1 Semaine à Tenerife en Décembre

visiter tenerife que faire
1 semaine à Tenerife début décembre

Carnet de voyage : que faire à Tenerife ?

Informations sur le voyage

  • Durée : 1 semaine
  • Nombre de voyageurs : Entre ami(e)s
  • Budget par personne : 500 euros €
  • Budget utilisé pour :
    • Vol ou transport
    • Logement
    • Activités
    • Visites
    • Food & drinks
  • Itinéraire : Visite de Tenerife. Jour 1: Arrivée. Jour 2: Côte Ouest. Jour 3: Anaga, Santa Cruz, La Laguna. Jour 4: La Orotava, Garachico. Jour 5: Teno, Masca. Jour 6: Teide, Los Gigantes. Jour 7: Costa Adeje, Los Abrigos.
  • Logement(s) recommandé(s) :
  • Adresse(s) recommandée(s) :
    • Restaurant El Cine, Costa Adeje
    • Restaurant El Makami, Costa Adeje

Jour 1. Voyage-Arrivée

Décollage de Nice à 12h45 pour l’aéroport de Tenerife Sud. 3h30 de vol pour arriver aux Canaries où le climat surnommé “printemps éternel” nous accueille par un beau soleil et une température de 20 degrés bien agréable en ce début décembre !
À peine le temps de récupérer notre voiture que nous prenons la direction du sud Ouest de l’île, vers la Costa Adeje (l’une des plus touristiques de l’île mais que nous allons découvrir de manière différente avec un logement loin des complexes hôteliers 5*). Nous nous arrêtons d’abord faire quelques courses pour les prochains jours avant de récupérer le logement. Celui ci se situe sur les hauteurs de Adeje, à 35 minutes de l’aéroport et s’appelle La Cabanita.
Nous sommes chaleureusement accueillis par Isidro qui, dans un mélange d’espagnol d’anglais et de français nous fait découvrir l’endroit. Il s’agit d’une maison en bois, à 1000 d’altitude, en pleine campagne avec une vue à couper le souffle sur la côte et d’où on distingue même La Gomerra et El Hierro (autres îles des Canaries). Arrivés à l’heure du coucher de soleil, la vue est vraiment incroyable et nous visitons le jardin de Isidro (qui habite à peine plus bas) et contient moutons, poules, canards, oies, chats, chiens… Il ramasse Pour nous des œufs frais et nous prenons tranquillement nos marques dans ce qui nous semble être un petit Havre de paix !coucher de soleil tenerifecoucher de soleil tenerifecoucher de soleil tenerife

Jour 2. Côte Ouest

Programme établi un peu tard mais établi quand même avant qu’Isidro, le propriétaire de notre logement, passe nous dire bonjour et nous donne quelques pistes pour améliorer le programme de la journée. Le souvenir du programme changé à la dernière minute au cours de mon voyage à la réunion ne refait (malheureusement) pas surface et nous modifions donc notre programme. Direction El Puertito, plage le long de la Costa Adeje et la Cala de Las Tortugas, qui comme son nom l’indique doit nous permettre de voir des tortues selon ses dires. Nous trouvons de jolies criques ou nous profitons pour nous baigner, beaucoup de naturistes, mais absolument pas une trace de tortue ni même de poisson dans ces eaux… Nous déjeunons tout de même ici car l’endroit est joli avant de reprendre la route vers Los Gigantes, point phare de la journée.

