Road trip indonésien : A la découverte des merveilles de Bali

par Lesaventuresdecaro
Lesaventuresdecaro
155 vues
Bali… ma première porte d’entrée sur l’Asie et quelle belle surprise ! Nous voilà envolées, à trois copines, en direction de l’île des Dieux, un peu sur un « coup de tête ». Et si on partait à Bali ? C’est chose faite ! Je vous emmène à travers les rizières, les temples, les montagnes et les plages aux eaux turquoises, il y en aura pour tous les goûts, il n’y a plus qu’à se laisser embarquer ! ;)
1

Ubud

2

Sidemen

3

Amed

4

Gili Air

5

Nusa Lembongan

6

Informations sur le voyage

 

Carnet de voyage : Road trip de 2 semaines sur Bali

Ubud

Jour 1 : Arrivée sur Ubud

Infos pratiques :

  • La monnaie locale est le rupiah indonésien. 1 euro vaut environ 16000 rupiah (soit 16k en version raccourci)
  • Compagnie de Bus Perama Tour & Travel: 60k par personne
  • Taxi pour rejoindre notre villa : 100k
  • Villa : Rendira Villa : 397 euros pour 5 nuits

Après une bonne nuit de sommeil(nous sommes arrivées dans la nuit), les vacances peuvent enfin commencées. Départ en début d’après midi pour notre première étape. Il faudra environ une heure de bus pour rejoindre Ubud. Une fois arrivées, on mange un morceau dans un petit warung puis on récupère un taxi pour nous rendre à notre villa. Quel bel accueil, le propriétaire nous offre gentiment une panière remplie de fruits exotiques et locaux. 

hotel piscine ubud

Après un saut dans la piscine on part se balader en fin d’après-midi sur Campuhan Ridge Walk, promenade à proximité de notre villa et sur les hauteurs d’Ubud, perdue dans les rizières. On passera notre première soirée à la découverte des rues animées de la capitale culturelle de l’île. 

campuhan ridge walk

Jour 2 : Ubud

Infos pratiques : 

  • Taxi Tour : 200k

Premier réveil avant de partir à la découverte d’Ubud. Puisque nous voulons visiter les temples, on se met en quête d’un sarung au marché d’Ubud. Il s’agit d’une large bande de tissu porté généralement autour de la taille et qu’il est obligatoire de revêtir pour les temples de l’île. Après avoir cherché en long en large et en travers notre coup de cœur, on se décide finalement à l’achat de l’un d’eux dans une des nombreuses boutiques du marché. Après négociation, nous nous en sortons pour 100k chacune (en lieu et place de 250k annoncé par sarung). Il faut savoir que la négociation est monnaie courante à Bali et il ne faut pas hésiter à se lancer 😉 

On se dirige ensuite vers le flot de taxis dans le but de partir à la découverte des alentours d’Ubud et de ses lieux « touristiques » de la région :  

  • Tegallalang Rice Terrace : impossible de ne pas s’y rendre si on séjourne à Ubud et il serait bien dommage de s’en priver. Les célèbres rizières de Tegallalang sont situées à 25 minutes en voiture du centre-ville. L’accès aux rizières n’est soumis qu’à une donation dont vous choisissez le montant. 

tegallagang rice terrace

tegallagang rice terrace

Un magnifique panorama s’étend alors sous nos yeux. Nous sommes chanceuses, la rizière n’est pas très fréquentée et elle est verdoyante. Plusieurs spots à photos sont présents (payant) pour ceux qui souhaitent faire les fameuses photos de balançoire au-dessus de la rizière. Après s’être faufilées au cœur de cette dernière nous grimpons de l’autre côté de la rizière où nous sommes seules au monde. Nous trouvons notre propre spot photo avec un joli cœur en osier, (chanceuses, ce dernier n’étant pas « surveillé » nous pouvons faire pleins de photos gratuitement). On l’aperçoit d’ailleurs sur la photo précédente en arrière plan.  

rizières bali

rizières bali

Attention toutefois, à plusieurs endroits de la rizière il est possible de tomber sur des droits de passage : des locaux font payer le passage. Cela nous est arrivé en revenant sur nos pas alors qu’il n’y avait personne à l’aller. Ils sont généralement assez faibles (environ 2000 roupies). 

