permettront d’appréhender la flore endémique de l’île ainsi que la médecine traditionnelle. Une visite adaptée à la curiosité des petits comme des grands. Petit bonus : vous pourrez même y apprendre à faire du cacao au cours d’un atelier !

musée de la Savane des Esclaves
Source : lasavanedesesclaves

24- Découvrir l’histoire de la canne à sucre

Toujours à Trois-îlets, ne manquez pas l’ancienne distillerie de Vatable la Maison de la Canne qui vous fera découvrir l’histoire de la Canne à sucre en Martinique. Car le destin de la Martinique est intimement lié à la culture de la canne à sucre et à son corollaire, l’esclavage. La Maison de la Canne vous permet ainsi d’apprendre les procédés de fabrication des produits dérivés de la canne à sucre, dont le Rhum !

Visiter la maison de la Canne en martinique
Source : collectivitedemartinique

25- Admirer les cascades martiniquaises

Que ce soit la cascade Couleuvre, celle de Didier, la Martinique vous permet de découvrir de superbes chutes d’eau en famille, car les itinéraires sont accessibles à tous les âges pour une durée de marche restreinte. Le résultat par contre est sans appel : des cascades majestueuses qui dévalent des parois mousseuses au milieu de la végétation tropicale… Que demander de plus ?

Voir la cascade Didier
Source : dbrothier

Visiter la Martinique en pratique

Comment se rendre en Martinique et comment s’y déplacer ?

Rejoindre la Martinique se fait essentiellement par avion depuis la France. Des vols partent tous les jours en direction de Fort-de-France depuis Paris pour une durée de neuf heures environ. Comptez six heures de décalage horaire en été et cinq heures en hiver. Une fois sur place, nous vous recommandons de louer une voiture qui vous permettra de découvrir les localités les plus reculées et nombre de petites plages et randonnées délicieusement isolées au nord de l’île.

Quelle est la meilleure période pour aller en Martinique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la Martinique malgré son climat tropical offre tout de même des variations climatiques que l’on peut prendre en compte pour organiser son voyage. Ainsi, nous vous conseillons si possible d’éviter de vous y rendre durant les mois de juillet et août, car c’est alors la saison des pluies. De juin à novembre, avec un pic en août et septembre, c’est ainsi la période humide et la saison des cyclones en Martinique. On vous recommande de vous y rendre pendant ce que les Martiniquais appellent la saison sèche qui s’étend de décembre à avril. L’autre avantage de cette période est qu’en plus l’humidité est basse, ce qui est plus facile à supporter pour nous autres continentaux que le taux d’humidité fatigue rapidement (notamment lors de randonnées).

Où loger en Martinique ?

La réponse à votre question « où loger en Martinique » dépend de votre budget et de vos envies ! Pour des vacances à la mer et où seules quelques petites balades vous intéressent, nous vous recommandons de poser vos valises au Sud près des Anses d’Arlet (au sud-ouest). C’est d’ailleurs là que se trouvent la plupart des infrastructures touristiques et où vous trouverez une variété d’offres, allant des hôtels luxueux aux gîtes plus intimistes.

Toutefois si vous désirez un aperçu plus exhaustif de l’île et que vous avez quelques jours à consacrer à l’Est et au nord de l’île, on ne peut que vous conseiller de loger à différentes étapes. Par exemple près du François ou du Robert pour l’Est afin de pouvoir découvrir la presqu’île de la Caravelle et les îlets de la Martinique. Pour le nord, c’est depuis Saint-Pierre que vous y accèderez facilement.

Si nous conseillons cela, c’est également, car les distances sont assez longues à parcourir en dehors du sud de l’île. Les routes sont sinueuses et il vous faudra un temps parfois étonnamment long pour rejoindre quelques destinations plus reculées.

Quels sont les endroits à éviter en Martinique ?

La Martinique est touchée par le phénomène des sargasses, ces algues qui s’échouent sur les plages et qui, une fois qu’elles entrent en décomposition, dégagent un gaz à la fois malodorant et mauvais pour la santé ! Toutefois pas de panique, toute la Martinique n’est pas concernée et nous vous indiquons les endroits épargnés. Les sargasses sont charriées par les courants de l’Océan Atlantique et viennent donc majoritairement s’échouer sur l’est de l’île, les plages du Sud sont ainsi globalement protégées. Notez aussi que les algues sont surtout présentes d’avril à juillet ; en dehors de ces périodes, vous aurez moins à vous en préoccuper.

En période humide, faites attention aux moustiques qui transposent potentiellement différentes maladies dangereuses pour l’homme. Un anti-moustique puissant, des vêtements longs et des moustiquaires la nuit seront vos meilleurs alliés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.