tenerifetenerifeplage tenerife

Toujours sur les conseils de notre hôte, nous partons en direction de Playa San Juan qui est censée être une plage magnifique. C’est une très jolie plage certes mais rien d’extraordinaire et nous préférons avancer sur notre route car l’heure tourne et l’endroit ne mérite pas de s’y attarder plus que ça. Nous continuons vers Alcala où Isidro nous à dit qu’il y avait une piscine absolument incroyable. L’hôtel est très beau, la piscine est superbe et immense mais nous comprenons là qu’Isidro n’a pas très bien compris ce que nous recherchions pendant notre voyage…hotel alcala

piscine alcalaDirection Los Gigantes, nom donné aux fameuses falaises géantes qui surplombent la mer. Paysage grandiose un peu pollué par toutes ces constructions affreuses de promoteurs immobiliers pour retraités en vacances… Nous venons pour faire une balade en bateau (que nous avions initialement prévue le matin avant de changer nos plans) pour voir baleines, dauphins et les falaises par la mer. Sauf qu’à 16h, en décembre, il fait toujours bon mais il y a moins de touristes donc les excursions ne se font pas tous les jours et aujourd’hui, pas de sortie à cette heure-ci… Encore une raison de bénir celui qui nous a, très gentiment c’est vrai, fait changer tout notre itinéraire pour au final rater tout ce que nous avions prévu.
En rentrant vers Adeje nous passons par le petit hameau de Tamaimo, où se trouve (toujours selon les conseils de notre hôte) un endroit extraordinaire pour acheter du fromage local, et là pour finir sur la série des bons conseils… L’endroit est fermé et désertique ! Cette fois c’est sûr, je ne modifierai plus jamais un plan à la dernière minute, même sur conseil d’un local censé connaître les lieux parfaitement ! L’expérience à la réunion avait été physiquement éprouvante, celle ci nous a fait perdre beaucoup de temps pour peu de choses.
Finalement nous rentrons vers Adeje ou je profite d’un joli coucher de soleil pour courir quelques dizaines de minutes. Une journée paradoxale se termine donc avec de très jolis paysages mais la sensation de n’en avoir pas vu beaucoup par rapport à ce que nous aurions pu voir…

 

adejeadeje

 

Jour 3. Anaga, Santa Cruz, La Laguna

La décision de ne plus écouter personne d’autre que nous étant prise, nous partons ce matin pour la pointe nord est de l’île, el Parque rural de Anaga, lieu de jolies randonnées. Nous passons par le point conseil à l’entrée du parc où plusieurs options nous sont proposées (de 1h à 2 jours de randonnée). Nous en choisissons une de 4h pour avoir le temps de faire autre chose après et parce que le temps n’est pas très beau ce matin (ciel nuageux très bas). Le guide de l’entrée nous certifie qu’il ne pleuvra pas. Nous commençons la rando par une forêt très dense, très humide qui me fait penser à certains points de Mafate à la réunion puis nous en sortons pour nous approcher de falaises abruptes où le soleil fait même une courte apparition ! Nous en profitons pour déjeuner et faisons 1/2 tour avec un retour par un autre chemin pour effectuer une boucle et pas un aller retour. La difficulté n’est pas extrême comparativement à ce que nous connaissons dans le Mercantour mais la pluie se met à tomber (merci le guide pour ces précieux conseils !!), fine mais de plus en plus soutenue et nous arrivons finalement après 3h30 de marche et une chute bien violente pour moi à cause d’une glissade, plus de peur que de mal mais demain risque de me rappeler que je suis tombé bien fort… Après un goûter dans un bar où notre accent français trahit notre anglais, nous décidons de quitter le parc pour essayer de trouver du beau temps, ou du moins du temps sec.montagne tenerifemontagne tenerife

montagne tenerifetenerifeOuf! L’arrivée à Santa Cruz de Tenerife (capitale de l’île) est effectivement sèche et même plutôt ensoleillée. On passe de 10/12 degrés mouillés à 23 au soleil et nous en profitons pour garer la voiture et se promener dans les rues de la ville qui se trouve être très jolie. Le côté authentique de l’île est vraiment présent ici avec des maisons colorées, des rues pavées, des petits bars et restaurants de spécialités. Nous sommes loin des complexes immobiliers du sud et des touristes retraités venus jouer au golf et nous trouvons ça hyper agréable!la recoya de tenerifesanta cruzsanta cruz

Après Santa Cruz, nous allons vers La Laguna, ville coloniale ayant gardé un caractère authentique encore plus marqué que la capitale. C’est aussi la ville la plus étudiante de l’île. Des magasins modernes se mélangent avec goût au style ancien assumé de la ville. Des églises magnifiques, des maisons de pierre volcanique bien décorées auxquelles s’ajoute le charme des illuminations de Noël qui commencent à s’allumer pendant notre visite. La ville est très petite, elle tient entre 4 rues délimitant de petites ruelles piétonnes en pierres vraiment agréables et nous fait regretter de n’avoir pas prévu d’y loger 1 ou 2 soirs car il semble y avoir tout ce qu’il faut pour bien manger et sortir dans une ambiance purement locale.

santa cruzla lagunala laguna

Jour 4. La Orotava, Garachico

Nous quittons le soleil du sud pour le nord où alternent des éclaircies parmi les nuages et des averses courtes mais très soutenues. Arrivés à la Orotava nous trouvons une jolie petite ville, très authentique avec un passé colonial important et donc des maisons de couleur avec des jolis balcons de bois, des grands jardins et des rues pavées à n’en plus finir. Elle est d’ailleurs considérée comme l’une des 3 plus jolies ville de l’île avec la Laguna (voir hier) et Garachico que nous verrons plus tard. La pluie intermittente mais soutenue nous oblige à nous abriter de temps en temps mais cette visite constitue neanmoins un nouveau coup de cœur pour son architecture !orotavaorotavaorotava

Étape “obligatoire” sur notre route puisque nous passons devant, cette petite ville n’a d’intérêt que le célèbre dragonnier (arbre presque millénaire), originaire de la région et qui sécrète une résine rouge appelée le sang du dragon qui aurait des vertus médicales… 5 euros pour voir un arbre de près non merci donc nous nous contentons de le voir depuis la place qui le surplombe et ça suffit largement. Peu de monde dans le nord jusqu’ici mais beaucoup ici (tiens tiens on peut se garer et voir une attraction en marchant moins de 100 mètres). L’arbre vaut le coup d’œil mais rien de plus…

orotava

Dernière pépite du nord pour notre semaine à Ténérife, Garachico. Dans le même style que les précédentes, une ville qui respire l’authenticité et le calme. Les couleurs du coucher de soleil donnent un côté encore plus magique à ces églises, rues pavées et maisons de couleurs aux balcons de bois et le fait qu’elle soit située au bord de l’eau y ajoute encore une petite touche de charme supplémentaire. Bref, Santa Cruz, La Laguna, La Orotava et Garachico, apparemment souvent oubliées par des touristes à la recherche de stations balnéaires sont des petites merveilles de ville ayant réussi à garder leur authenticité et nous regrettons seulement de ne pas y avoir logé pour s’imprégner un peu plus de l’ambiance locale…

garachicogarachicogarachico

Jour 5. Teno, Masca, Costa Adeje

Direction l’extrême Nord ouest pour la première partie de cette journée. L’objectif est de faire une randonnée dans le parc del Teno. Nous ne trouvons pas beaucoup d’informations sur les randonnées avant notre départ et espérons en trouver à l’office du tourisme sur place. C’était sans compter sur le fait que nous sommes le 6 décembre, jour de la fête de la Constitución ici… Quelle était la probabilité d’avoir besoin d’un renseignement précis un jour férié ? Nous décidons donc de nous engager sur un sentier sommairement décrit dans notre guide. Le temps est très beau mais le vent souffle très fort.. Nous montons 1h dans une forêt qui nous protège du vent puis arrivons sur une crête où pour le coup nous ne sommes plus du tout protégés et là ça souffle vraiment vraiment fort et les nuages sont arrivés à une vitesse incroyable, la pluie avec. Nous rebroussons donc chemin, la montagne ne souhaite décidément pas que nous la parcourions ici…teno