  • Tirta Empul Temple (source sacrée en balinais) : deuxième stop de notre visite. L’entrée revient à 50k par personne. Temple phare dans la culture de Bali, les balinais s’y rendent pour se purifier. Après avoir déposé une offrande au temple principal, ils peuvent aller se baigner dans le bassin sacré et passer successivement sous les fontaines (treize dont les deux dernières sont consacrées aux rites funéraires), ce qui permet de « se laver » des pensées impures et des démons internes. Les touristes peuvent également s’y baigner en suivant respectueusement les consignes de leur guide. 

tirta empul temple

tirta empul bassin

  • Gunung Kawi Temple : complexe de plusieurs sculptures et sanctuaires creusés à même la roche. Réputé pour être l’un des plus anciens monuments de Bali, il aurait été construit au XI ième siècle. Situé le long de la rivière Pakerisan, vue plongeante sur de magnifiques rizières, ce temple est moins fréquenté que son voisin Tirta Empul mais vaut le détour. Habillé de votre traditionnel sarung, vous dévalerez pas loin de 300 marches pour rejoindre les sanctuaires. 

gunung kawi temple

gunung kawi temple

gunung kawi temple

 

Jour 3 : Mont Batur 

Infos pratiques : 

  • Mont Batur : réservé la veille auprès de l’office du tourisme d’Ubud, 450k par personne tout compris (l’aller-retour jusqu’au Mont Batur, guide sur place, petit déjeuner)
  • Spa : Sedona Spa Ubud

En ce troisième jour, réveil très matinal (on peut même parler de sieste !) à 2h du matin pour l’ascension du Mont Batur. Un van vient nous récupérer directement à notre villa. Après un passage à leur agence où nous attend un petit déjeuner succin, nous partons en direction de Mont Batur (1h/1h30 de van). 

Une fois sur place et équipées de nos lampes frontales nous voilà en route pour une randonnée d’environ 2h avec un magnifique spectacle à l’arrivée. La randonnée se fait par groupe de 10 environ sauf si vous souhaitez prendre un guide personnel.

L’ascension est accessible à tout le monde mais si vous êtes sportif et en forme elle en sera beaucoup moins difficile.  Pour ma part, ne faisant plus de sport à cette époque, j’ai quand même eu quelques difficultés physiques et on peut dire que j’ai soufflé comme un bœuf ! Mais une fois arrivé au sommet, l’effort a été nettement récompensé par une vue et un lever de soleil des plus magiques, avec un bon chocolat chaud pour savourer encore plus l’instant. 

mont batur

mont batur

Après l’émerveillement, il est temps de redescendre. Commence alors la descente sous un soleil qui chauffe progressivement pour 8/9h du matin. 

mont batur

singe

Enfin, retour sur les coups de 11h vers notre villa. Complétement KO, on déjeune dans le petit café d’à côté, le Dharma Coffee & Juice, dans une ambiance nature & bohème. 

Le reste de la journée se passera… en mode chill au bord de la piscine avec un bon massage en fin d’après-midi au spa. Une heure de massage balinais (assez énergique mais qui fait du bien et dans un cadre superbe) pour… 8 euros !

Jour 4 : Ubud

Infos pratiques : 

  • Cours de cuisine : Casa Luna, 450k par personne repas compris. 
  • Spectacle de danse : 100k par personne, réservé à l’office de Tourisme.

Aujourd’hui, on part à la découverte de l’art culinaire balinais. Rendez-vous à 8h30 pour un cours de cuisine. Au menu : les traditionnelles brochettes de poulet sauce satay, le fameux riz jaune, des haricots cuisinés dans du lait de coco… Un délice !

marché ubud

restaurant ubud

plat typique bali

plats typiques bali

assiette bali

 

On poursuit la journée par une visite du centre-ville : 

  • Ubud Palace (Puri Sareng Agung) : complexe de plusieurs bâtiments au style architectural traditionnel balinais dont une partie est accessible gratuitement au public. Il s’agit de la résidence officielle de la famille royale d’Ubud. 

 

ubud Palace

Ubud palace

Ubud Palace

 

  • Saraswati temple : temple de l’eau. Situé juste derrière le Lotus Café, il est précédé de grands bassins remplis de fleurs de lotus. Le temple est dédié à la déesse Saraswati, déesse de la sagesse et des arts. 

saraswati temple

saraswati temple

  • Balade sur les hauteurs d’Ubud : balade conseillée par le lonely planet en empruntant les Penestanan stairs pour débuter cette randonnée jusqu’au Sayan Terrace Cafe, où on s’est posé et profiter de sa vue pour se rafraichir. 

cérémonie ubud

ubud

road_trip_bali ubud

Retour en centre-ville en fin de journée à l’Ubud Palace pour assister à un spectacle de danse balinaise.  

danse ubuddanses ubud

danse ubud

 

Jour 5 : Excursion au nord

Infos pratiques : 

  • Taxi pour la journée : 700k
  • Ulun Dalu Temple : 50k

Nous partons en excursion pour la journée vers le nord de l’île, en quête de belles cascades. Sur le chemin, on en profite pour s’arrêter au temple Ulun Dalu. Situé le long du lac Bratan, il est dédié à la déesse de l’eau, Danu. Un véritable symbole de Bali puisqu’il figure même sur les billets de 50 000 rupiahs.

ulun dalu

road_trip_bali temple ulun dalu

temple ulun dalu road_trip_bali

On poursuit ensuite notre chemin un peu plus au nord et on jette notre dévolu sur les cascades Sekumpul, qui restent assez peu fréquentées. 

Sekumpul Waterfalls : 

A savoir : si l’accès des cascades est effectivement payant, il n’y a que le tout dernier droit de passage (d’un montant de 15k par personne) qui soit à régler. Il existe une sorte de « mafia locale » qui essayera de vous pousser à prendre des tours avec un guide, un accès plus rapide en scooter etc… ils ne sont absolument pas obligatoires même s’ils vous feront croire le contraire. Vous pouvez tout aussi accepter ces tours si vous le souhaitez mais l’accès aux cascades se fait très bien sans guide. Si vous y allez avec un chauffeur de taxi (comme c’était notre cas) il vous déposera à ces « comptoirs » (ils doivent avoir des accords entre eux) mais il suffit simplement de décliner gentiment et de demander à poursuivre votre trajet jusqu’au plus proche du chemin menant à la cascade. 

sekumpul waterfall

Voici le chemin à prendre pour aller à la cascade (notre chauffeur nous a déposé devant)

Vous avez sur place, deux cascades : après avoir descendu les nombreux escaliers, un accès sur la droite menant aux chutes Sekumpul et un accès sur la gauche menant à un trio de cascades. 

 

sekumpul waterfalls

Sekumpul waterfalls

Chemin pour aller aux autres cascades

Chemin pour aller aux autres cascades

cascades bali

cascades ubud

Sur le retour des cascades, avant de rejoindre notre chauffeur, on fait une pause-déjeuner dans l’un des deux warungs qui nous offre un panorama de dingue sur de magnifiques rizières. 

rizières bali

 

Retour en fin de journée sur Ubud puis direction le restaurant Indus à proximité de notre villa pour notre dernière soirée ici. 

Sidemen

Jour 6 : départ pour Sidemen

Infos pratiques : 

  • Hôtel : Villa Karma Loka : environ 80 euros pour deux nuits pour trois. 
  • Trajet taxi : 550k (33 euros)

On quitte Ubud pour Sidemen, un petit village situé plus à l’est. Entouré de rizières et loin de l’agitation d’Ubud, très belle découverte d’un bali authentique, exempté de ses touristes. Au programme : balade dans les rizières, seules au monde et détente au bord de la piscine. On profite du restaurant de l’hôtel qui est très bien car peu de warungs dans le centre du village. Un soir, nous avons testé le warung Ida, un peu excentré à une vingtaine de minutes de notre hôtel, toujours satisfaites de ces petits restaurants sans grande prétention mais de valeurs sûres. 

Avant d’arriver sur Sidemen, on a profité du trajet pour s’arrêter visiter quelques spots et ainsi nous éviter de perdre une demi-journée à revenir en arrière pour les visiter. 

Serama Pura : premier arrêt. 

Ce qu’il y a de plus intéressant à voir, c’est le jardin Taman Gili à Klungkung où se situe l’ancienne cour de justice suprême, connue également sous le nom de Kerta Gosa. Y figurent au plafond des différents bâtiments d’impressionnantes peintures rappelant la justice divine. En se référant au prix que je trouve sur internet, l’entrée revient entre 10k et 15k alors que j’ai le souvenir que nous avions payé plus cher auprès d’un kiosque  (à vérifier donc). 

serama pura

serama pura

road_trip_bali serama pura

serama pura

 

Beshaki Pura : deuxième arrêt. 

Il s’agit du temple le plus important de Bali, ou plutôt d’un complexe de 86 temples. Lieu de pèlerinage, il est régulièrement désigné comme étant le temple-mère de Bali. Trois sanctuaires se distinguent et ont été construits pour honorer les divinités hindoues : 

  • Pura Penatran Agung pour Shiva, le destructeur. 
  • Pura Kiduling Kreteg pour Brahma, le créateur. 
  • Pura Batu Madeg pour Visnu, le protecteur. 

Pour 60k par personne, on a l’entrée sur le site, un guide et le prêt d’un sarung. Nous ne voulions pas forcément de guide mais il est en quelque sorte imposé… Attention à la fin ce dernier vous explique qu’il n’est pas payé pour nous avoir fait la visite et que son salaire dépend exclusivement de ce que lui donne les touristes… système limite quand on voit que nous avions précisé que nous ne voulions pas de guide à l’entrée mais qu’on nous a dit qu’il était obligatoire… Après avoir lu plusieurs commentaires, je me suis rendue compte qu’une fois le « pourboire » donné ces derniers répondent régulièrement « only… » donc ne soyez pas surpris s’ils vous réclament plus 😉

beshaki pura

bashaki pura road_trip_balibashaki pura

bashaki pura

 

Jour 7 : Sidemen

Journée détente et balade dans les rizières.

Balade dans les rizières : 

road_trip_bali sidemen

sidemen road_trip_bali

sidemen

Détente au bord de la super piscine de l’hôtel (que je vous conseille) : 

hotel piscine bali

piscine hotel road_trip_bali

Amed

Jour 8 : Départ pour Amed

Infos pratiques : 

  • Hotel : Bamboo Bali (1 nuit 19 euros pour 3)
  • Trajet taxi : 500k
  • Tirta Gangga : 40k par personne (attention ils ne prennent pas la carte bleue)
  • Lempuyan Temple : donation libre 

Départ de Sidemen direction le nord-est de l’île sous le même schéma que le transport précédent avec deux arrêts sur le trajet : Tirta Gangga + Lempuyan Temple. 

Tirta Gangga : premier arrêt. 

Palais aquatique construit au milieu du XX° siècle par le souverain de la région de Karangasem de l’époque. On y trouve plusieurs bassins ornés de sculptures, de dalles nous permettant de « marcher sur l’eau », de nénuphars… On peut même se baigner dans l’ancienne piscine royale. 

tirta gangga

tirta gangga

tirta gangga

tirta gangga

tirta gangga

 

Lempuyan Temple : deuxième arrêt. 

Vous avez sans doute déjà vu cette célèbre photo entre deux grandes portes, avec un reflet quasi parfait sur fond de Mong Agung. Bienvenue au fameux temple Lempuyan, ou plutôt dans un complexe de sept temples dont le premier est le plus connu. Situé sur la montagne du même nom, la légende rapporte que l’île de Bali était très instable lorsque la Terre avait 70 ans avec des tremblements de terre quotidiens. Pashupati, une divinité hindoue, demanda à ses descendants d’apporter la stabilité sur l’île et de se rendre respectivement au mont Agung, Batur et Lempuyan. Les balinais hindous doivent, au moins une fois dans leur vie, effectuer un pèlerinage au temple Lempuyang. 

Pour les plus courageux, si vous souhaitez vous rendre jusqu’au sommet, il vous faudra environ 4h. 

lempuyan temple

lempuyan templelempuyan temple

L’envers du décor : pour les plus patients, si vous souhaitez absolument votre photo souvenir entre les portes du paradis, il vous faudra faire la queue pendant 1h30/2h. Bon courage, pour notre part on n’était pas vraiment motivées pour cette attente, d’autant plus quand on sait que le passage est chronométré à ¾ poses et que le reflet souvent présent sur les photos n’est pas dû à de l’eau mais à un miroir 😉 C’est dommage pour l’authenticité même s’il faut l’avouer, la photo vend du rêve ! 

Nous repartons donc pour Amed, notre porte d’entrée pour les iles Gili. 

Une fois sur place, nous passons l’après-midi sur la plage, entre farniente et snorkelling, les coraux y sont quand même nettement plus jolis que sur les iles Gili 😉 

Et on termine cette journée en beauté en profitant d’un magnifique coucher de soleil sur le mont Agung depuis la plage.  

coucher de soleil mont agung

coucher de soleil mont agung

coucher de soleil mont agung

 

Gili Air

Jour 9 : Départ pour Gili Air

Infos pratiques : 

  • Bateau : 1 million pour 3 (légère négociation). Réservé la veille en arrivant à Amed. 
  • Hôtel : Bollata Beach Gili Air (75 euros pour 3 pour trois nuits)
  • Attention seul moyen de se déplacer : la charrette qui est assez chère (200k). Tout peut se faire à pied. 
  • Petit bistrot tenu par un français expatrié super sympa : « Le bistro » tout simplement. 

Arrivées en fin de matinée sur l’île, le programme de l’après-midi sera détente, snorkelling et chill sur la plage. Pour nos trois jours sur Gili Air, on part sur une ambiance repos, pour compenser la première semaine intense à la découverte de Bali.

gili air

gili air

gili air road_trip_bali

 

Jour 10 : Gili Air 

Même tendance que la veille, on profite aujourd’hui de faire le tour de l’île à pied (1h30/2h selon votre allure). On peut louer des vélos également pour se promener. On réserve aussi notre excursion du lendemain pour aller nager avec les tortues, activité principale de l’île. 

gili air balancoire

gili air

gili air

Les îles Gili sont au nombre de trois et dépendent de Lombok, et non de Bali : 

  • Gili Tranwangan : la plus grande des trois et la plus festive. De par son succès, c’est également l’île la plus chère. 
  • Gili Meno, la plus petite et la plus calme. Peu d’activités sur cette île, recommandée pour ceux qui recherchent la tranquillité. Elle possède également un petit lac d’eau douce en son centre (appelée aussi l’île aux moustiques par la présence de ce lac). 
  • Gili Air : un mix entre les deux, plus convoitée par les familles, et c’est celle que nous avons choisi. On ne voulait pas de l’ambiance trop festive de Trawangan mais pas non plus nous ennuyer à Meno. Finalement, en y étant hors période scolaire + au tout début de la saison estivale, l’île était très calme. Le restaurateur français nous a également fait part de l’impact qu’avaient eu les séismes de l’été dernier sur le tourisme de l’île… 

Notre activité principale en fin de journée : profiter des magnifiques couchers de soleil de l’île !

gili air

gili air road_trip_bali

road_trip_bali gili air

Resto Ruby’s cafe le soir (au centre de l’île)

Jour 11 : Gili Air

Infos pratiques : 

  • Sortie snorkelling : 100k par personne

Départ matinal pour notre sortie en mer : nous partons à la recherche de tortues et espérons pouvoir nager à leurs côtés ! 

Premier spot, les guides nous amènent vers le « Turtle point ». Nous ne sommes pas le seul bateau mais ça reste raisonnable. Nous sommes une quinzaine pour cette sortie. Après une dizaine de minutes dans l’eau on découvre nos premières tortues. Le spot est plus profond donc les voit d’assez loin, sauf pour ceux qui arrivent à descendre pour s’en rapprocher. C’est incroyable de pouvoir nager avec les tortues. Nous repartons ensuite pour le spot des « statues » mais sur le chemin, à proximité de Gili Trawangan, le guide aperçoit des tortues nageant le long du bord. NI une ni deux le bateau s’arrête et nous plongeons tous pour s’en rapprocher. Et là, c’est l’émerveillement. On a la chance d’avoir trois grandes tortues et de pouvoir nager à leurs côtés dans un espace assez peu profond, ce qui fait que nous sommes assez proches d’elles… un moment magique qui restera dans les mémoires ☺ 

Après une bonne demi-heure à profiter de ces charmantes tortues, nous repartons pour le spot des statues, qui pour le coup est beaucoup plus fréquenté par les touristes et à mon goût un peu surfait, mais bon puisque c’est compris dans l’excursion, autant en profiter ! 

Enfin, on termine en faisant une halte sur Gili Meno pour le déjeuner (sans doute un partenariat avec le resto devant lequel on nous dépose) avec une petite baignade en prime et retour sur Gili Air en début d’après-midi. 

A savoir : je ne le savais pas mais le guide le précise au début de l’excursion, il ne faut surtout pas toucher les tortues ! On peut leur transmettre des maladies, et avec du bon sens il est normal de ne pas les déranger « plus que ça ». On a déjà la chance de pouvoir nager à leurs côtés ! Il y a bien sûr un ou deux idiots qui n’en font qu’à leur tête et veulent absolument les toucher mais il est très important de ne pas le faire ☺ 

On profite de nos derniers moments sur l’île, cocktails de fruits et détente sur la plage.

gili air road_trip_bali

gili air road_trip_bali

road_trip_bali gili air

Nusa Lembongan

Jour 12 : Départ pour Nusa Lembogan

Infos pratiques : 

  • Bateau Gili Air – Nusa Lembogan : 375k par personne avec de la négociation (la plupart affiche des prix entre 415 et 450k). On a réservé nos billets la veille pour être sûres. 
  • Hôtel : Radya Homestay : 61 euros pour deux nuits pour 3 personnes. 

La journée sera perdue dans les transports puisque le départ de Gili se fait assez tardivement, vers 12/13h. Il ne faut jamais être trop pressé sur les horaires des bateaux à Bali, ils partent que très rarement à l’heure annoncée. On arrive à Nusa lembogan vers 16h30/17h car le bateau a fait plusieurs escales et nous sommes la dernière étape… 

nusa lembongan

nusa lembongan

On profite de la piscine de l’hôtel pour la fin de journée puis direction le bord de plage pour diner. 

Jour 13 : Nusa Lembogan

Infos pratiques : 

  • Sortie snorkelling : 150k par personne
  • Location de scooter (négociation) : 70k par personne pour la journée

Réveil matinal pour une nouvelle sortie snorkelling, mais cette fois ci nous partons à la découverte des raies Manta ! Ce sont des animaux majestueux qui peuvent atteindre 7 mètres d’envergure ! On a eu la chance de pouvoir nager à leurs côtés, et c’est impressionnant. Elles nagent beaucoup plus vite que les tortues (sans blague), on a peine le temps de les suivre qu’elles disparaissent déjà dans les profondeurs des eaux balinaises.

(la date affichée sur la vidéo n’est pas correcte car je ne l’avais pas réglée 😉 )

Retour sur la terre ferme pour déjeuner puis on décide de louer des scooters pour l’après-midi afin de partir à la découverte de Nusa Lembongan et Ceningan, rattachée à cette dernière par le fameux pont jaune. 

On enfourche nos scooters et c’est parti ! Au programme : 

  • Sunset point : un peu difficile à trouver, on a emprunté sur la fin un petit chemin en terre mais ça en valait le coup, nous étions seules pour en profiter.

sunset pointsunset point

sunset point

 

  • Devil’s tear : changement d’ambiance, nous sommes loin d’être seules cette fois ci, c’est même très fréquenté ! Le lieu est quand même très sympa, et les vagues qui viennent s’engouffrer nous offrent un beau spectacle des “nuages” d’eau surplombés d’arc en ciel.

devil's tear

devil's tear

devil's tear

  • The Yellow bridge : le seul passage qui nous permette de nous rendre sur Nusa Lembogan autre que le bateau. Attention le pont n’est accessible que pour les personnes à pied ou à scooter, il est trop étroit pour y passer avec une voiture. 

the yellow bridge

  • Song tepo beach : à proximité du pont, petite plage tout en longueur où vous trouverez les fameuses balançoires que l’on voit partout. L’eau est peu profonde donc c’est pluôt pour se balader ou bronzer. 

song tepo beach

song tepo beach

 

  • Mahana point : situé à l’extrémité de l’île, c’est le point de chute des surfeurs. On peut siroter son cocktail pour profiter d’un magnifique point de vue pour le coucher de soleil.

bière mihana point

On termine notre dernière journée en beauté par un resto plutôt chic en bord de plage, le Sammada hotêl et beach club. 

sammada hotel

Jour 14 : Départ pour Kuta

Infos pratiques : 

  • Bateau & taxi au départ de 8h30 de Nusa Lembogan pour Sanur puis taxi de Sanur à Kuta : 1 million de roupiah pour 3. 
  • Hôtel : Nuka Beach Inn : 20 euros pour trois

La veille, nous avions réservé le trajet du retour et puisque nous avons l’avion dans la nuit qui suit on préfère prendre le premier bateau à destination de Sanur pour nous rendre sur Kuta et profiter de notre dernière journée sur place pour faire notre shopping souvenirs & cadeaux. 

Kuta n’a rien d’extraordinaire, les plages ne sont pas folles et c’est très touristique mais ça fait l’affaire pour notre dernier jour, histoire d’être tranquille et à proximité de l’aéroport. 

Pour profiter de la journée sans nos gros sacs, on a loué une chambre dans un petit hôtel même si nous ne dormons pas sur place, ça nous a permis de nous reposer un peu avant de partir, de profiter de leur piscine et prendre une douche. Nous voilà prête à repartir et quitter cette magnifique île de Bali qui restera un excellent souvenir ! 

Informations sur le voyage

Itinéraire : Etape 1 : Ubud 5 nuits Etape 2 : Sidemen 2 nuits Etape 3 : Amed 1 nuit Etape 4 : Gili Air 3 nuits Etape 5 : Nusa Lembogan 2 nuits

1 commentaire

LaBeletteQuiVoyage
LaBeletteQuiVoyage 10 mai 2020 - 12 h 28 min

Superbe article! Ça donne envie d’y aller 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter