La Vuelta l’Huemul – Patagonie – Argentine

trek_vuelta_huemul_patagoni
Partir à l’aventure, défier les vents, la pluie et le froid pour découvrir les magnifiques paysages de la Patagonie Argentine sur l’un des plus beaux trek du pays - Sans Guide -

  Trek en Patagonie : La Vuelta / Huemul

Informations sur le voyage

  • Durée : 5 jours

 

« Le vent souffla, mais suffisamment peu pour nous laisser avancer et passer les deux cols de la randonnée sans s’envoler ! De quoi admirer de magnifiques point de vues sur cette mer gelée et les plaines de la Patagonie. Trois tyroliennes passées, 1km de glacier franchit, de la moraine à foison, des abdos et jambes en compotes, mais surtout, surtout des paysages magiques traversés ! »

Topo de la randonnée

  • Durée : 5 jours
  • Pays : Argentine
  • Massif : Cerro Huemul
  • Département : Santa Cruz
  • Difficulté : Facile
  • Distance : 80 km
  • Dénivelé positif : 3000m
  • Informations supplémentaires : Bivouac autorisé, Panorama, Lac

El Chalten

 Après un long trajet depuis la Carretera Austral au Chili, nous arrivons en plein coeur de la Patagonie, en Argentine, entre les lagunes, la pampa désertique et les montagnes. Bienvenue dans le parc national des glaciers (Parque Nacional Los Glaciares) !  C’est ici, perdu au pied de la Cordillère des Andes, que se trouve le petit village de El Chaltén, la capitale nationale du trekking, un immanquable dans le pays et pour cause !

el chalten

C’est ici que culmine l’emblématique Mont Fitz Roy (3441m). À son coté, on trouve également le timide et vertigineux Cerro Torres (3138m) se cachant bien trop souvent dans les nuages. Ces deux magnifiques rocs fascinent les randonneurs et donnent du fil à retordre aux alpinistes et grimpeurs aguerris. 

el chaten trek huemul Me voici au paradis du randonneur, dans un décor de rêve dans le grand Sud de l’Amérique du Sud. Quelle claque en arrivant, en voyant ces impressionnantes montagnes au loin ! Je ne me lasserais jamais de ces paysages. 

Nous sommes début mars, il y a encore pas mal d’amateur de marche, mais on sent que l’hiver arrive… ce n’est pas plus mal si il y a un peu moins d’affluence sur les sentiers.

Il existe ici de nombreuses randonnées, allant de la demi-journée à plusieurs jours de marche; l’occasion d’aller voir de plus près, le Fitz Roy ou encore le Cerro Torre… mais pas que ! Pour ceux qui ont du temps et une bonne forme, le trek du Huemul saura vous plaire !

Présentation de La vuelta al Huemul

La Vuelta al Huemul est considéré comme l’un des plus beaux treks de la Patagonie, et pourtant ce n’est pas au côté de l’imposant Fitz Roy que la fameuse boucle de 4 jours passe. « Huemul », c’est le nom d’une montagne qui se situe à 20km de El Chalten, le Cerro Huemul. C’est aussi avant tout le nom du cerf andin de la région, un animal en danger d’extinction. 

Moins connu, moins fréquenté et plus sauvage, ce trek propose des paysages éblouissants, sur le champ de glace coincé entre l’Argentine et le Chili, sur le lac Viedma, et bien d’autre… . 

Difficulté du trek :

La Vuelta al Huemul « classique » comprend 4 jours de marche soit à peu près 75km de marche et 3000m de dénivelé positif. Ce trek est classée comme difficile dans la mesure il demande d’avoir une certaine expérience en randonnée et un équipement spécifique : Météo capricieuse et vent violent, passage en tyrolienne de 2 rivières et marche sur un glacier. 

Si les garde-parcs tiennent un discours qui peut faire peur sur ce trek, c’est avant tout pour éviter que n’importe quel « touriste » peu averti s’y aventure. Le trek reste largement accessible à raison d’une bonne fenêtre météo et de vigilance. Si vous êtes un minimum sportif, à l’aise avec la montagne (pas besoin d’être un expert) et que les tyroliennes ne vous font pas peur, vous apprécierez ces quelques jours de marche ainsi que le challenge et l’aventure qu’offre cette superbe randonnée. 

parcours trek vuelta huemul

 

Variante :

Parce qu’avec mon ami, on est un peu des « foufous », nous décidons de rajouter un détour de un jour à ce trek. Nous allons donc passer par  la laguna Torres, y dormir avant de rejoindre le 1er campement du trek Huemul en passant par le Paso de las Agachonas. Ce détour nous permettra surement de voir le Cerro Torre puis de profiter d’un point de vue sur le Fitz Roy équivalent au mirador del Loma del Pliegue Tombado. 

Voici une carte (peu qualitative … aie) de la boucle ci à coté :

Préparer le trek al Huemul

1) S’informer : 

Dès notre arrivée, nous partons faire un tour au Centre d’information « Guardaparque Ceferino Fonzo ». Le centre se trouve à l’entrée du village, il ouvre à 9h. Il  n’y a pas meilleur endroit pour se renseigner sur les randonnées du coin, à faire en fonction de votre niveau, sur la météo et sur l’accessibilité actuelle des sentiers. Les garde-parcs sauront vous donner un maximum de temps pour vous aiguiller sur l’ensemble du parc. C’est aussi le point de départ idéale des divers sentiers.

Les treks ici sont libres et gratuits, mais si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de faire une randonnée en solitaire, vous pouvez engager un guide.

Vous trouverez sur le site officiel de la ville quelques informations supplémentaires :  https://elchalten.com/v4/es/trekking-autoguiado-en-el-chalten.php 

Mais aller sur place vous serez encore mieux renseigné !! 

trek huemul

2 ) Préparer son matériel : 

 La Vuelta al Huemul est un trek de plusieurs jours, il faut donc penser à s’équiper de tout le matériel pour camper et pour se nourrir : une tente, un duvet bien chaud, un tapis de sol, un réchaud, une gamelle, des vivres, etc. Il est aussi conseillé d’avoir des vêtements chauds. Même l’été, la Patagonie reste une région froide, surtout s’il y a du vent, voir de la pluie.  Par préventions, il faut prendre une carte topographique du site (en vente à El Chalten) et une petite trousse de secours. 

Point Campement : 

Pour information, Il n’y a pas de « refuge ». Le parc a cependant mis en place des zones de campement qu’il est fortement recommandé d’utiliser par soucis de préservation du parc. Elles ont été bien pensés  et découpent assez bien le trek. On y est bien protégé du vent et une source d’eau (rivière ou lac) est toujours à proximité. 

Par ailleurs, le trek contient deux passages en tyrolienne pour passer des rivières (3 dans notre variante). Cela requière un matériel spécifique obligatoire : 

  • 1 baudrier
  • 2 mousquetons dont 1 en acier 
  • 1 cordelette de 35m 

J’ai entendu dire qu’il était possible de traverser ses rivières en question à pied … Peut-être si par chance il n’a pas plu depuis un certain temps… mais l’eau est glaciale et tumultueuse, je  ne vois pas trop comment nous aurions pu les traverser autrement qu’en  tyrolienne.  

   Nous avons donc loué ce matériel à El Chalten dans un magasin de montagne : « Viento Oeste » au nord de la ville. Ce magasin proposait des prix intéressants. S’il est préférable de prendre un baudrier et deux mousquetons par personne, nous décidons de ne prendre qu’un baudrier pour deux, par souci d’économie, mais aussi de poids. Il s’avère que nous n’étions pas les seules à user de cette russe !  Nous avons ainsi payé 1600 pesos les 5 jours de locations de matériel, soit 20€(tx de change 1€ =80$pesos). Vous pouvez également louer ici tente, tapis et duvet. 

 

3) S’enregistrer : 

C’est le règlement, avant de partir marcher sur les sentiers éloignés tel que le trek Huemul, il est obligatoire de s’enregistrer au centre d’information ou directement sur internet (voici le lien du formulaire s’il est toujours actuel : https://forms.gle/7cxA4vQ6qgrcQPDT7). Vous devrez tout de même aller visionner une vidéo qui détaille tous les passages à risque, directement au centre d’information du parc (vous pouvez le faire juste avant le départ ou la veille, tout en allant revérifier la météo). 

Ce formulaire est une sorte de déclaration sous serment, certifiant que vous avez pris connaissance du parcours, de ses dangers et que vous possédez l’équipement adéquat. 

Il est précieux de le remplir pour des raisons donc de sécurité et d’assurance. En cas de problème quelconque, le Parc disposera de toutes les données utiles pour agir. Un papier est à remettre au retour, pour prévenir de la fin de votre trek. 

N. B. :  Le site se réserve de droit de vous interdire l’entrée pour des raisons météorologiques, ou encore de préservation… faites leur confiance ! 

 

4) Partir 

     Nous préparons donc l’intendance, nous vérifions la météo et c’est parti pour 5 jours de marche intense et surtout incroyable ! La météo devrait être de notre côté, mais il faut rester prudent. La Patagonie offre de bonnes surprises comme de mauvaises, sa météo y est capricieuse et son vent impétueux. 

Petit point bonus environnement : On ne le répète pas assez souvent, mais prévoyez un sac poubelle pour ramener tous vos déchets, y compris le papier toilette usagé ! 

Jour 1 - El Chalten à Laguna Torre :

 -> 9km – 300m de dénivelé positive – 2h à 3h de marche  <

La première journée de trekking est plutôt tranquille. Le profil de la randonnée est très plat et bien balisée.

Au vu du ciel un peu couvert ce matin, nous décidons de partir après le déjeuner. La météo devrait être bonne le reste de la randonnée, « idéal » pour passer les deux cols principaux et généralement venteux…Aujourd’hui, ça sera un peu pluvieux : En mars il est un peu plus difficile de trouver une bonne fenêtre météo pour des trek de plusieurs jours. Il faut parfois faire preuve de patience. 

trek vuelta huemul campement el chalten

Campement : Le camping  le plus proche de la laguna Torre est le Campement d’Agostini. Il se trouve à seulement 10 min du lac, de la vue sur le Cerro Torre et son glacier.  Aucune autorisation ou permis est à demander, il faut simplement respecter les lieux. En bonus, il y a des toilettes sèches ici.

Après avoir mis la tente et nos affaires au sec, nous partons admirer la vue à la laguna, nous marchons ainsi jusqu’au Mirador Maestri au bout à droite. 

 

trek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonie

Jour 2 - Laguna Torre à Toro Camp

-> 13km – 800 m de dénivelé positive  6h de marche – 1 tyrolienne – 1 col  – 2 rivières à traverser pied nu <-

laguna torre

Le soleil est au rendez-vous, mais les nuages semblent toujours accrochés au Cerro Torre. Nous plions la tente pour poursuivre ce trek. Du camping, il faut remonter à la laguna Torre et sur la gauche traverser le Rio Fitz Roy.

 

Premier passage en tyrolienne, c’est le moment de tester notre matériel ! Mauvaise nouvelle : la poulie de la Tyrolienne est en face… on va devoir se débrouiller un peu. 

C’est la tyrolienne la plus difficile de l’ensemble de la randonnée : la corde traversante n’est pas très qualitative et se creuse beaucoup à notre passage. 

Mon ami passe à bout de bras  en premier, sécurisé du harnais. La corde de 35m nous permet de nous envoyer ensuite la poulie d’une rive à l’autre et ainsi de faire passer les sacs un à un.  

Nous voilà de l’autre côté, prêt à entamer cette deuxième journée de marche. Le sentier jusqu’au col (et au-delà) n’est pas toujours très bien balisé. En effet, pas grand monde passe par ici. Il faut donc être vigilant aux petits indices indiquant la route en plus du GPS (coucou maps.me). 

laguna torre

Une fois au col, la vue sur la laguna bleu, le Cerro Torre et le Fitz Roy est un spectacle à contempler des heures. Les nuages dansent entre ces deux monts. De l’autre côté, s’élève le Cerro Huemul : c’est une autre vallée qui se dévoile. 

Nb : si vous décidez de faire la vuelta al huemul classique, partez tôt et faites un  aller-retour au Mirador Loma Del Pliegue, la vue est sensiblement la même ! [+8km AR et 500m de dénivelé positif ]

trek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonie

Une fois le col Paso de las Agachonas passé, il faut redescendre la vallée, pour rejoindre le sentier mieux balisé de la Vuelta al Huemul. Encore une fois, le sentier n’est pas très bien indiqué, mais pas de panique, on retrouve rapidement un semblant de sentier.

laguna torre

Arrivé dans le creux de la vallée, il doit nous rester qu’une petite heure de marche pour arriver au campement Toro. Petite heure où il faudra se déchausser à deus reprises pour traverser des petites rivières. Plutôt amusant !  

Campement Toro : À l’abri, dans un petit bosquet à droite du sentier, se trouve le campement Toro. Des constructions en bois délimitent les espaces de camping et permettent de protéger les lieux du vent. Ici aussi, il y a un toilette sèche…  profitez-en, c’est le dernier de la randonnée. 

—> Si vous avez encore la forme et le temps, à 5km, se trouve un petit bivouac, au pied du paso del viento, Il est moins confortable, mais permet de faire le trek en 3 jours seulement. Il faut compter 1h30 à 2h de marche en plus (avec un passage en tyrolienne et une partie sur un glacier).

Jour 3 - De Camp Toro à Refugio Paso del Viento

-> 17km – 800m de dénivelé positive – 7h de marche – 1 tyrolienne – 1km sur glacier <-

cairn trek_vuelta_huemul_patagonie

Après avoir longé la laguna Tunnel et suivi des petits Cairns, nous arrivons à une autre tyrolienne. Elle n’est pas très rassurante à première vue, mais pas si difficile. C’est là que certain groupe passe parfois à pied. Avec de la chance, il y aura du monde qui saura vous aider sur la tyrolienne. On passe avec les sacs sur les dos, pour éviter de perdre trop de temps. Ah oui, évitez d’avoir des poches ouvertes au moment de traverser !

trek_vuelta_huemul_patagonie

Une fois cette difficulté passée, il faut continuer le sentier jusqu’au glacier. C’est ici qu’un bout du chemin passe sur le glacier. Pas besoin de crampon, en raison de la moraine présente sur le glacier. L’expérience est assez unique ! Soyez prudent, ça glisse parfois et il y a quelques crevasses. 

glacier

Retour sur la terre ferme pour attaquer la montée assez pentu pour le Paso del Viento, le long d’un pierrier.

glacier

Nous arrivons en haut du col, sous un temps un peu mitigés, cela souffle un peu, mais rien de très gênant. C’est à cet endroit que je découvre, émerveillé, une mer de glace immense « el Campo de Hielo Sur ». C’est la deuxième plus grande étendue de glace de l’hémisphère sud après l’Antarctique. Les photos ne montrent pas l’immensité et la beauté des lieux je trouve…. Mille photos ne vaudront jamais la sensation d’être à cette vue.

Petite info sur le Campo de Hielo :  à ce jour ce glacier est un « acuerdo de campos de Hielos », enfaite, l’Argentine et le Chili n’arrivent pas à se mettre d’accord pour définir les frontières … Elles sont donc toujours en attente de démarcation ici.  Nous sommes presque en terrain « libre ».  

panorama patagonietrek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonieDu col, il faut marcher encore 1h avant d’arriver au campement. Il y a ici un petit abri de 6m2 avec quelques tables et bancs. Pratique comme refuge en cas de dégradation météorologique. Cependant, il est demandé de ne pas y dormir. 

trek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonie

Jour 4 - Refugio Paso del Viento à Bahia de los Tempanos

-> 16km – 400m de dénivelé positive – 7h – 1 col <-

Le quatrième jour sera tout aussi magnifique, le meilleur à mon goût, surement parce qu’il fait grandement beau ! Le sentier suit le Campo de Hielo jusqu’au Paso Huemul le dernier col de ce trek.

trek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonie

Afin de profiter une dernière fois de la vue sur le glacier et d’aller voir son front sur le lac Viedma, nous décidons de faire un aller retour au Mirador del Condor (au col à droite). Il n’y a aucun chemin et rien n’est indiqué… maps.me reste là encore votre ami. Le vent est assez violent ici, on tente de profiter autant que possible. Avec un peu de chance, quelques Condors voleront au-dessus de votre tête.  Quel endroit incroyable, un 360 époustouflant, l’une des plus belles vues d’Argentine ! 

panorama patagonie

La fin de la journée va arriver, il faut redescendre au prochain campement au bord du lac. Depuis le Paso Huemul c’est une sacrée descente qui nous attend. Des randonneurs, arrivant à contre sens, nous préviennent « c’est raid et bien glissant »… En effet, 2km de descente pour 800 mètres de dénivelés négatifs… j’ai les genoux qui grincent d’avance. On n’est pas déçu par le tronçon… Je m’aide autant que possible des branches pour me sécuriser, voir des cordes quand il y en a. Il faut prendre son temps. On croise un ami randonneur qui vient de malencontreusement de se tordre la cheville .. Aie ! Ce genre de descente en fin de journée, après 2-3 jours de marche, peut être fatale. On l’aide difficilement, ce n’est pas une partie de plaisir. 

trek_vuelta_huemul_patagonie

On est content une fois arrivé au camping, la nuit sera bien méritée. 

Le campement Bahia de los Tempanos est bien abrité, mais à mon grand désespoir très sale… visiblement certain ont décidé de ne pas respecter les lieux .. beurk ! Il y a une zone de campement à 3km, Bahia de Hornos, mais je n’ai plus la force d’avancer.

Jour 5 - De Bahia de los Tempanos à El Chalten

-> 20 à 24km – 300m de dénivelé positive <-

Dernière journée de marche et elle s’annonce déjà fatiguante à la vue du nombre de kilomètre à faire pour rejoindre El Chalten. Heureusement, le profil de la randonnée est globalement plat. Normalement, le sentier est signalé par des piquets rouges, vous verrez que parfois, ils sont difficiles à trouver et le sentier se divise un peu en plusieurs chemins, garder le bon cap c’est toujours tout droit ! 

trek_vuelta_huemul_patagonietrek_vuelta_huemul_patagonie

Après 3h de marche, il faut traverser El Rio Tunel en tyrolienne. Cette dernière tyrolienne se traverse facilement, j’y prends même un certain plaisir (bien que mes muscles et abdos sont au bout du rouleau). 

trek_vuelta_huemul_patagonie

La route continue jusque Bahia Tunel. Si vous partez tôt, avec un peu de chance, vous pouvez y attraper une voiture, évitant 10 km de marche, moins intéressant… On n’a pas eu cette chance. 

trek_vuelta_huemul_patagonie

Les animaux croisés ce dernier jour : animaux sauvages patagonieanimaux tarpin

Je rentre fatigué par cette randonnée des plus complètes physiquement, mais avec de belles images pleins la tête ! Ce trek est un condensé de nature patagonienne et constitue l’un des plus beaux que j’ai parcouru. Étape incontournable pour marcheurs en voyage dans cette belle région Argentine.

trek_vuelta_huemul_patagonie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.