Après cette très courte randonnée, nous reprenons la route vers le sud, toujours sous une pluie battante. La route est magnifique mais très étroite et sinueuse et de nombreux touristes la parcourent, certains sans savoir conduire ce qui la rend particulièrement dangereuse. Nous passons par le village de Masca, perché dans cette vallée et haut lieu de tourisme pour ses points de vue sur celle ci avant de retourner vers le bord de mer pour profiter enfin un peu de la plage. Nous restons quelques heures sur une plage au hasard de la Costa Adeje où nous profitons pour nager, bronzer et faire un footing au coucher du soleil. Ça fait du bien de se poser quelques heures avant de remonter dans notre campagne pour la dernière nuit dans la cabanita.

costa adejemontagne tenerife

plage tenerife

Jour 6. Teide, Los Gigantes

Nous étions venus sur cette île en grande partie pour lui et les conditions météo nous ont empêché de monter jusqu’à son sommet mais nous ne pouvions pas partir de là sans l’avoir approché: le Teide, volcan en sommeil culminant à 3800 m d’altitude. Nous arrivons rapidement dans le parc où la température est en chute libre à mesure que nous avançons. 4 degrés au téléphérique qui ne monte pas depuis quelques jours en raison du vent, on voit le sommet du volcan enneigé donc la rando aurait vraiment été compliquée. Le paysage est tout de même sublime avec des grands espaces, des pics acérés et rochers gigantesques, c’est sublime. Les paysages volcaniques offrent vraiment une atmosphère particulière entre la magie et la sensation de fin du monde. Il fait très froid mais nous décidons de nous approcher des roques de Garcia (grandes formations rocheuses) pour faire quelques photos puis nous reprenons la route en direction de la côte ouest où quelques points de vue valent encore une fois le détourteideteideteideteide

 

Passer de 3 degrés à 25 en moins de 1h30 c’est possible à tenerife et nous quittons donc le froid du volcan pour la chaleur du bord de mer où nous attend le dernier incontournable de l’île, que nous n’avons pas pu faire le premier jour, les falaises de los Gigantes vues de la mer. Nous embarquons à bord d’un petit bateau à moteur de la compagnie Maritima Acantilados et croisons de nombreux dauphins avant de nous rapprocher des falaises en passant par la baie de Masca. Nous apercevons la fin de la rando du “Barranco de Masca” interdite en raison du risque de chutes de rochers et en cours de travaux, que nous aurions bien voulu faire si elle était accessible et qui semble vraiment magnifique. La vue sur les falaises est vraiment incroyable depuis la mer, avec selon le guide, des hauteurs de plus de 500 m par endroit (peut être que les distances sont plus difficiles à evaluer depuis la mer mais il nous semble que ce chiffre est largement surestimé !). La beauté de la nature d’un côté contraste avec une petite partie de la falaise complètement dévastée par les constructions de grands complexes immobiliers sans aucun charme (comment est il possible d’avoir laissé construire ça ici ?). Après un petit stop baignade pour ceux qui le veulent, le retour en contrebas des falaises est vraiment spectaculaire et nous confirme que nous avons bien fait de revenir ici pour voir les falaises autrement que d’en haut

dauphin tenerifeteideteide

Jour 7. Costa Adeje, Los Abrigos

Dernier jour plein sur l’île de Ténérife. Le programme du jour est simple, plage et détente puis achat de souvenirs avant le départ demain. Nous profitons d’un dernier bain de soleil en fin d’après midi sur la très jolie petite plage de sable noir de Los Abrigos, réputé pour son port de pêche. Puis nous nous élevons de quelques virages dans la montagne pour observer le soleil se coucher une dernière fois derrière la Gomerra.

 

costa adeje

 

 

Tenerife est une île magnifique à visiter. Avec Promovacances, vous trouverez des offres de séjours tout inclus en hôtel de charme sur cette île espagnole. Les prix sont très intéressants !

Où dormir à Ténérife ?

Voici les meilleures villes où dormir à Ténérife :

  • La capitale, Santa Cruz de Tenerife
  • Puerto de la Cruz
  • Los Gigantes
  • Puerto de Santiago
  • Callao Salvaje
  • Côte Adeje

Trouvez un hôtel ou un logement à Ténérife au meilleur  prix en cliquant  ici


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *