Les 10 lieux d’intérêts à voir absolument en Aragon

visiter Aragon : que faire et que voir ?
Vous vous rendez bientôt en Aragon ? Découvrez vite nos incontournables pour vous aider dans la planification de votre voyage !

Pourquoi visiter l’Aragon ?

Informations sur le voyage

Entre les Pyrénées et la Catalogne, entre nature et culture, l’Aragon est un doux mélange où les amoureux de randonnées trouveront leur bonheur tout autant que les amateurs de culture et d’architecture ! C’est ce contraste, ce mélange que l’on adore et qui fait de l’Aragon une région d’Espagne aux multiples facettes !

Des paysages sauvages, Pyrénées, culture et villages pittoresques, c’est tout cela qui vous attend pour votre visite de l’Aragon. Et si vous souhaitez mieux vous préparer pour votre voyage en Aragon, découvrez notre sélection des 10 lieux incontournables spécialement concoctés pour vous !

10 lieux incontournables à visiter en Aragon

 1. Visiter la capitale : Saragosse

Saragosse est la capitale de l’Aragon et elle mérite clairement que vous y accordiez du temps ! Savourez les vestiges romains, profitez de son palais de la Aljaferia d’origine musulmane, surnommé le Palais de la Joie. C’est un chef-d’œuvre architectural au même titre que l’Alhambra ! Enfin, appréciez ce mélange entre baroque et influence maure sur les arabesques de la basilique de Nuestra Senora del Pilar…

Cathédrale de Saragosse
Photo par Marcelo Rivas

 2. Découvrir Alquezar

Alquezar est une ville impressionnante en ce qu’elle est perchée sur l’un des canyons de la rivière Vero. De plus, elle dispose d’une architecture médiévale très bien conservée où on sent malgré tout l’influence mudéjare par le biais de l’utilisation des briques. Une fois l’enceinte médiévale visitée, vous pouvez rayonner pour une randonnée aux alentours dans le parc naturel de la sierra de Guara ou encore faire du canyoning dans les canyons du Guara justement.

Vue sur le village d'Aquezar
Photo par Michael Ende

3. La ville inconnue de Teruel

On parie que vous n’avez jamais entendu parler de Teruel, si ? C’est normal, cette ville est assez confidentielle. Pourtant, c’est l’épicentre ibérique de l’architecture mudéjare, ce style marqué par l’influence maure et qui en reprend les techniques, les matériaux et les motifs (comme les arabesques par exemple). Cela vous donne une idée de ce que vous trouverez sur place : des tours mudéjares sublimes construites entre le XIIe et le XVI, ou encore l’escalinata del Ovalo en style néo-mudéjar. Enfin, ne manquez pas les constructions hétéroclites de la plaza del Torico !

Escalier de style mudejar à Teruel
Source : Flickr – Igorre1969

4. Faire le château de Loarre

Le château de Loarre c’est une forteresse romane extrêmement bien conservée. Les onze tours de sa muraille trônent au sommet de l’éperon rocheux à 1071 mètres d’altitude, comme s’il défendait toujours la frontière d’Aragon. Pièce maîtresse de la stratégie militaire de la Reconquista sur les musulmans, c’est désormais un site ouvert au public. On l’apprécie pour son panorama et pour la préservation de son donjon, l’église et sa crypte.

Muraille et tours du château médiéval de Loarre
Source : Flickr – Miguel Rubira Garcia

5. Randonner sur les murailles de Finestras

Les Murailles de Finestras ne sont pas des murailles érigées par l’homme, mais bel et bien une merveille naturelle constituée de fines dents rocheuses, surnommée la muraille de Chine aragonaise. Il s’agit en fait de deux parois de roches parallèles et qui forment comme des écailles verticales en bordure d’un lac à l’eau turquoise. Alléchant n’est-ce pas ? La contrepartie de son environnement sauvage et préservé est qu’elles sont plutôt difficiles d’accès, puisqu’il faut marcher sur plusieurs kilomètres sur un sentier relativement accidenté avant de pouvoir les apercevoir. Le point de départ de cette randonnée magistrale se situe au village abandonné de Finestras — un autre centre d’intérêt. Une fois en bas des murailles, vous aurez le plaisir de pouvoir les longer et les traverser par un sentier.

Vue sur les crêtes rocheuses qui composent la muraille de Finestras
Photo par Roberto Corrado Mancino

6. Visiter le Monastère de San Juan de la Pena

Si d’ordinaire la plupart des monastères s’aperçoivent de loin, ici il faut se rendre à presque mille mètres d’altitude (902 pour être précis) pour discerner, enfin, dissimulé dans une falaise et surplombant la vallée, ce monastère hors du commun. Et c’est d’ailleurs ça qui fait toute la magie de ce monastère : il allie nature, histoire et culture. Datant du Xe, on y visite un superbe atrium, une haute église du XIe siècle et un cloître du XIIe siècle. Et autour : de la nature à perte de vue, de quoi vous inspirer pour votre prochaine balade !

Vue sur les colonnes et la falaise du monastère de San Juan de la Pena
Source : Flickr – Mad Maenad

7. Randonner dans le canyon de Ventamillo

Ventamillo est un canyon de 3 km de long où, en contrebas, sillonne la rivière Esera. On adore pour les parois abruptes et à la verticalité impressionnante ! Vous pouvez le découvrir en voiture, mais l’idéal reste bien sûr, si vous avez le temps, de l’explorer en randonnée pour en savourer la vue exceptionnelle.

Gorge et falaises de Ventamillo
Source : Flickr – Evert Kuiken

8. Admirer le Cirque de Troumouse

Le Cirque de Troumouse fait partie des merveilles naturelles des Pyrénées au même titre que le cirque de Gavarnie. Le Cirque de Troumouse est d’ailleurs le plus grand de la chaîne montagneuse et, avantage pour tous les âges et toutes les conditions physiques, il est accessible en voiture. Bien évidemment, la randonnée sublime au départ de la chapelle de Héas vous permettra différents points de vue et de prendre davantage de temps au sein de cet environnement incontournable en Aragon !

Vue sur le lac du cirque de Troumouse
Photo par Gaëtan GR

9. Plonger dans l’histoire au Monastère de Piedra

Un monastère du XIIe fondé par des moines cisterciens, des grottes, des cascades et la rivière Piedra… voilà ce qui vous attend à quelques pas de la ville de Nuévalos. On adore le cloître du monastère et vous pouvez même pousser la visite jusqu’à l’ancienne cave du monastère. Elle comporte le musée du vin, unes escale idéale avant de vous rendre au lac del Espejo ou près de la Cola de Caballo (la plus célèbre des cascades près de laquelle se trouve également une grotte avec stalactites).

Cloître et colonnes du monastère de Piedra
Source : Flickr- Miguel Rubira Garcia

10. En prendre plein la vue sur Les Mallos de Riglos

Les Mallos de Riglos, ce sont de hautes parois rocheuses, abruptes et déchirées par l’érosion, plaisir pour les amateurs d’escalade tout comme pour les randonneurs. La roche rouge devient écarlate au coucher du soleil, pour le plus grand plaisir des yeux devant ce paysage spectaculaire. La légende veut que la naissance de ces rochers étonnants serait due à une sorcière qui aurait voulu se dissimuler au regard des habitants pour se cacher derrière…

Crêtes des Maillos de Riglos
Source : Flickr-S. Robles

N’hésitez pas à pousser votre visiter jusqu’aux régions de Castille y Leon ou la Communauté Valencienne que j’adore et qui se trouvent non loin d’Aragon !

Quels sont les plus beaux villages d’Aragon ?

On vous a cité de nombreuses pépites au cours de ce top, mais pour celles et ceux qui ne seraient toujours pas rassasiés, voici notre sélection supplémentaire des plus beaux villages d’Aragon. On commence par Sos del Rey Catolico, un superbe village médiéval aux rues pavées et aux maisons en pierre. On poursuit par Albarracin, perché comme il l’est sur son éperon rocheux et à flanc d’une abrupte falaise. Enfin, car on pourrait continuer longtemps ainsi, citons Lanuza, ce petit village isolé et en bordure d’un lac, au milieu d’un écrin de verdure d’une beauté saisissante.

Quelle est la meilleure période pour visiter l’Aragon ?

C’est la période estivale qui prévaut pour profiter au maximum des charmes de l’Aragon, notamment car les Pyrénées vous permettront d’éviter la chaleur trop suffocante. Cela étant, si justement vous allez visiter le reste de l’Aragon en dehors de la chaîne montagneuse, privilégiez juin ou septembre.

Où loger en Aragon ?

Saragosse dispose d’une situation suffisamment centrale en Aragon pour en faire un point de chute intéressant. Autrement, on ne peut que vous recommander de faire du tourisme rural dans les Pyrénées ou dans les centaines de villages charmants que comporte l’Aragon pour découvrir le terroir et ses habitants plus intimement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *