Visiter Arles : top 10 des choses à faire et à voir

Visiter Arles : top 10 des choses à faire et à voir
Voici un guide complet pour visiter Arles, découvrez les lieux et les activités incontournables à faire et à voir.

Visiter Arles : que faire et que voir ?

Informations sur le voyage

Arles, ville touristique classée « Villes et Pays d’art et d’histoire » dans les Bouches-du-Rhône, abrite plusieurs monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNSCO. En séjournant à Arles, il est possible d’imaginer ce qu’était la vie des habitants arlésiens à l’époque romaine tant la ville regorge de ces vestiges.

Il y a de nombreuses choses à voir et à faire à Arles. Passionné d’histoire, d’archéologie, d’architecture, d’Art et/ou de nature, il y en a pour tous les goûts.

Visiter Arles : les incontournables

1- Visiter l’amphithéâtre romain

Monument historique et emblématique d’Arles, l’amphithéâtre romain est un lieu incontournable du centre ville. Construit en 80 après J.C, sur le colline de l’Hauture, il s’inspire de l’architecture du Colisée. Il est conçu pour accueillir 21 000 spectateurs, qui atteignent les gradins par le biais de nombreux escaliers et galeries qui desservent plusieurs niveaux. La partie centrale de ce bâtiment en forme d’ellipse, abrite une piste réservée aux jeux et combats de gladiateurs.

Aujourd’hui, l’amphithéâtre romain porte le nom des arènes d’Arles. Les arènes accueillent de nombreux spectacles théâtraux et musicaux, mais également des corridas et des courses camarguaises. Des combats de gladiateurs y sont parfois joués et promettent une immersion totale dans l’époque romaine.

Monument historique le plus visité de la ville, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981, il apporte à Arles une renommée mondiale.

Visiter amphithéâtre romain d'arles
Source : Flickr – jacqueline.poggi

2- Voir l’obélisque romain sur la place de la République

Au centre de la place de la République, se tient l’obélisque antique. Taillée en forme d’aiguille, cette pierre majestueuse atteste du passé romain de la ville d’Arles.

Initialement, l’obélisque se dressait au centre de la piste du cirque romain. Il servait de point de repère aux conducteurs de chars lors des courses.

Aujourd’hui, il trône sur la place de la République, lieu incontournable de la ville, accueillant divers monuments historiques. Sur cette même place, se trouvent la cathédrale et le cloître Saint-Trophime, les prochains lieux à découvrir.

l'obélisque romain sur la place de la République
Source : Wolfgang Staudt

3- La cathédrale Saint-Trophime et son cloître, place de la République

Eglise romane bâtie sur des vestiges de l’Antiquité, la cathédrale Saint-Trophime fait parti des plus grands édifices roman provençaux.

Construite au départ sur la colline de l’Hauture, elle a été déplacée et réédifiée place de la République. Reconstruite en plusieurs étapes, c’est le cloître saint-Trophime qui achèvera le chantier. Composé de galeries romanes et gothiques, le cloître a été classé monument historique en 1943.

Pour les admirer, il faut se rendre dans le vieux Arles, à l’intérieur de la cité. La place est accessible depuis la colline de l’Hauture.

cathédrale Saint-Trophime à arles
Source : PMRMaeyaert

4- Visiter les thermes de Constantin

Situés au bord du Rhône, rue du Grand-Prieuré, les thermes de Constantin témoignent de la civilisation romaine de l’époque.

Les bains publics permettaient de se laver selon un rituel bien installé : la sudation, le bain chaud, la salle tiède, la piscine froide puis le massage. Lieu propice aux rencontres, les thermes avaient un rôle social en plus de leur fonction hygiénique. L’entrée y était gratuite et il était possible d’y faire de l’exercice physique, d’assister à des spectacles ou d’y fréquenter la bibliothèque.

Il existe trois établissements thermaux à Arles. Le premier est situé place de la République, lieu de rencontre emblématique de la ville et le second se trouve à l’extérieur des remparts (côté sud). Le dernier, est celui des thermes de Constantin. Le visiter permet de découvrir le principe des hypocaustes (technique de chauffe des pièces).

Visiter les thermes de Constantin
Source : Flickr – E.L. Malvaney

5- Le théâtre antique

Autre monument à visiter à Arles, faisant également parti du patrimoine mondial de l’UNESCO : le théâtre Antique. Construit au Ier siècle avant JC, il a été découvert par le biais de fouilles archéologiques à la fin du XVIIe siècle. Il est possible de découvrir certains de ses vestiges, comme des statues, conservés au musée départemental Arles Antique. La statue la plus célèbre du théâtre d’Arles, la Vénus d’Arles est exposée au musée du Louvre à Paris. Aujourd’hui, il est possible de venir au théâtre antique pour le visiter ou pour profiter de spectacles et festivals qui y sont organisés l’été.

Visiter le théâtre antique d'arles
Source : Carole Raddato

6- Le musée départemental Arles Antique

Le musée départemental Arles Antique accueille une collection permanente et des expositions temporaires abritant des vestiges du Néolithique à l’Antiquité.

Le musée permet aux visiteurs de comprendre l’évolution de la ville romaine et d’aborder ensuite la visite d’Arles sous un autre angle, avec des connaissances et des représentations plus concrètes du passé historique de la ville.

Accessible aussi bien aux enfants, qu’aux passionnés d’archéologie, d’art et de patrimoine, la collection permanente regorge d’objets qui témoignent du passé comme le buste supposé être celui de Jules César, des sarcophages, des amphores, des statues, des mosaïques et bien d’autres.

musée départemental Arles Antique
Source : Morio60

7- Les Alyscamps

Célèbre nécropole appelée Alyscamps signifiant « champs Élysées d’Arles », l’allée des Alyscamps a été aménagée au XVIIIe siècle par les religieux Minimes. Composées d’une immense allée de sarcophages, dont certains sont de véritables œuvres d’art, les Alyscamps comportaient autrefois de nombreux caveaux, chapelles et monuments funéraires dont il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges. On y trouve, à l’entrée du site, le porche de la chapelle Saint-Accurse (1520) et un peu plus loin le monument des consuls bâtit en l’honneur des élus municipaux morts de la peste en 1721.

Le quartier des Alyscamps est au Sud-est du vieux Arles.

Les alyscamps
Source : Trajan

8- Le circuit et la fondation Van Gogh

De 1888 à 1889, Arles a accueilli le célèbre peintre Vincent Van Gogh. Au cours de son séjour, il a peint de nombreuses toiles représentant des lieux de la ville. Certaines sont visibles à la Fondation Vincent Van Gogh, crée pour lui rendre hommage.

La ville d’Arles a posé des panneaux pour indiquer les endroits fréquentés et immortalisés par le peintre.

L’itinéraire proposé amène à visiter divers endroits de la ville en suivant les pas de Van Gogh. Il commence par la place du Forum et passe par le pont de Trinquetaille, le quai du Rhône, la place de Lamartine, la rue Mireille, le jardin du boulevard des Lices, l’espace Van Gogh, le pont van Gogh (à l’extérieur du centre-ville), les arènes et les Alycamps.

fondation Van Gogh
Source : Rolf Süssbrich

9- Visiter le parc naturel régional de Camargue

Parc étendu sur trois communes : Arles, les Saintes-Maries-de-la-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône, il couvre un territoire de plus de 100 000 hectares. La Camargue abrite une faune et une flore riches et ses paysages y sont inoubliables. À travers les champs, les marais et les rizières, on peut croiser des chevaux camarguais, des taureaux et des flamants roses. Le parc propose des sentiers pédestres balisés de 1,5 km, 3 km ou 7 km à effectuer en autonomie ou en visite guidée. Il est également possible de faire une visite en 4X4 ou en canoë-kayak.

chevaux de camargue

10- L’Abbaye de Montmajour

Située au nord de la colline de Montmajour, l’abbaye de Montmajour est une prouesse architecturale de l’époque de la Renaissance médiévale. Au coeur de cet édifice se trouvent la salle capitulaire, le réfectoire, le cellier, la bibliothèque, les cuisines. Les bâtiments sont desservis par le cloître et en dessous se trouve une crypte également à visiter.

Outre l’architecture, la décoration y est remarquable. On peut observer des représentations d’animaux fantastiques, des figures humaines et des végétaux.

Le sommet de la tour offre une vue panoramique sur la ville d’Arles, Tarascon, la plaine de la Crau et les Alpilles. Le domaine est protégé par le conservatoire du Littoral.

Abbaye de Montmajour
Source : Cevennenesel

Combien de temps faut-il pour visiter Arles ?

La ville d’Arles n’étant pas très étendue, une journée peut suffire pour visiter plusieurs lieux comme la place de la République avec l’obélisque, la visite de la cathédrale et du cloitre Saint-Trophime, le théâtre antique, l’amphithéâtre romain, les thermes de Constantin, le musée départemental antique, les Alyscamps et la fondation Vincent Van Gogh. Cela dépend du rythme des visites souhaitées. Un séjour de 2, 3 ou 4 jours est plus confortable et permet d’étendre les visites aux alentours, en prévoyant par exemple une journée en Camargue, une visite de l’abbaye de Montmajour et la découverte des villages proches.

Quels sont les villages à visiter autour d’Arles ?

Plusieurs villages, autour d’Arles, présentent des intérêts touristiques.

Fontvieille

Le plus connu est certainement Fontvieille où il est possible de visiter le moulin qui a inspiré l’oeuvre « les lettres de mon Moulin » du célèbre écrivain Alphonse Daudet, et le château de Montauban.

Les Baux-de-Provence

Village typique de Provence avec ses ruelles pavées et ses maisons en pierres, il est possible d’y visiter le château duquel on y admire un magnifique panorama surplombant le village, les Alpilles et le Val d’enfer.

À 5 minutes à pied des Baux-de Provence se trouve les Carrières de Lumière. Ce sont d’anciennes carrières où l’on projette des oeuvres d’art sur les parois. Cette projection numérique s’accompagne d’éléments sonores. Cette mise en scène visuelle et sonore propose de découvrir ou de redécouvrir les œuvres de peintres célèbres selon la programmation du moment.

Le village de Salin-de-Giraud

Au sud-est du delta de la Camargue, le village Salin-de-Giraud est un petit village camarguais qui compte peu d’habitants. Dans ce village traditionnel, on peut y voir des cabanes camarguaises et visiter le phare de Camargue.

Où se garer pour visiter Arles ?

Le centre-ville d’Arles est inaccessible en voiture, il est préférable de se garer sur les parkings à proximité (gratuits ou payants) dont voici la liste :

  • Le parking des Lices (ou parc du centre) idéal pour visiter le centre ancien (500 places)
  • Le parking du cirque Romain (200 places)
  • Le parking de la gare SNCF (200 places)
  • Le parking de l’aqueduc (24 places)

Une navette reliant les lieux de stationnement et le vieux Arles est disponible gratuitement du lundi au samedi de 9h à 19h.

Où dormir à Arles ?

Dans quel quartier loger à Arles ?

  • Centre-ville
  • Chabourlet
  • Le Trébon
  • Monplaisir
  • Trinquetaille

Trouvez un hôtel ou un logement à Arles au meilleur prix en cliquant ici


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.