Randonnée dans la vallée de la Bode (Bodetal) (Allemagne)

par LaBeletteQuiVoyage
LaBeletteQuiVoyage
Surnommée le Grand Canyon du Harz, la vallée de la Bode est impressionnante ! Elle est entourée de contes et de légendes : les sorcières et le Diable y sont rois. Suivez-nous dans une rando de 22km, à 280m de hauteur, puis au fond des gorges. Panorama assuré !
1

Topo de la randonnée

2

La Vallée de la Bode (Bodetal)

3

De Thale à l’Hexentanzplatz

4

La-Viers-Höhe

5

Prinzensicht

6

Pfeil-Denkmal

7

Weißer Hirsch

8

Sonnenklippe

9

Hirschgrund

10

Que visiter ensuite ?

11

Harzer Wandernadel

12

Logement

13

Détails techniques sur la randonnée

 

Randonnée dans la vallée de la Bode

Découvrez d’autres idées de randonnées et de carnets de voyage sur notre blog de l’Allemagne

Topo de la randonnée

  • Pays : Allemagne
  • Massif : Parc National du Harz
  • Difficulté : Moyenne
  • Distance : 22 km
  • Dénivelé positif : 784 m
  • Informations supplémentaires : auberge ou refuge, Panorama, Parking, Accès en train, Accès en bus

La Vallée de la Bode (Bodetal)

La vallée de la Bode court sur 10km entre Treseburg et Thale, dans la région du Harz, en Saxe-Anhalt (Allemagne). Elle est surnommée « le Grand Canyon du Harz », et même si je n’ai vu le Grand Canyon qu’en photo, je trouve que la comparaison est « un peu » exagérée 😉. Ceci dit, la Bodetal est impressionnante : la gorge est de 140m de profondeur vers Treseburg, et 280m vers Thale. Autant dire que la vue depuis les hauteurs est magnifique !

Nous avons exploré cette vallée en faisant une randonnée en boucle depuis Thale. Le chemin monte jusqu’à la populaire Hexentanzplatz, d’où on a les meilleurs panoramas, puis redescend jusque Treseburg. Le retour se fait par le fond de la vallée, juste au-dessus de la rivière. Je vous raconte notre randonnée, et je vous montre tous les points de vue à ne pas rater !

De Thale à l’Hexentanzplatz

A Thale, nous nous sommes garées au parking « Parkplatz für Lifte zur Rosstrappe und Hexentanzplatz », qui est celui des télécabines, proche de la gare (Hauptbahnhof). Il est énorme ! Garez-vous dès que vous pouvez, restez proche de la gare et du rond-point. Nous n’avons pas vu de parcmètre, mais j’ai lu plus tard sur internet que le parking est de 3 euros pour la journée… Je suis perplexe…

Bref. 7h40 du mat’. Nous avons chaussé les bonnes chaussures de rando, mis les sacs-à-dos avec les sandwiches et les gourdes, et hop, c’est parti ! D’abord en direction du rond-point, puis nous avons suivi la Parkstraße, qui passe devant le parc avec l’église, sur notre gauche. Nous avons pris à droite dans la Hubertusstraße : ça y est, nous sommes au début du chemin de randonnée !

foret thale

Nous avons suivi le marquage avec le point bleu, et la direction de Hexentanzplatz. Le chemin monte en serpentant au travers de la forêt : c’est là qu’il y a le plus de dénivelé. Et c’est tellement joli déjà, avec les gros rochers ! Et oui, ces photos sont bien prises à l’horizontale 😉

foret thale

foret thale

Nous sommes arrivées à une première vue dégagée sur Thale, mais ce n’était pas encore assez haut. Par contre, il y a d’impressionnants rochers qui sortent de la forêt.

foret thale vallée de la bode

Nous avons continué de monter, puis est arrivée la belle vue sur Thale.

foret thale vallée de la bode

Au bout d’une heure de marche/grimpe, nous sommes arrivées en haut, sur un plateau. L’Hexentanzplatz est un peu plus loin, mais nous sommes directement dans le bain, grâce à cet accueil un peu glauque…

foret thale vallée de la bode

L’Hexentanzplatz… Littéralement, « la place où dansent les sorcières ». La région du Harz, et plus spécifiquement cet endroit, est lié à de nombreux contes et légendes avec des sorcières et le Diable (voir la légende du Teufelsmauer, dans mon article concernant la randonnée sur le Mur du Diable. Cela se traduit aujourd’hui par des festivals et des célébrations où les gens se déguisent en sorcières. Par exemple, lors de la nuit de Walpurgis (die Walpurgisnacht) qui est du 30 avril au 1er mai, un grand feu et un festival de danse sont organisés à l’Hexentanzplatz, et également sur le plus haut sommet du Harz, le Brocken.

Après le panneau qui nous a donné la chair de poule, il y avait des cabanes, mais il était encore trop tôt et tout était fermé (même les toilettes) : café, théâtre en plein air (Bergtheater), musée, parc animalier, pistes de luge d’été… L’endroit est en fait aménagé, et il y a des télécabines et 2 immenses parkings. Eh oui, vous pouvez également arriver ici en voiture ! Ce qui veut dire que c’est facilement accessible, et donc potentiellement blindé de monde. Finalement, en y étant vers 8h40, nous étions plutôt tranquilles.

Nous avons continué de suivre le marquage avec le point bleu, sur la route pavée, en direction de l’Hexentanzplatz. Il y a de nombreuses sculptures en bois représentant des sorcières.

foret thale vallée de la bode

Puis nous sommes passées à côté de l’Hexenhaus, la maison des sorcières, qui a la tête en bas ! Elle se visite, mais seulement à partir de 10h.

foret thale vallée de la bode

Nous nous sommes dirigées vers l’hôtel-restaurant sur la droite. Il se situe juste en bordure des gorges, et en passant derrière, on a accès aux plus beaux points de vue ! Il y a des barrières, des escaliers en roche, c’est facile d’accès, mais il faut quand même regarder où on met les pieds (spéciale dédicace à Isa 😉 )

foret thale vallée de la bode

De là, on a des vues superbes sur la vallée de la Bode. Et c’est là qu’on réalise qu’on a bien grimpé depuis le début de la rando ! Tout au fond, on peut voir une maison : il s’agit de la maison d’hôtes / restaurant Königsruhe, par lequel nous passerons à la fin de notre rando.

foret thale vallée de la bode

foret thale vallée de la bode

Nous avons pris notre temps, en marchant le long des barrières et du gouffre, pour bien profiter de la vue. Pour moi, ça a été l’endroit le plus remarquable de toute cette rando. A certains endroits, il y a des rochers qu’on peut escalader, mais faites attention, c’est vraiment haut… Vers le dernier point de vue avant de repartir dans la forêt, on peut voir l’hôtel-restaurant de la Hexentanzplatz en haut à droite : il est vraiment au bord 😉

foret thale vallée de la bode

La-Viers-Höhe

Nous avons ensuite marché dans la forêt, le long du parc animalier, en suivant toujours le balisage avec le rond bleu. Nous nous sommes rendues au point de vue « La-Viers-Höhe », qui porte le nom d’un grand garde-forestier du 19ème siècle. Il venait souvent dans cette partie du Harz, et ayant remarqué la beauté du site, a fait en sorte de développer des chemins de randonnée pour les touristes.
Comme ce point de vue fait partie du carnet de randonneur Harzer Wandernadel (je vous en parle en fin de carnet), il est également bien indiqué sur les panneaux de direction, par un signe avec un petit tampon et la référence « HWN 72 ».

La-Viers-Höhe

D’ici, on peut voir une partie de la vallée et la ville de Thale, mais je trouve que c’est moins impressionnant que depuis la Hexentanzplatz.

La-Viers-Höhe

Prinzensicht

La prochaine étape était le point de vue du Prinzensicht (HWN 70), qui nécessite de faire un aller-retour par rapport au chemin principal. En repartant de La-Viers-Höhe, nous avons pris le 1er chemin à droite, mais nous avons stoppé rapidement : ce chemin descend, et c’était louche, ahah ! Il s’agit en fait du Hirschgrund Steig, qui redescend au fond de la vallée (donc vous pouvez écourter la rando ici). Nous avons dû remonter un peu plus haut, avant de prendre le chemin vers la droite.
Nous avons suivi les panneaux, et marché dans la forêt, puis au travers un espace dégagé. Et ça ne nous disait rien qui vaille, car le chemin était légèrement en descente, sur plus d’un kilomètre… Mais je voulais récupérer le tampon pour mon carnet de randonneur, et en général les points de vue en valent la peine…

Arrivées au Prinzensicht, il y a en fait 2 points de vue… qui ne sont pas transcendants par rapports à ceux qu’on venait de voir, lol. Ça reste joli quand même !

prinzenshicht

Pfeil-Denkmal

Nous avons fait demi-tour, pour retourner sur le chemin principal. Allez hop, un bon kilomètre en montée ! Nous avons ensuite pris à droite, sur un long chemin quasiment droit, à travers les rondins de bois coupés. Il me semble que c’est là que le balisage devient un point rouge, mais quoi qu’il en soit, il y a de nombreux panneaux et les lieux sont très bien indiqués.

Pfeil-Denkmal

Le chemin passe très près d’une route (L240), puis repart dans la forêt. Nous sommes ensuite arrivées au Mémorial de Pfeil (Pfeil-Denkmal), faisant également partie du Harzer Wandernadel (HWN 68).
Il s’agit d’un monument dédié à Wilhelm Pfeil, un spécialiste et scientifique forestier, qui avait une connaissance inouïe des arbres : il a écrit de nombreux livres, mais plaçait l’observation au-dessus de tout connaissance théorique/spéculations. Sa célèbre maxime est «Demandez aux arbres comment ils veulent être élevés, ils vous en apprendront mieux que les livres».

Pfeil-Denkmal

Weißer Hirsch

Nous avons continué en direction du point de vue du Weißer Hirsch (HWN 67). Le sentier est large, c’est vraiment tranquille. Un peu trop, peut-être… Au bout de 40 minutes, nous y voilà !

Weißer Hirsch

Weißer Hirsch

C’est un beau point de vue sur Treseburg, qui se trouve 150m plus bas. A partir d’ici, le chemin descend sérieusement à travers les bois pour rejoindre la ville et le fond de la vallée de la Bode.
A Treseburg, nous avons suivi la route principale sur la droite, jusqu’au grand pont pour les voitures. Juste avant le pont, nous avons pris à droite, en direction d’un pont piétonnier avec des barrières blanches. Il y a un grand panneau avec une carte de rando. Nous nous sommes arrêtées ici pour manger notre sandwich.

Weißer Hirsch vallee_de_la_bode

Sonnenklippe

Nous avons suivi le chemin marqué avec un triangle bleu, le long de la rivière. C’est également balisé avec une sorcière sur son balai : on suit en fait une partie du chemin de trek « Harzer Hexen Stieg », qui fait une centaine de kilomètres entre Osterode et Thale, et traverse donc tout le Harz ! Pour sûr, c’est un trek que je dois planifier 😊

Une fois engagé sur le large chemin, impossible d’en sortir avant Thale : il longe la rivière au fond des gorges. Notre prochain point d’intérêt, c’était le Sonnenklippe (HWN 69), un rocher sur lequel ont poussé des arbres.

sonnenklippe

Hirschgrund

Ensuite, je pensais qu’on allait rentrer en longeant tranquillement la rivière. Mais pas du tout, lol ! Au final, on n’est pas si près de l’eau, et il y a beaucoup d’arbres entre la rivière et le chemin. Et non, ce n’est pas plat : tantôt dans la forêt, tantôt le long de rochers avec des barrières, le chemin fait quelques montées et descentes.

Hirschgrund vallée de la bode

Hirschgrund vallée de la bode

Hirschgrund vallée de la bode

Malgré cela, j’avoue que cette partie nous a semblée interminable, nous avions l’impression de beaucoup marcher, pour au final ne pas bouger beaucoup sur la carte, lol. Environ 2h après le Sonnenklippe, nous sommes enfin arrivées au Pont du Diable (Teufelsbrücke).

Hirschgrund vallée de la bode

Encore un petit effort, et nous arrivons à Hirschgrund (HWN 178), où se trouve la maison d’hôtes Königsruhe, la « petite » maison qu’on voyait au fond de la vallée depuis l’Hexentanzplatz. Cette auberge date de 1834, et a été nommée Königsruhe suite au passage du Roi de Prusse.

Hirschgrund vallée de la bode

C’est ici que se trouve le pont le plus photographié de la région : le Jungfernbrücke. C’est un pont en pierre, dont la légende raconte que seules des personnes vierges peuvent le traverser sans qu’il s’écroule… Si vous décidez de traverser le pont (à vos risques et périls, selon si vous croyez à la légende ou non… ahah), vous vous retrouvez au Hirschgrund Steig, qui monte au point de vue de La Viers Höhe.

Hirschgrund vallée de la bode

C’est un point super touristique, car facilement accessible depuis le centre de Thale. En fait, si je décalais le cadrage de la photo un chouia sur la droite, vous verriez les tables du resto avec un grand nombre de personnes… Ça casse un peu l’ambiance, lol.

Il nous restait encore un peu de chemin à parcourir avant de retrouver la voiture. Cette fois, on marche le long de la rivière.

Hirschgrund vallée de la bode

Nous avons fini la rando au pas de course, car il s’est mis à dracher bien comme il faut ! Nous sommes passées devant les télécabines qui mènent au Rosstrappe, puis nous avons rejoint la voiture.

Que visiter ensuite ?

Si vous avez encore un petit peu d’énergie, vous pouvez prendre les télécabines jusqu’au Rosstrappe (HWN 71). C’est un superbe point de vue qui se situe juste au-dessus de Königsruhe, et juste en face de l’Hexentanzplatz. Certes, les télécabines ne sont pas fatigantes, mais une fois en haut, il faut marcher un peu et crapahuter sur les rochers pour accéder aux différents points de vue.
Vu qu’il pleuvait, nous y sommes allées le lendemain, en voiture. Il y a un parking en haut, et il faut compter 45min sur place, depuis la station haute des télécabines / le parking. Le Rosstrappe est un gros rocher qui s’avance dans la vallée : c’est donc un chemin en cul-de-sac, avec des vues sur les deux côtés.

vallee_de_la_bode.jpg

vallee_de_la_bode.jpg

vallee_de_la_bode.jpg

Selon la légende, Brunhilde, la fille du roi, s’était enfuie à cheval pour échapper à des ravisseurs. Le cheval aurait sauté au-dessus de la vallée de la Bode, de l’Hexentanzplatz jusqu’au Rosstrappe, et il y aurait ainsi laissé la marque / le trou que l’on peut voir dans la roche…
Il se situe vers la pointe, sur le côté droit. Il y a un panneau explicatif sur les barrières, vous ne pouvez pas le manquer 😉

Si vous restez plus longtemps dans la région du Harz, il y a énormément de belles randonnées à faire : n’hésitez pas à cliquer sur mon profil pour accéder à la description des randos et des visites que j’ai faites.

Harzer Wandernadel

Alors justement, si vous êtes fans de rando, je vous conseille le carnet à tamponner du Harzer Wandernadel ! Il répertorie plusieurs endroits d’intérêt dans le Harz, que ce soit des points de vue, des attractions touristiques, des rochers un peu spéciaux… Il convient même aux non-randonneurs, car vous y trouverez également des endroits intéressants et facilement accessibles. Vous pouvez trouver les infos (en allemand) sur le site du Harzer Wandernadel.

Cette randonnée de la vallée de la Bode vous permettra de tamponner les 6 endroits suivants :
– Stempelstelle 72 / La Viershöhe
– Stempelstelle 70 / Prinzensicht (Aussichtsturm)
– Stempelstelle 68 / „Pfeil“ – Denkmal
– Stempelstelle 67 / Weißer Hirsch (Aussichtspunkt)
– Stempelstelle 69 / Sonnenklippe (Bodetal)
– Stempelstelle 178 / Hirschgrund (am Gasthaus Königsruhe)

Logement

Nous étions dans un airbnb à Wernigerode, où j’étais déjà restée lors d’un précédent séjour. Ce petit appart est parfait pour 1 ou 2 personnes : au calme et situé à 2km du centre-ville, avec un accès facile à l’autoroute, donc une bonne base pour visiter le Harz. En logeant à Wernigerode, il faudra rajouter la taxe de séjour (payer sur place, en liquide, 2,80 euros/personne/nuit). En é change, vous recevrez un carnet de bons de réductions et un accès gratuit aux transports en commun.

Détails techniques sur la randonnée

– Boucle de 22km depuis le parking
– Dénivelé de 784 m
– Nous avons commencé à 7h40 et nous sommes arrivée à Hexentanzplatz avant l’ouverture des activités (moins de monde, mais du coup pas de visites et pas d’accès aux toilettes)
– Nous avons mis 6h en déplacement, et 7h40 avec les pauses (dont le pique-nique)

Contactez-moi si vous voulez mon fichier .gpx.
Je vous mets ici mes captures d’écran de Strava. Autrement, j’ai fait cette carte interactive avec mes randonnées et balades dans le Parc National du Harz.

map strava vallée de la bode

A bientôt, pour la suite de nos aventures dans le parc national du Harz !

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter